Magazine du mois de décembre 2013

Transcripción

Magazine du mois de décembre 2013
MAGAZINE
Mensuel d’informations municipales
Décembre 2013 , n° 39
,
Le
Romainville
Si on sortait ?
Dossier :
Des spectacles
pour tous
Insertion :
www.ville-romainville.fr
Lancement
du deuxième PDI
L’éditorial de Corinne Valls
Maire de Romainville, Vice-présidente
du Conseil général de Seine-Saint-Denis
,
Décembre 2013 Sommaire
DOSSIER
C ULTURE
Pages 4 à 9
Si on sortait ?
En famille, en amoureux, entre amis ou entre camarades de classe… La Ville a imaginé une saison culturelle à partager. Concerts, théâtre, cirque, lectures,
contes : le spectacle vivant sous toutes ses formes s’invite à Romainville en 2014.
■■
■■■
ROMAINVILLE ET VOUS
EN IMAGES
Bourse à la puériculture - Ecole maternelle : les inscriptions pour la rentrée 2014 se poursuivent - Fabrique des
savoirs : le cycle sur l’aménagement urbain se termine Marché de Noël les 7 et 8 décembre - Enquête publique
sur la modification du Plu - Les marchés de Romainville
fêtent Noël - Intoxications au monoxyde de carbone :
prudence ! - On pense déjà aux vacances d’hiver et de
printemps ! - Discussions en cours avec le groupe Lidl Campagne de lutte contre les rongeurs - Attention aux
faux courriers.
de novembre - Pages 18 à 21
N ATATION
Le mois
395 nageurs romainvillois
Page 28
■■
CADRE DE VIE /
PROJET DE VILLE
S ÉCURITÉ
Exercice des soldats du feu
à Romainville
Pages 10 et 11
■■
Page 22
POLITIQUE ÉDUCATIVE/
SOLIDARITÉ
D ÉVELOPPEMENT
I NSERTION
L OGEMENT
Un deuxième Programme
dynamique d’insertion en 2014
64 appartements neufs
avenue Paul-Vaillant-Couturier
Pages 12-13
Conformément à la législation demandant que les supports d'information
A GENDA
CULTUREL
-
Page 29
Prenez-en de la graine !
Page 23
■■
E MPLOI
Les obligations des riverains
en cas de neige ou de verglas
ACTION DES SERVICES
Page 24
S ERVICE P OPULATION
É DUCATION
T RANSPORTS
Un grand coup de pouce
Plus de bus en attendant
le métro et le tram
Passeports, cartes électorales
et livrets de familles
Aux Bas-Pays, Halloween
devient « Brelhoween »
Page 14
Page 31
Page 25
É DUCATION
69 diplômés au collège
Pierre-André-Houël
■■
SPORT / CULTURE / LOISIRS
R ECHERCHE D ’ EMPLOI
45 secondes pour convaincre
Page 15
A CTIVITÉS
La rédaction
Neuf nouveaux emplois
dans le quartier Marcel-Cachin
Page 30
DE PROXIMITÉ
cette édition du magazine municipal ne comporte pas d'éditorial.
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
V OIRIE
E SPACES
municipaux gardent une stricte neutralité les mois précédant les élections,
DURABLE
PÉRISCOLAIRES
■■
VIE MUNICIPALE
Agenda du maire - État civil Pages 32 et 33
Expressions Pages 34 et 35
C INÉMA
De la BD au cinéma,
les bulles crèvent l'écran !
Retrouvez toute la vie quotidienne de Romainville ainsi
que les informations pratiques de la Ville sur :
www.ville-romainville.fr
Page 26
« La science c'est facile ! »
Pages 16 et 17
C INÉMA
Pour Noël,
le Trianon fait la fête
Page 27
Mensuel réalisé par la Direction de la Communication de la Ville de Romainville
4, rue de Paris - 93230 Romainville - Tél. : 01 49 15 55 24 - www.ville-romainville.fr
DIRECTION DE LA PUBLICATION : Corinne VALLS
DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION : AMEL BOUZAÏDA
RÉDACTRICEEN CHEF : Marie VILAIN - RÉDACTION : Marie VILAIN - Georges RIOUAL
CONCEPTION MAQUETTE : Laurence LECOULES, Nathalie LINDER
PHOTOGRAPHES : Volodia DRAHUSAK, Georges RIOUAL
Mensuel imprimé par Imprimerie LNI - Dépôt légal - Décembre 2013
2 ■ LE
MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE 2013
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2013 ■ 3
DOSSIER
C U LT U R E
,
DOSSIER ,
Si on sortait ?
a saison culturelle qui a débuté en septembre s’est placée sous le signe du
partage et sous celui de la diversité dès
les premières semaines, avec notamment les
portes ouvertes des ateliers d’artistes et le
marathon artistique organisé sur la place de la
Laïcité le même week-end. Personne n’a été
oublié et les Romainvillois de toutes les générations verront jusqu’en juin des spectacles et
concerts à leur goût.
L
Un spectacle et un concert
à ne pas manquer en décembre !
❚ Système D
Ce spectacle de la compagnie
Sens dessus dessous s’appréciera
en famille. Kim Huynh et Jive
Faury signent et interprètent cette
création. Ils manipulent une ligne,
une corde blanche comme une
feuille de papier qui attend d’être
remplie. Et la ligne prend vie,
s’émancipe et devient le fil même
de l’histoire. Les fils se croisent et
se démêlent tandis que les artistes
nous entraînent dans leur jonglerie chorégraphiée et leur monde
imaginaire tissé de poésie.
Le groupe Système D, c’est la
rencontre décapante de quatre musiciennes : une chanteuse-guitariste folk déjantée,
une accordéoniste-percussionniste picardo-polonaise,
une ukuléliste endiablée et
une guitariste-trompettiste
funky. En bref, c’est un groupe
détonnant dont les compositions naviguent entre énergie
folk et rythme swing.
4
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
© ArtEos
❚ Linéa…
Dimanche 8 décembre
à 16h30
Palais des fêtes
Tarifs : 5 € et 1,50 €
Réservations
au 01 49 15 55 26
-
DÉCEMBRE 2013
Samedi 14 décembre
à 16h30
Médiathèque
Romain-Rolland
Entrée libre
Réservations au 01 71 86 60 16
© Chloe Jacquet
En famille, en amoureux,
entre amis ou entre camarades de classe… La Ville a
imaginé une saison culturelle
à partager. Concerts, théâtre,
cirque, lectures, contes : le
spectacle vivant sous toutes
ses formes s’invite à Romainville en 2014.
Avec Babel, la vie est un cirque !
Nathalie Miravette chantera au Palais des fêtes
en avril.
La musique dans tous ses états
« En 2011 on a sorti notre premier album,
L’Evadé. Pour s’échapper en musique dès
nos débuts. On s’appelait alors Babel Quartet.
Chant, violoncelle, clavier et platines : on voulait lier ces quatre mondes pour en faire un
cinquième qui serait à nous. Mots-électro ?
Word-music ? Non ! Chant-son ! Hip-hop
hop hourrah ! S’il faut une étiquette, ce sera
celle-là », indiquent les musiciens du groupe.
Radios, Cabaret sauvage, Francofolies…
Le son devient plus puissant, le show se
peaufine en lumières et en costumes et le
groupe s’appelle maintenant Babel tout court.
En 2013, il sort La vie est un cirque, un EP
(Extended Play : support musical entre l’album et le single) à découvrir d’urgence,
avant-goût de l’album chapiteau qui sortira
en 2014.
Babel est un groupe à écouter mais aussi à
voir, leur jeu de scène est brillant et la performance époustouflante !
Pour écouter Babel,
rendez-vous sur
Tarifs : 8 € et 5 €
Réservations au 01 49 15 55 26
www.letourdebabel.com
L’Orchestre de Paris, en résidence à Romainville depuis un an et demi, proposera de
nouveaux concerts gratuits à l’espace MarcelCachin, en février et en juin, pour les familles
et le jeune public. L’Orchestre d’Est Ensemble,
qui rassemble des musiciens des différents
conservatoires du département, se produira
quant à lui le 2 février au Palais des fêtes. Sur
cette même scène en avril, il y aura Nathalie
Miravette, une chanteuse réputée irrésistible,
qui est aussi une pianiste reconnue sur la
scène nationale.
En mars à la médiathèque, le Duo Drastic se
chargera de placer quelques notes de jazz dans
cette programmation musicale. Mais du jazz
teinté d’électro ! Pour la neuvième édition du festival Unis-Sons 93, Romainville accueillera en
mai le groupe Magma, fondé en 1969 par le batteur Christian Vander. Il mélange rock, jazz et
chant choral.
Un mois plus tard les enfants se régaleront
avec Passe Passera, un spectacle musical
déambulatoire proposé par la compagnie Dédale. Le groupe Babel, ou la rencontre d’un
chanteur et parolier, d’une violoncelliste, d’un
DJ et d’un claviériste proposera de belles
« chant-sons » en juin. Et pour finir côté musiques actuelles, il ne faudra pas manquer le
groupe JUR le 11 janvier au Palais des fêtes.
Samedi 14 juin à 20h30
Palais des fêtes
InExtenso93 invite une marionnette sur scène
Tumultes, c’est la toute nouvelle création de la
compagnie InExtenso93. Sur scène, il y a les comédiennes Camille Voitellier et Mélanie Devoldere.
Et il y a aussi Louise, une marionnette. A travers
elle se déroule le fil d’une histoire de femme en
quête de ses propres choix. Ni une icône, ni une
passionaria, seulement une femme qui apprend à
dire « non ».
Louise, portée par des femmes de chair, vit une
jeunesse livrée aux mains des autres. Elle y est gamine, jouet de sa mère immature, puis femmeobjet privée d’amour. Son combat intérieur la porte
vers des horizons plus calmes, délivrés des
craintes et des regrets…
Catherine Dubois, qui signe et met en scène cette
création originale, déploie dans Tumultes un magnifique théâtre gestuel aux prises avec la société,
qui parle à toutes celles et à tous ceux qui, un jour,
ont rêvé et se sont battus.
Vendredi 14 et samedi 15 mars
à 20h30
Palais des fêtes
Tarifs : 8 € et 5 €
Réservations au 01 49 15 55 26
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2013 ■
5
DOSSIER
C U LT U R E
,
DOSSIER ,
Lectures et littératures
© Pieter Offringa
Voyage dans le monde musical de JUR
JUR
Samedi 11 janvier à 20h30
Palais des fêtes
Pour écouter JUR,
rendez-vous sur
www.jurmusique.com
Tarifs : 8 € et 5 €
JUR : derrière ce nom étrange se cachent une
grande femme filiforme et une voix profonde, vibrant
comme une polyphonie tellurique, un bouquet de
chardons.
Georgina Escofet est arrivée en France à l’âge de 23
ans. Elle écrit avec Julien Vittecoq des chansons en
espagnol, en catalan et en français. En 2007, avec
Nicolas Arnould, ils créent le groupe JUR, qui devient quatuor avec l’arrivée en 2010 du batteur. Chacun compose et écrit. L’univers du groupe s’impose
dans sa singularité irréelle, mêlant les langues et les
histoires.
Depuis 2008, JUR a donné près de 200 concerts en
France et en Espagne, et enregistré deux albums :
Juste Ici en 2009 et Ladrona en 2010. A boca llena,
EP réunissant trois nouveaux titres et deux enregistrements en live, est sorti en novembre 2012,
annonçant un album pour 2014.
Réservations au 01 49 15 55 26
Explosion d’expositions
En juin, six comédiens improviseront sur la scène
du Palais des fêtes dans Les Colocataires.
Vive le spectacle vivant !
Les spectacles ne seront pas moins variés. On
verra du théâtre d’improvisation avec Les
Colocataires, pièce qui pourrait être une
version très vivante et un peu folle de la série
Friends ou du théâtre circassien avec les multiples interventions du clown Vulcano. Cette
année, la compagnie InExtenso93 présentera
aussi sa toute nouvelle création, Tumultes, une
pièce de théâtre qui réunit deux comédiennes
et une marionnette. Romainville participera de
nouveau en mai à la Biennale urbaine de spectacles et laissera l’art investir la rue.
6
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE 2013
Les arts graphiques se sont bien évidemment
invités dans la programmation culturelle de
Romainville. Après l’exposition des œuvres salées de Jef Gravis et la présentation de documents retraçant le parcours du poète chilien
Pablo Neruda, la médiathèque accueille en ce
moment le travail d’une illustratrice très talentueuse : Le Petit monde de Géraldine Alibeu
est visible jusqu’au 21 décembre.
En janvier, les Romainvillois auront la chance
de découvrir la série de photographies de l’artiste Lorentino, intitulée Le reste j’ai tout oublié, ou le paradoxe du repenti. « Depuis
longtemps déjà, je récupère toutes ces
gommes oubliées ou perdues dans mon
cours sans trop savoir quoi en faire, mais trouvant l'objet très beau et plein de poésie du
quotidien. J’ai commencé à réaliser une série
de photographies en gros plan de ces
gommes, et à les développer en grand format
- environ 1,80m de haut sur 1m de large, ma
taille - afin d’établir une confrontation physique
entre le spectateur et les photographies. Face
à ces grands tirages, on pénètre alors dans
les détails, les entailles, les imperfections, les
couleurs, les accidents, les reliefs, les matières
organiques et les peaux des gommes, comme
si chacune devenait le portrait intime de l’élève
étourdi qui l’a oublié ou perdu », commente
Lorentino.
