Hommes de l`âge de pierre

Comentarios

Transcripción

Hommes de l`âge de pierre
MAGAZINE BILINGUE SOCIO-CULTUREL
AMERICA LATINA
CANADA-QUEBEC
EUROPA
LE CHIEN PÉRUVIEN
Hommes
de l'âge de pierre
N˚25
LORENZA CULLET
www.lorenzacullet.com
Artiste colombo-française, vit
et travaille actuellement à
Bruxelles. Le lieu et le
moment, en peinture. Des
images de différents lieux, des
moments de l’image et de la
peinture. Une première série
sur des images de voyages, des
lieux questionnés par l'image
et son paysage. Un moment de
la peinture, la mémoire et
l'image. Une peinture nomade
voulant se sédentariser, s'enraciner au sol. Une nouvelle
peinture qui peut travailler par
elle même dont un dialogue
avec sa matérialité. Des nouveaux espaces picturaux, des
te r r ito ire s n a tu re l le me n t
crées et délimités par la forme
de la tache et de ses sédiments.
"Territorios son caminos" Mixta sobre papel, 10x1m, 2015
LORENZA CULLET
Artista colombo-francesa, vive y trabaja actualmente en
Bruselas.
El lugar y el momento; en pintura. Imágenes de diferentes sitios, momentos en la imagen y en la pintura.
Una serie sobre imágenes de viaje, de sitios
cuestionados por la imagen y su paisaje. Un momento
en la pintura, la memoria y la imagen.
Una pintura nómada que quiere ser sedentaria, tener
sus raíces.
Una pintura nueva que pueda trabajar por ella misma
con un dialogo con sus materias.
Nuevos espacios pintados, territorios creados naturalmente y delimitados por la forma de la mancha y sus
sedimentos.
www.lorenzacullet.com
"Detalle, Territorios son caminos"
Mixta sobre papel, 10x1m, 2015
"Sedimentos Mineral o Bailarina" 50x70cm, 2013
"Sedimentos Mineral o Animal"
100x75cm, 2013
2
© crédit
© crédit
"Sedimentos, Vertical I", 70x30cm, 2014
3
p. 2-3
p. 8-11
2-3 Artiste Lorenza Cullet
6-7 Canta Latinoamérica
8-11 Tierra Adentro
12-13 Les alignements de Carnac
14-17 L'énigmatique Stonehenge Margarita Cadenas
p. 20-21
18-19 L'Émeraude
20-21 Le Foulard Écarlate Pilar Mata Solano
22-23 Sang et Fleuve en Septembre Elisa c. Martínez Salazar
24-25 CALENDRIER 2016 TOP MACHINE
26-27 Une collaboration avec les réfugiés à Paris Mauricio Alvarez
28-29 Dans mon rêve Javier Leibiusky
30-33 Le Chien Péruvien
34-35 Semaine du Cinéma Documentaire Mexicain
36-37 La Catherinette Marissa López
p. 28-29
38 Pisco Bar
p. 30-33
40 Televisa
42 Infographie
44 El Café Cultural
p. 36-37
Editorial
Éditorial
E
C
La ciencia aún no tiene la explicación de cómo estos hombres sabían
tanto de astronomía, de construcción, en una época donde se
supone que no se había inventado la rueda, no sabían que la tierra es
redonda, no conocían el número cero para tener cálculos tan precisos como los que obtuvieron.
En todo caso, no los imaginamos haciendo la guerra. Las guerras
pueden empezar entre dos personas, dos hermanos, dos barrios,
dos pueblos, dos países. Hoy nos estamos acercando al punto de no
retorno de la contaminación de La Tierra, también nos estamos
acercando al punto de no retorno de una guerra mundial.
Nosotros como pacifistas ingenuos que somos, creemos que ninguna guerra es solución, porque esta paz obtenida a través de la
guerra, es el tiempo de preparación para una nueva guerra.
Se pueden buscar soluciones inteligentes, la inteligencia es más
inteligente que la violencia.
La science n'a toujours pas d'explication quant au fait que ces
hommes avaient tant de connaissances en astronomie, pour la
construction à une époque où l'on n'a sans doute pas encore inventé
la roue, où l'on ne sait pas que la terre est ronde, où l'on ne connaît
pas le chiffre 0 qui permette d'avoir des calculs aussi précis que
ceux qu'ils réalisaient .
Ce furent des civilisations qui s'implantèrent en divers endroits de
la planète, à la même époque, et qui ne pouvaient être nomades
pour faire ces réalisations. Nous ne savons rien d'eux, tout n'est que
théorie ; il y a probablement, des autels, des tombes, des lieux de
réunions pour des dignitaires...Mais tout n'est que supposition,
comme dans l'article de Tierradentro, le bâton sculpté est
un objet pour travailler la terre et non pas une arme de
combat comme le pensait le premier anthropologue
qui le vit.
Nous pourrions nous risquer à dire que toutes
ces constructions étaient des lieux dédiés à la
musique, des concerts à l'air libre où le vent et
l'eau pouvaient jouer un rôle et produire des
sons. Une théorie de plus !
A la même époque, dans la fontaine de
« LavaPatas » à San Agustin en Colombie, ils
sculptèrent les rochers du torrent de figures
comme par exemple des salamandres, des
grenouilles... créant des chemins afin que l'eau
circule et produise des sons.
Nous trouvons des pierres de plusieurs tonnes réunies dans
différents endroits de la terre.
Les dix mille menhirs qu'ils élevèrent en France, à Carnac, pourraient être des flûtes immenses entre lesquelles circule le vent en
produisant de la musique. Nous ne savons rien, l'avis des scientifiques n'y a vu qu'une utilité astronomique pour prévoir les éclipses,
marquer les solstices, diviser l'année...etc.
En tout cas, nous ne les imaginons pas faisant la guerre. Les
guerres peuvent commencer entre deux personnes, deux frères,
deux quartiers, deux villages, deux pays.
Aujourd'hui, nous nous approchons du point de non-retour de la
contamination de la Terre, nous nous approchons aussi du point de
non-retour d'une guerre mondiale. Nous autres, ingénus pacifistes
que nous sommes, nous croyons qu'aucune guerre n'est une
solution car, la paix obtenue par la guerre est en fait la préparation
d'une nouvelle guerre.
Nous pouvons chercher des solutions intelligentes, l'intelligence
est plus intelligente que la violence.
Huila, Colombia / Huila, Colombie (5000 ans aC)
Bretaña, Francia / Bretagne, France
e numéro que nous avons dédié aux «hommes de l'âge de
pierre » nous renvoie aux attentats de Paris. Un carrefour
entre des civilisations avec 8000 ans d'écart.
ste número que lo hemos dedicado a los “hombres de la edad
de piedra” se nos cruza con los atentados de París.
Un cruce de civilizaciones con 8000 años de diferencia.
N ˚ 25 - Novembre - Decembre 2015
SIRET 813662186 00010
sommaire
p. 14-17
w w w. e lc a f e l a t i n o . o rg
Fueron civilizaciones que se implantaron en varios sitios del planeta
por la misma época y no podían ser nómadas para poder hacer estas
construcciones. No sabemos nada de ellos, todo son teorías, que si
son altares, tumbas, sitios de reunión de dignatarios, etc., todo son
suposiciones y, como en el articulo de Tierradentro, el palo que
tiene una escultura es un objeto para trabajar la tierra y no un
arma de combate como pensó el primer antropólogo que
la vió.
Podríamos aventurarnos a decir que todas esas
construcciones eran “salas de música”, conciertos al aire libre, donde el viento y el agua podían
jugar un papel y producir sonidos. Una teoría
más.
En la Fuente de LavaPatas en San Agustín
Colombia esculpieron en esa misma época sobre
las rocas de una quebrada; figuras como; salamandras, ranas,etc., creando caminos para que el
agua circule y produzca sonidos.
Encontramos piedras de varias toneladas reunidas en diferente
lugares de la tierra.
Los diez mil menhires que elevaron en Carnac, Francia podrían ser
flautas inmensas por donde circula el viento produciendo música.
Nada sabemos, la opinión científica sólo ha encontrado una utilidad
astronómica; para predecir eclipses, marcar solsticios dividir el
año, etc.
p. 38
PHOTO COUVERTURE © inac
photo: 'el nacimiento'
4
5
Canta
Latinoamérica
NOTRE PROCHAIN CONCERT
Le samedi 19 de décembre concert
chants de noël latino-américains
Église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris
à 16 H
2 Place du Louvre, Paris 75001.
PARTICIPATION LIBRE
C
anta Latinoamérica es un coro
fundado y dirigido desde el año 1990
por Ricardo Eyzaguirre Garcia. Su
ambición es difundir y promover la música
folclórica latino-americana con cantos
polifónicos y bailes para hacer conocer los
diferentes aspectos de las tradiciones de
toda América latina desde México hasta la
Tierra de Fuego.
Ricardo Eyzaguirre Garcia
Ha sido miembro del " Coro Nacional del
Perú, actor y músico del " Teatro Popular
Nacional del Perú ", fundador de los
grupos " Creación " " Vientos del Pueblo ".
Profesor de música a la Universidad San
Martin de Porres.
En Perú, ha musicalizado películas como :
"Melgar el poeta insurgente" , “ Laulico “.
Dirige actualmente en Francia varias coros
de Ministerios y empresas : Sanofy,
Solvay, Conseil Régional de Paris.
Canta Latinoamérica
Canta Latinoamérica ha obtenido el Gran
Premio del Público en el Concurso
Internacional de coros en BERCY en 1991 y
ha dado más de 200 conciertos en 25 años.
Ese grupo es único en su género, se ha
producido en teatros e Iglesias de Paris :
Saint Pierre de Montmartre, Saint Louis en
l’Ile, La Madeleine, l’Oratoire du Louvre y
desde hace 8 años en Notre-Dame de
Paris.
Ha dado también conciertos en el
Bataclan, en varios teatros como "Divan du
Monde" y claro esta en la UNESCO para
acompañar fiestas latino-americanas.
Los cantantes y músicos interpretan, con
arreglos originales y refinados, temas no
conocidos. De México a Paraguay, de
Argentina a Ecuador o Bolivia y de las islas
a los Andes. Es un cambio total que atrae al
público por los caminos de la sensibilidad y
del talento, en un universo único y un
ambiente encantador.
Canta Latinoamérica es el único conjunto
que restituye todos los matices musicales
del inmenso continente latino-americano.
El contacto es directo e inmediato con el
público, generosidad, espontaneidad,
carisma, placer…y sencillez. Por todas
partes, los cantantes y los músicos de
Canta Latinoamérica encuentran un éxito
bien merecido. Al escucharles el público
queda conquistado, seducido. Se siente a
gusto y cerca del alma latina.
Canta Latinoamérica os invita a entrar en
el corazón de esa otra América, a recorrer
el espacio y el tiempo, a jugar con los
colores y las fronteras a través del canto
de los campesinos, de los pastores, de los
mineros, de los niños y a conocer el alma
caliente y fecundo de esos pueblos
valerosos y sensibles.
Próximo concierto :
Sábado 19 de diciembre a las 16 horas
Cantos de Navidad de Latinoamérica
Iglesia Saint-Germain l’Auxerrois
2 Place du Louvre – 75001 PARIS
PARTICIPACION LIBRE
Canta
Latinoamérica
C
anta Latinoaméricaest un ensemble
choral fondé et dirigé depuis 1990
par Ricardo Eyzaguirre Garcia. Son
ambition est de diffuser et de promouvoir
la musique folklorique latino-américaine
sous forme de chants en chœur polyphonique et de danses, et de faire connaître les
différents aspects des traditions de toute
l’Amérique, depuis le Mexique jusqu’à la
Terre de Feu.
Ce groupe vocal unique en son genre s’est
produit un peu partout dans Paris, qu’il
s’agisse de théâtres ou d’églises : St Pierre
de Montmartre, St Louis en l’Ile, La
Madeleine, l’Oratoire du Louvre, et depuis
8 ans chaque année à Notre-Dame de
Paris. Il a donné également des concerts
au bataclan, dans divers théâtres, Divan du
monde, et bien sûr à l’UNESCO pour
accompagner des fêtes latino-américaines…
Les chanteurs et les musiciens interprètent, dans des arrangements originaux
et raffinés, des thèmes, souvent inédits,
qu’ils choisissent sur place…
Du Mexique au Paraguay, du Venezuela au
Pérou, de l’Argentine à l’Équateur ou à la
Bolivie et des îles aux hauts plateaux
andins, le dépaysement est total : ils
entraînent leur public sur leur chemin,
tout de sensibilité et de virtuosité, dans un
univers de sonorités luxuriantes et rares,
de charme et d’émotions subtiles, dans
une ambiance généreuse : en effet, Canta
Latinoamérica est le seul ensemble à
pouvoir restituer dans toutes ses nuances
le visage musical du vaste continent
latino-américain…
Un contact direct et immédiat avec tous les
publics, de la générosité, de la
Ricardo Eyzaguirre Garcia
Il a été membre du « Chœur National du
Pérou », est acteur et musicien de la troupe
du « Théâtre Populaire National du Pérou »
et fondateur des groupes « Créacion », «
Vientos del pueblo ». Professeur de
musique à l’Université San Martin de
Porres,
Il a également composé des bandes
originales de films au Pérou :Melgar el
poeta insurgente, Laulico,
Il dirige actuellement en France plusieurs
chorales de Ministères et d’entreprises
privées/SANOFI,SOLVAY , CONSEIL
REGIONAL de PARIS
Canta Latinoamérica a remporté le
Grand Prix du Public lors du Concours
international des chorales de Bercy en
1991, et a donné plus de 200 concerts en 25
ans.
6
7
spontanéité, du tonus, du charisme, du
plaisir... et de la simplicité : partout où ils
se produisent, les chanteurs et les musiciens de Canta Latinoamérica rencontrent
un succès enthousiaste et mérité. En les
écoutants, on est séduit, conquis : on a
l'impression de respirer mieux.
Canta LatinoAmérica vous invite donc à
plonger au cœur de cette autre Amérique,
pour parcourir l’espace et le temps, jouer
avec les couleurs et les frontières, à
travers le chant des paysans, des bergères, des mineurs et des enfants, et à
connaître l’âme chaude et fertile de ces
peuples courageux et sensibles…
Tierra adentro
San Agustín
San Agustín
San Agustín
San Agustín
San Agustín
San Agustín
En la “zona arqueológica de San Agustín”
se encuentra el mayor complejo de
monumentos megalíticos de la América
precolombina conformado por un grupo
de yacimientos arqueológicos dispersos
en una amplia región en el valle alto del
río Magdalena, en el sur-occidente de
Colombia, entre las cordilleras Central y
Oriental, en el sur del departamento del
Huila, y alrededor de 1°53´ de latitud
norte y 76°18´ de
longitud oeste, con
alturas que varían
entre 1.500 y 2.000
metros sobre el
nivel del mar y 20ºC
de temperatura promedio
Reconocido por la
UNESCO en 1995
como patrimonio
cultural de la
humanidad, San
Agustín simboliza la
capacidad que
tuvieron las socieSan Agustín
dades prehispánicas del norte de
Sudamérica para
crear y expresar, especialmente en las
esculturas monolíticas
Aun cuando existen escasas evidencias
sobre la ocupación humana inicial del Alto
Magdalena, se supone que comenzó
durante el periodo Arcaico, en el cuarto
milenio a. C. o incluso antes, 8 siglos antes
de nuestra era.
“La región de San Agustín es conocida por
las esculturas que se realizaron sobre
duras piedras de origen volcánico. El
estudio iconográfico de la estatuaria ha
permitido encontrar similitudes entre el
conjunto de elementos expresivos de las
esculturas y las actividades rituales de
grupos indígenas contemporáneos.
Algunos antropólogos han propuesto que
ciertos temas de la estatuaria aluden a
prácticas chamánicas. Por ejemplo,
personajes con coronas de plumas o
8
La Cordillère des Andes prend sa source
dans le sud de l'Amérique et voyage en
longeant l'océan Pacifique sur 7200 km,
atteignant une hauteur maximum de 6990
m, pour finir au sud de la Colombie, dans
le Páramo des Papes. Là, elle se divise en
trois cordillères qui descendent en
traversant le pays jusqu’à disparaître
avant d'atteindre la mer des Caraïbes.
pájaros sobre la frente pueden representar el vuelo chamánico de curación o
comunicación con espíritus. Estatuas
antropomorfas que parecen cubiertas
por piel de felino o que combinan rasgos
animales y antropomorfos sugieren la
capacidad de transformación del personaje en otro ser, expresan probablemente
la reunión de poderes naturales bajo el
control de seres de gran importancia”.
Lavapatas
Lavapatas
Es un gran complejo de canales,
estanques y tallas de figuras humanas y
animales,
en el que predominan reptiles y anfibios.
Fue esculpido cuidadosamente en la roca
volcánica que forma el lecho natural de la
quebrada Lavapatas, de manera que el
Dans la « zone archéologique de San
Agustin », on trouve le plus grand complexe de monuments mégalithiques de
l'Amérique précolombienne, formé par
un groupe de gisements archéologiques
dispersés dans une vaste région de la
vallée haute du fleuve Magdalena, au
sud-ouest de la Colombie, entre les
cordillères centrale et orientale, au sud
du département de Huila, situé à 1°53' de
latitude nord et 76°18' de longitude ouest,
avec des hauteurs qui varient entre 1500
et 2000 mètres au-dessus du niveau de la
mer et 20ºC de température moyenne.
© crédit
San Agustín
San Agustin
©icanh
La Cordillera de los Andes nace en el sur
de Sur América,y viaja a lo largo del
océano Pacifico durante 7200 km con una
altura máxima de 6990 mts para terminar
en el sur de Colombia, en el Páramo de
las Papas. Allí se divide en tres cordilleras que van descendiendo atravesando el
país hasta desaparecer antes de llegar al
mar Caribe.
Tierra adentro
Reconnu comme patrimoine culturel de
l'humanité par l'ONU en 1995, San
Agustin symbolise la capacité qu'eurent
les sociétés préhispaniques du nord de
l'Amérique du Sud pour créer et
s'exprimer, particulièrement en ce qui
concerne les structures monolithiques.
Quand bien même il n'existe que de rares
preuves de l'occupation humaine initiale
du Haut Magdalena, on suppose qu'elle
commença pendant la période Archaïque,
au quatrième millénaire avant J.C., voire
avant.
« La région de San Agustin est connue
pour les sculptures qui ont été réalisées
sur de solides pierres d'origine volcanique. L'étude iconographique de la
statuaire a permis de trouver des similitudes entre l'ensemble des éléments
expressifs des sculptures et les activités
rituelles de groupes indigènes contemporains. Certains anthropologues ont
proposé comme explication que certains
thèmes de la statuaire font allusion à des
pratiques chamaniques ; par exemple,
des personnes portant des couronnes de
plumes ou des oiseaux sur le front
peuvent représenter le vol chamanique
de médicinal ou la communication avec
les esprits. Des statues anthropomorphiques qui paraissent couvertes de
peaux de félins ou qui combinent des
traits humains et anthropomorphiques
suggèrent la capacité de transformation
du personnage en une autre entité, ils
expriment probablement la réunion de
pouvoirs naturels sous l'influence d’êtres
de grande importance ».