Au printemps, Dominique Crété et Margot
Pérez investiront à leur tour la médiathèque.
Migrant… dans la cage des méridiens est une
exposition conçue à partir de l’idée d’une
« armée sans armes » en marche, à la recherche d’un futur prometteur. Les artistes ont
imaginé une installation née de la terre, aux
personnages-lichens déracinés, en quête d’un
lieu où renaître sur notre terre à tous. Êtres
réalistes ou sublimés, tournant sans fin dans
la cage des méridiens, exprimant toute
l’humanité qu’on leur refuse.
Depuis septembre, les enfants ont rendez-vous
tous les mercredis après-midi à la médiathèque
Romain-Rolland. Une fois par mois, ce sont des
conteurs professionnels qui se chargent de leur
raconter des histoires. Les autres jours, les bibliothécaires prennent le relai. À noter cette saison : le collectif Jakart Mugiscué proposera des
histoires où les princesses se battent avec des
dragons, où les garçons inventent des aventures
incroyables avec des poupées, où les petites filles
grimpent aux arbres comme les petits garçons…
À écouter les mercredis 8 janvier et 21 mai !
En mars, le festival Hors Limite revient à
Romainville. Ce festival, porté par l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis, propose de
faire découvrir à tous des œuvres littéraires
contemporaines à travers des évènements variés
(conférences, débats, lectures ou performances).
Cette année, les Romainvillois pourront rencontrer trois auteurs : Lyonel Trouillot, un romancier,
poète et journaliste haïtien, Laurent Gaudé, un
écrivain français lauréat du prix Goncourt en 2004
pour son roman Le Soleil des Scorta, et Julien
Delmaire, figure importante du mouvement slam,
auteur de plusieurs recueils de poésie, de pièces
de théâtre et d’un roman, Georgia, sorti en 2013.
Enfin, dans le cadre de la Biennale internationale
des poètes en Val-de-Marne, la médiathèque
Romain-Rolland recevra en mai deux poètes
haïtiens, Jean Métellus et James Noël.
Le meilleur pour la fin
Après tous ces concerts et spectacles, la
saison culturelle 2013-2014 s’achèvera avec un
cabaret théâtral tout à fait atypique que le
collectif Jaquart Mugiscué se charge d’organiser.
Le clown Vulcano sera bien entendu de la fête ! On
n’en dit pas plus, pour ne pas gâcher les belles surprises que les artistes réservent aux Romainvillois.
Retrouvez toutes les dates des événements
culturels sur le site internet de la Ville
(www.ville-romainville.fr) et dans le guide de la
saison culturelle.
L'Art en partage
❚ Ateliers artistiques pour enfants
« Histoire de voir, histoire de faire »
(6 à 12 ans) : un samedi par mois de 14h30
à 16h30 au 57, boulevard Edouard-Branly.
Prochaine séance le 11 janvier.
❚ Soirées « Un soir, une œuvre » :
un jeudi soir par mois de 21h à 22h
au 57, boulevard Edouard-Branly.
Prochaine séance le 16 janvier.
Migrant… dans la cage des méridiens : une exposition à voir en mars à la Médiathèque.
Renseignements : 06 20 96 92 86
ou [email protected]
Initiative citoyenne
Après avoir découvert des œuvres et des artistes, les enfants qui participent aux ateliers « Histoire de
voir, histoire de faire » passent à la pratique.
L’Art en partage propose des ateliers artistiques pour enfants et proposera bientôt aux adultes
des soirées consacrées à l'histoire de l'art. Hélène Masse et Ilona Mikneviciute, les deux
responsables de cette association, animeront d'autre part la conférence du prochain cycle de
la Fabrique des savoirs.
élène Masse et Ilona Mikneviciute ont
au moins trois points communs : elles
sont Romainvilloises, professionnelles
dans le domaine de l’art et généreuses
lorsqu'elles en parlent.
La première est diplômée des études supérieures de l'Ecole du Louvre et a été responsable de l'action éducative au Centre
photographique d'Ile-de-France pendant plusieurs années. Elle a créé l'association L'Art
en partage l'année dernière. « J'ai animé
quelques ateliers pour enfants à Larocafé.
Puis j'ai rencontré Ilona et j'ai aimé son enthousiasme, son envie de faire partager son
goût pour l'art », raconte Hélène Masse.
Ilona Mikneviciute a fait l’École supérieure
des beaux arts de Vilnius, en Lituanie, puis
est arrivée en France où elle a commencé à
créer. « J'aime toucher à différentes choses :
bijoux, sculpture, peinture... Il faut que les
enfants expérimentent eux aussi les matières, les techniques ou les disciplines »,
explique l'artiste.
Les deux jeunes femmes ont très vite imaginé un atelier qui combine histoire de l'art
et création. Elles ont baptisé cet atelier « Histoire de voir, histoire de faire ». Hélène Masse
leur présente des photographies de peintures, sculptures ou bas-reliefs de différentes
époques mais évoquant un même thème ; et
elle raconte leur histoire. « Un des objectifs,
c'est qu'ils perçoivent une intention de l'artiste qui a réalisé l'œuvre et que ça les fasse
H
réfléchir et s’exprimer», indique-t-elle.
Les ateliers se déroulent une fois par mois, le
samedi après-midi, dans l'atelier d'Ilona Mikneviciute, qui a réaménagé son espace de
travail pour accueillir les enfants. Quand, à la
fin de la séance, les parents viennent chercher les artistes en herbe, ils se montrent
souvent très intéressés par leurs œuvres
toutes fraîches, mais aussi par celles qu'Hélène Masse leur a fait découvrir. Du coup,
l'association L'Art en partage proposera
bientôt des soirées mensuelles destinées aux
adultes et consacrées à l'histoire de l'art,
baptisées « Un soir, une œuvre ». La première
séance aura lieu en janvier.
L’association propose également des ateliers
aux élèves des écoles élémentaires de la
Romainville, dans le cadre des activités
périscolaires.
Les deux femmes ont d'autre part été sollicitées par la Ville pour animer une conférence
de la Fabrique des savoirs, l'université populaire de Romainville. Une conférence toute particulière puisque pendant qu'Hélène Masse
s'interrogera sur la manière dont on peut appréhender l'art, Ilona Mikneviciute réalisera
une œuvre. « Je voudrais montrer le processus de création mais c'est très difficile de le
faire sur commande ! », s'inquiète-t-elle. Elle
devrait très bien s'en sortir : on l'a vue à l'œuvre à l'occasion du marathon artistique organisé dans le cadre des portes-ouvertes des
ateliers d'artistes de la ville, en septembre.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2013 ■
7
Les enfants au premier rang !
Les musiciens de l’Orchestre de Paris dévoilent régulièrement leurs talent sde comédiens devant le jeune
public romainvillois.
omme tous les ans, les élèves des
écoles élémentaires de Romainville
verront des spectacles en début d'année, dans le cadre du parcours « Lire, écouter,
voir ». Celui-ci comprend également
des ateliers de théâtre avec la
compagnie Jakart Mugiscué
ou, selon l'âge des enfants,
des visites de la médiathèque Romain-Rolland sur
le thème du spectacle. Ce
programme a été placé cette
année sous le signe de
l'amour, tout comme les livres
que les élèves recevront pour clore
le parcours. Ainsi, les CP et une partie
des CE1 verront en janvier les Contes en éventail de Delphine Brual, soit la rencontre entre la
tradition poétique japonaise et des musiques
actuelles ; d'autres CE1 et les CE2 se régaleront du spectacle du conteur marocain Hamed
Bouzine, Le Kaftan d'amour tacheté de
passion ; les CM1 et CM2 découvriront
Vitournelle, un spectacle sur la ritournelle de
l’amour par le collectif Jakart Mugiscué (lire
ci-contre).
Plusieurs classes des écoles maternelles ont
assisté cet automne à des concerts éducatifs
proposés par l'Orchestre de Paris, en rési-
C
dence à Romainville depuis un an et demi.
D'autres concerts de ce genre sont prévus
d’ici la fin d’année. Le prestigieux orchestre invite aussi régulièrement des élèves des écoles
élémentaires et des collèges de la
ville à assister à des concerts
éducatifs et même à des répétitions à la salle Pleyel, à
Paris.
Les tout petits aussi ont
droit à leur spectacle. La
Ville participe en effet depuis
plusieurs années au festival
1,9,3 Soleil qui présentera au
très jeune public une création
conçue spécialement pour lui, au mois
de mai.
Les tout petits
aussi ont droit à
leur spectacle.
8■
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
Tous les mercredis après-midi, les enfants ont rendez-vous à la Médiathèque pour écouter de belles
histoires.
2013
DOSSIER
,
DOSSIER ,
C U LT U R E
COLLECTIF JAKART MUGISCUÉ
« Créer un lien avec les Romainvillois »
Depuis septembre, dans le cadre de
la convention de coopération territoriale sur le volet culturel et patrimonial avec le Conseil général de la
Seine-Saint-Denis, la Ville accueille
en résidence d’implantation le
collectif Jakart Mugiscué. Celui-ci
réunit des acteurs et des metteurs
en scène. Il a déjà proposé plusieurs
ateliers de théâtre dans des écoles
élémentaires de Romainville. Il en
donnera d'autres dans les établissements scolaires mais aussi dans les
espaces de proximité, à la Maison
des retraités ou à la médiathèque
Romain-Rolland. Ce collectif d’envergure nationale proposera un
premier spectacle tout public sur la
scène du Palais des fêtes le 14
février. Maloue Fourdrinier et Simon
Morant sont les auteurs et interprètes
de Vietournelle. Interview.
Quel travail va mener le collectif
à Romainville ?
Les spectacles du collectif touchent un public
varié : nous jouons aussi bien sur les places ou
dans les prisons que sur les scènes de théâtres municipaux ou nationaux. Nous avons un
réel désir aujourd'hui d'éveiller de nouvelles
curiosités, de sensibiliser au théâtre les élèves
des écoles, les habitants des différents quartiers, les familles, les adolescents et les
personnes âgées, et de susciter encore et toujours l’envie d’aller au théâtre. Romainville nous
offre un cadre idéal. Nous espérons vivement
créer un lien avec les Romainvillois. Ils pourront suivre nos créations, assister à des répétitions, s’essayer avec nous à la pratique,
échanger avec notre équipe, participer à certaines étapes de travail... Nous voulons aussi
nous amuser à surprendre : continuer à jouer
à la médiathèque ou au Palais des fêtes, mais
aussi investir la rue, les commerces, la place
du Marché !
Qu'attendez-vous, en tant
qu'artistes, de cette résidence ?
Aujourd’hui, avoir du temps pour créer est un
luxe. La Ville de Romainville nous fait vraiment
un cadeau en nous proposant de nous installer
pour trois ans.
Le collectif a besoin de temps pour construire
son travail, pour réfléchir, pour tenter avec
cette chance immense de pouvoir se tromper,
recommencer… Avoir pendant trois ans un
espace et des interlocuteurs privilégiés va
nous permettre de travailler dans de bonnes
conditions. Et en partageant nos lectures, nos
découvertes et nos réflexions artistiques avec
les Romainvillois, nous allons aiguiser notre
réflexion. Et enfin nous allons sortir le théâtre
de la salle noire obscure et s’essayer à
d’autres formes, à d’autres rencontres : c’est
très excitant !
Comment se sont passés
vos premiers contacts avec
les Romainvillois ?
En octobre, nous avons rencontré des élèves
de CM1 et CM2 de la ville, nous leur avons
proposé des ateliers de deux heures. Nous
avons travaillé ensemble autour de notre
spectacle, Vietournelle, et donc de l’amour.
Ce fut un vrai délice de voir l’engouement des
enfants, et leur motivation. Ils ont été très
réceptifs, et très expressifs ! Nous avons eu
de très beaux échanges.
Donnez-nous envie d'aller voir
Vietournelle, le 14 février !
Vietournelle ça parle d’amour. De l’amour
sous toutes ses formes, sous toutes les coutures, dans tous ses états. Et de l’amour qui
traverse le temps. C’est ça aussi qu’on
raconte : l’amour survenu dès l’enfance, le
prince charmant, l’émerveillement de la rencontre, les chamailleries, la routine qui s’installe,
les disputes, la réconciliation, la douceur de
vieillir ensemble, la peur de se perdre…
C’est un spectacle drôle et grinçant, destiné à
tout le monde. Car qui n’a pas, ne serait-ce
qu’une seule fois, aimé dans sa vie ? Chacun
peut se reconnaître dans un moment, une
scène ou une chanson de Vietournelle.
Un spectacle qui parle d’amour
pour la Saint-Valentin
Un homme et une femme. On pourrait les appeler des « présentateurs ». Nous sommes au théâtre c’est une certitude.
C’est un postulat de départ qui autorise toutes les libertés :
ils nous racontent des vies, peut-être la leur, peut-être d’autres... Mais toujours des histoires d’amour. Alors débute la
ritournelle de la vie, la fiction : une succession de scènes
d’amour, de l’enfance à la vieillesse, comme une ronde de
sentiments qui grandit et se métamorphose avec le temps...
Un manifeste sur l’amour, traversé par l’humour, la dérision et
la chanson.