Lavapatas
C'est un grand complexe de canaux,
étangs, et de pierres taillées représentant des figures humaines et animales, où
prédominent reptiles et amphibiens. Il fut
précautionneusement sculpté dans la
roche volcanique qui forme le lit naturel
de la rivière Lavapatas, de telle manière
que l'eau de la rivière soit distribuée par
des canaux et des petits bassins, qui
donne à la sculpture son et mouvement.
La méthode du radiocarbone permit de
dater un feu de camp à 3300 ans avant
9
Hipogeos
las cámaras la cuales están decoradas en
sus muros con pinturas y figuras con
relieves y cuyos diseños incluyen figuras
geométricas, antropomorfas y zoomorfas
entre otras.
La mayor concentración de estos vestigios arqueológicos se hallan en las zonas
alrededor de San Andrés de Pisambalá:
Alto del Aguacate, Alto de San Andrés,
Alto de Segovia, Alto del Duende y El
Tablón.
El método del Carbono 14 logró confirmar
que los hipogeos fueron realizados entre
el año 600 y el 900 D.C.
Museo Arqueológico de
Tierradentro
Hipogeos
Este museo expone vestigios de los
grupos humanos que modificaron parte
de la escarpada y compleja geografía de
Tierra Adentro para construir los hipogeos y demás construcciones en la zona.
Al recorrer estos sitios, el visitante podrá
apreciar también los trabajos de ingeniería que realizaron los antiguos
habitantes para adecuar el terreno
previamente con grandes
J.C., ce qui constitue la preuve la plus
ancienne d'activité humaine dans la
région du Haut Magdalena.
de la boca y escribió : caníbales
Luego vio una piedra cuadrada vacía en su
interior y con cuatro manijas talladas en
la misma piedra anoto : urna funeraria.
La région semble avoir été abandonnée
vers les années 1530 après J.C., pour des
raisons encore inconnues.
Para poder saber algo maas de esta
cultura se fue a buscar las tribu indígena
maas cercana y encontró a los indígenas
Huitotos*. Por ellos descubrió que el
bastón que tenia en sus manos la escultura y que el creía era un arma, era un
instrumento para cultivar la tierra. Luego
lo que el pensaba que era una urna
funeraria resulto ser un instrumento de
música de dos árboles que juntaban en el
suelo y le sacaban el contenido y tenia 4
asas para poder cargarlo y golpearlo con
palos para producir música y comunicarse.
Hypogées
Le Parc Archéologique Tierra Adentro fut
créé en 1945 et déclaré Patrimoine de
l'Humanité par l'UNESCO en 1995. Il se
caractérise principalement par les
hypogées, qui se situent dans une zone
relativement proche du Parc San Agustin.
Les hypogées sont des tombes collectives
souterraines dont l’accès se fait par un
puits à échelons qui atteint 9 mètres de
profondeur dans la montagne, sur un
terrain escarpé et d’accès difficile. Les
escaliers conduisent aux chambres, dont
les murs sont décorés par des peintures
et des figures en relief et dont l'esthétique
inclut, entre autres, des figures géométriques, anthropomorphiques et zoomorphes.
La plus grande concentration de ces
vestiges archéologiques est localisée
dans les zones proches de San Andrés de
Pisambalá: Alto del Aguacate, Alto de San
Andrés, Alto de Segovia, Alto del Duende
et El Tablón.
La méthode de datation au Carbone 14
permit de confirmer que les hypogées
furent réalisés entre les années 600 et
900 avant J.C.
Una noche escuchando sus relatos, supo
que uno de sus dioses daba la vida por la
boca a los nuevos seres, contrario a lo que
él creía que la estatua se comía al niño
como un caníbal.
*Huitoto. Huitotos y en algunos casos
murui-muinane, los integrantes de una
nación, que se dividía en cuatro segmentos en
función de los diferentes dialectos: Bue, Mika,
Minika y Nipode. Que se encuentran en la
amazonía colombo-peruana.
Megalitos
Por la misma época cuando se esculpieron las
estatuas de San Agustín, se estaban esculpiendo otras en el mundo como las piedras de
Stonehenge en Inglaterra, los menhires de
Carnac en Francia y los dolmens muchos
iguales a los encontrados en San Agustín. Solo
una sociedad organizada pudo haber
construido tales monumentos.
Musée Archéologique de
Tierra Adentro
Hipogeos
* (1931). Arte monumental prehistórico
excavaciones hechas en el alto Magdalena
Hipogeos
El Parque Arqueológico Tierra Adentro el
cual fue creado 1.945 y declarado
Patrimonio de la Humanidad por la
UNESCO en 1995 y se caracteriza
principalmente por los Hipogeos.
Lo Hipogeos son tumbas colectivas
subterráneas con un pozo de descenso
con escaleras que alcanzan hasta los 9
metros de profundidad dentro de la
montaña en un terreno escarpado y de
difícil acceso. Las escaleras conducen a
movimientos de tierra, aplanando las
cimas de las lomas, rellenando depresiones, construyendo
caminos elevados sobre terraplenes y
apuntalando los rellenos con estructuras
de piedra que sirvieron como muros de
contención (que han sido confundidas
con caminos empedrados) .
Ce musée expose des vestiges des
peuples qui modifièrent une partie de la
géographie escarpée et complexe de
Tierra Adentro pour pouvoir construire
les hypogées et autres constructions de
la zone.
En ces lieux, le visiteur pourra aussi
apprécier les travaux d'ingénierie que
réalisèrent les anciens habitants pour
aménager le terrain en prévision de leurs
travaux, en déplaçant d'énormes quantités de terre, aplanissant les cimes des
collines, remplissant les dépressions,
construisant des chemins élevés sur des
terre-pleins et étayant les combles avec
des structures de pierre qui servirent de
murs de contention (qui ont été confondus
avec des chemins de pierres).
www.icanh.gov.co
Para anécdota
A principios de siglos llego el antropoologo alemán proveniente de México
Preuss, Konrad Th.*
y San Agustín. .
Había escuchado hablar de los indios
Kogis y las esculturas de San Agustín
visitadas por Humbolt.
Atraído por estas esculturas talladas en
roca volcánica de 3 y 6 metros de altura;
trato de contar la historia de los pueblos
que las hicieron.
Cuando vio una escultura con un bastón
anoto: guerrero
Luego vio otra escultura con un niño cerca
10
Puis il vit une pierre carrée vidée de son
intérieur, avec quatre poignées taillées
dans la même pierre, et il annota : urne
funéraire.
Pour en savoir plus sur cette culture il
partit à la recherche des tribus indigènes
les plus proches et il trouva les indigènes
Huitotos. Grâce à eux il apprit que le bâton
tenu par la sculpture et qu'il pensait être
une arme était un instrument pour
cultiver la terre. Puis, ce qu'il pensait être
une urne funéraire était en fait un instrument de musique composé de deux
arbres qui étaient assemblés sur le sol et
dont le contenu était retiré, et qui avait 4
anses pour pouvoir être transporté et
frappé avec des bâtons afin de produire de
la musique.
Une nuit, alors qu'il écoutait leurs récits,
il sut qu'un de leurs dieux donnait la vie
par la bouche à de nouveaux êtres,
contrairement à, comme il l'avait pensé,
que la statue mangeait l'enfant comme un
cannibale.
*Huitoto. Huitotos et dans certains cas
muruimuinane, les membres d'une grande
nation qui se divisait en quatre segments en
fonction des différents dialectes : Bue, Mika,
Minika et Nipode. Ils vivent dans l’Amazonie
colombo-péruvienne.
Les hommes de pierres.
À la même époque où furent sculptées les
statues de San Agustin, d'autres étaient
sculptées autour du monde, comme les
pierres de Stonehenge en Angleterre, les
menhirs de Carnac en France et les dolmens,
beaucoup d'entre eux ressemblant à ceux
trouvés à San Agustin.
Personne ne connaît vraiment l'origine, ou
l'usage, de ces sculptures qui furent érigées
dans le monde plus ou moins à la même
époque.
* (1931). Art monumental préhistorique
excavations réalisées dans le haut Magdalena
et San Agustin
www.icanh.gov.co
Pour l'anecdote
San Agustín
© crédit
agua de la quebrada se distribuía por
canales y pequeñas piletas dándole
sonido y movimiento a la escultura.
Fecharon allí, mediante radio-carbono,
un fogón hecho en 3300 a.C., la más
antigua evidencia de actividad humana
en el Alto Magdalena.
La región parece haber sido abandonada
hacia los años 1530 d.C., por razones aún
desconocidas.
de San Agustin visitées par Humbolt.
Intrigué par ces roches taillées dans la
pierre volcanique, hautes de 3 à 5 mètres,
il essaya de raconter l'histoire des
peuples qui les édifièrent.
Quand il vit une sculpture avec un bâton il
nota : guerrier
Puis il vit une autre sculpture avec un
enfant près de la bouche et écrivit :
cannibales
Au début du XXeme siècle est arrivé de
Mexico l'anthropologue allemand Konrad
Théodore Preuss* ; qui avait entendu
parler des indiens Kogis et des sculptures
11
Los alineamientos de Carnac
C
arnac “el lugar de los Carn” es la
capital francesa del megalitismo.
Hay todo tipo de construcción: los
alineamientos están formados de menhires aislados, pero también con túmulos
que forman las celtas de piedras planas
que constituyen los dólmenes y los
cromlechs.
Es un conjunto con un total de 3000
piedras. Solo son una pequeña parte de la
construcción de origen que contenía sin
duda alguna cerca de 10000 menhires. El
agrupamiento se extendía sobre casi 8 km.
Hoy en día se pueden distinguir tres series
de alineamientos.
Un crómlech en medio-circulo abre el del
Menec. Aquí, se reparten 11 líneas, que se
elevan a 1169 menhires, de 60 a 4 cm de
altura. El alineamiento del Menec alcanza
una longitud de 1120 m.
El alineamiento de Kermario está limitado
a 10 filas y a 1029 menhires de 50 a 7
metros de altura con una longitud de 1120
metros.
El alineamiento de Kerlescan está constituido de 13 filas de 880 metros de largo que
reagrupan 594 piedras altas de 80 cm
hasta 4 metros. Esta precedido de un
crómlech en forma de circulo medio.
Finalmente, numerosos dólmenes y
menhires aislados están esparcidos fuera
de la zona de alineamiento.
hueco podría servir a la observación.
Sin embargo, estos alineamientos no
servían únicamente como observatorio
solar.
Los otros astros no han sido olvidados. En
los años 1970, el profesor A. Thom demostró que Carnac era también un observatorio lunar. Se determinó que el gran menhir
de Locmariaquer, de 23 metros de alto es
sin duda el elemento central de un gran
dispositivo destinado a predecir los
eclipses.
Varios otros menhires aislados, alejados a
veces de 15 km, como el de Quiberon,
habrían servido de agujeros de objetivo,
correspondiente a momentos extremos
del decline lunar.
El conjunto del sistema constituiría así un
verdadero instrumento de observación y
de previsión, propio para permitir principalmente la predicción de los eclipses.
Thom, especialista de la geometría de las
grandes construcciones megalíticas, ha
observado igualmente la utilización de una
unidad de longitud megalítica universal en
Europa occidental, al cual se le acuerda el
valor preciso de 0 a 8293 metros.
Es una lástima que el sitio no haya quedado
intacto, porque desafortunadamente es
Les alignements de Carnac
C
arnac « le lieu des carn » est la
capitale française du mégalithisme.
On y trouve tous les types de
construction : les alignements sont formés
de menhirs isolés, mais aussi de cairns qui
forment les tumulus de pierres plates que
constituent les dolmens ainsi que des
cromlechs.
C’est au total un rassemblement de plus
de 3 000 pierres. Elles ne sont qu’une
petite partie de la construction d’origine,
qui comprenait sans doute près de 10 000
menhirs. L’ensemble s’étendait sur
environ 8 km.
On peut aujourd’hui distinguer trois séries
d’alignements.
difícil saber si esta teoría es la indicada en
la medida donde los alineamientos y los
cromlechs puestos a sus extremidades
son incompletos. Sin embargo, la única
cosa de la cual podemos estar seguros que
estos alineamientos no hayan sido
posicionados por casualidad.
Por supuesto, la pregunta que queda en
suspenso es: Como los hombres del
Neolítico podían poseer conocimientos
astronómicos tan avanzados.
Estos pueblos se han expandidos desde
España hasta en Inglaterra donde llegarán
a la cima de su arte, han construido el
monumento de Stonehenge.
Sin embargo, es al final del siglo 19 que
fueron vistos por primera vez las correspondencias entre las estructuras de los
conjuntos megalíticos de Carnac y las
posiciones del sol en algunos periodos del
año.
-Un cromlech en demi-cercle ouvre celui
du Ménec. Là, répartis sur 11 rangées,
s’élèvent 1 169 menhirs, hauts de 60 cm à 4
m. L’alignement du Ménec atteint une
longueur de 1 170 m
-L’alignement de Kermario se limite à 10
rangées et à 1 029 menhirs, de 50 cm à 7 m
de haut. Il est long de 1 120 m
-L’alignement de Kerlescan est constitué
de 13 files de 880 m de long qui regroupent
594 pierres hautes de 80 cm à 4 m. Il est
précédé d’un cromlech en demi-cercle
Enfin, de très nombreux dolmens et
menhirs isolés sont disséminés hors de la
zone d’alignement.
Dans chaque alignement, les menhirs sont
placés par ordre décroissant et chaque
série forme un angle précis avec la
précédente.
-Kerlescan est orienté selon les levers de
soleil à l’équinoxe
-Kermario est orienté selon le lever au
solstice d’été
-Le Ménec est orienté selon les levers
intermédiaires
En cada alineado, los menhires están
colocados por orden descendiente y cada
serie forma un ángulo preciso con la
precedente.
Kerlescan está orientado según la salida
del sol al equinoccio
Kermario está orientado según la salida
del sol en el solsticio de verano.
El Menec está orientado según las salidas
intermediarias.
Los menhires, piedras alzadas plantadas
verticalmente en tierra.
Los dólmenes, sepulcros constituidos de
pavimentos monumentales o sendas
cubiertas, formadas de varias piedras
alzadas recubiertas de una o varias losas.
Los alineamientos, uno o varias líneas de
menhires, de igual dirección aproximativa.
Los círculos de mehires, más o menos
completos (a veces llamados cromlechs)
• les menhirs, pierres dressées plantées
verticalement en terre ;
• les dolmens, tombeaux constitués de
dalles souvent monumentales ou des
allées couvertes, formées de plusieurs
pierres dressées recouvertes par une
ou plusieurs dalles (ou table) ;
• les alignements, une ou plusieurs lignes
de menhirs, de même direction
approximative
• les cercles de menhirs, plus ou moins
complets (parfois appelés cromlechs)
© elcafelatino.org
Algunos observadores ven en esta disposición de fechas correspondientes las
principales fases del ciclo agrícola. Una
actividad nueva para los pueblos.
El hecho que algunos menhires aislados
estén perforados de un hueco a dado a
pensar a algunos que ellos utilizaban como
soporte calendario y astronómico. Este
12
Certains observateurs voient dans cette
disposition des dates correspondant aux
principales phases du cycle agricole, une
activité toute nouvelle pour les peuples.
Le fait que certains menhirs isolés soient
percés d’un trou a donné à penser à
certains qu’ils servaient de support
calendaire et astronomique. Ce trou
pouvait servir à la visée.
Cependant, ces alignements ne servaient
pas uniquement comme observatoire
solaire. Les autres astres n’ont pas été
oubliés. Dans les années 1970, le professeur A.Thom a démontré que Carnac était
aussi un observatoire lunaire. Il a déterminé que le grand menhir de
Locmariaquer, haut de 23 m, est sans
doute l’élément central d’un grand
dispositif destiné à prédire les éclipses.
Plusieurs autres menhirs isolés, éloignés
parfois de 15 km, comme celui de
Quiberon, auraient servi de crans de mire,
correspondant à des moments extrêmes
de la déclinaison lunaire.
L’ensemble du système constituerait ainsi
un véritable instrument d’observation et
de prévision, propre à permettre notamment, la prédiction des éclipses.
Thom, spécialiste de la géométrie des
grandes constructions mégalithiques, a
remarqué également l’utilisation d’une
unité de longueur mégalithique universelle en Europe occidentale, à laquelle il
accorde la valeur précise de 0 , 8293 m.
Il est dommage que le site ne soit pas resté
intact, car malheureusement il est difficile
de savoir si cette théorie est la bonne dans
la mesure où les alignements et les
cromlechs placés à leurs extrémités sont
incomplets. Cependant, la seule chose
dont on peut être sûr c’est que ces alignements n’ont pas été positionnés au hasard.
Bien sûr, la question qui reste en suspend
est : Comment les hommes du Néolithique
pouvaient-ils posséder des connaissances
astronomiques aussi avancées ?
Ces peuples se sont répandus de l’Espagne jusqu’en Angleterre où arrivés au
sommet de leur art, ils ont bâti le monument de Stonehenge.
Cependant, c’est à la fin du 19e siècle que
sont remarquées pour la première fois les
correspondances entre les structures des
ensembles mégalithiques de Carnac et les
positions du Soleil à certaines périodes de
l’année.
47°36'56.77" N 3'05'33.16" W
Bibliographie:
. Charles-Tanguy Leroux et Yvon
Boëlle, Carnac, Locmariaquer et Gavrinis;
éditions Ouest-France
. Zacharie Le Rouzic, Carnac: Les Monuments
Mégalithiques, leur destination, leur âge;
édition de 1960 mis à jour par Maurice Jacq
. Jacques Briard, Carnac terre des mégalithes;
éditions Jean-Paul Gisserot 13
El enigmático
Stonehenge
L'énigmatique
Stonehenge
photos et texte
de margarita cadenas
fotografías y texto de
margarita cadenas
L
e célèbre monument préhistorique
d'Angleterre fut-il : Un observatoire
astronomique ?… La table ronde du
Roi Arthur ?… Un centre de soins ?… Un
sanctuaire religieux ? L'ancienne
capitale de la Bretagne ?
E
Anteriormente a ésta historia tan popular, en la mitología griega se habla de los
hiperbóreos quienes vivían en el Norte de
Europa y rendían culto al Dios Apolo. En
un relato del historiador del siglo I A.C.,
Diodoro de Sicilia, evoca un lugar que
por sus características podría ser
Stonehenge: "Hay en la isla un recinto de
Apolo y un templo ilustre, (...) los encargados son llamados boreades (...). El dios
visita la isla cada 19 años, período
durante el cual las estrellas vuelven a
estar en el mismo lugar en el cielo".
La construcción megalítica de
Stonehenge, situada en el Condado de
La légende raconte que Merlin l'Enchanteur, astrologue, prophète et conseiller
respecté, suggéra au Grand Roi Aurelius
Ambrosius, ancêtre du Roi Arthur,
d'envoyer ses hommes à la recherche de
la « Danse des géants » qui se trouvait en
Irlande, pour commémorer les hommes
qui étaient tombés lors de la bataille
contre les Saxons. Une armée fut
envoyée pour dérober les pierres
monumentales des « Danses des
géants », mais les guerriers furent incapables de les soulever. Alors, Merlin
l'Enchanteur, par son pouvoir et sa
magie, fit en sorte que les énormes
monolithes soient si légers qu'ils purent
être transportés facilement au lieu où ils
se trouvent encore aujourd'hui. Cette
légende fut racontée par l'auteur du
12eme siècle, Geoffroy de Monmouth,
un des chroniqueurs de l'histoire de
Merlin l'Enchanteur et de la Table Ronde
du Roi Arthur.
Wiltshire en el Sur de Inglaterra, a partir de
principios del siglo XX fue tomada con
interés por los científicos con el fin de
develar sus misterios y realmente esclarecer su origen. Las verdaderas excavaciones arqueológicas comenzaron en
1801 pero fue un siglo después que se
emprendieron nuevas investigaciones,
hasta que en 1950 con el descubrimiento
del Carbono 14 se pudo verdaderamente establecer la fecha de las tres
fases de la construcción de este monumento. Varios siglos ocuparon a la
antigua civilización establecida en esta
región de Britania para erigir
Stonehenge, comenzando hacia el año
2950 A.C. y culminando alrededor de los
años 1500 A.C. Asombrosa edificación
levantada en la Prehistoria, uno de los
incunables monumentos de la
Antigüedad! Como punto de comparación, la gran Pirámide de Egipto fue
levantada en los años 2500 A.C.; la Gran
Muralla de China lo fue hacia el 1000
A.C.; las pirámides Mayas fueron
construidas entre el año 100 al 900 D.C.
¿Es Stonehenge uno de los monumentos
más antiguo de la Humanidad?
Los científicos han sostenido distintas
Antérieurement à cette histoire si
populaire, l'on parle dans la mythologie
grecque des hyperboréens, qui vivaient
dans le nord de l'Europe et rendaient un
culte au dieu Apollon. Dans un récit de
l'historien Diodore de Sicile, 1er siècle
avant J.C ., il évoque un lieu qui, de par
ses caractéristiques, pourrait être
Stonehenge : « Il y a sur l’île une enceinte
d'Apollon et un temple illustre, (…) dont
les prêtres sont appelés boréades (…). Le
dieu visite l’île tous les 19 ans, période
pendant laquelle les étoiles retrouvent
leur place dans le ciel ».
14
© crédit
Cuenta la leyenda que el Mago Merlín,
astrólogo, profeta y respetado consejero, sugirió al Gran Rey Aurelius
Ambrosius, antepasado del Rey Arturo,
de enviar a sus hombres en búsqueda
del “Baile de los Gigantes” que se
encontraba en Irlanda, para conmemorar a los caídos en una batalla con los
Sajones. Una armada fue enviada para
hurtar las monumentales piedras de los
“Bailes de los Gigantes” pero los guerreros fueron incapaces de levantarlas.
Entonces, el Mago Merlín con su poder y
magia hizo que los enormes monolitos
fuesen tan ligeros que fueron transportados con facilidad al lugar donde hoy
todavía se encuentran. Esta leyenda fue
contada por el escritor del siglo XII,
Geoffroy de Monmouth, uno de los
autores que narra sobre el Mago Merlín y
la Mesa Redonda del Rey Arturo.
© crédit
© margarica cadenas -stonehenge a diferentes horas del día- Stonehenge à différentes heures de la journée.
l célebre monumento prehistórico
de Inglaterra fue: ¿Un Observatorio
astronómico?... ¿La Mesa Redonda
del Rey Arturo?... ¿Centro de curación?...
¿Santuario Religioso? ¿Antigua Capital
de Britania?
La construction mégalithique de
Stonehenge, située dans le comté du
Wiltshire, au sud de l'Angleterre, a attiré
l'attention des scientifiques à partir du
début du XXeme siècle, qui ont cherché
à percer ses mystères et éclairer son
origine pour de bon. De véritables fouilles
archéologiques commencèrent en
1801, mais c'est un siècle plus tard que
furent initiées de nouvelles investigations,
jusqu’à ce que, en 1950, avec la découverte du Carbone 14, l'on puisse établir
réellement la date des trois phases de la
construction de ce monument. Plusieurs
15
vía fluvial y luego ser arrastradas por
tierra. Realmente, una aventura y un
prodigio sin igual de ingeniería colectiva.
El misterio de Stonehenge sigue fascinando al Mundo. Científicos, ingenieros,
turistas, peregrinos, escritores...
continúan sus viajes en búsqueda de las
huellas de una civilización perdida. Y
ahora, el 7 de septiembre del año en
curso 2015, Stonehenge nos vuelve a
develar nuevos secretos. A apenas unos
tres kilómetros del célebre emplazamiento arqueológico, un grupo de
arqueólogos que trabajaban desde
hace cinco años anunciaron un gran
descubrimiento: El de los vestigios de otro
gran monumento prehistórico que se
encuentra enterrado y se compone de
unos 90 bloques de piedras monumentales, que alcanzan hasta unos 4,5
metros de altura, y fueron dispuestas en
forma de “C”, una especie de arena,
hace aproximadamente unos 4.500
años.
Stonehenge, el conjunto de megalitos
más célebre del Mundo, fue clasificado
Patrimonio Mundial de la UNESCO en
1986 por su valor único que demuestra
las excepcionales cualidades tecnológicas y creativas de las realizaciones del
Hombre de la Prehistoria.
siècles furent nécessaires à l'antique
civilisation établie dans cette région de
Bretagne pour ériger Stonehenge. Cela
commença en 2950 avant J.C. et
atteignit son point culminant aux alentours des années 1500 avant J.C.
Surprenante construction datant de la
préhistoire, monument incunable de
l'Antiquité !
Comparativement, la grande Pyramide
d’Égypte fut construite dans les années
2500 avant J.C. ; la grande muraille de
chine à partir de 1000 ans avant J.C. ; les
pyramides Mayas entre 100 et 900 ans
après J.C. Stonehenge serait-il un des
monuments les plus vieux de l'humanité ?
Les scientifiques ont soutenu diverses
théories sur Stonehenge, les astronomes
et archéologues se sont disputés sur les
fondements de leurs thèses. De nombreux restes humains trouvés sur place
ont amené à la conclusion que ce site
aurait servi, à travers les siècles, de lieu de
rites funéraires. Pourtant, tout montre que
ce n'était pas là sa finalité. Gerald
Hawking, astronome de Cambridge, et
Fred Hoyle, astrophysicien du Californian
Institute of Technology, ont affirmé que
ce lieu a inspiré l'imagination d'artistes,
écrivains, pèlerins, etc., est un observatoire où les pierres, si on les regarde en
formant une ligne, soulignent les phénomènes astronomiques des solstices et
équinoxes, les levers et couchers du Soleil
et ceux de la Lune. Les cercles formés par
les trous dans les pierres correspondraient
au système simple d'une gigantesque et
primitive machine à calculer, d'une
précision néanmoins surprenante.
Pourtant, les archéologues ont réfuté ces
hypothèses, arguant que les différentes
étapes de la construction de
Stonehenge s'opposent à la théorie d'un
observatoire édifié avec une vision aussi
précise. Cependant, personne ne met
en doute le fait que la précision des
emplacements des mégalithes est trop
exacte pour être une simple coïncidence. La théorie la plus acceptée est
celle qui conçoit Stonehenge comme un
observatoire dédié au Soleil et à la Lune,
et aujourd'hui encore, chaque 21 juin
(solstice d'été), des milliers de personnes
se réunissent, serrés dans les cercles
concentriques et les arches de pierre,
pour recevoir le lever du soleil du premier
jour de l'été.
En septembre 2008, deux archéologues
britanniques tinrent une conférence de
presse pendant laquelle ils exprimèrent
l'hypothèse que Stonehenge fut un
sanctuaire religieux et thérapeutique,
ceci dû aux vertus curatives des « pierres
bleues » qui forment l'enceinte. Ils
défendirent leur thèse par la découverte
de sépultures de personnes ayant été
malades qui avaient été enterrées avec
des fragments de pierres bleues.
Ce monument, composé de quatre
cercles concentriques d'un diamètre
dépassant les 100 mètres, dont l'intérieur
se compose d'énormes pierres amoncelées, hautes de plus de dix mètres et dont
certaines vont jusqu’à peser vingt-cinq
tonnes, renferme encore beaucoup
d'énigmes qui de nos jours restent sans
réponses: Comment et d'où ont été
ramenées ces énormes pierres ? Grâce à
Merlin l'enchanteur ou à un système de
transport inconnu ? Les scientifiques qui
ont enquêté et qui, encore aujourd'hui,
travaillent sur l'un des plus énigmatiques
monuments de l'antiquité, ont déterminé
que certaines des pierres, spécifiquement celles appelées « Pierres Bleues »,
proviennent du Pays de Galles, à plus de
250 kilomètres de distance, et qu'elles
durent être transportées par voie fluviale
et ensuite être traînées sur la terre. Une
aventure et un prodige réellement sans
égal d’ingénierie collective.
Le mystère de Stonehenge continue de
fasciner le Monde. Scientifiques, ingénieurs, touristes, pèlerins, écrivains…
viennent encore sur le site à la recherche
des traces d'une civilisation perdue. Et
aujourd'hui, le 7 septembre de cette
année 2015, Stonehenge nous révèle de
nouveaux secrets. À trois kilomètres à
peine du célèbre emplacement archéologique, un groupe d'archéologues qui
travaillaient depuis cinq ans sur place ont
annoncé une grande découverte : Un
des vestiges d'un autre grand monument
préhistorique est enterré là, composé de
quelques 90 blocs de pierres monumentales, dont certaines atteignent jusqu’à
4,5 mètres de hauteur, et qui ont été
disposées en forme de « C » : une espèce
d’arène, datant d'il y a approximativement 4500 ans.
16
© crédit
Stonehenge, l'ensemble de mégalithes
le plus célèbre du monde, fut classé
Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1986
pour sa valeur unique qui démontre les
qualités technologiques et créatives
exceptionnelles de l'Homme
Préhistorique.
© crédit
teorías sobre Stonehenge, los astrónomos y arqueólogos han rivalizado sobre
los fundamentos de sus tesis. Numerosos
restos humanos encontrados hacen
deducir que este sitio sirvió, a través de
los siglos, como lugar de ritos funerarios.
Sin embargo, todo muestra que esa no
fue la finalidad. Gerald Hawkins,
astrónomo de Cambridge y Fred Hoyle,
astrofísico del Californian Institute of
Technology, han sustentado que este
lugar que ha hecho volar la imaginación
de artistas, escritores, peregrinos, etc., es
un observatorio donde los piedras
miradas linealmente realzan los fenómenos astronómicos de los solsticios y
equinoccios, las salidas y puestas del Sol
y las de la Luna. Los círculos de los
agujeros en las piedras corresponderían
al sistema simple de una máquina
calculadora gigantesca y primitiva, pero
de una sorprendente precisión. No
obstante, los arqueólogos han refutado
estos planteamientos debido a que las
diferentes etapas de la construcción de
Stonehenge se oponen a la teoría de un
observatorio edificado con una visión
tan precisa. Ahora bien, nadie pone en
duda que la precisión de los emplazamientos de los megalitos es demasiado
exacta para ser una mera casualidad. La
teoría más aceptada es la que concibe
Stonehenge como un observatorio
dedicado al Sol y a la Luna, y hoy por hoy
todavía cada 21 de junio (solsticio de
verano), miles de personas se aglomeran
en los círculos concéntricos y herraduras
de piedra para recibir el amanecer del
primer día del verano.
En septiembre del 2008, dos arqueólogos
británicos ofrecieron una conferencia de
prensa donde expusieron la teoría de
que Stonehenge fue un santuario
religioso y terapéutico debido a las
virtudes curativas de las “piedras azules”
que conforman el recinto. Defendieron
su tesis en el descubrimiento de sepulturas de personas que sufrieron enfermedades y que fueron enterradas con
fragmentos de piedras azules.
Este monumento compuesto de cuatro
círculos concéntricos con un diámetro
que sobrepasa los 100 metros, donde en
su interior se encuentran amontonadas
las enormes piedras con una altura de
más de diez metros y algunas llegan a
pesar veinticinco toneladas, encierra
muchos enigmas aún sin respuesta:
¿Cómo y de dónde trajeron esas
enormes piedras? ¿Fue el Mago Merlín o
un desconocido sistema de transporte?
Los científicos que han investigado y aún
en la actualidad continúan trabajando
sobre uno de los más enigmáticos
monumentos de la Antigüedad, han
determinado que algunas de las piedras,
específicamente las llamadas “Piedras
Azules” provienen del País de Gales a
más 250 kilómetros de distancia y que
debieron ser transportadas por mar o por
17
LA
ESMERALDA
L'ÉMERAUDE
L
L
Geológicamente, la esmeralda es un
‘milagro’ pues los elementos que la
componen se concentran en sitios muy
diferentes de donde se encuentra el
berilio, de ahí que sólo se forme cuando los
movimientos telúricos someten a los
líquidos adyacentes a presión y temperatura extremas, llegando un punto de
enfriamiento en el que se cristalizan las
esmeraldas. La esmeralda es un silicato
de berilio, de tipo mineral, que contiene
diversos elementos como berilio, aluminio, silicio y oxígeno y que le debe su color
verde a su concentración de cromo y
vanadio. . Su nombre proviene del griego
smaragdos y del latín smaraldus, que
significa ‘gema verde’ y su cristalización se
produce en un 95 % en forma de canutillo
con 6 caras; el otro 5% son ‘caprichos’ de la
naturaleza, muy apreciados por su
extremada rareza, como Maclas o Drusas,
Trapiches, Gangas o Minerales, Ojo de
Gato, Gota de Aceite, etc.
Géologiquement, l'émeraude est un
« miracle » car les éléments qui la composent sont concentrés dans des endroits
très différents de ceux dans lesquels on
trouve le béryllium, c'est pourquoi elle se
forme seulement quand les mouvements
telluriques soumettent les liquides
adjacents à des pressions et températures
extrêmes, jusqu’à atteindre un point de
refroidissement lors duquel se cristallisent les émeraudes. Son nom vient du
grec smaragdos et du latin smaraldus, qui
signifie « gemme verte » et sa cristallisation se produit pour 95 % en forme de
bâtonnet hexagonal ; les 5 % restants sont
des « caprices » de la nature, phénomènes
géologiques très appréciés pour leur
extrême rareté, comme les maclées ou les
druses, les trapiches, les gangues ou
minéraux, l'œil de chat, la goutte d’huile,
etc.
a esmeralda es un silicato de
berilium de tipo mineral, que
contiene diversos elementos como el
berilium, aluminium, silicium y oxigeno y
que debe su color verde a la concentracion
de cromo y de vanadium. Las esmeraldas,
rubíes, diamantes y zafiros forman el
grupo de las 4 “piedras preciosas “ mas
célebres en el mundo por su belleza y por
su rareza.
'émeraude est un silicate de béryllium de type minéral, qui contient
divers éléments tels que le béryllium, l'aluminium, le silicium et l’oxygène.
Elle doit sa couleur verte à la concentration
de chrome et de vanadium. Les émeraudes, rubis, diamants et saphirs forment
le groupe des 4 “pierres précieuses” les
plus célèbres dans le monde, pour leur
beauté et leur rareté.
Aunque verde es el color genérico de la
esmeralda, no todas las piedras conservan
tal pureza en su tonalidad. En este orden
de ideas, hay cinco clases distinguidas de
esmeraldas:
•verde azuloso,
•verde ligeramente azuloso,
•verde muy ligeramente azuloso,
•verde ligeramente amarillo
•y verde profundo.
MEC. Museo de la Esmeralda
Colombiana
Todo empezó con un sueño de su gestor y
director, Vilmar Novoa Bohórquez, hijo y
nieto de mineros, nacido en Somondoco,
donde creció en la atmósfera asfixiante de
las minas, donde el trabajo es agotador, el
oxígeno escaso y la temperatura alcanza
los 50 grados centígrados.
El MEC es el primer museo dedicado
exclusivamente a esmeraldas y sus piezas
no tienen valor comercial por estar
destinadas únicamente a su conservación.
“En el mercado común nadie ofrecería
nada por ellas porque no sirven para
joyería”, explica Novoa.
Sin embargo, grandes coleccionistas,
museólogos y geólogos del mundo,
aprecian estas rarezas. Nadie imagina el
proceso tan largo y costoso que vive una
esmeralda desde que se extrae hasta que
se exhibe.
© mec -jcemeralds.com
Cuenta la leyenda que, después de crear el
mundo, el dios Are tomó 2 juncos del
Magdalena y creó a la primera pareja
humana, Fura (mujer) y Tena (hombre), a
quienes dio felicidad y juventud eterna si
eran fieles. Pero un día apareció Zerbi y con
él Fura desobedeció. Destrozado, Tena se
clavó una macana en el vientre; Fura,
arrepentida, permaneció abrazada a él y
Zerbi se transformó en un río que separó
para siempre a los esposos convertidos en
dos enormes cerros. “Ante la muerte de
Tena, el dolor de Fura fue inmenso. Sus
gritos de dolor en la quietud de la selva se
convirtieron en mariposas multicolores y
sus lágrimas se transformaron en una
cordillera de esmeraldas”. Este leyenda de
los Muzos, de la que todavía quedan como
testigos los cerros de Furatena y el río
Minero en Boyacá, (Colombia)
18
© crédit
© crédit
El color verde profundo es el más hermoso, el más escaso, el más valioso, pero
también el más exclusivo, el que sólo se
expulsan las entrañas de Colombia.
La légende raconte que, après avoir créé le
monde, le dieu Are prit 2 joncs du fleuve
Magdalena et créa le premier couple
d'humains, Fura (femme) et Tena
(homme), à qui il donna le bonheur et la
jeunesse éternelle à la condition qu'ils
restent fidèles. Mais un jour , apparut Zerbi
et Fura trompa Tena avec lui. Anéanti, Tena
se planta un pieu dans le ventre ; Fura,
pleine de remords, l'entoura de ses bras et
Zerbi se transforma en un fleuve qui
sépara pour toujours les époux, transformés en deux énormes collines. « Face à la
mort de Tena, la douleur de Fura fut
immense. Ses cris de douleur qui retentissaient dans le calme de la forêt se convertirent en papillons multicolores et ses
larmes se transformèrent en une cordillère d'émeraudes ». Cette légende vient de
la tribu des Muzos, et en témoignent
encore les collines de Furatena et le fleuve
Minero à Boyacá, en Colombie.