Vietournelle
A partir de 10 ans
Vendredi 14 février à 20h30
au Palais des fêtes
Tarifs : 8 € et 5 €
Réservations au 01 49 15 55 26
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
9
BOURSE
À LA PUÉRICULTURE
L’Apeg, association de parents d’élèves de
l’école maternelle Jeanne-Gallèpe organisera une bourse de Noël à la puériculture le
samedi 14 décembre de 10h à 18h, dans la
salle de sport de l’école Fraternité. Les
Romainvillois sont donc invités à donner
aux responsables de l’association les jouets
et vêtements d’enfants en bon état dont ils
n’ont plus l’usage.
Les bénéfices de cette bourse serviront à
réaliser certains projets de l’école JeanneGallèpe (kermesses, sorties, achat de livres,
etc.).
Renseignements au 06 34 21 46 00
ECOLE MATERNELLE :
Retrouvez toute la vie quotidienne de Romainville ainsi que
■■
les informations pratiques de la Ville sur : www.ville-romainville.fr
Fabrique des savoirs : le cycle
sur l’aménagement urbain se termine
Les marchés de Romainville
fêtent Noël
La Fabrique des savoirs, université populaire
proposée par la Ville depuis plusieurs années, invite les habitants à réfléchir et débattre sur des questions de société. Le premier
thème abordé cette année est l’aménagement urbain. Après une conférence et un
ciné-débat, une visite du chantier de la Zac
de l’Horloge sera organisée le jeudi 12 décembre à 15h. Un café-philo sur le thème
« La ville : vie, vil, vide ? » clôturera ce cycle
le dimanche 15 décembre. Rendez-vous ce
jour-là à 11h à la librairie Les Pipelettes
(72, rue Carnot).
Comme chaque année, les commerçants
des marchés de la ville fêteront Noël avec
leurs clients. Des bons d’achats d’une valeur
de 5 € seront distribués le samedi 21 décembre sur le marché du Chemin-Vert et le
dimanche 22 décembre sur le marché du
Centre. Le matin du 24, quelques heures
avant de réveillonner, les Romainvillois pourront déguster vin chaud, chocolats et friandises sous la halle du marché du Centre, qui
sera spécialement décorée pour l’occasion.
Renseignements et inscriptions
au 01 49 15 56 93.
■ ■ ■
■ ■ ■
SE POURSUIVENT
Enquête publique
sur la modification
du Plu
Les inscriptions des enfants à l’école maternelle pour la rentrée 2014 ont été ouvertes
en novembre. Les enfants nés en janvier, février, mars et avril 2011 doivent être inscrits
avant le 14 décembre. Les enfants nés en
mai, juin, juillet et août 2011 doivent être
inscrits entre le 16 décembre et le 18 janvier. Les enfants nés en septembre, octobre,
novembre et décembre 2011 doivent être
inscrits entre le 20 janvier et le 22 février.
Les dossiers d’inscriptions sont à retirer à
l’accueil de l’Hôtel de Ville. Une pièce
d’identité et un justificatif de domicile seront
demandés aux parents.
L’affectation dans les écoles se fait en fonction de la domiciliation. Les parents qui souhaitent inscrire leur enfant dans une autre
école que celle de leur secteur ou dans une
autre ville devront remplir une demande de
dérogation, également disponible à l’accueil
de l’Hôtel de ville. Ces demandes sont à
retourner avant le 15 février 2014.
Renseignements au 01 49 15 55 52
L’enquête publique relative à la modification
n°5 du Plan local d’urbanisme (Plu) se terminera le lundi 9 décembre.
Le dossier d’enquête ainsi qu’un registre
sont mis à la disposition du public à l’Hôtel
de Ville aux jours et heures habituels d’ouverture (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h
et de 13h30 à 17h ; le samedi de 9h à 12h).
Le public peut ainsi en prendre connaissance
et, soit consigner ses observations sur le registre d’enquête, soit les adresser par écrit au
commissaire enquêteur à l’adresse suivante :
Mairie de Romainville
À l’attention du commissaire enquêteur
« Modification n°5 du PLU »
Place de la Laïcité
93231 Romainville cedex
Le commissaire enquêteur chargé de cette
enquête publique tiendra une permanence à
l’Hôtel de Ville le lundi 9 décembre de 14h à
17h.
L’avis d’enquête et le dossier de présentation de la modification n°5 sont téléchargeables sur le site internet de la Ville
(www.ville-romainville.fr).
LES INSCRIPTIONS POUR
LA RENTRÉE
10 ■
2014
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
- DÉCEMBRE 2013
Marché de Noël
les 7 et 8
décembre
Le marché de Noël de Romainville se
déroulera le samedi 7 et le dimanche 8
décembre, de 10h à 19h. De nombreuses animations sont prévues durant
ce week-end dans le quartier de l’Hôtel
de Ville. Mur d’escalade, parcours
d’aventures, stand de maquillage,
village féérique, restauration, idées
cadeaux : il y en aura pour tous les
goûts et toutes les générations. Le Père
Noël sera bien-sûr de la fête !
Un feu d’artifice sera tiré le samedi 7
décembre à 18h.
,
ROMAINVILLE ET VOUS
DISCUSSIONS EN COURS
AVEC LE GROUPE LIDL
Le 30 octobre dernier, le magasin Lidl situé
avenue Gaston-Roussel a fermé. IL S'AGIT
D'UNE DÉCISION UNILATÉRALE DU
GROUPE LIDL, SEUL PROPRIÉTAIRE
DES LOCAUX.
Depuis plusieurs semaines, la Municipalité
a engagé des discussions avec la direction
du groupe afin de connaître leurs intentions
quant à la location ou la vente des locaux et
proposer rapidement aux habitants une
solution alternative.
■ ■ ■
CAMPAGNE DE LUTTE
Intoxications au monoxyde de carbone :
prudence !
CONTRE LES RONGEURS
L’agence régionale de santé (ARS) attire
l’attention des habitants de la région sur les
risques d’intoxication au monoxyde de
carbone pendant la période hivernale.
Ce gaz est incolore, inodore et non irritant, il
est donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une mauvaise combustion
au sein d’un appareil fonctionnant au gaz,
au bois, au charbon, à l’essence, au fioul ou
encore à l’éthanol. Il prend la place de l’oxygène dans le sang et peut être mortel en
moins d’une heure. Les appareils à l’origine
de ces intoxications sont majoritairement
des chaudières, des chauffe-bains et des
braseros.
Pour éviter les intoxications au monoxyde de
carbone, l’ARS recommande de faire vérifier
et entretenir chaque année par un profes-
sionnel qualifié les installations de chauffage
et les conduits de fumées ; de veiller à bien
ventiler son logement, d’aérer quotidiennement et de ne jamais obstruer les grilles de
ventilation ; de respecter scrupuleusement
les consignes d’utilisation des appareils à
combustion prescrites par le fabricant ; de ne
pas utiliser à l’intérieur des logements des
appareils à combustion non adaptés tels que
les barbecues et les braseros.
Les maux de tête, nausées, vertiges ou troubles visuels sont les premiers symptômes
d’une intoxication au monoxyde de carbone.
En cas d’intoxication ou de suspicion il faut
aérer immédiatement les locaux en ouvrant
portes et fenêtres puis quitter les lieux et
appeler les secours (112), les pompiers (18)
ou le Samu (15).
La Ville, soucieuse de l’hygiène et de la santé
publique, a décidé de procéder à une dératisation générale de la commune en décembre.
Le résultat escompté, à savoir la destruction
des rongeurs auteurs de dégâts considérables et agents de transmission de maladies,
ne sera atteint qu’avec la collaboration de
chacun.
Des techniciens de la société Magellan services distribueront gratuitement aux particuliers des produits raticides le mercredi 11
décembre sur le marché du Chemin-Vert, le
jeudi 12 avenue Gaston-Roussel et le vendredi 13 sur le marché du Centre. Ils procéderont également à la dératisation de
l’ensemble des bâtiments communaux.
Renseignements au 01 49 15 55 42.
Les fiches de données de sécurité des produits
utilisés sont disponibles en mairie ou auprès du
Centre antipoison de Paris (01 40 05 48 48).
■ ■ ■
On pense déjà aux vacances
d’hiver et de printemps !
Le guide des séjours de vacances d’hiver et
de printemps pour les enfants, les jeunes et
les familles sera disponible en décembre en
mairie et dans les espaces de proximité. Les
inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.
Elles se déroulent à l’Hôtel de Ville aux
heures d’ouverture habituelles.
Il est également possible de se préinscrire
sur l’espace famille du site internet de la Ville
(www.ville-romainville.fr).
ATTENTION
AUX FAUX COURRIERS
De faux courriers concernant une taxe extraordinaire des traitements des ordures polluantes
sont adressés aux Sequano-dionysiens depuis
fin octobre. Ces courriers demandent aux
particuliers de régler la somme de 28 € à
une Trésorerie citoyenne située à Argenteuil.
Les personnes qui l’ont reçu ne doivent donc
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
- DÉCEMBRE 2013 ■ 11
/ SOLIDARITÉ
■■
,
POLITIQUE ÉDUCATIVE
INSERTION
Un deuxième Programme
dynamique d’insertion en 2014
Comment s'inscrire ?
En mars dernier, quinze
jeunes Romainvillois ont entamé le Programme dynamique
d'insertion
(PDI)
imaginé par la Ville. Ce proDe nombreux ateliers du PDI se sont déroulés au Pavillon de l’Horloge.
jet innovant a permis à bon
nombre d’entre eux de trou-
d’emploi ou de formation sont parrainés par
l’association Deva 93 et suivis par l’équipe du
programme, qui garde aussi un œil sur les huit
qui travaillent ou suivent une formation.
L'équipe encadrante est satisfaite de ce bilan
de mi-parcours et réfléchit actuellement au
contenu du deuxième Programme dynamique
d'insertion, qui commencera à la fin du mois
de février. « Il ressemblera évidemment au premier puisqu’il a bien fonctionné. Mais nous
avons ajusté certaines choses, en tenant
compte de l’expérience que nous avons
ver un emploi, et à d’autres
la confiance qui leur manquait pour réussir des entretiens d’embauche. La Ville a
donc décidé de proposer un
deuxième PDI à un nouveau
groupe de jeunes. Les inscriptions sont d’ores et déjà
Les jeunes qui ont suivi le premier PDI ne se connaissaient pas au départ. Ils ont fait preuve de solidarité
pendant le programme et certains ont même noué des liens d’amitié.
endant les six premiers mois du Programme dynamique d’insertion (PDI),
les jeunes participants ont appris beaucoup de choses, c’est le moins que l’on
puisse dire. Au programme de cet accompagnement renforcé : définition d'un projet professionnel, découverte de différents métiers,
visites d'entreprises, apprentissage des tech-
P
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
“
Renseignements au 01 71 86 60 40
« J’ai repris confiance en moi, en ma valeur »
ouvertes.
12
désormais », explique Céline Roche, une des
quatre membres de l’équipe chargée du PDI.
Ainsi, en 2014, les jeunes auront par exemple
d’avantage de cours d’anglais, les parcours
seront plus individualisés et un voyage linguistique sera proposé, en plus du séjour de
rupture. « Nous souhaitons également pousser les jeunes à être de vrais acteurs du programme, une vraie force de proposition. Il faut
qu’ils apprennent à se prendre en main malgré l’accompagnement dont ils bénéficient »,
continue la jeune femme.
Le Programme dynamique d’insertion
s’adresse aux Romainvillois âgés de 18
à 27 ans qui n’ont pas d’emploi, ne suivent pas de formation et n’ont pas de
diplômes supérieurs au baccalauréat.
Les candidats doivent être très motivés
et complètement disponibles.
Des dossiers d'inscription peuvent être
retirés à l'accueil de l'Hôtel de Ville,
dans les espaces de proximité, à la
Mission locale, au Point d'information
jeunesse et sur le site internet de la Ville
(www.ville-romainville.fr). Une réunion
d'information aura lieu le vendredi 17
janvier à l'Hôtel de Ville. Les dossiers
d'inscription devront être retournés
complétés avant mi-février. Les jeunes
candidats devront ensuite se présenter
à des entretiens que mèneront les
membres de l’équipe chargée du PDI et
des professionnels de l’insertion et de
l’emploi.
-
DÉCEMBRE
niques de recherche d'emploi, nombreuses simulations d'entretiens d'embauche, remise à
niveau en français, en anglais et en informatique, activités culturelles, sportives, espace de
parole, conseils en image, philosophie… Certains ont même fait un trek au Maroc, lors d’un
séjour de rupture. Les services de la Ville et
leurs différents partenaires en matière d’emploi
20 1 3
et d’insertion ont joué le jeu : le groupe a eu un
emploi du temps bien rempli entre mars et août.