Bien que le vert soit la couleur générique
de l'émeraude, toutes les pierres ne
conservent pas une telle pureté dans leur
tonalité. Dans cet ordre d'idée, on trouve
cinq classes d'émeraudes :
•vert bleuté
•vert légèrement bleuté
•vert très légèrement bleuté
•vert légèrement jaune
•et vert profond
La couleur vert profond correspond à
l'émeraude la plus belle, la plus rare, la
plus précieuse, mais aussi la plus exclusive, qui s'extrait uniquement des
entrailles de la Colombie.
MEC. Musée de l'Émeraude
Colombienne
Tout a commencé par un rêve de son
créateur et directeur, Vilmar Novoa
Bohórquez, fils et petit-fils de mineurs, né
à Somondoco, Colombie où il a grandi dans
l’atmosphère asphyxiante des mines, où le
travail est épuisant, l’oxygène rare et où la
température atteint les 50 degrés.
Le MEC est le premier musée dédié
exclusivement aux émeraudes, et ses
pièces n'ont pas de valeur commerciale
car elles sont uniquement destinées à la
conservation. « Dans le marché commun
personne n'offrirait quoi que ce soit pour
elles car elles ne servent pas pour la
bijouterie », explique Novoa. Cependant,
de grands collectionneurs, muséologues
et géologues du monde apprécient ces
raretés. Personne n'imagine le processus
très long et coûteux que vit une émeraude
depuis son extraction jusqu’à son exhibition.
19
EL Fular
Le foulard
écarlate
Escarlata
SEGUNDA parte
Deuxième partie
texto de pilar mata solano
ilustración de álvaro lombarte
«
¡Compren! ¡Compren el Petit Journal
illustré! Una cocotte aparecida muerta
en extrañas circunstancias! »
Gustave Papin callejeaba por la rue Bucci en
dirección a Odéon cuando la noticia del
vendedor de periódicos le despertó definitivamente aquella soleada mañana. Compró la
gaceta, buscó el artículo. ¡Santo Cielos! Se
referían sin lugar a dudas a La Cuca; le
flaquearon las piernas pero consiguió llegar a
la brasserie Le Procope y pedir un café
cargado.
Guardaba una impresión en la bruma del
recuerdo pero aseguraría que La Cuca
apareció a la cita en la plaza de la Concorde y
que anduvieron hacia Champs Élysées; la
aurora todavía no asomaba en el horizonte y el
silencio imperaba. No, no lo había soñado. La
Cuca había aparecido a la cita, exuberante,
llena de vitalidad, como habían acordado le
regaló el fular escarlata. Ahora contemplaba
la imagen fresca, neta, la gitana pasó el fular
por el rostro y se lo colocó indolente en el
cuello con una vuelta.
—Eres un caballero, chatito. Un caballero, sí.
—No, si yo…— musitó confundido—¿Te
apetece pasear?
—Estoy cansada, pero te otorgo cinco minutos.
Inexplicable pero certero, el impulso fue
irrefrenable, la pieza gritaba en su interior:
tira de los extremos, tira de los extremos.
Gustave Papin ejecutó la orden hasta la asfixia;
recuperó el fular escarlata que introdujo
presto en el bolsillo de la chaqueta y prosiguió
su camino. Al llegar al Louvre paró un simón e
indicó al cochero su domicilio.
Dentro del estupor Gustave Papin tuvo que
aceptar que era el autor de la muerte de La
texte de pilar mata solano
illustration de álvaro lombarte
Cuca. Pero él no era ningún asesino, fue el
fular quien le había ordenado tirar de los
extremos y no pudo resistir una voluntad que
no era suya. Se otorgó la duda de si, en verdad,
tiró con todas sus fuerzas, y no fue el fular
escarlata quien se cercó hasta el estrangulamiento. Estaba confundido, no aseguraría
haberlo tocado, tal vez acariciarlo con los
dedos desde el momento en que resplandeció
sobre el pecho y una vuelta de sangre rodeó el
cuello.
Cerró los ojos y comprendió que sería
acusado. No había otra solución, se desprendería de la prueba del delito, el fular escarlata,
lo antes posible. En la madrugada salió hacia
el Pont Neuf; lo dejaría caer en el mismo lugar
donde lo había encontrado o, mejor, lo
arrojaría al Sena.
Comprobó a su pesar que atravesaba el
puente y se encaminaba decidido a Les Halles,
el mercado central que, a esas horas, estaba
en pleno apogeo. Confundido entre el gentío
de una bulliciosa taberna, se bebió un calvados
de un trago y retomó sus pasos hacia la rue
Quincampoix, la famosa « calle de los
cornudos », centro neurálgico del oficio mas
viejo del mundo desde el siglo XVIII…
Inexplicable pero certero, la operación se
repetía con diferentes prostitutas; el riesgo
era excesivo en una señora; tenía que
limitarse a las pobres desgraciadas que
hechizadas por el fular pagaban con la vida un
regalo tan breve.
Las callejuelas mal iluminadas adyacentes a
la rue Quincampoix, los pasajes en penumbra,
sucios, apestosos, fueron el escenario donde,
una tras otra, sucumbían las beldades desde
hacía un año, con la vuelta de sangre que
rodeaba el cuello hasta la muerte. Ningún dato
20
en concreto, sólo, tras las pesquisas de la
policía, apuntaron a un tipo gris que llevaba un
fular escarlata; una especie de don nadie que
se volatizaba.
El clochard se despertó aquella mañana en los
vahos del alcohol, confundido entre la realidad
y la ficción. Se restregó los ojos. No era una
visión, un hombre flotaba en el borde del río.
Lo sacó a duras penas con la esperanza de que
atesorara una onza. En cuanto el cuerpo
estuvo fuera quedó fascinado por el fular
escarlata que rodeaba el cuello de la víctima.
Se lo arrebató metiéndolo en el viejo gabán.
Descubrió un louis d’or que mordió y empujó el
cadáver al Sena.
«
Achetez, achetez le Petit Journal
illustré! Une cocotte retrouvée morte
dans d'étranges circonstances!»
En cette matinée ensoleillée, Gustave Papin
flânait dans la rue Bucci en direction de
l'Odéon quand l'annonce du crieur de
journaux le réveilla d'un coup. Il acheta la
gazette, chercha l'article. Juste ciel, c'était
sans aucun doute possible de La Cuca qu'on y
parlait! Ses jambes flanchèrent, mais il
réussit malgré tout à marcher jusqu'à la
brasserie Le Procope et à commander un
café bien fort.
Un flottement subsistait dans la brume de
ses souvenirs, mais il aurait pu jurer que La
Cuca était bien venue au rendez-vous de la
place de la Concorde et qu'ils avaient marché
ensemble jusqu'aux Champs Élysées;
l'aurore ne pointait pas encore à l'horizon et
le silence régnait. Non, il n'avait pas rêvé: la
Cuca était apparue au rendez-vous, exubérante, pleine de vitalité, et conformément à
leur accord il lui avait offert le foulard
écarlate. Maintenant il revoyait la scène,
claire, nette: la gitane se passait le foulard
sur le visage et se l'attachait nonchalamment d'un tour autour du cou.
– Tu es un gentleman, chéri. Oui, un gentleman.
– Non, si je… – bredouilla-t-il, gêné – Ça te dit
de te promener ?
– Je suis fatiguée, mais je t'accorde cinq
minutes.
Chose inexplicable mais certaine, il n'avait
put retenir la pulsion, le foulard criait en lui :
“Tire sur mes extrémités, tire!” Gustave
Papin exécuta l'ordre jusqu’à l'asphyxie; il
récupéra le foulard écarlate qu'il introduisit
prestement dans la poche de sa veste et
continua son chemin. En arrivant au Louvre,
il arrêta un fiacre et indiqua l'adresse de son
domicile au cocher.
Dans sa stupeur, Gustave Papin n'eut d'autre
choix que d'accepter qu'il était l'auteur de la
mort de La Cuca. Pourtant il n’était aucunement un assassin, c'était le foulard qui lui
avait ordonné de tirer sur ses extrémités, et
lui n'avait pu résister à une volonté qui n'était
pas la sienne; il finissait par se demander si
c'était réellement lui qui avait tiré de toutes
ses forces, et non pas plutôt le foulard
écarlate qui s'était refermé jusqu'à l'étranglement. Il était troublé, il jurerait ne pas y
avoir touché, peut-être l'avoir juste caressé
des doigts quand il avait resplendi sur la
poitrine de La Cuca et qu'il entourait son cou
comme une boucle de sang.
Il ferma les yeux et comprit qu'on accuserait.
Il n'y avait pas d'autre solution, il se débarrasserait de la preuve du crime – le foulard
écarlate – le plus rapidement possible. Avant
l'aube il irait sur le Pont Neuf; il le laisserait
tomber au même endroit où il l'avait trouvé
ou, mieux encore, il le jetterait à la Seine.
Il s'aperçut que malgré lui il traversait le pont
et se dirigeait d'un pas décidé vers les Halles,
le marché central qui, à cette heure, était en
pleine activité. Perdu dans la foule d'une
taverne bruyante, il but un calvados d'un trait
et reprit la direction de la rue Quincampoix, la
fameuse « rue des cocus », centre névralgique du plus vieux métier du monde depuis
le XVIIIe siècle…
Inexplicablement mais inéluctablement, son
aventure se répéta avec différentes prostituées – le risque était excessif avec une
dame; il devait se limiter aux pauvres
malheureuses qui, envoûtées par un foulard,
21
payaient de leur vie un cadeau aussi éphémère.
Les ruelles mal éclairées adjacentes à la rue
Quincampoix, les passages dans la
pénombre, sales, malodorants, furent le
décor où, l'une après l'autre, depuis un an,
elles succombaient à l'attrait du foulard, avec
la boucle de sang qui entourait leur cou
jusqu'à la mort. Nul indice concret, on
mentionna seulement, suite aux perquisitions de la police, un type gris portant un
foulard écarlate ; une sorte de Mr personne
qui se volatilisait toujours.
Le clochard se réveilla ce matin-là dans les
vapeurs de l'alcool, perdu entre la réalité et la
fiction. Il se frotta les yeux. Ce n’était pas une
hallucination, un homme flottait au bord du
fleuve. Il l'en sortit difficilement, avec l'espoir
qu'il porterait sur lui quelques sous. Quand le
corps fut hors de l'eau, il fut fasciné par le
foulard écarlate qui entourait le cou de la
victime. Il le lui arracha et l'empocha dans sa
vieille veste. Il découvrit aussi un louis d'or
qu'il mordit, puis il rejeta le cadavre dans la
Seine.
/ texte de
El turno de Merlixto se acercaba. Las
náuseas le oprimían el estómago. Intentó
respirar hondo, pero cayó hincado sobre la
yerba, desfalleciendo despacio.
de le traverser. On disait que le fleuve était
le sang du diable et que s’y baigner était lui
vendre son âme.
Eh oui mon p’tit. Elle appuya le doigt contre
son dos. Le diable se réjouit du fait qu'elle
était enceinte d’un mari qui n’était pas le
sien. Ils se voyaient près du Huachu.
La porte de la maisonnette s’ouvrit. Don
Josué invita le premier homme, un métis
mince, à entrer. Il traînait ses jambes. Loin
de la vue de tous, un cri retentit depuis
l’intérieur.
Que se passe t-il ici, demanda Merlixto
entre ses dents.
C’est la sorcière, gamin.
La sorcière ? D’où vous sortez ça ?
Herminia explosa de rire. Elle rit tant
qu’elle dut prendre de grandes inspirations pour parler de nouveau.
Tout le monde sait que la petite fille des
Vélez est une sorcière!
Le métis sortit en marchant de la maisonnette. Ses jambes lui obéissaient. Il se
tenait le ventre, mais qu’importait une
crampe au ventre s’il était un homme neuf.
Dona Herminia, pourquoi dit-on que c’est
une sorcière la petite fille des Vélez?
Écoute. Comme Calenia, sa mère est
tombée enceinte dans le Huachu, Dieu seul
sait de qui. Elle toussa avant de continuer.
Elle est morte en accouchant. Les Vélez ne
lui pardonnèrent pas de leur avoir tué leur
fille. Maintenant, ils font de l’argent sur
son dos.
C’est donc la fille du Diable?
Qui sait?
Ça allait bientôt être le tour de Merlixto.
Les nausées lui remuaient l’estomac. Il
essaya de respirer profondément mais il
tomba sur le gazon, perdant peu à peu ses
esprits.
Era una trigueña esbelta, de carnes firmes
y boca grande. Llevaba un vestido de rosas
amarillas. Así se lanzó al agua; nadó un
rato y salió para recostarse en la yerba.
Merlixto saltó de su escondite y se abalanzó contra ella. Calenia fijó los ojos en los
suyos. Había en ellos una paz tormentosa,
como si conociera el futuro y recordara su
impotencia cada instante.
Ambos corazones latían deprisa. El peso
de su cuerpo impedía que ella se moviera.
Reconoció entonces, en pleno arrebato de
lujuria, algo familiar en aquella mirada.
Cierta complicidad los unía más allá de
cualquier cosa que Merlixto pudiera
explicar...y comprendió. Se había deshecho del único vínculo que compartía con la
joven mujer. No era la amante preñada del
viejo ni una chiquilla caliente entre las
piernas, sino una hermana cuya existencia
ignoró hasta ese momento. Se preguntó si
la vieja lo sabía porque Calenia parecía
conocerlo de toda la vida. Quiso levantarse,
pero una voz rompió la intimidad del
reencuentro con la misma sangre que
corría en sus venas.
Recobró el aliento a orillas del Huachú.
Herminia y la casucha habían desaparecido, pero sabía dónde —y cuándo—
estaba. Recordaba aquel día. Siempre
sucedía cuando las arcadas de la peste
atacaban.
Esa tarde de hacía un año había sido
extraña desde el mediodía. Los pájaros
callaron de repente. Merlixto había llegado
hasta el Huachú para esperar al viejo. No
supo de la amante hasta antes de salir,
cuando la vieja le contó que los había
descubierto y le hizo prometer que “se
encargaría del viejo y de la mujerzuela”.
Habló de la vergüenza que sentirían si el
hombre se marchaba para criar un
bastardo con una chiquilla caliente entre
las piernas.
Al llegar, Merlixto se escondió detrás de
unos arbustos. No pudo dirigirle la palabra
al viejo cuando apareció. Lo sorprendió de
espaldas y bastó un empujón para tirarlo al
agua. La corriente lo arrastró hasta
desaparecerlo. No quedaron rastros suyos
ni una tumba donde llorarle, pero no había
tiempo para penas, así que volvió a
esconderse. Ella llegó después.
—Si abre la boca, estamos jodidos.
La vieja los dejó solos. Calenia no suplicó ni
juró silencio. Sabía que su destino era
inminente y que incluso si nadaban a
contracorriente, un bastardo seguiría
siendo menos que un asesino. Se limitó a
sentenciarlo con sus últimas palabras.
—Siempre llevarás encima la peste de la
muerte.
Merlixto apretó su cuello hasta que dejó de
temblar. Murió con los ojos abiertos. Tras
arrojarla al Huachú, esperó para ver si la
corriente la arrastraba lejos, pero se
quedó flotando cerca de la orilla deshaciendo los últimos vestigios de sus
convicciones. Huyó asustado. Apareció
cuando el pueblo se reunió a llorar la
crueldad del diablo. Las más ancianas
hicieron la señal de la cruz al verle los ojos.
La peste sopló por primera vez y, aunque
del viejo no supo más, Calenia le revivía la
muerte en los sueños y durante el día.
Los arbustos y el río comenzaron a
esfumarse. Merlixto regresó a la fila con
Herminia levantándolo del suelo.
—¡Chicuelo! ¿Qué tiene? —Le echaba
aire con el sombrero—. Estaba blanco,
con cara de espanto. Ojalá que la bruja me
lo sane.
—Ojalá. Ya no aguanto.
Don Josué lo llamó a entrar. Señaló una
cortina de tela en el fondo. —Mi mujer lo
atiende.
La encontró en una mecedora chocando
una lata contra uno de los brazos. Echó
dentro las monedas que traía en el bolsillo
y un quejido delató la presencia de otra
persona.
La nieta de los Vélez tenía unos diez años.
Sangraba de los pies atados a un altar de
muertos. La chiquilla escupió una rosa
amarilla al verlo.
—Péguesele —, ordenó la mujer de Don
Josué.
La niña se arrodilló frente al altar. Merlixto
se acercó imitándola. La criatura le apretó
el rostro y le besó los labios. Cada uno
respiró el aliento del otro. Merlixto recordó
al viejo y pensó en la desdicha de la
huérfana que tenía en frente. Se preguntó
si la madre, en sus tinieblas húmedas,
vería a Calenia con sus ojos de paz tormentosa, pero poco a poco se hundía en un
sopor. La vieja, un río, sangre, muerte…
eran ahora imágenes sin sentido.
Una pequeña yacía a sus pies y una mujer
señalaba la salida desde su mecedora.
Tenía sed. Pasó junto a unas personas
maltrechas. Sangraba del ombligo. Lo
presionó sobre la camisa para detener la
fuga del líquido tibio.
—¡Chicuelo, ¿se me sanó ya?! — voceó una
cuarentona.
Siguió caminando. Ignoraba donde
estuviera, pero había un río cerca. Sus
aguas lo llamaban. Pronto calmaría la sed.
Mientras se alejaba de allí, Merlixto sintió
un aroma extraño, una mezcla de sangre y
río en septiembre.
elisa c. martínez salazar
Il marcha des heures, préoccupé, au petit
matin. Il ne parvenait pas à s’expliquer
comment des personnes pouvaient vivre
aussi près du fleuve. Il arriva et compta
quatre hommes et cinq femmes devant
lui. Ils avaient des os cassés, des traces
de coups, des brûlures, mais un peu
seulement, rien que Merlixto ne puisse
voir.
La peste lui donnait des douleurs d’estomac. Pour cette raison, il voulait arriver
tôt. Selon sa mère, au lever du soleil, il y
aurait environ cinquante personnes à la
porte des Vélez. Une quadragénaire rejoint
le groupe.
Salut mon p’tit, pas trop dur le réveil? Je
m’appelle Herminia, dit-elle.
_Bien. _ Il sourit sans envie.
Les premiers rayons de soleil chauffaient
leurs nuques. Sa mère avait tout tenté
avant de l’envoyer là : lui donner des
médicaments, prier les saints, lui ôter les
maux de l’oreille gauche. Elle était pleine
de bonnes intentions, après tout, Merlixto
était la seule famille qui lui restait.
Tu te rends compte mon p’tit, ça fait déjà un
an!
De quoi?
Mais d’où tu sors toi? En septembre
dernier Calenia s’est tuée en se jetant dans
le fleuve.
Ah! Il joua avec les pièces qu’il avait dans
sa poche. Une année de Calenia.
Le fleuve Huachu reliait les deux extrémités du village. Peu de gens prenait le risque
22
Il retrouva ses esprits sur les rives du
fleuve Huachu. Herminia et la maisonnette avaient disparu mais il savait où, et
quand. Il se rappelait de ce jour. Ça
arrivait toujours quand les nausées de la
peste attaquaient.
Cet après-midi-là, il y a un an, avait été
étrange dès son commencement. Les
oiseaux s’étaient tût. Merlixto était venu
jusqu’au Huachu pour attendre son père. Il
n’avait rien su de la maîtresse jusqu’à ce
qu’il quitte la maison, quand la mère lui
raconta qu’elle les avait découvert et lui fit
promettre qu’il allait “s’occuper du vieux et
de la nana”. Elle parla de la honte qu’ils
ressentiraient si l’homme les quittait pour
élever un bâtard avec une gamine au
tempérament chaud
En arrivant, Merlixto se cacha derrière les
buissons. Il ne put adresser la parole à son
père quand il apparut. Il le surprit par-derrière et il suffit de le pousser fortement
pour qu’il tombe à l’eau. Le courant
l’emporta jusqu’à ce qu’il disparaisse. Il
n’en resta aucune trace, pas même une
tombe pour le pleurer. Mais il n’avait pas le
temps de s’apitoyer et il se cacha de
nouveau. Elle arriva juste après.
© crédit
sang et fleuve en septembre
texto de
—Sí, chicuelito. — Apoyó el dedo contra su
espalda—. El diablo se alegró porque uno
la sufrió por joven, pero dizque estaba
preñada de marido ajeno. Se veían en el
Huachú.
La puerta de la casucha se abrió. Don
Josué invitó al primer hombre, un mulato
delgado, a entrar. Arrastraba las piernas.
Fuera de la vista de todos, un grito retumbó
desde el interior.
—¿Qué pasa ahí? —preguntó Merlixto
entre los dientes.
—Es la bruja, mi chicuelo.
—¿Bruja? ¿De dónde sacó eso?
Herminia soltó una carcajada. Rió tanto
que terminó tomando grandes bocanadas
de aire para hablar.
—Todos saben que la nieta de los Vélez
salió bruja.
El mulato salió caminando de la casucha.
Las piernas le obedecían. Se sujetaba el
vientre, pero qué importaba un retortijón si
estaba como nuevo.
—Doña Herminia, ¿por qué salió bruja la
nieta de los Vélez?
—Míreme. Igual que Calenia, la mamá se
preñó en el Huachú Dios sabe de quién.
—Tosió antes de continuar—. Murió
pariendo. Los Vélez no le perdonaron que
les matara la hija. Ahora se ganan unos
pesos con ella.
—¿Entonces es hija del diablo?
—¿Quién sabe de esas cosas?
© crédit
sangre y río en septiembre
Caminó horas preocupado bajo la madrugada. No lograba explicarse cómo
algunas personas vivían tan cerca del río.
Llegó y contó cuatro hombres y cinco
mujeres delante de sí. Llevaban huesos
rotos, golpes, quemaduras, pero unos
pocos, nada que Merlixto pudiera ver.
La peste le traía el estómago pesado. Por
eso quería llegar temprano. Según la vieja,
al amanecer, habría alrededor de cincuenta personas en la puerta de los Vélez.
Una cuarentona se unió al grupo.
—Chicuelo, ¿cómo amanece? Soy
Herminia —anunció.
—Bien. —Sonrió sin ganas.
Los primeros rayos del Sol asomaban por
detrás. La vieja intentó casi todo antes de
mandarlo: darle remedios, rezar a los
santos, sacarle los males del oído
izquierdo. Tenía buenas intenciones, pues
Merlixto era la única familia que le quedaba.
—Fíjese, chicuelo. Ya hace un año.
—¿De qué?
—¡¿Dónde vive usted?! El otro septiembre
Calenia se mató en el rio Huachú.
—¡Ah! —Jugueteó con las monedas que
llevaba en el bolsillo—. Un año de Calenia.
El Huachú unía ambos extremos del
pueblo. Pocos se atrevían a cruzarlo.
Decían que el río era la sangre del diablo y
que mojarse con el agua, era venderle el
alma.
C’était une belle femme svelte mate de
peau, au corps ferme et avec une grande
bouche. Elle portait une robe avec des
roses jaunes. Elle se mit ainsi à l’eau,
nagea un instant et sortit pour s’allonger
dans l’herbe. Merlixto sortit de sa cachette
et se jeta sur elle. Calenia planta ses yeux
dans les siens. Il y avait en eux une paix
tourmentée, comme si elle connaissait
l’avenir et se souvenait de son impuissance
à chaque seconde.
Les deux cœurs battaient rapidement. Le
poids de son corps à lui l’empêchait de
bouger.
Il reconnut alors, en plein accès de luxure,
quelque chose de familier dans son regard.
Une certaine complicité les unissait
au-delà de toute chose que Merlixto aurait
pu expliquer. Il comprit. Il s’était défait de
l’unique lien qu’il partageait avec la jeune
femme. Elle n’était pas la maîtresse
enceinte de son père ni une nana enflammée mais une sœur dont il ignorait
l’existence jusqu’à cet instant. Il se
demanda si sa mère le savait car Calenia
paraissait le connaître depuis toujours. Il
voulut se lever mais une voix rompit
l’intimité de sa rencontre avec le même
sang que celui qui courait dans ses veines.
Si elle ouvre la bouche nous sommes
foutus.
La mère les laissa seuls. Calenia ne
supplia pas et ne promit pas de se taire.
Elle savait que son destin était imminent et
que, même s’ils nageaient à
contre-courant, un bâtard serait toujours
moins qu’un assassin. Elle se contenta de
les condamner avec ses dernières paroles.
Tu auras pour toujours en toi, la peste de la
mort.
Merlixto serra son cou jusqu’à ce qu’elle
arrête de trembler. Elle mourra les yeux
ouverts. Après l’avoir traînée jusqu’au
Huachu, il attendit pour voir si le courant
l’emmenait au loin mais elle resta flotter
près de la rive, défaisant les derniers
vestiges de ses convictions. Il fuit apeuré. Il
réapparut quand le peuple se réunit pour
pleurer la cruauté du diable. Les plus
âgées firent le signe de croix quand elles
virent ses yeux. La peste souffla pour la
première fois et, alors qu’il ne se remémora plus son père, il revivait la mort de
Calenia jour et nuit.
Les arbustes et le fleuve commencèrent à
s’éloigner. Merlixto revint dans la queue
avec Herminia qui l’aidait à se redresser.
Gamin ! Qu’est ce qui t’arrive? Elle lui
faisait de l’air avec son chapeau. Il était
livide. Faites que la sorcière me le sauve.
J'espère . Je n’en peux plus.
Don Josué lui demanda d’entrer. Il lui
indiqua un rideau de toile au fond de la
pièce. Ma femme va vous recevoir.
Il la trouva assise dans un fauteuil à
bascule cognant une cannette contre l’un
des accoudoirs. Elle mit dedans les pièces
qu’elle avait dans sa poche ; un gémissement trahit la présence d’une autre
23
personne.
La petite fille des Vélez avait une dizaine
d’années. Elle saignait aux pieds qui
étaient attachés à un autel dédié aux
morts.
Frappe-le! ordonna la femme à Don Josué.
La petite fille s’agenouilla face à l’autel.
Merlixta s’approcha et l’imita. L’enfant lui
prit le visage et lui baisa les lèvres. Chacun
respira l’haleine de l’autre. Merlixto se
souvint de son père et pensa au malheur de
l’orpheline qui se tenait en face de lui. Il se
demanda si la mère, dans ses heures
sombres, verrait Calenia et ses yeux de
paix tourmentée, mais peu à peu il s’assoupit. La mère, un fleuve, le sang, la
mort… ces mots étaient maintenant des
images sans aucun sens.
Une enfant était étendue à ses pieds et
une femme lui indiquait la sortie depuis
son fauteuil à bascule. Il avait soif. Il passa
à côté de personnes en piteux état. Son
nombril saignait. Il appuya sur la chemise
pour arrêter la fuite du liquide chaud.
Mon p’tit ! Ils me l’ont déjà soigné ! Cria une
quadragénaire.
Il continua à marcher. Il ignorait où il était
mais il y avait un fleuve pas loin. Ses eaux
l’appelaient. Bientôt, elles calmeraient sa
soif. Pendant qu’il s’éloignait, Merlixto
sentit un arôme étrange, un mélange de
sang et de fleuve en septembre.
24
25
© crédit
© crédit
Colaboración
con
los refugiados
en Paris
Une
collaboration
avec
les réfugiés
à Paris
texto de mauricio alvarez l
texte de mauricio alvarez l
Es el final de una tarde fría y soleada del
mes de Octubre en la capital francesa. Me
dirijo hacia un liceo situado en la calle Jean
Quarré del barrio XIX, donde más de 750
refugiados han improvisado un albergue
forzado hace un par de meses. Es en este
lugar, bastante insólito, en el que me he
dado cita con Eduardo Rivera, un francocolombiano, nacido en la ciudad de Cali
hace 65 años.
Licenciado en Educación física en la
universidad del Valle, Eduardo ejerce en la
década de los 80 como profesor de Tenis en
diferentes instituciones de su ciudad natal.
En 1984, viaja a Londres para buscar
recursos con el fin de financiar la construcción de canchas de tenis en Cali. Sin
embargo, el viejo continente lo enamora y
decide abandonar todo para instalarse en
París un año más tarde.
Cómo has conocido este liceo?
Yo vivo en un edificio ubicado a 200 metros.
Desde la ventana de mi habitación, he
seguido con atención la evolución de éste
proyecto. Hace un mes, decidí venir para
brindar algún tipo de ayuda.
Qué has decidido hacer?
Desde el primer día empecé a organizar
actividades deportivas, principalmente
partidos de fútbol y de basketball. Las
dimensiones del patio exterior se prestan
perfectamente para ello.
La integración ha sido fácil?
Al inicio, me sentí un poco inseguro. No
sabía cómo comunicar con los migrantes.
En el liceo viven personas de más de 10
nacionalidades y sólo una minoría habla el
francés. Decidí entonces limitar mi
vocabulario a unas pocas palabras en
inglés y a señales de voz para indicar las
diferentes acciones de un partido. Al cabo
de 2 o 3 días, ya podíamos comunicar. El
interés en la comunidad creció rápidamente y actualmente dedico entre 3 y 5
horas diarias a actividades de voluntariado.
Cual ha sido tu mejor experiencia en este
lugar?
Hace algunas semanas se desencadenó un
conflicto entre dos comunidades por un
asunto de alimentación. Yo me encontraba
en ese momento en el patio y decidí tomar
algunas fotos con mi camara. Uno de los
refugiados al verme, se acercó y me pidió
que le diera mi camara. Yo se la entregué
sin oponer resistencia. Tres días después,
crucé por casualidad a esta persona en el
patio central. El sonrió y me pidió que lo
esperara un momento. Subió a su habitación y regresó con mi cámara en la mano.
Yo estaba feliz, pero al llegar a casa me di
cuenta de que la tarjeta de memoria había
desaparecido. Dos semanas más tarde,
cuando yo participaba en una manifestación de apoyo a los refugiados en la Plaza
de la República. Alguien se me acercó y me
dijo : “Tengo algo para usted.” Sacó de su
bolsillo una tarjeta de memoria y me la
devolvió.
U
n colombien utilise le sport comme
outil pour favoriser l’intégration
des réfugiés à Paris.
favorece el desarrollo de enfermedades.
El tercero, es el acceso oportuno a servicios de salud. En las últimas semanas ha
habido problemas respiratorios, infecciones contagiosas, gastroenteritis y la
asistencia médica ha sido ineficaz.
Durant la fin d’une après-midi froide et
ensoleillée du mois d’octobre, je me dirige
vers un lycée situé à Paris, rue Jean Quarré
dans le XIXe arrondissement, où plus de
750 réfugiés ont improvisé par la force et
depuis deux mois, une auberge. C’est dans
ce lieu, insolite, que l’on m’a donné rendezvous avec Eduardo Rivera, un francocolombien, originaire de Cali âgé de 65
ans.
Por último, el sentimiento de aislamiento y
la lentitud de los procedimientos administrativos. La mayoría de los refugiados no
tienen documentos de identidad en regla,
por lo tanto no pueden trabajar, ni acceder
a los servicios básicos de todo ciudadano.
Qué le dirías a la comunidad latina de
París?
Los invito a apoyar a los refugiados en éste
momento difícil. Nuestra energía positiva y
nuestra alegría puede servir de apoyo
emocional para ayudarles a mantener la
fuerza necesaria para superar las innumerables barreras del exilio. Debemos
también continuar a sensibilizar los
medios de comunicación y las autoridades
para que se ofrezcan soluciones durables
para cada uno de estos seres humanos.
Eduardo a une licence en éducation
physique et sportive obtenue à l’université
du « Valle ». Il est professeur de Tennis,
dans plusieurs instituts de sa ville dans les
années 80. En 1984, il part à Londres pour
récolter des fonds dans le but de financer
la construction de terrains de tennis à Cali.
Néanmoins, il tombe amoureux du vieux
continent et décide de tout abandonner
pour s’installer à Paris un an plus tard.
Comment as-tu connu ce lycée ?
J´habite dans un immeuble situé à 200
mètres de ce lycée. Depuis la fenêtre de ma
chambre, j’ai suivi avec attention l’évolution de ce projet. Il y a un mois, j’ai décidé
d’y aller afin de proposer mon aide.
Qu’as-tu décidé de faire ?
Dès le premier jour, j’ai commencé par
organiser des activités sportives, principalement des matchs de football et basketball puisque les dimensions de la cour sont
parfaites pour ces disciplines.
Cuales son los problemas principales en
este liceo?
El primero es la infraestructura. Este lugar
no está habilitado para soportar una
densidad tan elevada de habitantes.
Además, la electricidad no responde a las
normas de seguridad, hay escaleras
bloqueadas, problemas de contaminación
de plomo y asbesto. El segundo, es la
alimentación ; la distribución es aleatoria y
algunas personas pasan hasta 3 dias sin
comer. Esto causa la pérdida de defensas y
26
©
©crédit
mauricio alvarez
U
n colombiano utiliza el deporte
como herramienta para favorecer la integración de los refugiados en París
L’intégration a t-elle été facile ?
Au début, je me sentais incertain. Je ne
savais pas comment communiquer avec
les migrants. Dans le lycée, vivent des
personnes de 10 nationalités différentes et
seulement une minorité parle le français.
J’ai donc décidé de limiter mon vocabulaire à quelques mots en anglais et à des
signaux de voix pour indiquer les différentes actions d’un match. Au bout de 2 à 3
jours, on pouvait déjà communiquer.
L’intérêt dans la communauté a grandi
rapidement et actuellement, je passe entre
3 et 5 heures par jour aux activités de
volontariat.
Quelle fut ta meilleure expérience dans
ce lieu ?
Il y a quelques semaines, un conflit s’est
déclenché entre deux communautés à
cause d’une affaire de nourriture. J’étais
dans la cour à ce moment-là et j’ai décidé
de prendre quelques clichés avec mon
appareil photo. L’un des réfugiés m’a
repéré et s’est rapproché de moi en me
demandant l'appareil . Je lui ai donné sans
m’opposer. Trois jours plus tard, j’ai croisé
cette personne dans la cour centrale ; Il a
souri et m’a demandé de patienter un
moment ; il est monté dans sa chambre
puis est revenu avec l'appareil. J’étais
content, mais lorsque je suis arrivé chez
moi, j’ai remarqué que la carte mémoire
était manquante. Deux semaines plus
tard,lors d' une manifestation en soutien
des réfugiés, place de la République,
quelqu’un s’est approché et m’a dit : « j’ai
quelque chose pour vous ». Il a sorti une
carte mémoire de sa poche et me l’a
rendue.
Quels sont les principaux problèmes de
ce lycée ?
Premièrement, l’infrastructure n’est pas
habilitée à supporter une densité aussi
élevée d’habitants ; l’électricité ne répond
pas aux normes de sécurité ; les issues de
secours sont manquantes, des risques de
contaminations aux plomb et à l'amiante
sont là.
Deuxièmement, la nourriture pose
problème. Parce que la distribution est
27
aléatoire, quelques personnes passent
jusqu’à trois jours sans pouvoir manger.
Cela cause la perte des défenses immunitaires et favorise le développement de
maladies.
Troisièmement, l’ accès propice aux soins
de santé n'est pas assuré. Durant les
dernières semaines, il y a eu des cas d'
infections contagieuses, des problèmes
respiratoires et de gastro-entérites ;
l’assistance médicale a été inefficace.
En règle générale, le niveau de risque était
beaucoup trop élevé. Heureusement, nous
avons pu obtenir une solution de déménagement pour tous les réfugiés avant
l’arrivée de l’hiver.
Que penses-tu de l'évacuation des
réfugiés ?
Je ne peux pas nier que nous ayons
commencé à construire une forte relation
basée sur le respect et la cordialité. Cela
ne l’a pas été pour moi, mais je suis content
de savoir que dorénavant, ils peuvent
bénéficier d’une solution plus adaptée et je
l’espère de tout cœur, plus durable.
Quels conseils donnes-tu à la communauté latine de Paris ?
Je les invite à soutenir les réfugiés durant
ces moments difficiles . Notre énergie
positive et notre joie peuvent servir de
soutien émotionnel pour les aider à
maintenir la force nécessaire à supporter
les innombrables barrières du succès.
Nous devons continuer également à la
sensibilisation des moyens de communication des autorités pour qu’il y ait des
solutions durables pour chacun de ces
êtres humains.
www.alepal.com
texto de Javier Leibiusky
texte de Javier Leibiusky
E
D
n mi sueño estaba sumergido en aguas azules. Hacia mí
avanzaba velozmente un pulpo, cuyo cuerpo y tentáculos
eran cables. En la punta de cada tentáculo había un enchufe
con dos patitas chatas dispuestas en diagonal.
Desperté.
Seguía en aquel mar tratando de huir de ese insólito molusco. Era
la primera vez en mi vida que percibía tal linealidad entre sueño y
vigilia.
Sacudí mi cabeza y salí del letargo acuático intentando escapar
antes de que alguno de aquellos enchufes encontrara un orificio y
enviara miles de voltios hacia las aguas que me rodeaban. Nadé
con todas mis fuerzas en dirección al lugar donde suponía estaría
la costa. De pronto uno de mis brazos se desprendió y se alejó con
rapidez en el burbujeante flujo marino. Con un solo brazo logré
llegar a tierra firme, anticipándome apenas unos segundos al
brillo violáceo, muy parecido a un relámpago, que recorrió las
aguas que yo acababa de dejar atrás.