Deuxième PDI : une chance
pour quinze autres jeunes
La seconde phase de ce premier PDI s’achèvera en février. Les jeunes qui n’ont pas trouvé
Malzim a aujourd’hui 19 ans. Il a participé au premier Programme dynamique d’insertion et ne le regrette pas. D’abord, cela lui a permis de trouver un emploi de manutentionnaire dans une usine de textile. Malheureusement, celle-ci va fermer et le
jeune-homme est à nouveau à la recherche d’un emploi. Mais il ne se considère pas du
tout dans la même situation qu’il y a un an. « Déjà, j’ai une expérience de plus sur mon
CV. Mais surtout maintenant je suis capable de faire de bonnes lettres de motivation,
de me présenter à un entretien d’embauche sans trop stresser, de réussir cet entretien… J’ai appris à mettre toutes les chances de mon côté et j’ai repris confiance en moi,
en ma valeur », indique-t-il. Malzim est toujours suivi par l’équipe du PDI. Il a appris
qu’un deuxième programme serait lancé en 2014. « Franchement je conseille à tous les
jeunes qui galèrent à trouver du boulot de s’inscrire. Inscrivez-vous, vous apprendrez
plein de choses et en plus vous ferez de belles rencontres. »
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
13
E S PA C E S
/ SOLIDARITÉ
■■
É D U C AT I O N
DE PROXIMITÉ
69 diplômés au collège
Pierre-André-Houël
Aux Bas-Pays, Halloween
devient « Brelhoween »
Les trois espaces de proximité de la Ville proposent un accueil de loisirs
pendant les vacances scolaires. Les enfants, les jeunes et leurs familles
s’y retrouvent donc régulièrement pour pratiquer des activités sportives,
culturelles et artistiques. Des temps d’échange et de rencontre sont
généralement organisés à la fin des vacances.
Les jeunes de l’espace Jacques-Brel ont suivi des
ateliers de danse hip-hop pendant les vacances
d’automne. Ils ont fait une jolie démonstration de
ce qu’ils avaient appris le 31 octobre.
danse, du chant, du sport et ils s’amusent », indique-t-elle avant d’entrer dans la salle de
spectacle de l’espace. Car ce goûter est aussi
l’occasion de présenter aux parents et grandsparents les activités pratiquées par les jeunes.
Au programme : sketchs humoristiques et
danse hip-hop par les enfants, slam par le
groupe des 12-15 ans qui a suivi un stage
d’écriture de poésie urbaine. Mais bien d’autres activités leur ont été proposées : natation,
badminton, sorties à la médiathèque et à la patinoire, ateliers de pâtisserie, de décoration,
etc. « Nous avons accueilli une centaine d’enfants pendant les vacances. Nous essayons
de mettre en place des activités variées pour
que chacun puisse faire quelque chose qui lui
plaît », indique Taoufik Daoudi, le responsable
de l’accueil de loisirs de la structure.
es vacances d’automne se sont bien terminées à l’espace Jacques-Brel. Le dernier jour, les usagers et l’équipe de la
structure se sont retrouvés en fin d’après-midi
autour d’un goûter festif. Ce jeudi 31 octobre, le
thème de la journée n’a pas été difficile à trouver : Halloween ! Les enfants ont accueilli leurs
familles déguisés et maquillés en monstres,
vampires, sorcières ou zombies. Comme Céline et Foudil, qui tentent d’effrayer leur mère.
« Ils viennent toujours ici pendant les vacances,
comme ça ils ne s’ennuient pas. Ils font de la
L
,
POLITIQUE ÉDUCATIVE
Le programme des activités des vacances
est disponible dans les espaces de proximité
et sur le site internet de la Ville :
www.ville-romainville.fr dans la rubrique
« Temps libre »
Les élèves du collège PierreAndré-Houël ayant obtenu leur
brevet en juin 2013 ont été reçus
le jeudi 21 novembre dernier dans
leur ancien établissement. Leur
premier diplôme de l’Éducation
nationale leur a été remis officiellement ce soir-là.
n 2013, 66 élèves du collège PierreAndré-Houël ont obtenu leur brevet, dont
vingt-trois avec mention, et trois adolescentes ont décroché le Certificat de formation
générale. Ils sont chaque année plus nombreux
E
RECHERCHE
à obtenir un premier
diplôme dans cet établissement. L'an dernier, 74,4% des
jeunes ont eu leur brevet. « Il
est évident que l'amélioration
des résultats fait plaisir à toute l'équipe du collège. C'est d'abord et avant tout leur réussite,
mais c'est un peu la notre aussi », indique JeanLuc Ollitrault, le principal.
Le jeudi 21 novembre, les jeunes et leurs parents ont été reçus au collège où le principal et
des élus leur ont remis officiellement leurs diplômes. L'établissement a offert un livre à chacun d'entre eux et des calculatrices à ceux qui
ont obtenu une mention. « Je crois que les
élèves doivent voir que l'école de la République
Le 21 novembre l'équipe du collège Pierre-AndréHouël a remis officiellement leur premier diplôme
aux anciens élèves.
est fière du travail et des efforts qu'ils fournissent. C'est pourquoi ces cérémonies me semblent être une bonne chose », explique le
principal. Les anciens élèves y voient aussi une
belle occasion de se revoir et de se remémorer
quelques anecdotes.
D’EMPLOI
45 secondes pour convaincre
É D U C AT I O N
Le club Face de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec celui de Paris,
a proposé à des jeunes du département de réaliser des CV en vidéo le
8 novembre dernier au Pavillon de l'Horloge.
Un grand coup de pouce
Cinquante-cinq élèves de CP vont
bénéficier des clubs « Coup de
pouce clé » cette année. Ce dispositif, mis en place depuis 2008 à
Romainville, permet de soutenir
certains enfants dans l'apprentissage de la lecture, en dehors
du temps scolaire. Ces jeunes
lecteurs ont été reçus avec leurs
familles à l’Hôtel de Ville le 22
novembre.
14
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
es objectifs des clubs « Coup de pouce
clé » sont de permettre aux enfants de
réussir leur apprentissage en lecture et en
écriture, de leur faire découvrir le plaisir de lire et
ainsi de prévenir les risques de décrochage.
Mis en place par l'Association pour favoriser
l'égalité des chances à l'école (Apféé) en partenariat avec les villes intéressées et l’Éducation nationale, ce dispositif concerne des
enfants de CP en risque d’échec. Ils sont repérés quelques semaines après la rentrée et leurs
enseignants leur proposent alors d'intégrer un
club « Coup de pouce clé ». Pleinement associés à l’action, les parents contractent un certain nombre d’engagements concernant leur
participation à la vie du club et l’accompagnement
quotidien de leur enfant à la maison. Des intervenants spécialisés prennent en charge les
L
2013
tre personnes, avec la lumière dans les yeux »,
ne douzaine de jeunes en recherche
raconte Dabo, après avoir fini.
d'emploi, dont plusieurs Romainvillois,
« Je pense que c'est mieux qu'un CV classique
ont répondu à l'invitation du club Face
seul car aujourd'hui, étant donné le nombre de
(Fondation Agir contre l'exclusion) de Seinecandidats pour un poste, il faut savoir se déSaint-Denis et sont venus réaliser leur premier
marquer. Se présenter en vidéo c'est original
CV en vidéo au Pavillon de l'Horloge, le venet ça prouve qu'on maîtrise les outils
dredi 8 novembre dernier. Ils se sont
de communication actuels », contid'abord entretenus avec des prola jeune femme.
fessionnels du club. Avec leur
« Un CV en vidéo, nue
Les CV seront rapidement
aide, ils ont écrit leur texte. Puis
ils ont été filmés par une équipe
c'est un argument remis aux jeunes qui pourront
l'envoyer, via leur messagerie
de techniciens de la société Bade plus pour
électronique, aux recruteurs. Ils
ghera films. L'exercice n'est pas
également mis en ligne
facile : il faut se présenter, mettre
convaincre. ». surseront
la plate-forme de recrutement
en avant ses compétences et ses
en ligne de Face, où ils seront
qualités, démontrer sa motivation en
accompagnés du CV classique des candi45 secondes. « C'est un peu impressiondats. « Un CV en vidéo, c'est un argument de
nant. J'ai dû fixer la caméra, parler devant qua-
U
Une cinquantaine d’élèves de CP ont été reçus avec
leurs parents à l’Hôtel de Ville le 22 novembre, lors
de la cérémonie d’ouverture des clubs « Coup de
pouce clé ».
clubs, c'est-à-dire des groupes de cinq enfants,
quatre soirs par semaine pendant une heure et
demie.
Un nouveau club a été ouvert cette année à
l’école Paul-Langevin ; la Ville compte donc
désormais onze clubs « Coup de pouce clé ».
plus pour convaincre. La motivation et le dynamisme se voient mieux à l'image, à l'oral, qu'à
l'écrit », indique Colette Rapp, du club Face de
Seine-Saint-Denis.
La Fondation
Agir contre l’exclusion
La Fondation Agir contre l’exclusion (Face)
a été créée en 1993 par Martine Aubry à
l’instigation de quinze grandes entreprises
nationales. Reconnue d’utilité publique, elle
a pour but de favoriser l’engagement social
de ses quelque 4 000 sociétés partenaires.
L’antenne locale de la fondation, le club Face
de Seine-Saint-Denis, est née en 2004 à l’initiative des Villes de Bagnolet, Montreuil,
Noisy-le-Sec et Romainville.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■ 15
ACTIVITÉS
/ SOLIDARITÉ
■■
,
POLITIQUE ÉDUCATIVE
PÉRISCOLAIRES
Communication
renforcée
« La science c'est facile ! »
La Ville a organisé en novembre des réu-
La plupart des élèves de Romainville profite depuis la rentrée de trois heures d’activités
périscolaires chaque semaine, soit deux ateliers hebdomadaires. Zoom sur deux d'entre eux.
nions dans toutes les écoles de la Ville.
Objectif : informer et surtout répondre aux
nombreuses questions des parents
d’élèves sur les activités périscolaires.
Animateurs, référents et élus ont commencé par indiquer que des aménagements avaient été réalisés depuis
septembre et que d’autres le seraient si
nécessaire. Le contenu des activités
périscolaires a également été évoqué et
détaillé.
Les « passeports d’activité », initialement
remplis après chaque séance, le seront
désormais en fin de cycle. La communication sur les activités pratiquées à elle
aussi été améliorée : des tableaux ont été
affichés dans toutes les écoles de la commune pendant les vacances d’automne,
Des élèves des écoles Jean-Charcot et Henri-Barbusse suivent un atelier d'athlétisme le jeudi au complexe
sportif Jean-Guimier.
Athlétisme et échauffement
Tous les lundis, un groupe d'élèves de l'école Paul-Langevin suit un atelier scientifique à l'espace Jacques-Brel.
ous les lundis, un groupe d'élèves de
CM1 et CM2 de l'école Paul-Langevin
suit l'atelier scientifique qu'anime MarieHélène Roux, une des intervenantes spécialisées que la Ville a recrutées pour proposer des
activités périscolaires de qualité aux enfants.
Cette Romainvilloise, qui a longtemps été
ingénieur en biologie, souhaite désormais
travailler au développement des animations
scientifiques à destination du jeune public.
« Pendant la première séance on a réfléchi à
tout ce qui est aimanté, comme les radiateurs,
ensuite on a fait un dessin coloré, on a collé
T
16 ■ L E
MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
A la fin de l'atelier, les enfants
des trombones derrière avec
« On fait bouger
découvrent avec stupéfaction
du scotch et on a fait bouger
nosdessins
les champs magnétiques à
nos dessins tout seuls sur une
l'aide de quelques fibres d'acier,
grande feuille ! », raconte Théotout seuls ».
d'une assiette et toujours d'un aitime, 8 ans. Le 18 novembre,
mant. L'intervenante les encourage
pendant la deuxième séance du
tous à faire l'expérience. « Je crois qu'il
cycle, il a une nouvelle fois été question
est essentiel de toucher, de sentir, pour comd'aimants. D'abord, certains élèves ont voulu
prendre les phénomènes physiques », indiqueréitérer l'expérience des dessins. Puis Mariet-elle. Une fillette lui fait remarquer avec un peu
Hélène Roux a demandé aux enfants quels
de malice que finalement c'est facile de mettre
jeux ils pourraient inventer avec des aimants.
en évidence un champ magnétique. « Mais oui
Bryan, 10 ans, a une très bonne idée : les
la science c'est facile ! »
fléchettes.
DÉCEMBRE 2013
Quatre jours plus tard au complexe sportif
Jean-Guimier, deux groupes d'élèves de CE2,
CM1 et CM2 des écoles Jean-Charcot et
Henri-Barbusse s'essayaient à l'athlétisme.
La séance commence par un peu de théorie.
Assis par terre, les jeunes écoutent avec attention les deux éducateurs sportifs qui animent l'atelier. Sur le tableau blanc du gymnase
figurent les mots signal, accélération, température, allure... « La séance sera consacrée à
l'échauffement et nous travaillerons aussi le
changement de vitesse », conclut Maixent
Akono. Il leur propose alors de courir pendant
une minute trente. « Pour s'échauffer, en trottinant ! », insiste-t-il.
Aussitôt la vingtaine d'enfant s'élance. Quand
Cherif Belhoul, le deuxième éducateur, siffle la
fin de cet essai d'échauffement, les enfants se
rassemblent autour de lui, plus ou moins haletants. « Votre essoufflement prouve que vous
indiquant par avance aux parents à quels
ateliers participeraient leurs enfants en
novembre et décembre, dans quels lo-
avez fait un mauvais échauffement. Après un
échauffement, on doit être prêt à faire un effort.
Je vais vous donner une astuce : échauffezvous à plusieurs. Si vous arrivez à courir et à
avoir une conversation en même temps sans
difficulté, c'est que vous êtes à la bonne vitesse », continue Maixent Akono. S'en suit immédiatement une démonstration : les deux
éducateurs courent en tournant autour du
groupe d'élèves en discutant d'un certain
match de foot décisif ; ce qui fait beaucoup rire
les enfants ! Après cela, le deuxième échauffement est bien meilleur.
La séance se poursuit par des courses de vitesse. Dans les trois couloirs, des cerceaux
obligent les jeunes coureurs à ralentir, puis à
accélérer. Les enfants s'appliquent à respecter
les consignes et améliorent leur vitesse à
chaque fois. « Ils sont très réceptifs, ils assimilent bien donc nous sommes très satisfaits des
groupes que nous encadrons », indiquent les
éducateurs.
caux et avec quels animateurs. Il a également été décidé que des réunions
auraient lieu pendant chacun des cycles
de l’année scolaire afin de dresser un
bilan et de proposer des modifications si
besoin.
Par ailleurs, la Ville a mis en place des comités de suivi dans chacune des écoles,
auxquels les parents sont invités à participer.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2 0 1 3 ■ 17
E N I M A G E S , Octobre / Novembre
es musiciens du Time Orchestra ont animé avec
brio le thé dansant du mois de novembre organisé au Palais des fêtes par le service des Loisirs
retraités. (6)
L
6
1
Le 7 novembre, la communauté d'agglomération Est
Ensemble a convié les entreprises situées sur son territoire à un petit-déjeuner au Pavillon de l'Horloge. Les
différents contrats aidés existants leur ont été présentés
au cours de cette rencontre. (7)
La cérémonie commémorant le 95e anniversaire de
l'armistice de la Première Guerre mondiale a débuté, le
lundi 11 novembre, par le fleurissement des stèles de la
commune (8) et s'est poursuivie au salon d'honneur de
l'Hôtel de Ville. Après les allocutions des représentants
de l'Association républicaine des anciens combattants
de Romainville (Arac) et de la Municipalité, des élèves et
du personnel du collège Gustave-Courbet, habillés en
infirmières de l’époque ou en poilus, ont lu des textes de
leur composition évoquant la Grande guerre. (9-10)
D
urant les vacances d'automne, de nombreuses activités
ont été proposées aux jeunes Romainvillois inscrits dans
les centres de loisirs et dans les espaces de proximité de
la Ville. Ainsi, le mercredi 30 octobre, les petits de 3 à 6 ans du
centre Véronique et Florestan ont été initiés à la calligraphie
chinoise : ils ont peint et décalqué des caractères d’écriture. (1-2)
Le même jour, sous un soleil éclatant, les jeunes de 12 à 15 ans
de l'espace Marcel-Cachin ont disputé une partie de jeu de ballon au complexe sportif Paul-Baldit. (3) Un peu plus tard, au
même endroit, c'est un stage de tennis qui a réuni les enfants de
6 à 11 ans du centre de loisirs Jean-Charcot. (4) Et le 31 octobre
à l'espace Jacques-Brel, petits et grands, maquillés pour l'occasion, ont fêté Halloween avec les familles du quartier autour d’un
goûter festif et convivial ! (5)
2
7
4
8
■■■
9
10
3
18 ■
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2013
5
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
D É C E M B R E 2013 ■
19
E N I M A G E S , Novembre
16
D
11 12
11
17
■■■
La librairie « Les Pipelettes » a proposé le mercredi 13
novembre aux enfants de 7 à 10 ans, un atelier d’origami, art
du pliage du papier originaire du Japon. (18)
A
u mois de novembre, la médiathèque RomainRolland a proposé un coup de projecteur sur le
Chili. D'abord avec l'exposition « Pablo Neruda,
un poète engagé », qui retraçait le parcours du grand poète
chilien. L’équipe de la structure en a profité pour
présenter une sélection d'ouvrages sur le sujet. (11)
Puis, le 9 novembre, Julio Laks et son quartet ont interprété des thèmes du répertoire latin-jazz, dans un auditorium archicomble ! (12-13-14)
Pour conclure, une rencontre littéraire a réuni les écrivains
Bernardo Toro et Roberto Brodsky, lors d'un entretien avec
Alain Nicolas, journaliste et critique littéraire du journal
L'Humanité. (15)
Le vendredi 15 novembre, les agents communaux (19) et les
salariés du secteur privé (20) ont été conviés par la
Municipalité à la cérémonie annuelle de remise des médailles
du travail qui s’est déroulée à l'Hôtel de Ville. Trente-sept
médailles d'argent (représentant vingt ans d'activité), vingtsix médailles de vermeil (trente ans), dix-huit médailles d'or
(trente-cinq ans) et dix-huit médailles grand or (quarante ans
et plus) ont été décernées.
13
15 14
20 ■ L E
MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
ans le cadre de la 9éme édition des rencontres
« Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis », le
Centre municipal de santé a invité les comédiens de
la troupe La D’âme de compagnie à présenter, le 26
novembre sur la scène du Palais des Fêtes, La part égale.
Ce spectacle, traquant avec humour les préjugés sexistes
existants dans la société française, a réuni de nombreux
spectateurs.(16-17)
■■■
18
19 20
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
21
/ PROJET
DE VILLE
■■
,
CADRE DE VIE
SÉCURITÉ
DÉVELOPPEMENT
Exercice des soldats du feu
à Romainville
Prenez-en de la graine !
La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, GrDF et la
préfecture de Seine-Saint-Denis se sont associés pour
organiser un exercice de formation à la gestion de crise.
Celui-ci s'est déroulé rue Jean-Lemoine, à Romainville,
le 20 novembre dernier.
Un important dispositif humain et matériel a été déployé au cours de cet exercice.
es habitants du quartier avaient été informés par courrier du déroulement de
l'exercice et de la mise en place d'un
périmètre de sécurité. Mais les personnes qui
sont simplement passées par là le mercredi
20 novembre ont été très surprises, et parfois
même un peu inquietes, en entendant les sirènes des pompiers et en voyant défiler les
voitures de police. Les enfants, eux, se sont
régalés ! Ils ont pu observer les soldats du feu
en pleine action. La Brigade des sapeurspompiers de Paris (BSPP) s'entraînait ce jourlà avec un grand sérieux à la gestion d'une
crise liée à une fuite de gaz déclenchée par
des travaux, au 45, rue Jean-Lemoine. Au programme : une explosion, plusieurs blessés, un
mort et une canalisation de gaz à réparer.
L
22
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
Des dizaines de personnes impliquées
Pour faire face à cette catastrophe, les sapeurspompiers n'étaient pas seuls : des agents de
GrDF, la Police nationale, la Police municipale,
des professionnels des travaux publics, le Samu,
des représentants du parquet, l’entreprise
GRTgaz et la Ville de Romainville ont également
participé à l'exercice, tandis que la préfecture de
Seine-Saint-Denis assurait le commandement
stratégique de l'ensemble des acteurs. Ce scénario a été mis au point par la BSPP, GrDF et la
préfecture. L'objectif était de tester la disponibilité
des moyens humains et matériels, la coordination
des dispositifs de communication et la réactivité
opérationnelle. Après la simulation, les équipes ont
tiré les enseignements de l’exercice et identifié les
améliorations possibles.
DÉCEMBRE 2013
La BSPP recrute
La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris
compte 8700 femmes et hommes qui assurent la protection des personnes et la sauvegarde des biens à Paris, en SeineSaint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et le
Val-de-Marne. Tous les jours, la BSPP réalise environ 1400 interventions, dont 900
pour secourir des personnes, qui sont parfois en danger de mort. Les incendies entraînent quant à eux 18 000 interventions par
an, soit une toutes les vingt minutes. La
BSPP recrute chaque année près de 1200
personnes. Pour postuler il faut être de nationalité française, avoir entre 18 et 25 ans,
être en bonne condition physique, détenir un
diplôme scolaire (du brevet à bac +2) et
avoir une bonne moralité. Les candidats sont
convoqués pour passer des tests physiques,
psychologiques, un entretien d'évaluation et
une visite médicale. Outre ces postes de soldats du feu, la Brigade recrute également
des professionnels de l'automobile, du bâtiment et de l'informatique.
Renseignements
❚ 0800 112 018 (appel gratuit depuis un
téléphone fixe)
❚ par mail : [email protected]
❚ sur Facebook
Certains sapeurs-pompiers ont joué le rôle des
victimes.
DURABLE
Le samedi 23 novembre
au Pavillon de l'Horloge,
la Base de plein air et de
loisirs (BPAL) de la Corniche des forts, gérée par
la Région, a organisé son
premier « troc-nature ».
L'occasion pour les jardiniers de se rencontrer,
d'échanger, et aussi de
s'engager pour le développement durable.
Sébastien Rochette, responsable technique de la BPAL, a accueilli les jardiniers lors du premier
« troc-nature », le 23 novembre.
ne paire de bottes, des vases, du terreau à géraniums, des cadres de
ruches, des graines de radis, des piments de toutes les couleurs, un râteau, un
banc de jardin... C'est un inventaire à la Prévert qui s'étale sur les tables du Pavillon de
l'Horloge ce samedi 23 novembre !
Les jardiniers qui n'ont pas pu venir ont laissé
des messages : « Recherche pieds de menthe
et de groseilliers, donne un tuteur en bois ».
La liste s'allonge, à la grande satisfaction de
U
Sébastien Rochette, le responsable technique
favoriser le développement de la faune. Des
de la BPAL qui accueille les jardiniers, en herbe
conseils conformes à la charte mise en place
ou confirmés.
par la base de loisirs.
Michèle, une habitante du quartier, est à la reUne charte pour un jardin durable
cherche d'un râteau. Il y en a un, presque neuf,
qu'elle souhaite échanger contre des pieds de
Préserver l'environnement au cœur des
menthe. « Avant, je cultivais sur mon balvilles est essentiel et les jardiniers
con, mais depuis le mois d'avril j'ocsont les premiers concernés.
cupe une parcelle des jardins
« Recherche
familiaux de la BPAL », déclarePartant de ce constat, la
BPAL a élaboré la Charte
t-elle fièrement. « Je suis un
pieds de menthe
du jardinage naturel de la
peu déçue par ma récolte de
et de groseilliers,
Corniche des forts. Cette
courges cette année, par
charte invite les signataires
contre ça a très bien marché
donne un tuteur
à promouvoir des pratiques
pour les tomates, les radis, les
en bois »
écologiques pour tous les jarsalades et les courgettes ! »,
dins,
particuliers ou collectifs. Elle
poursuit-elle avec enthousiasme.
s'adresse à tous ceux qui souhaitent
Une Romainvilloise cherche quant à elle
préserver l'environnement : associations,
une solution écologique pour éradiquer les pugroupes, écoles ou particuliers. La maîtrise
cerons. « Utilisez une pulvérisation de savon
de la consommation d'eau, la bonne gestion
noir dilué dans l'eau et favorisez la venue des
de la matière organique et la sauvegarde de
coccinelles, leur prédateur naturel, en créant
la biodiversité en sont les principes essentiels.
des nichoirs », conseille Sébastien Rochette. Il
Et pour la seconde édition du « troc-nature »,
préconise aussi, en cette période hivernale, de
rendez-vous au printemps !
pratiquer le paillage qui va protéger la terre et
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
23
/ PROJET
DE VILLE
■■
,
CADRE DE VIE
LOGEMENT
VOIRIE
TRANSPORTS
64 appartements neufs
Les obligations des
riverains en cas de
neige ou de verglas
Plus de bus
en attendant le métro et le tram
Un arrêté municipal datant du 7 novembre dernier fixe les obligations des
riverains des voies publiques de
Romainville en cas de neige ou de
verglas. Ces opérations de dégagement
visent à prévenir les accidents et à
permettre la circulation des piétons.
Les Romainvillois sont impatients de voir arriver le métro et le tramway dans leur commune.
Dans quelques années, ce sera chose faite. En attendant, le Syndicat des transports d’Ile-deFrance (Stif) augmente le nombre de bus sur les lignes qui desservent Romainville. En quelques
mois, les lignes 145, 301, 318, 322 et 545 ont été renforcées.
La résidence « Atout coeur » compte 64 logements, dont vingtdeux ont été acquis par Romainville Habitat.
ar temps de neige, tout occupant ayant directement accès sur les voies publiques, qu’il soit
propriétaire, locataire, commerçant, gestionnaire d’immeuble collectif ou entreprise, est tenu d’assurer le déneigement complet des trottoirs ou des
allées de desserte situés aux abords de leur bâtiment.
Il doit aussi dégager tout ce qui pourrait entraver
l’écoulement des eaux.
Les propriétaires riverains de la voie publique doivent
quant à eux procéder à la destruction des glaces débordant des chéneaux de leurs immeubles et si besoin
faire appel à des entreprises privées. Les neiges et
glaces doivent ensuite être déposées en bordure de
chaussée, de façon à ce que les bouches d’égout, les
tampons de regard, les bouches d’incendie et les
caniveaux ne soient pas obstrués.
P
Le nouvel ensemble de logements de l'avenue Paul-Vaillant-Couturier, baptisé « Atout cœur »,
a été imaginé par les architectes Carole Jenny et Michel Lakatos.
atériaux nobles (bois, brique,
zinc), larges fenêtres, terrasses
végétalisées, grands balcons :
le nouvel ensemble de logements situé
entre le n°7 et le n°21 de l'avenue PaulVaillant-Couturier, dans un quartier de
plus en plus commerçant et bientôt tout
proche du métro et du tramway, a de
quoi séduire. Cette résidence, constituée de deux immeubles et de quatre
locaux commerciaux, a été livrée il y a
quelques mois. Les appartements sont
déjà tous occupés. Les logements du
premier bâtiment ont été vendus bien
avant la fin des travaux. Le dernier appartement du second bâtiment, quant à
lui entièrement réservé aux locataires de
Romainville Habitat, a été attribué en
novembre.