Suspirando estudié con la mirada la playa a mi alrededor. Una
franja de arenas verdes corría de un horizonte a otro, atrapada
entre las aguas azulinas y un frondoso bosque de palmeras de
doble copa y arbustos de hojas desmesuradamente grandes. Me
interné en dicha selva para buscar algún alimento y recuperar mis
energías.
Tuve que luchar con firmeza contra hojas y tallos que insistían
furiosos en permanecer en sus lugares. Trabajosamente me fui
abriendo paso entre troncos y ramas que emanaban una extraña
savia de color púrpura con un olor que jamás había sentido.
Diferentes insectos, que parecían pequeños pájaros por su
tamaño, revoloteaban a mi alrededor tratando de comprender la
naturaleza de éste inesperado huésped que invadía su hábitat.
Con un solo miembro se me hacía muy difícil atravesar la vegetación y al mismo tiempo espantar aquellos repugnantes bicharracos. Entonces visualicé, no muy lejos, una rama cortada que tenía
el largo y el ancho de un brazo humano. La levanté y con unos
movimientos circulares incrusté su base en el hueco redondo que
había dejado mi extremidad perdida. Al rato ya logré obtener un
manejo aceptable de esta prótesis, mediante los músculos de mi
hombro y omóplato.
No tenía noción del tiempo. Pude haber estado así días o meses.
De la punta de la rama brotaron con suma lentitud unos pequeños
tallos verdes, seguramente alimentados por los nutrientes transmitidos a través de mi flujo sanguíneo. Al mismo tiempo, comencé
a sentir sus raíces adentro del hombro. Se afianzaba, cada vez
más, como parte inseparable de mi cuerpo. Los tallos verdes
cobraron mayor amplitud y yo mayor sensibilidad para con ellos.
Su frescura y creciente fuerza inundaron mi ser. En ese momento
ya me consideraba un habitante más de la selva, le había perdido
el temor a los insectos y demás criaturas. Había aprendido a alimentarme y encontré refugio en una cueva escondida en el corazón de aquella tierra salvaje.
La rama-brazo se había arraigado tan profundo adentro mío que
incluso conseguí la habilidad de mover aquellos tallos que le
crecían en la punta, como si se tratara de mis antiguos dedos perdidos en los abismos de la memoria. No sólo había dejado de ser
un cuerpo ajeno, sino que además pasó a ser una nueva realidad y
un deslumbrante desafío. Su vitalidad vegetal llenaba y serenaba
mi cuerpo y mente. Mi pasión por el agua y la luz del sol alcanzó
limites inimaginables, e incluso comencé a brotar pequeños
retoños por todo mi cuerpo. Mi piel se tornaba cada vez más
áspera y rugosa y las ansias de moverme disminuyeron casi por
completo. Un día húmedo y soleado, después de una terrible tormenta, decidí instalarme en un lugar y nunca más volver a
moverme. Repasé con suma lentitud la transformación ocurrida
desde aquel afortunado naufragio hasta el presente. Miré la selva
a mis alrededores. Jamás hubiese imaginado que seríamos tantos.
ans mon rêve j’étais submergé dans l’eau bleue. Un poulpe
avançait rapidement vers moi, son corps et ses tentacules
étaient des fils électriques. Au bout de chaque tentacule il y
avait une prise électrique.
Je me suis réveillé.
J’étais encore dans cette mer en train de fuir cet étrange mollusque. Il s’agissait de la première fois de ma vie que j’éprouvais
une telle linéarité entre le rêve et l’éveil. J’ai secoué ma tête pour
sortir de cette léthargie aquatique et pouvoir échapper avant
qu’un de ces câbles m’atteigne. J’ai nagé de toutes mes forces
dans la direction où je considérais que se trouverait la côte, quand
soudain un de mes bras s’est détaché en s’éloignant avec vitesse
dans le courant marin. Avec un seul bras j’ai réussi à atteindre la
terre juste avant qu’une brillance violacée, semblable à un éclair,
parcourt les eaux que je venais de quitter.
Dans mon rêve
EN MI SUEÑo
28
Soupirant, j’ai étudié la plage autour de moi. Un banc de sable vert
s’étalait d’un horizon à l’autre, coincé entre l’eau et une forêt de
palmiers à double canopée. J’ai décidé d’entrer dans cette forêt
pour chercher quelque chose, de quoi me nourrir et pour me
reposer.
J’ai dû lutter contre les feuillages et les tiges. Avec beaucoup de
travail je me suis ouvert un chemin parmi les troncs et les
branches desquels émanaient une étrange sève de couleur violette et une odeur que je n'avais jamais sentie auparavant. Les
insectes, qui avaient plus l’air d’oiseaux à cause de leur taille,
volaient autour de moi dans une tentative de comprendre ce que
faisait cet hôte inattendu que j’étais. Avec un seul membre il
m’était difficile de traverser la végétation et en même temps de
faire partir ces bêtes répulsives.
C’est alors que je vis une branche coupée. Je l’ai ramassée et avec
quelques mouvements circulaires je l’ai incrustée dans le moignon rond qu'avait laissé mon extrémité perdue. Quelque temps
plus tard, j’arrivais déjà à faire fonctionner de manière acceptable
ma nouvelle prothèse, en employant les muscles de mon épaule
et mes omoplates.
Je n’avais aucune notion du temps qui passait. Des semaines ou
des mois se sont écoulés. De nouveaux bourgeons sont apparus
sur la pointe de mon nouveau bras, nourris par mon flux sanguin.
En même temps, j’ai commencé à sentir leurs racines qui arrivaient jusqu’à mon épaule. Cette branche devenait désormais une
partie inséparable de mon corps. Les bourgeons verts ont poussé
encore plus et moi je suis devenu plus sensible vis-à-vis d’eux.
Leur fraîcheur inonda mon être. J’étais devenu un habitant de
plus de la jungle, je n’avais plus peur des insectes et des autres
créatures. J’avais appris à me nourrir et je dormais dans une
grotte bien protégée au cœur de cette forêt.
La branche-bras était tellement enracinée en moi que je pouvais
même faire bouger les jeunes tiges comme s’il s’agissait de mes
doigts perdus. Non seulement cette branche avait cessé d’être un
corps étrange mais elle était devenue une nouvelle réalité et un
excitant défi. Sa vitalité végétale remplissait et tranquillisait mon
âme. Ma passion pour l’eau et la lumière du soleil atteignit des
limites inimaginables et désormais mon corps tout entier était
rempli de jeunes pousses. Ma peau devenait de plus en plus âpre
et rugueuse, et j’éprouvais de moins en moins l'envie de bouger.
Un jour humide et ensoleillé, juste après un terrible orage, j’ai
décidé de m’installer dans un seul endroit et de ne plus jamais en
bouger. Avec une étonnante lenteur j’ai laissé défiler dans ma tête
toute cette transformation opérée depuis le naufrage. J’ai regardé
la jungle autour de moi. Je n'aurais jamais imaginé que nous
serions si nombreux.
29
[email protected]
EL PERRO
PERUANO
LE CHIEN
PÉRUVIEN
Introducción
Pedro Santiago Allemant recorre certámenes caninos en Europa y el mundo con
sus perros Inti y Llasha, campeones de
raza, revelando hasta qué punto es
valorado el Perro sin pelo del Perú en el
mundo internacional de la cinología.
A través del exhaustivo testimonio de
especialistas, Allemant describe además
cómo en su propio país, por desconocimiento y cruces inadecuados, es desperdiciada la buena genética de este can
oriundo del Perú, en desmedro de la
pureza de una raza con más dos mil años
de antigüedad.
de la importancia de esta raza canina; raza
hoy valorada internacionalmente no solo
por su belleza, sino además por sus
inmejorables cualidades prácticas como
mascota: la falta de pelo y su carácter
ecuánime y afable.
Sinopsis
Le film
Tavera, arqueólogo e investigador experto
en él; entre otros.
Al final de esta labor de amor, sus codirectores, Allemant y Darleguy, nos traen
un filme que reúne información exhaustiva
y fundamental para comprender a esta
raza oriunda del Perú, su historia de más
de 2000 años en nuestra tierra, y la
mitología que lo rodea y que forma parte de
la creación de los pueblos originarios de
nuestro país.
Pedro Santiago Allemant fait le tour des
concours canins en Europe et dans le reste
du monde avec Inti et Llasha, ses chiens
champions de race, révélant ainsi à
l’international l’importance du Chien nu du
Pérou.
Á travers des témoignages exhaustifs
d’experts, on décrit comment, depuis plus
de deux mille ans, la génétique de ce chien
primitif natif de son pays, le Pérou, a peu à
peu été gaspillée, par ignorance, lors de
croisements inadéquats, au détriment de
la pureté d’une race existante.
La propuesta del documental “El Perro sin
pelo del Perú” es de concientizar al público
En el año 2000, Pedro Santiago Allemant,
preocupado por lo que considera una
amenaza al patrimonio peruano, parte en
esta iniciativa.
Allemant consultó durante 14 años a
especialistas renombrados de la talla de
Ermanno Maniero, cinólogo y responsable
de declarar al Perro sin pelo del Perú como
raza oficial; Alberto Quintanilla, pintor y
escultor peruano de fama mundial,
abocado a revalorizarlo en su arte; Lizardo
Los directores
Presentaciones
pratiquement inconnue dans le monde.
Allemant qui travaille comme chargé
d’affaires dans le secteur bancaire,
consacre dorénavant son temps libre à
présenter ses chiens dans les compétitions canines dans le monde, ainsi qu’à
promouvoir cette race millénaire péruvienne.
Présentations
Ha participado en el 19° Festival de Cine de
Lima en agosto de 2015.
Una presentación está programada el
próximo 6 de noviembre de 2015 en la sede
de la UNESCO en Paris y el 27 de
noviembre de 2015 en la sede de la
Fédération Cynologique Internationale
(FCI) en Bélgica.
En el transcurso de 2016 el filme será
presentado en el campeonato canino
Europeo de Bruselas, en el World Dog
Show de Moscu y también en otras
ciudades de Europa.
Darleguy, né en France en 1963, il suit des
études de cinéma et commence sa carrière
en tant que chef-opérateur son. Depuis
1985 il travaille sur de nombreux documentaires sociétaux et d’émissions
télévisées pour la France.
Il a été projeté au 19e Festival du Cinéma
de Lima, en août 2015.
Allemant nació en Perú en 1960. En los
años 80 dejó su ciudad natal para vivir en
Nueva York y, luego, en el 2000, en París.
En el 2006, adquiere dos ejemplares de
Perro sin pelo del Perú. De vuelta en
Europa, muy rápidamente se da cuenta
que esta raza es prácticamente desconocida en el mundo.
Ejecutivo de banca, dispone de todo su
tiempo libre para presentar sus perros en
certámenes caninos en el mundo, y así
difundir esta raza milenaria peruana.
Darleguy nació en Francia en 1963.
Comenzó sus estudios en cine y desarrolló
su carrera como jefe operativo de sonido.
Ha trabajado en muchos documentales
sociales y emisiones de TV francesa desde
1985.
Luego de colaborar con directores
talentosos, decidió embarcarse él mismo
en la dirección. Está involucrado en
proyectos sociales en hospitales y colegios, reportes en los Himalayas, la selva
del Congo, las favelas de Venezuela, y
varios documentales culturales.
Cuando Allemant le ofreció co-dirigir este
film, él halló la idea excitante y se invirtió al
100% en ella.
Este documental fue pre-estrenado por el
Centre Culturel Péruvien en La Maison de
l’Amérique Latine en París en noviembre
de 2014. Luego, en el Centro Cultural de la
PUCP, en la Biblioteca Nacional y en el
Centro Cultural de España en Lima, en
febrero y marzo de 2015.
Les réalisateurs
Allemant, né au Pérou en 1960, quitte sa
ville natale dans les années 80, pour
s’installer à New York puis à Paris, en 2000.
En 2006, il acquiert deux Chiens nus du
Pérou. De retour en Europe, il se rend très
vite compte que cette race est
30
Vision
Le documentaire « Le Chien nu du Pérou »
cherche à sensibiliser le public à
Lorsque Allemant lui propose de
reprendre la direction de ce film, il trouve
l’idée passionnante et décide de s’y
investir.
Synopsis
En 2000, Allemant commence à s’inquiéter
pour ce qu’il considère comme une
menace pour le patrimoine péruvien.
Dès lors, il rencontrera, pendant les 14
années suivantes, des experts renommés
tels Ermanno Maniero, cynologue qui
déclare cette race officielle, Alberto
Quintanilla, célèbre peintre et sculpteur
péruvien qui dédie toute son œuvre à cette
race, Lizardo Tavera, archéologue et
Allemant et Darleguy ont réalisé à la fois
un documentaire incontournable pour
cynologues et passionnés ainsi qu’une
histoire émouvante entre deux chiens nus,
champions de race, et leur maître qui font
tout pour les voir occuper la place qu’ils
méritent.
Ce documentaire a été présenté en
avant-première par le Centre Culturel
Péruvien à la Maison de l’Amérique Latine
à Paris, en novembre 2014 puis au Centre
Culturel PUCP, à la Bibliothèque
Nationale et au Centre Culturel d’Espagne
à Lima, en février et mars 2015.
Une présentation du film est prévue le 6
novembre 2015 au siège de l’UNESCO à
Paris et le 27 novembre 2015 au siège de la
Fédération Cynologique Internationale
(FCI) en Belgique.
Collaborant avec de talentueux réalisateurs, il décide de se lancer dans la
réalisation. Il participe à des projets en
collaboration avec des hôpitaux, des
lycées, à des reportages dans l’Himalaya,
la jungle congolaise, les favelas au
Venezuela, et enfin à des documentaires
culturels.
chercheur grand spécialiste du chien nu du
Pérou...
À la fin de ce travail passionné à quatre
mains, les coréalisateurs Allemant et
Darleguy nous livrent un film riche et
exhaustif qui nous permet de comprendre
cette race originaire du Pérou, son histoire
millénaire et la mythologie qui l’entoure
propre à la création des peuples natifs de
ce pays.
En 2016, ce film sera présenté à l’European Dog Show de Bruxelles, aux World
Dog Show de Moscou et dans d’autres
villes européennes.
© crédit
Visión
Allemant y Darleguy han logrado un
producto que es, a la vez, un documento
obligatorio para cinólogos y aficionados
por igual, y una historia cautivadora entre
dos Perros sin pelo, campeones de raza, y
el hombre que da todo por verlos ocupando
su lugar merecido.
l’importance de cette race canine valorisée
actuellement à l’échelle mondiale non
seulement en raison de sa beauté mais
aussi de ses innombrables qualités, dont
l’absence de poil ainsi que le caractère
serein et agréable.
31
ENTREVISTA a Pedro Santiago Allemant
¿Cómo nació su interés en el perro
peruano?
En los años 60, deambulaban por las calles
y su condición de vida era precaria, luego
en los 80 leí algunas publicaciones, pero
me gustaron mas cuando los vi en el Museo
de Pachacamac. Siempre había querido
tener un perro y que mejor que un perro
oriundo de mi país, que necesitaba
protección y que era fácil de cuidar por su
falta de pelo!
¿Desde cuándo se da su revalorización en el Perú?
Recuerdo que el descubrimiento de la
tumba del viejo señor Sipán en el año 87
que le dio un impulso a su popularidad.
Luego el deseo del presidente Obama de
regalar a su hija una mascota hipo alergénica gracias a su falta de pelo.
¿Por qué sostiene que en Perú existe
una crianza irresponsable?
Es la falta de conocimiento. El buen trabajo
se limita a personas conocedoras. Es
necesario educar y tratar de recuperar los
mejores ejemplares para la reproducción,
la enseñanza debe llegar a todos los
hogares y a los niños. El abandono de los
perro en la calle también influye en la
pérdida de su pureza.
¿Cuáles son los rasgos físicos y
conductuales que lo caracterizan?
Es esbelto y elegante, es ágil, fuerte y
armonioso. La relación entre la altura a la
cruz y la longitud del cuerpo es de 1:1, el
cuerpo de las hembras ligeramente más
largo que el de los machos.
Existen dos variedades, la sin pelo cuya
característica principal es la ausencia de
pelo en el cuerpo, y la variedad con pelo,
con un pelo corto y liso. La variedad sin
pelo tiene la dentadura generalmente
incompleta, asociada al factor ligado con
su alopecia congénita.
Es un perro noble y afectuoso y además es
un buen guardián.
La piel será lisa y elástica en toda su
superficie corporal, pudiendo formar
ciertas líneas circundantes y casi
concéntricas sobre la cabeza, al final de las
extremidades y en la cola y a veces algunos
vestigios de pelo en la espalda.
El color en la variedad desnuda podrá ser
negro, negro pizarra, negro elefante, negro
azulado, toda la gama de grises, bronce,
marrón oscuro en gradiente hasta el rubio
claro.
Todos estos colores pueden ser uniformes
o presentar manchas blancas o rosadas en
cualquier parte del cuerpo.
Existen tres tamaños para machos y
hembras.
Pequeño: de 25 a 40 cm
Mediano: de 41 a 50 cm
Grande: de 51 a 65 cm
El peso está en relación con los tamaños
para machos y hembras.
Pequeño: de 4 a 8 kg
Mediano: de 8 a 12 kg
Grande: de 12 a 30 kg
¿A quién puede acudir para adquirir
una mascota?
A un criador reconocido. También dirigirse
al Kennel Club Peruano, a la Asociación de
Amigos del Pero sin Pelo del Peru y al Club
du Chihuahua, du Cotton de Tulear et des
Exotiques (CCCE) de Francia, puede
consultar con un veterinario o en Internet.
Es muy importante ver a los padres del
cachorro.
FICHA TÉCNICA
Países: Perú, Francia y Bélgica
Idiomas: Español y francés
Año: 2015
Idea original y realización: Pedro Santiago
Allemant y François Darleguy
Producción: Pedro Santiago Allemant
Narración: Tatiana Lucena, François
Darleguy y Alessandro Pucci
Edición y sonido: François Darleguy
Diseño gráfico: Alessandro Pucci
Música: Perú Andino, Chano Diaz Limaco,
Miki González y René Aubry.
Especialistas entrevistados
Pedro Santiago Allemant : Criador y
propietario de Perro sin pelo del Perú.
Ermanno Maniero : Cinólogo y responsable
de declarar al Perro sin pelo del Perú como
raza oficial en la Fédération Cynologique
Internationale (FCI).
Alberto Quintanilla : Pintor y escultor
peruano de fama mundial, abocado a
revalorizarlo.
Claudia Gálvez : Presidenta de la
Asociación Amigos del Perro Sin Pelo del
Perú.
Lizardo Tavera : Arqueólogo e investigador
experto.
Estelle Anthoni-Koch : Criadora en Francia
de Perro sin pelo del Perú.
Jean-Paul Kerihuel : Vice presidente de la
Société Centrale Canine de Francia.
Clelia Lercari: Criadora de Perro sin pelo
del Perú.
Hermanos Paz : Creadores de “Chimoc”.
Realización / Réalisation:
Pedro Santiago Allemant
Facebook:
El perro sin pelo del Perú - film
Narración / Narration:
Tatiana Lucena
Diseño Gráfico /
ENTRETIEN avec Pedro Santiago Allemant
Pourquoi cet intérêt pour le Chien Nu
du Pérou?
Dans les années 60 ce chien errait dans les
rues et sa condition de vie était précaire.
Puis en 1980 j ' avais bien lu quelques
publications, mais j’étais plus attiré par lui
lorsque je l’ai découvert au Musée de
Pachacamac. J’avais toujours voulu un
chien et pourquoi pas un chien natif de mon
pays, que je pourrais protéger et facile à
entretenir grâce à son manque de poils!
Depuis quand a-t-il été revalorisé au
Pérou?
Je me souviens de la découverte de la
tombe du vieux seigneur de Sipan en 1987,
cela lui a permis de se mettre en valeur.
Puis le souhait du président Obama de
donner à sa fille un compagnon hypoallergénique grâce à son manque de poils.
Pourquoi dites-vous qu’au Pérou il
existe un élevage irresponsable?
Il y un manque évident de connaissance .
Le bon suivi est limité à des personnes
expertes. Il faut apprendre aux gens à
récupérer les meilleurs reproducteurs.
L’éducation devrait être enseignée dans
chaque famille et aux enfants. L'abandon
des chiens dans la rue a un impact négatif
sur le maintien de la pureté de la race.
Quelles sont ses caractéristiques
physiques et comportementales?
C’est un chien élégant et svelte, il est agile,
fort et harmonieux. Le rapport de la
hauteur au garrot et la longueur du corps
sont de 1:1. La femelle est légèrement plus
longue que le mâle.
l existe deux variétés. Le nu dont la
principale caractéristique est l'absence de
poils sur le corps, et la variété à fourrure,
dont le poil est court et lisse. La variété nue
présente un manque de dent associé à son
alopécie congénitale.
C’est un chien noble et affectueux, ainsi
qu’un bon gardien.
Pour mériter le nom de chien nu, la robe
doit être inexistante. On admet des
vestiges de poils sur la tête, à l'extrémité
des membres et de la queue, et, parfois
quelques rares poils sur le dos.
La couleur du poil peut varier du noir chez
les chiens noirs, noir ardoise, noir éléphant, noir bleuâtre, toute la gamme des
gris, marron foncé en allant jusqu'au blond
clair. Toutes ces couleurs peuvent être
uniformes ou présenter des taches
32
rosâtres en tout point du corps.
Il existe trois tailles chez les mâles et chez
les femelles :
Petit de25 à 40cm
Moyen de 40 à 50 cm
Grand de 50 à 65 cm
Le poids est en relation avec la taille des
mâles et des femelles
Petit de 4 à 8kg
Moyen de 8 à 12 kg
Grand de 12 à 25 kg.
Où peut-on en acheter?
Á un éleveur reconnu. Consultez aussi le
Kennel Club Peruano, la Asociación de
Amigos del Perro sin Pelo del Perú ou le
Club du Chihuahua, du Coton de Tuléar et
des Exotiques (CCCE) de France. Vous
pouvez consulter un vétérinaire ou
Internet. Il est très important de voir les
parents du chiot.
Conception Graphique:
Alessandro Pucci
GÉNÉRIQUE
Pays : France, Pérou et Belgique
Langue : Français et espagnol
Année : 2015
Idée originale et réalisation : Pedro
Santiago Allemant et François Darleguy
Production : Pedro Santiago Allemant
Narration : Tatiana Lucena, François
Darleguy et Alessandro Pucci
Montage et mixage : François Darleguy
Conception graphique : Alessandro Pucci
Musique : Perú Andino, Chano Diaz
Limaco, Miki González et René Aubry
Spécialistes interviewés
Pedro Santiago Allemant w: Éleveur et
propriétaire de Chien nu du Pérou.
Ermanno Maniero : Cynologue et responsable du standard officiel du Chien nu du
Pérou auprès de la Fédération
Cynologique Internationale (FCI).
Alberto Quintanilla : Peintre et sculpteur
péruvien de renommée mondiale qui a
dédié son œuvre à le revaloriser.
Claudia Gálvez : Présidente de l’Association « Amis du Chien nu du Pérou ».
Lizardo Tavera : Archéologue et chercheur
spécialiste du Chien nu du Pérou.
Estelle Anthoni-Koch : Éleveuse en France
de Chien nu du Pérou.
Jean-Paul Kerihuel : Vice-Président de la
Société Centrale Canine de France.
Clelia Lercari : Éleveuse de Chien nu du
Pérou.
Frères Paz : Créateurs de « Chimoc »
Facebook:
El perro sin pelo del Perú - film
33
Realización / Réalisation:
François Darleguy
Semana de
Cine
Documental
Mexicano
Semaine du
cinéma
documentaire
mexicain
Cuándo : Quand :
Del 25 de noviembre al
1ero de diciembre
Du 25 de novembre au
1er de décembre
Dónde : Où :
-Studio des Ursulines,
10 rue des Ursulines
75005
-Cinéma Christine 21, 4
rue Christine 75006
Mayor información :
Pour plus d’informations :
Web :
http://www.viseur.org/
http://www.filmsdalterite.fr/
Twitter : FestivalViseur
Facebook: Viseur
Y mientras tanto en México…
Viseur no se conforma solamente con la
difusión de documentales mexicanos en
Francia, sino que busca un verdadero
intercambio cultural. Es por ello que en
paralelo, se desarrolla en México VISOR :
Mes del Cine Documental Francés, con una
selección de 12 películas francesas. Esta
gira se realiza durante todo el mes de
noviembre, cuenta con 90 proyecciones en
34
L
6 ciudades de país: Mexico D.F,
Cuernavaca, Monterrey, Tijuana, Oaxaca y
Merida.
« Creemos que el documental es una
excelente manera de confrontarse al otro,
mirarnos a través de ese visor » señala
Pablo Gleason programador y co-director
del festival quien este año propone una
selección de cine-nahual , con « obras
cargadas de una portentosa energía y una
enorme sensibilidad, todas ellas de una
profunda espiritualidad y fuerza ».
Cine-Club Viseur : Jeudi du doc
Entendiendo la impotancia del documental
en latinoamérica, Viseur propone además
cada último jueves de cada mes un ciclo
llamado « Jeudi du Doc », un espacio
abierto a documentales latinoaméricanos.
« Creemos que muchos documentales
latinoamericanos escapan al "formato" de
la televisión. Las propuestas son fuertes e
impregnan el sello particular de cada
autor , es una tendencia que se puede
constatar hace un tiempo en diversos
festivales internacionales», enfatiza Elisa
Sepúlveda. « Viseur Jeudis du Doc » se
lleva a cabo de febrero a octubre, por lo que
habrá que esperar hasta el 2016 para
conocer los documentales que se exhibiran.
© crédit
La Semana de Cine Documental Mexicano
es una invitación a ampliar y salirse del
cuadro de la carta postal y a adentrarse en
un viaje profundo e íntimo a un país lleno
de contrastes : hermoso, violento, digno,
desigual , alegre, ancestral.
Esta es la propuesta de sus creadores, la
asociación Films d’altérité, que a través su
iniciativa Viseur pretenden abrir un
espacio de encuentro y de reflexión
entorno al documental ; a las temáticas y
problemáticas sociales que abordan.
« Los documentales que propone Viseur,
son documentales que se caracterizan por
una fuerte calidad cinematográfica, que
exploran nuevas formas de escritura.
Creemos que el documental mexicano
tiene un gran potencial, con más de 100
producciones anuales. Por esto nos parece
fundamental darle cabida en Francia, 3er
país productor de documentales en el
mundo ». explica Elisa Sepúlveda, produc-
tora del festival.
En su tercera edición, la Semana de Cine
Documental Mexicano, proyectará 5
largometrajes inéditos en Francia:
Navajazo, Carmita, Los Reyes del Pueblo
que no Existe, Lecciones para una Guerra y
Café. Igualmente se presenta un programa
llamado « Weekend du Doc » dedicado al
trabajo y obra del documentalista Pedro
González Rubio, quien nos acompañará en
las proyecciones de sus largometrajes
Toro Negro (2005), Alamar (2009), Inori
(2012) et Icaros (2015) que se tendrán lugar
el fin de semana del 28 y 29 de noviembre
en el cine Studio des Ursulines.
Este año, el festival se llevará a cabo entre
el 25 de noviembre y el 1er de diciembre en
las salas Studio des Ursulines (10 Rue des
Ursulines 75005) y Christine 21 (4 Rue
Christine 75006).
© crédit
M
éxico y sus paradisiacas playas de
azul traslúcido, México y sus
impresionantes ruinas de civilizaciones ancestrales, México y sus delicias
culinarias llenas de sabor. Es posible que
cuando eschuchamos hablar de México
nuestras mentes planean entre las
diferentes cartas postales de este maravilloso país. Sin embargo, México no es solo
eso.
e Mexique et ses plages paradisiaques d’un bleu transparent, le
Mexique et ses impressionnantes
ruines de civilisations ancestrales, le
Mexique et sa délicieuse nourriture riche
de saveurs. Il est possible que dès que l'on
entend parler du Mexique notre esprit
plane parmi les différentes cartes postales
qui évoquent ce merveilleux pays.
Cependant, le Mexique ne se limite pas à
ça.
La Semaine du Cinéma Documentaire
Mexicain est une invitation à ouvrir et sortir
du cadre de la carte postale et s’introduire
dans un voyage profond et intime d' un pays
rempli de contrastes : beau, violent, digne,
inégalitaire, heureux, ancestral.
Cela est la proposition de ces créateurs,
l’Association Films d’Altérité, qui à travers
l’initiative Viseur prétend ouvrir un espace
de rencontre et de réflexion autour du
documentaire ; de ces thématiques et
problématiques sociales.
« Les documentaires que propose Viseur
sont des documentaires caractérisés par
une forte qualité cinématographique, qui
explorent des nouvelles formes d’écriture.
Nous croyons que le documentaire
mexicain a un fort potentiel, avec plus de
100 productions par an. Pour cela, nous
croyons qu’il est fondamental de lui faire
une place en France ; il se trouve être le
3ème pays producteur de documentaire
dans le monde » explique Elisa Sepúlveda,
productrice du festival.
Dans sa troisième édition, la Semaine du
Cinéma Documentaire Mexicain, projettera 5 longs-métrages inédits en France :
Navajazo, Carmita, Los Reyes del Pueblo
que no Existe, Lecciones para una Guerra
et Café. De plus, il y aura un programme
spécial nommé « Week-end du Doc » dédié
au travail et à l’œuvre du documentariste
Pedro González Rubio, qui sera présent
pendant les projections des films : Toro
Negro (2005), Alamar (2009), Inori (2012) et
Icaros (2015) et qui aura lieu le week-end
du 28 et 29 novembre au cinéma Studio des
Ursulines.
Cette année le festival se déroulera du 25
novembre au 1er décembre dans les
cinémas Studio des Ursulines (10 rue des
Ursulines 75005) et au cinéma Christine
21 (4 rue Christine 75006).
Pendant ce temps là au Mexique…
Viseur ne se contente pas de la diffusion de
documentaires Mexicains en France, mais
il cherche un véritable échange culturel.
Pour cela, en parallèle se développe au
Mexique Visor : Le Mois du Documentaire
Français, avec une sélection de 12 films
français. Cet événement aura lieu au mois
de novembre et proposera 90 projections
dans 6 villes du pays : Mexico D.F,
Cuernavaca, Monterrey, Tijuana, Oaxaca et
35
Merida.
« Nous croyons que le documentaire est
une bonne façon de se confronter à autrui,
de nous regarder à travers ce viseur »
signale Pablo Gleason programmateur et
codirecteur du festival, qui cette année a
proposé une sélection de cine-nahual avec
des « œuvres chargées d’une prodigieuse
énergie et d’une énorme sensibilité, des
œuvres d'une profonde spiritualité et de
force »
Cine-Club Viseur : Jeudi du Doc
En comprenant l’importance du documentaire en Amérique Latine, Viseur propose
en plus, les derniers jeudis de chaque mois
le cycle appelé « Jeudi du Doc », un espace
ouvert aux documentaires latino-américains. « Nous croyons que beaucoup de
documentaires d’Amérique Latine
échappent au « formatage » de la télévision. Les propositions sont fortes et sont
imprégnées par la marque singulière de
chaque auteur, cela est une tendance que
nous avons pu constater depuis un
moment dans différents festivals internationaux », explique Elisa Sepúlveda.
« Viseur Jeudi du Doc » a un calendrier de
février à octobre, il faudra donc attendre
2016 pour connaître la nouvelle programmation.
ENVÍA DINERO A AMÉRICA LATINA*
La Catrina
10 €
La flaca calaca,
Por alta destaca,
Aunque de rojo se vista,
Siempre es imprevista,
Entre la gente va sonriente,
Esperando al valiente.
© 2015 WESTERN UNION HOLDINGS, INC. All rights reserved. newworld
DE
®
PAGA UN PRECIO ÚNICO
La alegre calaca,
Por la calle arranca,
Con sus plumas alumbra,
Pero con sus andares deslumbra,
No hay alma que resista,
A matarla con la vista.
** 1
Para enviar cualquier cantidad de dinero a partir de 50,01€
La elegante calaca,
No parece chachalaca,
Lleva ropas europeas,
Hermosas y lujosas,
Pero nadie quiere su visita,
Ya que a todas las deja viuditas.
ÉM
LIDO TAMB
PREÇO VÁ
ASIL
PARA O BR
BOLIVIA
Marissa Lopez Pablos
BRASIL
COLOMBIA
ECUADOR
PERÚ
Precios válidos también para: Argentina, Chile, Costa Rica, El Salvador, Guatemala,
Honduras, México, Nicaragua, Panamá, Paraguay, República Dominicana, Uruguay
El día de los muertos en México
2
texto de marissa lopez
representa una burla a la muerte, que con
versos y dibujos todos reímos de ella.
Altares y ofrendas
Antes de esta celebración, se construyen
los altares de muertos, los cuales se
adornan con decoraciones coloridas y
ofrendas especiales para invitar a los
espíritus a venir a visitar a las familias. Por
este motivo, los altares se llenan con
ofrendas como pan de muerto, calaveras
de azúcar, flores, bebidas, fotografías,
música y objetos que el difunto apreciaba.
Las ofrendas también se depositan en los
cementerios, sobre las tumbas que se
iluminan con veladoras para que las almas
encuentren su camino donde los vivos los
esperan.
texte de marissa lopez
L
36
© crédit
La Muerte…La Catrina
En el día de los Muertos la muerte se
vuelve La Catrina. Esta es un personaje
popular que nace en 1910 de la mano del
caricaturista Jose Guadalupe Posada, y
bautizada y vestida por el muralista Diego
Rivera. La Catrina huesuda y bien vestida,
La Catherinette
Le jour des morts à Mexico
© ana lucia rivera garnier y sebastien pailla - modelo y bodypainting marissa lopez
L
a celebración del día de muertos en
México, lejos de ser un acontecimiento triste y gris, es una festividad alegre y colorida que se lleva a cabo el
1 y 2 de noviembre. Es considerada como la
tradición más representativa de la cultura
mexicana, y una de las más conocidas
internacionalmente; incluso como
Patrimonio de la Humanidad por la
UNESCO. Este día se convierte en una
oportunidad para celebrar la vida de los
muertos y recordar con alegría y música a
los seres queridos que han quitado el
mundo de los vivos. Esta celebración
surge de la fusión entre las culturas
prehispánica y española, reúne las
creencias de la vida después de la muerte
como un acontecimiento natural en el ciclo
de la vida. La muerte es acogida dentro de
esta celebración como un asistente más
del otro mundo al que se invita a comer y
bailar con todos. Así esta hermosa
tradición ha sabido subsistir a través de los
siglos para acercarnos a todos a festejar
nuestras raíces.
Dos de los símbolos más fuertes que se
presentan en esta festividad son la muerte
(La Catrina), y los altares que se crean para
esta celebración.
1 Nouveaux tarifs. Envoyez de l’argent en Amérique Latine. Payez un tarif unique de 10 € pour envoyer n’importe quel montant à partir de 50,01€. 2 L’argent en mouvement pour le meilleur.
*Tarifs en vigueur à partir du 3 mars 2015 pour tout envoi depuis la France vers les pays suivants: Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, République Dominicaine, Equateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Uruguay. Tarifs
valables en Ile de France dans les Agences Dédiées, chez Travelex, CBIP, Attijariwafa et les Agents Agréés. **Outre les frais de transfert, Western Union génère également des revenus à partir du change de devises. Tarifs sujets à modifications sans préavis. Le paiement peut être différé
ou le service indisponible selon certaines conditions associées à la transaction : le montant envoyé, le pays de destination, la disponibilité de devises, la conformité règlementaire, les exigences en matière d’identification, les horaires d’ouverture des points de vente, les différences de
fuseaux horaires ou la sélection d’options de service différé. D’autres restrictions ainsi que des variations de prix en fonction d’autres service peuvent s’appliquer, renseignez-vous au guichet.
a célébration du jour des morts à
Mexico les 1 et 2 novembre, n’est pas
un évènement triste et gris mais au
contraire c’est une fête joyeuse et colorée .
Ceci est considéré comme la tradition la
plus représentative de la culture mexicaine et une des plus connue internationalement : reconnue au patrimoine de
l’Humanité par l’Unesco.
Ce jour se convertit en une opportunité
pour célébrer la vie des morts et ainsi se
souvenir avec joie et en musique des êtres
aimés qui ont quitté le monde des vivants.
Cette célébration provient de la fusion
entre les cultures pré-hispaniques et
espagnoles qui réunit les croyances de la
vie après la mort comme un événement
naturel dans le cycle de la vie.
La mort est bien vue dans cette célébration
comme un assistant de l’autre monde et
que l’on invite à manger et à danser avec
tout le monde. Ainsi, cette magnifique
tradition a su subsister à travers les
siècles pour nous rapprocher en fêtant nos
racines
Deux des symboles les plus forts représentés lors de cette fête sont la mort (La
Catrina) et les autels qui se créent pour
cette célébration.
La mort : La Catrina
Le jour des Morts, la mort devient La
Catrina . C’est un personnage populaire
qui est né en 1910 de la main du caricaturiste Jose Guadalupe Posada baptisé et
vêtu par le muraliste Diego Rivera. La
Catrina osseuse « huesuda » et bien vêtue
, elle représente une moquerie à la mort ,
avec des versets et des dessins on rit tous
d’elle.