M
24 ■
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
Les premières accessions
à la propriété favorisées
Deux promoteurs immobiliers ont réalisé
ces immeubles. Les sociétés Cogedim
et Fiminco sont toutes deux signataires
de la charte voulue par la Ville en 2012.
Elles se sont par là engagées à respecter certains critères qualitatifs et
environnementaux, à vendre les appartements à un prix respectant les montants prévus par la charte, à proposer un
tarif préférentiel aux primo-accédants et
à faciliter l'acquisition des logements par
des Romainvillois et des personnes qui
travaillent dans la commune.
DÉCEMBRE
20 1 3
Ces opérations devront être entreprises le plus tôt possible après le début de la chute de neige et au plus tard
dès la fin de la chute, si elle se produit avant 20h. S'il
neige après 20h, le dégagement devra commencer le
lendemain à 7h.
Des coffres de stockage de sel de déneigement sont
mis à la disposition des habitants par la Ville, qui veille
à leur réapprovisionnement quand les conditions météorologiques le nécessitent.
D'autre part, il est interdit pendant les gelées de verser
de l'eau sur la voie publique, de faire des glissades ou
de patiner, de déposer dans la rue les neiges et verglas
provenant de l'intérieur des propriétés et enfin de répandre du sel aux abords des arbres et végétaux, car
cela pourrait entraîner leur dépérissement.
enquête publique sur le prolongement de la ligne 11 du métro jusqu’à
Rosny-Bois-Perrier et l’adaptation
des stations existantes s’est déroulée du 16
septembre au 30 octobre. Les Romainvillois
ont ainsi pu faire part de leurs remarques et
rencontrer les commissaires enquêteurs au
cours de leurs permanences en mairie. Une
étude détaillée va maintenant être menée ;
elle permettra de finaliser le projet. Les travaux pourront ensuite commencer, probablement à la fin de l’année 2014. Ces
travaux d'ampleur devraient durer près de
cinq ans, pour une mise en service en 2019.
L’
D'ici là, afin de faciliter le quotidien des Romainvillois, le Syndicat des transports d’Ilede-France (Stif) améliore son réseau de bus
dans le secteur concerné par le prolongement de la ligne 11 du métro. Ainsi, depuis
quelques mois, les lignes de bus 145 et 301
fonctionnent le soir jusqu’à 0h30, du lundi
au dimanche. La fréquence de passage sur
la ligne N12 a été augmentée les samedis et
dimanches. Les arrêts de la ligne 322 sont
également desservis plus souvent.
Enfin, la fréquence des bus 318 et 545 a été
récemment renforcée. Ce renforcement
porte sur les intervalles de passage aux
heures de pointe, du lundi au vendredi. Il
permet un gain d'une à deux minutes entre
chaque passage de bus pour le 318 et un
gain de près de 10 minutes entre chaque
passage pour le 545.
© RATP
avenue Paul-Vaillant-Couturier
Le nombre de passages sur la ligne 318 a été augmenté récemment.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
25
,
CULTURE , SPORT , LOISIRS
CINÉMA
CINÉMA
De la BD au cinéma,
les bulles crèvent l'écran !
Pour Noël, le Trianon fait la fête
La 24e édition des Rencontres cinématographiques de
Seine-Saint-Denis, organisée par l'association Cinémas 93, a exploré durant le
mois de novembre les liens
entre le cinéma et les arts
graphiques. Le 17 novembre, au Trianon, l'acteur et
réalisateur Cosme Castro a
animé l'atelier « Incarner la
bulle ». Reportage.
inéma et bande dessinée, combinant tous deux textes et images,
sont nés au 19e siècle et n'ont pas
cessé depuis de s'enrichir mutuellement. Le
septième art s'est souvent inspiré de l'expérience des dessinateurs pour élaborer sa
C
technique de narration par l'image. Les
super-héros, quant à eux, sont passés du
papier à l'écran, tel Flash Gordon en 1933,
et plus récemment Tintin et Astérix.
Ces liens perdurent aujourd'hui de façon
éclatante. De La vie d'Adèle à Quai d'Orsay,
en passant par Le Transperceneige, de nombreuses adaptations de bandes dessinées
sortent ces temps-ci dans les salles.
Mais comment passer de la planche à
l'écran ? De l'image figée à l'image animée ?
Et comment conserver la pureté d'une inspiration au cœur de la technique du cinéma ?
« Moteur demandé : ça tourne ! »
En ce dimanche après-midi pluvieux, un
groupe arrive au Petit Trianon, l'espace
consacré aux ateliers du cinéma intercommunal. Cosme Castro et Léa Forest, membres fondateurs de l'association Les
Laboratoires cinégénétiques, les y attendent.
Objectif de l'atelier ? Toucher du doigt la fabrication de la narration et l'utilisation de
l'image en prises de vue réelles. La bande
dessinée de Riad Sattouf, La vie secrète des
jeunes, qui dépeint des situations du quotidien, est le point de départ des apprentis acteurs. Des petits groupes se forment et tirent
au sort un thème : le foot, la restauration rapide, les stars de la musique... Une situation,
elle aussi prise au hasard, sert de cadre : en
bas d’un immeuble, dans un ascenseur bloqué, dans le métro... Le travail de construction d'un récit va pouvoir commencer, avec
pour principale consigne de mettre l'imagination à contribution ! Amandine, la cadette
du groupe, taches de rousseur et air mutin,
échafaude du haut de ses 5 ans une histoire
incroyable en guise d'entraînement : « Je ne
suis pas allée à l'école hier car j'ai découvert
une machine à remonter le temps, et la reine
d'Autriche m'a invitée dans son château. »
Cosme Castro, attentif, prodigue ses
conseils : « Ce sont les détails qui rendent
une histoire crédible ! »
L'atelier se poursuit par une scène imaginaire dans le métro. Solal, Sarah-Jade et
Matéa, acteurs principaux, sont en place. La
caméra est prête à filmer tandis que les autres participants créent une atmosphère,
comme les figurants d'un vrai film. « Plan
serré, prise 1 ! », clame Cosme Castro avec
autorité tandis que le jeune Léo fait claquer
le clap.
« Quand j'étais petite ma mère me disait de faire
du théâtre, alors aujourd'hui je m'amuse ! »,
confie Auriane, 7 ans, avant de retourner sur
le plateau improvisé. Très loin, visiblement,
de se soucier de la météo de ce dimanche
un peu maussade.
Dans le cadre de la 24e édition des Rencontres
cinématographiques de Seine-Saint-Denis,
Cosme Castro et Léa Forest ont animé un atelier
d'initiation au cinéma baptisé « Incarner la bulle ».
26 ■
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
En décembre, l'équipe du Trianon offrira à son public
deux très belles séances de cinéma à l'ancienne avec
un avant-programme, la projection d'une célèbre comédie musicale américaine et aussi quelques surprises. En
cette période de Noël, les enfants n'ont évidemment pas
été oubliés.
Drôle de frimousse
Séance festive à l'ancienne
Samedi 14 décembre à 20h et dimanche
15 décembre à 16h au Trianon (place Carnot).
Tarifs : 9€, 8€ (tarif abonnés)
et 7€ (tarif réduit). Achat des places à l'avance
conseillé à la caisse du Trianon, aux horaires
d'ouverture du cinéma.
Heidi - Séance festive
Mercredi 11 et samedi 14 décembre
à 14h30 au Trianon (place Carnot).
Tarif unique : 3,50€. Achat des places à
l'avance conseillé à la caisse du Trianon,
aux horaires d'ouverture du cinéma.
es 14 et 15 décembre, le Trianon
organisera deux séances très spéciales avec au programme Drôle de
frimousse, une comédie musicale réalisée
en 1957 par Stanley Donen d'après celle
composée par George et Ira Gershwin. Elle
sera présentée en version restaurée.
L'équipe du cinéma intercommunal a imaginé
une séance à l'ancienne pour accompagner
ce film. A l'entracte, les spectateurs découvriront d’anciennes réclames à l'écran
pendant qu'ouvreurs et ouvreuses leur
proposeront des mignardises. Surtout, la
L
projection sera précédée d'un avant-programme musical, comme dans les années
1950. Mathilde Ferry, chanteuse et danseuse
de claquettes, interprétera avec ses trois musiciens des œuvres de George Gershwin, des
classiques de jazz et des compositions personnelles.
Voir ou revoir Heidi
Les enfants n’ont évidemment pas été
oubliés : deux séances festives seront
organisées spécialement pour eux les 11 et
14 décembre. Ils découvriront sur grand
écran une petite fille que leurs parents et
grands-parents connaissent depuis longtemps : la petite Heidi qui vit dans les montagnes suisses avec son grand-père. Le film,
qui raconte ses aventures, réalisé en 1952
par Luigi Comencini, est particulièrement
émouvant et devrait séduire les jeunes cinéphiles. La projection sera précédée et suivie
de surprises qui raviront les petits spectateurs du Trianon.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
27
,
CULTURE , SPORT , LOISIRS
A
N ATAT I O N
395 nageurs romainvillois
Le Romainville aquatique club (Rac) compte près de 400 adhérents. Âgés de 6 à 70 ans, ils se croisent à la piscine Jean-Guimier où quatre maîtres nageurs se relaient pour les entraîner.
,
G
E
N
D
A
EXPOSITIONS
❚ Aperçu
Cette exposition présente le travail réalisé l’année dernière par Bruno Fontana, Jon Ongkiehong et Maxime Touratier, les photographes
du collectif ZéroTrois. Il s’agit de portraits de
différents acteurs du quartier de l’Horloge.
L
Sept catégories
De l'autre côté du bassin, les nageurs sont
un peu plus expérimentés et n'utilisent plus
de flotteur ; leur entraîneur les chronomètre
sur 25 et 50 mètres, en crawl et en dos
crawlé. À 18h30, les adolescents prennent la
place des enfants dans le bassin.
Quatre soirs par semaine, les générations se
succèdent ainsi à la piscine intercommunale :
les plus jeunes ont 6 ans, les plus âgés 70
ans. Le Rac propose en effet sept catégories
à ses adhérents, ainsi que des cours d'aquagym et une section réservée aux porteurs de
handicap. « Nous proposons deux types
d'enseignement car certains nageurs veulent faire de la compétition et d'autres pas.
Ceux-là on ne les pousse pas car la natation
est aussi un loisir », explique Christelle
Caton, la nouvelle trésorière du club. Les
membres du bureau et du conseil d'administration ont changé en juillet dernier. Mustafa Atolgan, Natacha Oukli et Solène
Gauthier sont respectivement devenus président, secrétaire et secrétaire adjointe du
Rac. Le conseil d'administration compte
quatre personnes : Lyes Bedjou, Viltichka
Lebas, Sylvie Meunier et Odile Piala.
En revanche, les entraîneurs sont restés les
mêmes. Véronique, Fabrice, Roland, et Ludovic
se relaient pour suivre les quelque 395 adhérents du club. Fabrice connaît certains d'entre
eux depuis longtemps : « Je suis maître nageur
dans ce club depuis vingt ans. Quant à cette
piscine, je me souviens de sa construction. »
Une semaine de démonstration se déroulera
du lundi 9 au vendredi 13 décembre. Les
parents des jeunes nageurs pourront venir
assister aux entraînements.
63, avenue Gaston-Roussel
Entrée libre
Renseignements au 01 48 43 38 25
❚ Le Petit monde
de Géraldine Alibeu
Cette exposition présente vingt-quatre illustrations originales tirées des livres de Géraldine
Alibeu et faites de collages de matières récupérées, de peinture à l’huile et de dessins au trait.
Jusqu’au 21 décembre
Médiathèque Romain-Rolland
Entrée libre
Renseignements au 01 71 86 60 16
,
THÉÂTRE
❚ Ateliers d’écriture théâtrale
La compagnie théâtrale Jetzt propose aux Romainvillois un atelier sur le thème du travail. Ils
pourront témoigner de leurs expériences à
l’oral ou à l’écrit. Leurs témoignages serviront
de base à l’écriture de la prochaine création de
la compagnie, qui s’inspirera également du livre
de Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham.
Jusqu’au 13 décembre
Médiathèque Romain-Rolland
Plus de renseignements sur
www.romainvillenatation.fr
U
L T
U
R
E
Les mardis de 16h45 à 18h, les mercredis
de 13h30 à 18h, les jeudis de 13h30 à 18h, les
vendredis de 16h45 à 18h.
Renseignements et inscriptions au 01 49 15 55 26
❚ Séances de dédicaces à la librairie
Ce groupe montreuillois est composé de quatre musiciennes qui naviguent joyeusement
entre folk et swing.
Le mercredi 18 décembre à 16h, Mr Tan, l’auteur des bandes-dessinées Mortelle Adèle,
Zoé super et Wizz gang, sera chez les Pipelettes. Et le samedi 21 à la même heure, les libraires recevront Hugo Boris à l’occasion de
la sortie de son dernier roman, Trois grands
fauves, paru aux éditions Belfond.
Samedi 14 décembre à 16h30
Médiathèque Romain-Rolland
Entrée libre
Renseignements au 01 71 86 60 16
,
SPECTACLE
CONCERTS
❚ Les grands élèves du CRD
Le club organise une semaine
de démonstration du lundi 9
au vendredi 13 décembre.
Tous les cours que propose le
Rac sont complets.
Les inscriptions pour l'année
scolaire 2014-2015 seront
ouvertes au mois de juin.
28 ■
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
20 1 3
Le Conservatoire à rayonnement départemental
(CRD) propose un beau moment musical aux
Romainvillois : un concert réunissant les
grands élèves de l’établissement.
Librairie Les Pipelettes - 72, rue Carnot
Renseignements au 01 48 43 41 91
Kim Huynh et Jive Faury, de la compagnie
Sens dessus dessous, ont une corde comme
point de départ. Une corde blanche comme
une feuille de papier qui attend d’être remplie
d’histoires et d’images. Linéa... est un spectacle
de jonglerie chorégraphiée à voir en famille.
Rendez-vous littéraires
à la Médiathèque
Dimanche 8 décembre à 16h30
Samedi 14 décembre de 11h à 12h30
Palais des fêtes
●
Tarifs : 5 € et 1,50 €
Renseignements et réservations au 01 49 15 55 26
Samedi 21 décembre de 10h à 12h30
,
LITTÉRATURE
ET PHILOSOPHIE
❚ Dégustation et dédicaces
Les libraires de la rue Carnot recevront en décembre l’auteur et gastronome Yu Zhou qui
dédicacera son livre La Baguette et la fourchette, paru en 2012 aux éditions Fayard.
L’occasion aussi de s’initier à l’art du thé.
●
,
Dimanche 15 décembre à 11h
Médiathèque Romain-Rolland
Librairie Les Pipelettes - 72, rue Carnot
Entrée libre
Renseignements au 01 71 86 60 16
Entrée libre
Renseignements au 01 49 15 56 93
, JEUNE PUBLIC
Le 4 décembre, Catherine Zarcate proposera des « Contes d’amour » car l’amour
reste la meilleure des bonnes histoires !
CINÉMA
❚ Ciné-philo
Mercredi 4 décembre à 15h
Les cinés-philo, ouverts aux spectateurs de
7 à 77 ans, sont organisés une fois par mois
au Trianon dans le cadre du projet « Philo
pour tous » de la Ville de Romainville. Le 7
décembre, les spectateurs verront Amazonia,
film en 3D de Thierry Ragobert, avant de débattre de la question suivante : « L’instinct de vie ».
Médiathèque Romain-Rolland
Samedi 7 décembre à 14h30
Séance au tarif habituel
Réservations au 01 83 74 56 06
Samedi 7 décembre à 16h30
Gratuit sur inscription (01 71 86 60 16)
❚ Conte du mercredi
Cinéma Le Trianon - Place Carnot
Lire aussi page 10.
Médiathèque Romain-Rolland
Club poésie
Librairie Les Pipelettes - 72, rue Carnot
Dans le cadre de la Fabrique des savoirs, université populaire de la Ville de Romainville, la
librairie Les Pipelettes accueillera un caféphilo le 15 décembre sur le thème « La ville :
vie, vil, vide ? ». Il sera animé par Johanna
Hawken, doctorante en philosophie.
Ce rendez-vous mensuel propose aux amoureux de littérature et de cinéma d’étudier des
films adaptés d’une œuvre littéraire pour comprendre comment les images, par la logique
qui leur est propre, peuvent féconder une
lecture. Les trois premières rencontres de
l’année ont pour thème « futurs noirs ».
Club des lecteurs ados
Samedi 14 décembre à partir de 18h30
Renseignements au 01 48 43 41 91
VIDÉO-PROJECTION
Samedi 21 décembre à 14h30
Club des lecteurs
Samedi 14 décembre de 10h à 12h30
●
,
❚ De l'écrit à l'écran
Mercredi 18 et samedi 21
décembre à 16h
❚ Linéa…
❚ Café-philo
,
L
❚ Système D
Jusqu’au 30 juin
Pavillon de l’Horloge
e lundi à 17h30, Véronique et Fabrice entraînent les plus jeunes nageurs du Romainville aquatique club (Rac) à la piscine
Jean-Guimier. Une bonne vingtaine d'enfants,
répartie en deux groupes, arbore des maillots,
des lunettes et des bonnets de bain très colorés. En plein mois de novembre, il fait 29° et
l'eau est à 30°. Les débutants apprennent le
mouvement de bras du crawl. Certains oublient
parfois de relever la tête pour respirer, d'autres
lâchent leur flotteur avant même d'avoir sauté
dans l'eau. Mais tous prennent un grand plaisir
à pratiquer la natation.
C
Tarifs : 9, 8 et 7 €
Réservations au 01 83 74 56 06
Tous les programmes du Trianon sur
www.cinematrianon.fr
Plusieurs fois par mois, les bibliothécaires
de la médiathèque lisent des histoires aux
enfants. Le mercredi 11 décembre, les enfants entendront un « philo-conte » sur le
thème « avoir un pouvoir » (à écouter à partir de 5 ans) ; le 18 décembre, ils découvriront l’univers poétique de Géraldine Alibeu
(à écouter à partir de 5 ans).
Médiathèque Romain-Rolland
L’équipe du Trianon donne rendez-vous aux
cinéphiles pour partager un moment festif
et assister à une vraie séance de cinéma à
l’ancienne. Lire aussi page 27.
Cinéma Le Trianon - Place Carnot
❚ Histoires lues par les bibliothécaires
Mercredis 11 et 18 décembre à 15h
❚ Noël en Fête !
Le samedi 14 à 20h et
le dimanche 15 décembre à 16h
Gratuit sur inscription (01 71 86 60 16)
Gratuit sur inscription (01 71 86 60 16)
❚ Noël en Fête !
Heidi, l’une des héroïnes préférées des enfants, revient sur grand écran en version
restaurée lors de séances spéciales « Noël
au Trianon ». Lire aussi page 27.
Le mercredi 11 et le samedi 14
décembre à 14h30
Cinéma Le Trianon - Place Carnot
Tarif : 3,50 €. Réservations au 01 83 74 56 06
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
29
,
ACTION DES SERVICES
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
EMPLOI
SERVICE POPULATION
Neuf nouveaux emplois
dans le quartier Marcel-Cachin
Passeports, cartes électorales
et livrets de familles
En mars dernier la Ville signait avec À table citoyens ! une
charte partenariale visant à favoriser l’implantation de cette
entreprise d’insertion dans l’ancienne cuisine centrale de
Romainville, et à travailler avec les différents services emplois du territoire. L’association a depuis lancé sa production
et embauché six Romainvillois.
Le service Population de la
Ville gère l'état civil, les
listes électorales, les titres
d'identité, les attestations
d'accueil et le recensement
citoyen. Toute personne résidant pendant quelques années à Romainville a donc
affaire à ce service un jour ou
l'autre.
n moins de neuf mois le pari de l’association est réussi : les locaux ont été
réhabilités, les premiers salariés recrutés, les menus testés.
À table citoyens ! propose des plats cuisinés
savoureux, élaborés exclusivement à partir
de produits frais et de saison. La préparation
des plats est assurée par deux cuisiniers
professionnels et une équipe de salariés en
insertion. Pour François Dechy, porteur du
projet et directeur de la structure, l’objectif
est de « conjuguer viabilité économique et
performance sociale ».
L’accompagnement socio-professionnel et
la formation assurés par les permanents de
l’association doivent permettre aux salariés
en insertion de renouer avec un emploi durable dans le secteur de la restauration collective ou de la logistique à l’issue de leur
contrat. Depuis le 7 novembre, l’association
E
compte neuf salariés, dont six Romainvilloises et Romainvillois orientés par les services de la Ville et ses partenaires en matière
d’emploi et d’insertion. L’objectif est de créer
vingt emplois d’ici trois ans.
Les plats cuisinés sont commercialisés sous
la marque « Baluchon - Mon dîner maison »
auprès des Romainvillois et des salariés
d’entreprises de la région parisienne. Pour
découvrir les menus et passer commande,
rendez-vous sur www.baluchon.fr.
Cette entreprise sociale et solidaire exemplaire participe au développement des
circuits courts en se fournissant auprès de
producteurs d’Ile-de-France et de Picardie.
Elle propose aussi des ateliers de sensibilisation au goût et à l’alimentation, notamment
auprès des enfants, dans le cadre des activités périscolaires
Les repas cuisinés à Romainville sont commercialisés sur place et livrés à des salariés d’entreprises de la région.
Depuis le 28 novembre, un point de
distribution des repas « Baluchon Mon dîner maison » est ouvert à
Romainville, dans les locaux de
l’association. Des repas individuels et
familiaux sont proposés. La carte
change chaque semaine.
activité liée aux élections constitue
une partie importante du travail des
agents du service Population. Ils enregistrent les demandes d'inscription sur les
listes électorales et organisent les scrutins
électoraux. Les jours de vote, deux agents
municipaux sont présents dans chacun des
bureaux. Actuellement, Romainville en
compte treize. « Ils sont là pour faire le lien
avec le bureau centralisateur des élections
en cas de difficulté ; quand par exemple un
électeur ne figure pas sur les listes. La plupart du temps il s'agit de personnes ayant
déménagé sans quitter la commune ou de
personnes ayant procuration, qui doivent
voter dans un autre bureau », explique
Delphine Vilain, la responsable du service.
Pour découvrir l’offre
et commander (48h à l’avance) :
www.baluchon.fr.
Penser aux titres d'identités
avant l'été !
L’
Où trouver les repas
« Baluchon
Mon dîner maison » ?
Retrait des commandes du mardi
au vendredi, entre 12h et 19 h au 37,
rue Madeleine-Odru
(le bâtiment est situé dans le quartier MarcelCachin, entre l’école primaire et l’école
maternelle).
30 ■ LE
MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
Les agents du service Population accueillent
d'autre part les Romainvillois à des moments
forts de leur vie : à l'occasion de naissances,
de mariages ou de décès. Ils enregistrent
aussi les changements de nom et reçoivent
les jeunes de 16 ans dans le cadre du recensement citoyen. Ces jeunes participent
ensuite à une journée
« Défense et citoyenneté »
organisée par le ministère
de la Défense et seront
inscrits d'office sur les
listes électorales le jour
de leurs 18 ans.
Le service Population
reçoit les demandes d'attestation d'accueil de la
part des personnes qui
souhaitent accueillir des
étrangers chez eux pour
une durée maximale de
90 jours.
C'est également à ce service que les Romainvillois
s'adressent lorsqu'ils veulent obtenir une
carte d'identité ou un passeport. Ces demandes sont pour la plupart déposées entre
avril et septembre. « L'idéal, ce serait de venir
justement en dehors de cette période. Tout le
monde y gagnerait puisque les délais de délivrance sont beaucoup plus courts : il faut
compter cinq à six semaines pour avoir une
carte d'identité en été, contre moins de
quinze jours en ce moment », indique
Delphine Vilain. La préfecture, qui traite les
dossiers, doit en effet faire face à des milliers
de demandes pendant la période estivale.
Le service, situé à l'Hôtel de Ville
(place de la Laïcité) est ouvert du
lundi au vendredi de 8h30 à 12h
et de 13h30 à 17h et le samedi
de 9h à 12h.
(Le service n'enregistre pas
les demandes de passeport
le samedi matin.)
Renseignements
au 01 49 15 56 20.
Pour voter en 2014
Pour pouvoir voter en 2014, il faut être inscrit sur les listes électorales avant
le 31 décembre 2013. Pour s’inscrire, les Romainvillois (français ou ressortissants de l’Union européenne) doivent se présenter munis d’un justificatif
de domicile de moins de trois mois et d’une pièce d’identité en cours de
validité au service Population, situé à l’Hôtel de Ville.
Renseignements au01 49 15 56 20.
Il est également possible de s’inscrire sur internet (sur le site www.servicepublic.fr). Pour cela, il suffit d’envoyer son dossier complet par courriel,
accompagné des documents demandés (titre d’identité en cours de validité et
justificatif de domicile datant de moins de trois mois) numérisés.
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
31
Retrouvez toute la vie quotidienne de Romainville ainsi que les informations pratiques de la Ville
■■
et les comptes-rendus des Conseils municipaux sur : www.ville-romainville.fr
Le maire, les maires-adjoints et les conseillers
municipaux délégués. Rendez-vous au 01 49 15 55 00
Agenda du maire
Corinne Valls
Le 3 décembre
Maire de Romainville
Vice-présidente du Conseil général de Seine-Saint-Denis
❚ Rencontre avec Jacques Bangou, maire de
Pointe-à-Pitre, pour une coopération des deux
villes sur le renouvellement urbain.
Conseil municipal
Du 20 novembre - Délibérations
,
VIE MUNICIPALE
Etat civil
Du 16 octobre
au 16 novembre 2013
Le 5 décembre
❚ Rencontre avec une délégation de parents
d’élèves et d’enseignants.
Bonjour les bébés
Les 5 et 19 décembre
Mattia MATRANGA
❚ Commissions permanentes du Conseil général.
Adam CHERKAOUI
Le 6 décembre
Philippe Guglielmi
Premier Maire-adjoint
Jacques Champion
Maire-adjoint
Amal Djedide
Maire-adjointe
Raymond Cukier
maire-adjoint
Vie associative.