Autels et offrandes ;
Avant cette célébration, se construisent
les autels des morts ornés de décorations
colorées et d'offrandes spéciales pour
inviter les esprits à venir visiter les
familles. Dans ce but , les autels se
remplissent d'offrandes comme le pain de
la mort, de crânes, de sucre, de fleurs , de
boissons , de photographies , de musique
et d' objets que le défunt appréciait . Les
offrandes sont aussi déposées dans les
cimetières sur les tombes illuminées avec
des bougies pour que les âmes retrouvent
leur chemin.
Le squelette joyeux,
Dans la rue marche au milieu,
Avec ses plumes il rayonne,
Mais sa démarche étonne,
Aucune âme ne peut résister,
De ses yeux, de le dévorer.
Le squelette tout maigre,
Par sa taille se repère,
Même si de rouge il s’habille,
Il reste toujours imprévisible,
Dans la foule il avance souriant,
En attendant le plus vaillant.
Le squelette propre sur soi,
Ne ressemble pas au chachalaca*,
Il porte des vêtements européens,
Très luxueux, il s’habille bien,
Mais personne ne souhaite le voir,
Car toutes les femmes il laisse en noir.
Marissa Lopez Pablos
(*) Chachalaca : oiseau de couleur brun
originaire d’Amérique.
37
Depuis plus de 20 ans , le Groupe Picaflor
accompagne la communauté Latino en
France et a réalisé l’exploit de nous faire
découvrir la gastronomie Péruvienne .
Les péruviens ont pu savourer leurs plats
traditionnels avec un goût authentique et
une qualité qui a surpassé les frontières,
ce qui a internationalisé la cuisine
péruvienne et l’a placée au premier plan .
Le Groupe Picaflor crée en 1994 son
premier restaurant dans le 5ème arrondissement de Paris , 9 rue Lacèpede :
EL PICAFLOR . Eduardo Justo Caballero
et Lourdes Pluvinage se sont lancés dans
cette interminable aventure de création :
« Le Perou à Paris »
Cette capacité d’entrepreneur d’Eduardo,
le « Gran Lalo » ainsi surnommé par
l’écrivain Alfredo Bryce Echenique, et le
don culinaire de Lourdes sont rapidement
reconnus par le gouvernement Péruvien
qui leur octroie en 2011 la décoration de
l’ordre du Mérite pour la diffusion de la
Gastronomie Péruvienne en France .
Le guide du Routard cite « El Picaflor »
comme le meilleur restaurant péruvien de
Paris et sans doute de France.
En 1995 , ils ouvrent dans le 2ème arrondissement « La Casa Picaflor » , dédiée à
l’importation des produits péruviens pour
le restaurant et pour la communauté
péruvienne qui vient y déguster les
produits sortis des « containers » . La Casa
Picaflor devient alors le représentant du
Vin et Pisco TACAMA et de la bière
CRISTAL . C’est dans ce même endroit
qu’aujourd’hui est inauguré le « CevichePiscoBar », nouveau concept .
En 2003, le groupe Picaflor acquiert un
«Taller de cocina » (laboratoire de cuisine)
dans le 11ème, rue de la Fontaine au Roi,
Picaflor Al Paso, pour répondre à la
demande de la chaine Inno/Monoprix à
Paris et Lafayette Gourmet qui souhaitait
faire découvrir la cuisine des Andes à leur
clientèle. En 2013 Picaflor al Paso devient
le Pollo a la Brasa spécialité de la cuisine
populaire péruvienne.
Simultanément , il fallait s’approcher de la
« Madre Patria », et c’est ainsi que s’est
créée l’Agence Picaflor Voyages, facilitant
ainsi les échanges entre la France et
l’Amérique Latine , et plus particulièrement le Pérou.
CevichePiscobar
"Un agua que quema
pechos y enciende
corazones"
Ce dernier né du groupe
Picaflor, est dirigé par
Christophe Pluvinage,
ancien élève de l’école
hôtelière GrégoireFerrandi où il a suivi la
formation de management hotellier, puis a
découvert le métier de
barman au bar du
restaurant Ralph’s à
Paris. Il s’est ensuite
spécialisé dans le Pisco
en partant travailler
quelques mois au
Pérou, notamment aux
côtés de Roberto
Melendez, ambassadeur du Pisco Sour et
chef barman du bar
anglais de l’hotel
“Country Club“ de Lima .
Il a participé à la Route
du Pisco, initiative de
Gladys Torres, présidente de l’association «
Damas del Pisco »,
passant par les villes de
Ica , Lunahuana,
Pacaran, Zuniga ,
Arequipa.
Le Pisco est une eau-de-vie de 40 à 42
degrés, créée au milieu du 16ème siècle
par nos ancêtres les Incas. C’est
aujourd’hui une DOP “Denominacion de
Origen Pisco“ reconnue « eau-de-vie
péruvienne » par l’ INPI (Institut National
de la Propriété Industrielle). Pour produire
une excellente bouteille de Pisco, il faut 6
kilos de raisins . Huit cépages sont
autorisés à fabriquer le vrai Pisco, ne sont
rajoutés ni autre alcool , ni peau, ni sucre,
et aucun vieillissement en fût.
En allant à la Casa Picaflor , vous pourrez
savourer les divers cocktails préparés avec
passion par Christophe à base de Pisco , le
plus connu étant le Pisco Sour, accompagnés d’une variété de Ceviches , trilogie de
Causas et autres spécialités péruviennes
dans ce “Bar Piqueos“ , idéal pour finir une
bonne journée ou commencer une
merveilleuse soirée entre amis dans le
style péruvien.
38
LE PÉROU À PARIS
Venez déguster un pisco accompagné
d’un ceviche à la Casa Picaf lor.
Di f férent s cockt ails et piqueos à découvrir :
Pisco Sour, Maracuya Sour, Pisco Punch...
Ceviche Tradicional, Ceviche de Bar, Trio de causas,
Salade de Quinoa...
Crédits photos : Mauricio Alvarez
Pisco Bar
CASA PICAFLOR / Ceviche-Piscobar
Ouvert du mardi au jeudi de 17 h. à minuit.
Le vendredi et samedi de 17 h. à 01 h.
5, rue Tiquetonne • 75002 Paris
M° Etienne Marcel / Les Halles • Tél. : 09 81 77 32 00
www.casapicaflor.fr • [email protected]
FB : casapicaflor ceviche piscobar
39
Siéntete como en casa estas navidades con
los canales latinos de Televisa Networks
S
entirte como en casa en estas navidades será mucho más sencillo
para los miles de latinos que viven en Francia. Televisa Networks y sus
6 canales latinos, liderados por el Canal de las Estrellas, nos traerán
programas navideños que se unirán a su ya excelente programación
habitual.
Será el Canal de las Estrellas el que te ofrecerá más programas relacionados con la navidad y el fin de año. Entre ellos se destacan algunos como
Los Rostros de 2015 o Navidad Mexicana en el Vaticano. Además, su ya
interesantísima franja de cocina, que habitualmente nos deleita con recetas de la tradición mexicana y latinoamericana, nos traerá a buen seguro
recetas típicas navideñas con las que sorprender a nuestros invitados en
tan señaladas fechas. Todo esto se unirá a la habitual programación del
canal, que incluye el estreno mundial de las nuevas telenovelas producidas por el Grupo Televisa, la Temporada Grande desde Plaza México,
noticieros, exitosos programas de producción propia como “Pequeños
Gigantes” y mucho más.
P
our des milliers de Latinos vivant en Fance, ressentir le plaisir d' être
comme à la maison, à Noël, est possible avecTelevisa Networks et
ses 6 canaux latinos.
Diffusés par le "Canal de las Estrellas", les programmes de Noël rejoindront
son excellente programmation habituelle.
Junto al Canal de las Estrellas se encuentran en el paquete de Televisa
Networks los canales tlnovelas– 24 horas con las mejores telenovelas de
ayer y hoy del Grupo Televisa-, TeleHit– música internacional y programas y
series para el público más joven-, Ritmoson - música en español y programas de life-style latino–, De Película – La era dorada del cine mexicano
con Cantinflas, Pedro Infante…- y Distrito Comedia - humor 24 horas al
día-. Este paquete de canales latinos es distribuido actualmente por los
operadores de tv de paga franceses Free y SFR.
Si tú y los tuyos queréis sentiros como de vuelta en casa parece que el
paquete latino de Televisa Networks es el mejor regalo para estas navidades.
C'est celui-ci :" el Canal de las Estrellas" qui offre davantage de programmes liés à Noël et au Nouvel An.
Cela comprend par exemple, Les Visages de 2015 et Noël mexicain au
Vatican. En outre, une intéressante programmation sur la cuisine, celle qui
nous enchante habituellement avec des recettes issues de la tradition
mexicaine et latino-américaine, vient s'ajouter avec des recettes traditionnelles de Noël afin de surprendre nos invités.
Tout cela va rejoindre la programmation régulière du canal. qui comprend
la première mondiale des nouveaux feuilletons produit par le groupe
Televisa.
La Grande Saison est diffusée depuis la Plaza México, infos, nouvelles productions propres comme “Pequeños Gigantes" et beaucoup d’autres.
Dans le package deTelevisa Networks, vous trouverez Le Canal de las
Estrellas, les chaînes tlnovelas - 24 heures avec les meilleurs feuilletons d'hier
et d'aujourd'hui du Group Televisa, TeleHit-séries et programmes dédiés au
jeune public, Ritmoson musique en espagnol et programmes de style de vie
latin, De Pelicula - L'âge d'or du cinéma mexicain avec Cantinflas, Pedro
Infante ... -Distrito Comedia - 24 heures de bonne humeur. Ce forfait de
canaux latinos, est actuellement distribué par les opérateurs de télévision
FREE et SFR en France.
Si vous et votre famille voulez vous sentir comme à la maison, à nouveau, il
semble que le package latino Televisa Networks soit le meilleur cadeau
pour les fêtes de Noël et de fin d'année.
40
41
Infographie
Observatoire Astronomique
Stonehenge Énigmatique
Stonehenge est un monument mégalithique composé d'un ensemble de
structures circulaires concentriques, érigé entre -2800 et -1100, Néolithique.
SITUATION
LE COMPLEXE
PLAN DES LIEUX
Il est situé à treize kilomètres au nord de
Salisbury, et à quatre kilomètres à l'ouest
d'Amesbury (comté du Wiltshire,
Angleterre).
Le site en 2004 avant Jésus-Christ. Le plan omet les
poutres horizontales des trilithes par souci de clarté.
Les trous qui ne contiennent plus ou n’ont jamais
contenu de pierres apparaissent comme des cercles
ouverts et les pierres qui sont visibles aujourd’hui
apparaissent en couleur :
Stonehenge faisait partie d’un grand complexe
qui comprenait des cercles de pierres et des
avenues cérémoniales
N
PATRIMOINE
MONDIAL
5
9
L'ensemble du site de Stonehenge et
le cromlech d'Avebury, à une
quarantaine de kilomètres au nord,
sont inscrits sur la liste du patrimoine
mondial de l'Unesco dans un
ensemble intitulé « Stonehenge,
Avebury et sites associés »
10
2
Gris pour les pierres
de sarsen
pierres importées,
principalement
des pierres bleues
4
6
12
1
11
1 = La pierre de l’autel, un monolithe
de
six tonnes de grès vert du Pays de
Galles
2 = Tumulus sans tombe
3 = Tumulus (sans tombe)
4= la pierre de sacrifice tombée, 4.9
mètres de long.
5 = la pierre Heel Stone.
6= deux des pierres originales des
quatre saisons
7= fossé
8
7
6
13
3
14
0
8= rive intérieure
9= rive extérieure
10= Avenue, deux fossés parallèles qui
mènent à 3 km de la rivière Avon
11 = cercle de 30 fossés appelés des Y
holes
12= cercle de 29 fossés appelés des Z
holes
13 = cercle de 29 fossés appelés des
Aubrey holes
14 = petite entrée sud
50
Le soleil se levait en traversant l'axe de la construction, ce qui laisse supposer que
les constructeurs avaient des connaissances d'astronomie.
42
© crédit
LORS DU SOLSTICE D'ÉTÉ
Foto Photo: Margarita Cadernas /
Fuente Source: «Stone Plan», Anthony Johnson - "Stonehenge render", Jlert Joseph Lertola /
"Stonehenge plan". Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons Infografía Infographie: Carla Gonzales / [email protected]
© crédit
metres
43
el café cultural
LIVRE: 'LA CUISINE
VÉNÉZUÉLIENNE'
3ÈME SEMAINE DU
CINÉMA
DOCUMENTAIRE
MEXICAIN
Presentación del libro
'ADORMECER
A LOS FELICES'
Juan Martínez Marcano:
Relatos
'...Dans ce livre, j'ai regroupé
(Demipage: Madrid, 2015; Planeta:
plus de 40 recettes typiques
Lima, 2015)
Paris, du 25 novembre au
de la cuisine
AUTOR : DIEGO TRELLES PAZ
1er décembre 2015
Vénézuélienne ...'
LUGAR:
MAISON DE L'AMÉRIQUE LATINE
www.viseur.org
STUDIO DES
Disponible à la vente en
217, BD SAINT-GERMAIN - 75007
URSULINES
format Papier ou Ibook.
PARIS
10, rue des Ursulines
Lieux: Autana Restaurant,
TEL.: 01 49 54 75 00
- 75005, Paris.
FNAC, Amazon
http://mal217.org/fr
LES PETITS
BILINGUES
DEPARDON / LOUSTAL
Édition bilingue comparative (espagnol
- francais)
A l'occasion de la parution
PHOTO ET TEXTE:
L'IMAGE INTERMÉDIAIRE
du livre Depardon Loustal
Carole Coen, Bruno Dubreuil, Charlotte
- Carthagène, Magnum
Novaresio, Oleñka, Hugo Passarello
Photos, Aire Libre et LA
Luna, Laura Todoran, Adrien Van Melle
'EL TÍO CONSTANTINO' de
MAISON DE L'AMÉRIQUE
Deerie Sariols ,
LATINE présentent le travail
EXPOSITION DU 6
'CONTRAGOLPE' de
original d'une collaboration
NOVEMBRE AU 18
Alejandro Dato
entre un photographe
DÉCEMBRE 2015
Librairie Palimpseste ,
emblématique et un
Librairie Hispanidad
illustrateur de renom.
ESPACE JEMMAPES,
16 Rue Santeuil, 75005 Paris
116 quai de
(Métro ligne 7, Censier
EXPOSITION DU 10 NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE
Jemmapes,
- Daubenton)
2015, DU LUNDI AU VENDREDI DE 10H À 20H, LE
75010 Paris
SAMEDI DE 14H À 18H, FERMÉE LES JOURS FÉRIÉS
www.incorpore.org
www.immixgalerie.fr
SERGIO SCHMIDTIGLESIAS
XIX EDICIÓN PREMIO
LA MALINCHE
RÓMULO GALLEGOS
Vendredi 29 et samedi 30
janvier 2016 à 19h
Pablo Montoya
REVUE
RUE SAINT
AMBROISE
PARTICIPE
(Colombia). Obra
THÉÂTRE DE NESLE
3, rue Cassini 75014 Paris
à l'exposition collective
"Tríptico de la
8 rue de Nesle, 75006
[email protected]
d'oeuvres d'art de petit
infamia".
PARIS
format du 19 décembre
ruesaintambroise.weebly.
com
2015 au 9 janvier 2016
PREMIO
Parution :
GALERIE MÉTANOÏA
CERVANTES DE
novembre 2015 Prix public :
56 rue Quincampoix 75004 Paris
LITERATURA 2015
12 euros .
Du lundi au samedi de 13h30 à 18h45
Fernando del Paso
Diffusion et distribution :
Tél: 0142652383
Morante (México)
Pollen
Vous pouvez nous contacter soit par email à [email protected] ou
téléphone au 0033 (0)664732284
El Café Latino, 63 rue du Maréchal Leclerc
94410 Saint-Maurice
Joindre le coupon et un chèque de 60 euros
à l’ordre de El café Latino
Nom, prénom (association):
Adresse:
Ville:Pays
Date:
Signature
44
© crédit
commentaires:
© crédit
Adresse e-mail:
45
MAGAZINE SOCIOCULTUREL
ESPAGNOL-FRANÇAIS
AMERICA LATINA-CANADA-QUEBEC-EUROPA
Marnia Guillaume.
[email protected]
Marcelo Gómez V.
[email protected]
Román E Gómez
[email protected]
Fabián Barado, Hugo Busso, Tomás Nieto, Javier Leibiusky.
[email protected]
[email protected]
Fabián Barado, Cecilia Molina.
Ramiro Borja.
Nanette Paz Liberona.
Carlos O Torres.
Gustavo Milan.
Renato Barrios.
Tcheîta Vital.
Ricardo Ariza.
Diego De La Cueva.
Flore Garcia Bour, Ricardo Lacuta
Maria Victoria Wazar.
Ricardo Aguesta.
Margarita Cadenas.
Canadá:
Espagne:
États-Unis:
France:
Tomás Nieto. Teresa Elena Cadavid
Hugo Busso.
Christian Jaramillo.
Bertrand Le Four., Pedro Lima. (Région Paca)
Traducteurs:
Relecture français:
Juliette Deprez
Céline Legallic
Infographie:
WEB:
El Café Cultural:
Conseilleur historique :
Conseilleur scientifique:
Poésie:
Communication :
Maquette:
Conception de Maquette:
Illustrateur :
Photographe :
Contact:
Carla Beatriz Gonzales
Tatiana Gomez
Carla Landauro
Henry Jenz Jaramillo.
Leonardo Espejo.
Duvan Montoya. DUMONT.
Camilo Gomez V.
Carla Beatriz Gonzales
Carla Beatriz Gonzales
William Nathanael Guarin, Leslie Umezaki
Mauricio Alvarez , Rocío Garza Barraza ,
[email protected]
Retrouvez El Café Latino sur:
El Café Latino
@El_CafeLatino
Web: www.elcafelatino.org
El Café Latino : Magazine socioculturel Bilingue
Le magazine « El Café-Latino » est une publication associative régit par la loi 1901, France. Le magazine El Café Latino soutient tous les articles publiés. Les
articles peuvent être utilisés et reproduits librement en mentionnant l’auteur et la source. Sauf les images qui sont la propriété de chaque auteur
Adresse postale : El CAFE LATINO. 63 Rue Marechal Leclerc 94410 Saint Maurice. France. Tel : 0664732284 Bimestriel N°25 NOVEMBRE-DECEMBRE 2015
46
© crédit
COLLABORATEURS:
Contact avec les collaborateurs :
Argentine:
Bolivie:
Chili:
Colombie:
El Salvador:
Guatemala:
Haïti:
Mexique:
Paraguay:
Pérou:
Rép.Dominicana
Uruguay:
Venezuela:
elcafelatino.org
© crédit
COORDINATION:
ADMINISTRATION:
EDITION:
RÉDACTION:
47
48
© crédit

Documentos relacionados