Anciens combattants.
Intercommunalité.
Prévention-sécurité.
Développement urbain et
aménagement du terrritoire.
Habitat.
Hygiène et salubrité publique.
Savoirs et activités
multi-générationnelles.
Environnement durable.
Vice-président de la
communauté d'agglomération
“ Est ensemble ”
Vice-président de la
communauté d'agglomération
“ Est ensemble ”
Jade, Lype SYLVA
❚ Rencontre avec Guillaume Pepy, président
de la SNCF.
Nathan, Alison RENE
❚ Séminaire des élus sur la charte d’aménagement du canal de l’Ourcq.
Emma STANKOVSKI
❚ Inauguration de la Maison des assistantes
maternelles.
Mohamed SOGODOGO
Les 7 et 8 décembre
Maëlie GUINDO
Aaliyah AMEUR ZAÏMECHE
❚ Marché de Noël.
Noham OLLIVAUD
❚ Journées d’entraide organisées par les
paroisses de la ville.
Le 9 décembre
Nicole Revidon
Maire-adjointe
Finances. Coopération
décentralisée.
Asma Gasri
Maire-adjointe
Gérald Calzettoni
Maire-adjoint
Solidarité.
Santé et handicaps.
Espaces verts.
Transports et circulation.
Marie-Michelle Phojo
Maire-adjointe
Marie-Jeanne Calsat
Maire-adjointe
Petite enfance.
Politique des ressources
humaines.
Voirie et propreté urbaine.
❚ Participation à la signature de la convention
entre Sanofi, Biocitech et la Caisse des dépôts
et consignations..
Les 10, 12 et 13 décembre
❚ Distribution des colis gastronomiques aux
retraités.
Le 11 décembre
❚ Conseil d’administration du Syndicat des
transports d’Île-de-France (Stif).
Le 12 décembre
❚ Séance du Conseil général.
Bruno Lotti
Maire-adjoint
Développement
économique et emploi.
Viviane Van de Poele
Conseillère municipale
déléguée
Maxence Alcalde
Conseiller municipal
délégué
Patrice Calsat
Conseiller municipal
délégué
Stéphane Weisselberg
Conseiller municipal
délégué
Vie scolaire. Réussite
éducative. Cadre urbain.
Culture.
Sport.
Charte de la Ville éco-responsable.
❚ Réunion de la commission de révision des
listes électorales.
Kimberly CHAMPENOIS
❚ Indemnité représentative de logement
des instituteurs pour l’année 2012.
❚ Convention de partenariat avec l’entreprise Biocrèche dans le cadre de réservations de berceaux pour la Ville de
Romainville.
A l’unanimité
A l’unanimité
❚ Convention relative au fonds de
concours 2013 - Communauté d’agglomération Est Ensemble.
HABITAT
FINANCES
32 voix pour, 3 ne participent pas au vote (élus
PCF)
❚ Garantie d’emprunts à Romainville
Habitat dans le cadre de l’opération du
19, rue de Benfleet.
Le 16 décembre
Philippe Guglielmi
Sur rendez-vous au
01 49 15 55 13 - 01 53 85 92 20
Conseiller régional
❚ Comité de pilotage du Projet éducatif territorial
(PEDT).
Le 17 décembre
Président de l’Agence
numérique régionale.
❚ Signature d’un protocole entre la Ville et
France Habitation.
Le 18 décembre
Président
de l’Assemblée nationale
Député
32
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
Permanences parlementaires tous les
2e vendredis du mois, de 16h à 19h.
Les rendez-vous doivent se prendre
le matin même auprès de la mairie
au 01 49 15 55 00.
2013
❚ Conseil municipal.
Le 20 décembre
❚ Comité de pilotage « Passerelle bus Ouvrage de franchissement de la Seine entre
Saint-Denis et l’Île Saint-Denis » au Conseil
général.
Ils s’aiment
Hafid BOUARABA et Saliha BENMEZIANE
33 voix pour, 2 abstentions (élus UMP)
Ils nous ont quittés
Jacques HEITZMANN, 88 ans.
Henri POITOUT, 86 ans.
André CASCARINO, 91 ans.
Yves DUCHON, 82 ans.
AMÉNAGEMENT
❚ Tarifs funéraires sur la dispersion des
cendres et du livre du souvenir.
Mohammed TERNANE, 79 ans.
❚ Zac de l’Horloge : rétrocession du
Pavillon de l’Horloge et de l’espace
public attenant.
A l’unanimité
André VERDU, 83 ans.
Danielle CHANUT, veuve PICART, 83 ans.
Mokhtar LAÏD, 87 ans.
32 voix pour, 3 abstentions (élus PCF)
❚ Conseil communautaire d’Est Ensemble.
Claude Bartolone
❚ Avis concernant la procédure d’état
d’abandon de la parcelle sise 147, rue
de la République / 28, rue Félix-Neel à
Romainville.
AFFAIRES GÉNÉRALES
❚ Célébration de noces de diamant.
Justine TOUTAIN
Ahmed MEKKAOUI et Faïza FERRAK
A l’unanimité
Le 14 décembre
Sarah GHEMRANI
PETITE ENFANCE
❚ Convention partenariale pour l’accompagnement de la Maison d’assistantes maternelles « Du Berceau au
cerceau ».
A l’unanimité
Prochain
Conseil municipal
Mercredi 18 décembre
Paul HARTMANN, 57 ans.
à 19h30 Salon d’Honneur
Alexandre FADER, 51 ans.
Rachid HAMLIL, 61 ans.
Michelle LAJUS, 83 ans.
de l’Hôtel de Ville
Place de la Laïcité
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
- DÉCEMBRE 2013 ■ 33
VIE PRATIQUE
Les groupes du Conseil municipal ont tous la possibilité de s’exprimer ici sur les thèmes de leur choix.
Toutefois, les propos insultants ou diffamatoires n’ont pas leur place dans cette rubrique.
Pharmacie de garde
,
Expressions
Pharmacie MAAREK
26 rue de Paris - 93100 Montreuil
Tél. : 01 42 87 77 37
Conformément à la législation
demandant que les supports
d'information municipaux
gardent une stricte neutralité,
nous préférons pour les mois
précédant les élections municipales ne pas publier d'expression libre dans le journal
municipal.
Conformément à la législation
demandant que les supports
d'information municipaux
gardent une stricte neutralité,
nous préférons pour les mois
précédant les élections municipales ne pas publier d'expression libre dans le journal
municipal.
Groupe des élus du Mouvement
de la Gauche Citoyenne.
Groupe des élus socialistes
et républicains
([email protected]).
Conformément à la législation
demandant que les supports
d'information municipaux
gardent une stricte neutralité,
nous préférons pour les mois
précédant les élections municipales ne pas publier d'expression libre dans le journal
municipal.
Groupe des élus
Europe Ecologie-Les Verts.
Conformément à la législation
demandant que les supports
d'information municipaux
gardent une stricte neutralité,
nous préférons pour les mois
précédant les élections municipales ne pas publier d'expression libre dans le journal
municipal.
Groupe des élus
du Forum de Romainville
([email protected]).
A CHACUN SON
RYTHME, À CHACUN
SON ÉCOLE … UNE
LOGIQUE D’INÉGALITÉS !
La réforme des rythmes scolaires soulève partout dans le
pays colère et incompréhension. Parents, enseignants,
personnels d’animation, tous
pointent aujourd’hui la difficulté de sa mise en œuvre.
Bien plus que d’une réorganisation des horaires, certes
absolument nécessaire au regard de la réalité du terrain,
c’est sur l’ambition éducative
que ce mouvement entend
peser auprès de politiques
qui ont oublié les objectifs
annoncés de lutte contre
l’échec scolaire. Nous soutenons le mouvement qui
fédère enseignants, parents
et animateurs qui dénonce
l’existant mais surtout attend
que l’Etat prenne véritablement ses responsabilités en
donnant à l’Ecole les
moyens, financiers, humains,
de s’attaquer à la difficulté
scolaire et aux communes la
possibilité effective de mettre
en place un périscolaire de
qualité. Il faut entendre très
rapidement la colère qui
monte alors que les métiers
de l’éducation sont empêchés par plusieurs années de
casse de l’école, d’austérité
imposée à l’ensemble du
pays. Il est temps de donner
« la priorité à la jeunesse et à
l’éducation ».
Sofia DAUVERGNE,
Laurent PAGNIER,
Chantal GUYARD,
Groupe des élus PCF
Front de Gauche.
LA CHASSE
AUX FAMILLES
IL FAUT UN PROGRAMME
DE DÉFENSE
DES TRAVAILLEURS
Réduire le quotient familial de
2000 à 1500€ après l’avoir
déjà baissé de 2336 à 2000€,
soit une baisse totale de
36%, c’est le désamour des
socialistes envers les familles.
Ce quotient garantit l’équité
devant l’impôt et n’est pas un
privilège destiné aux plus
aisés. Les familles avec 1 enfant perdront 500 € /an, avec
2 enfants 1000€, avec 3 enfants 2000€… Ceci concerne
plus d’1,3 million de foyers,
déjà victimes des multiples
hausses d’impôts socialistes.
En moyenne cela coûtera
près de 800€ /an aux ménages concernés soit le coût
de deux semaines de colonie
de vacances pour un enfant.
Ce coup de massue s’ajoute
au gel de l’allocation naissance et à la division par 2 de
son montant pour ceux gagnant plus de 4000 €. De
même, 1,6 million de ménages, parents de collégiens
ou lycéens, ne bénéficieront
plus de la réduction d'impôt
pour les frais de scolarité.
C’est donc l’ensemble des
classes moyennes qui sont
mis à contribution par la
gauche et non une poignée
de privilégiés. La gauche veut
faire croire qu’elle baisse les
dépenses...quelle supercherie ! Raboter le quotient, c’est
augmenter l’impôt sur le
revenu !
Du MEDEF à la droite et à
l'extrême-droite, ils sont
nombreux à essayer d'entraîner les travailleurs dans la
lutte pour des revendications
qui si elles aboutissent, ne
profiteront qu'aux plus riches.
Plus que jamais, les travailleurs doivent disposer d'un
programme qui défendent
leurs intérêts et de ceux qui
sans être salariés, vivent
aussi de leur travail.
Il faut refuser la hausse de la
TVA, mais seule l'indexation
automatique de nos salaires
et de nos pensions sur les
prix peut nous protéger de
toutes les attaques contre
notre niveau de vie, qu'elles
viennent du gouvernement
ou des patrons.
Le contrôle des comptes de
la grande distribution et des
grandes sociétés de transport par leurs salariés serait le
meilleur garant pour protéger
les petits transporteurs routiers de la ruine.
L'interdiction des licenciements serait le meilleur
moyen d'empêcher un milliardaire comme François Pinault
de liquider La Redoute simplement parce qu'il a trouvé
le moyen de faire plus d'argent ailleurs.
UMP
Florian Favier-Wagenaar
([email protected]).
Olivier TRIPELON
Lutte ouvrière, (06 07 26 62 69 ;
[email protected]).
Ouverte 24 heures / 24 - 7 jours / 7.
Urgences médicales
De 19h15 à 8h du matin, dimanches
et jours fériés : 01 48 32 15 15
Samu : 15
Centre antipoison : 01 40 37 04 04
Centre hospitalier intercommunal
André-Grégoire : 01 49 20 30 40
Ambulances, hôpitaux de Paris 24h/24 :
01 43 78 26 26
Ambulances Romainville : 01 48 57 75 05
SOS Médecins : 01 47 07 77 77
Clinique Floréal 24h/24 : 01 48 97 73 00
Clinique des Lilas : 01 43 62 22 22
Infirmeries de garde : 01 41 71 04 03
Téléphones utiles
Hôtel de Ville : 01 49 15 55 00
Centre administratif Romainville 2000
Services techniques : 01 49 20 93 59
ou 01 49 20 93 94
Aménagement-urbanisme : 01 49 20 93 62
Pompiers : 18 ou 01 42 87 00 02
Gendarmerie : 01 41 83 67 00
Commissariat : 17 ou 01 41 83 67 00
Police municipale : 01 49 20 93 93
Portable patrouille : 06 14 70 08 83
Romainville Habitat : 01 49 15 58 00
Préfecture : 01 41 60 60 60
Conseil général : 01 43 93 93 93
Permanences
❚ Permanence d’avocat sur RDV
Les 1er et 3e lundis de chaque mois de 17h
à 19h. Salle des permanences
de l’Hôtel de Ville : 01 49 15 55 00.
❚ Ecrivain public avec ou sans RDV
Tous les samedis de 9h30 à 12h
Espace J. Brel - 01 49 15 55 39.
Tous les vendredis de 14h à 17h
Espace M. Cachin - 01 71 86 60 40.
Tous les mardis de 14h à 17h
Espace N. Mandela - 01 42 87 08 30.
❚ Association EGEE
(Entente des générations pour l'emploi
et l'entreprise) Conseil en création
d'entreprise (2 jeudis par mois).
Sur RDV à Romainville 2000
(2/8 rue de la Fraternité) au service
urbanisme (3e étage) : 01 49 20 93 60.
34
■ LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
20 1 3
LE MAGAZINE DE ROMAINVILLE
-
DÉCEMBRE
2013
■
35