Fabuleuse Cuba

Comentarios

Transcripción

Fabuleuse Cuba
Fabuleuse
Cuba
G
ol
fe
M
du
q
exi
Floride
(ÉTATS-UNIS)
ue
Nassau
Key West
BAHAMAS
N
La Havane
LA
Puerto
Cayo
Esperanza Levisa
HAB
Guanajay
Las
Terrazas
ario
s
o
R
del Soroa
Sierra
Viñales
ANA
Bejucal
IS
IA
Cayo Jutías
Península de
Guanahacabibes
AR
TE
Mantua
M
Valle de Viñales
Pinar del Río
PINAR DEL RÍO
La Demajagua
San Miguel
de los Baños
Parque Nacional
Ciénaga de Zapata
Península
de Zapata
MATANZAS
Playa del Tesoro
Nueva Gerona
Colón
La Fe
Punta
C
Cayo
Las Brujas
VILLA CLARA
Cienfuegos
Santa
Clara
Remedios
Embalse
Hanabanilla
MEXIQUE
É
Cayo
Guillermo
Cayo Coco
Ar
c
A
hip
Playa Sirena
50
100km
N
C a r
a ï
b e
s
ÎLES CAYMAN
Santo
Domingo
A T
L A
N T
I Q U E
iél
Camagüey
LAS TUNAS
Guáimaro
d e s
JAMAÏQUE
ag
SANCTI
o
de
Morón
Ca
el SPÍRITUS
m
a dbray
r
r
ag
üe
Ciego de Ávila
Siecam Sancti
y
Esmeralda
Es
Spíritus
Trinidad
CIEGO DE
Cayo Sabinal
Península
ÁVILA
CAMAGÜEY
El Jíbaro
Nuevitas
de Ancón
Florida
Playa Santa Lucía
Vertientes
M e r
RÉPUBLIQUE
HAÏTI DOMINICAINE
Port-auPrince
Kingston
Parque Natural
Topes de Collantes
La Boca
Cayo Largo
ÎLES TURKS
ET CAÏCOS
CUBA
Mer des Caraïbes
Isabela de Sagua
CIENFUEGOS
Baie des
Cochons
La Salina
Laguna
de la Salina
ISLA DE LA del Este
JUVENTUD
O
Plages de Varadero
Cárdenas
Nassau
BAHAMAS
La Havane
Varadero
Güines
MAYABEQUE
Miami
Cancún
Matanzas
La Fé
María
La Gorda
0
Golfe du
Mexique
Détroit de Floride
Playas
del Este
Valle
Cojimar Yumurí
Océan
Atlantique
Floride
(ÉTATS-UNIS)
Santa Cruz
del Sur
Las
Tunas
Holguín
Guayabal
Media Luna
Playa Las Coloradas
S ie r
Gran Parque Nacional
Sierra Maestra
ae
ra M
Bayamo
str
Cayo Saetía
HOLGUÍN
Guamo
Manzanillo
Plages de
Guardalavaca
Guardalavaca
Gibara
Banes
Mayarí Arriba
Guisa
GRANMA
a
Pico
Turquino
Castillo del Morro
de San Pedro de la Roca
SANTIAGO
DE CUBA
El Cobre
Parque Nacional
Alejandro de Humboldt
Moa
La Gran
Piedra
Siboney
Santiago
de Cuba
Playa Maguana
Plage du Río Duaba
GUANTÁNAMO
Guantánamo
Base navale
américaine
Parque et Laguna Baconao
Baracoa
Fabuleuse
Cuba
Ce livre numérique ne comporte pas de
dispositif de blocage afin de vous en
faciliter l'utilisation. Toutefois, il est
identifié par un tatouage permettant d'assurer
sa traçabilité afin de prévenir le piratage.
Crédits
Recherche et rédaction : Ambroise Gabriel
Recherche et rédaction antérieures, extraits des guides Ulysse Cuba et La Havane et du guide Escale à La
Havane : Anne Bécel, Julie Brodeur, Alexis de Gheldere, Denis Faubert, Olivier Girard, Claude-Victor Langlois, Rodolphe Lasnes,
Pierre Loubier, Stéphane G. Marceau, Israel Hernández Montiel, Yazid Saïdi, Carlos Soldevila
Éditeur : Claude Morneau
Correcteur : Pierre Daveluy
Adjointe à l’édition : Annie Gilbert
Infographistes : Pascal Biet, Judy Tan, Philippe Thomas
Photographies des pages couverture : Première de couverture, Musicien cubain à Trinidad : © iStockphoto.com/
Ray Hems ; Quatrième de couverture, La vallée de Viñales : © iStockphoto.com/Anna_Jedynak; Le Capitolio, à La Havane :
© iStockphoto.com/pacaypalla; Un tocororo : © iStockphoto.com/USO; Une plage de Cayo Coco : © iStockphoto.com/
Maxiphoto.
Photographies de la page de titre : Voiture ancienne à Santiago de Cuba : © iStockphoto.com/sunara ; Une plage de
Varadero : © iStockphoto.com/shalamov ; Portrait de Che Guevara : © iStockphoto.com/GeorgiosArt ; Femme fumant le cigare :
© Dreamstime.com/Roxana González
Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Claude Morneau.
Remerciements
Financé par le gouvernement du Canada
Funded by the Government of Canada
Guides de voyage Ulysse tient également à remercier le gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour
l’édition de livres – Gestion SODEC.
Guides de voyage Ulysse est membre de l’Association nationale des éditeurs de livres.
Note aux lecteurs
Tous les moyens possibles ont été pris pour que les renseignements contenus dans ce guide soient exacts au moment de
mettre sous presse. Toutefois, des erreurs peuvent toujours se glisser, des omissions sont toujours possibles, des adresses
peuvent disparaître, etc.; la responsabilité de l’éditeur ou des auteurs ne pourrait s’engager en cas de perte ou de dommage
qui serait causé par une erreur ou une omission.
Écrivez-nous
Nous apprécions au plus haut point vos commentaires, précisions et suggestions, qui permettent l’amélioration constante de
nos publications. Il nous fera plaisir d’offrir un de nos guides aux auteurs des meilleures contributions. Écrivez-nous à l’une des
adresses suivantes, et indiquez le titre qu’il vous plairait de recevoir.
Guides de voyage Ulysse
4176, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2W 2M5, www.guidesulysse.com, [email protected]
Les Guides de voyage Ulysse, sarl, 127, rue Amelot, 75011 Paris, France, [email protected]
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque
et Archives Canada
Vedette principale au titre :
Fabuleuse Cuba
Comprend un index.
ISBN 978-2-89464-636-6
1. Cuba - Guides.
F1754.7.F32 2015
917.29104’7
C2015-940868-7
Toute photocopie, même partielle, ainsi que toute reproduction, par quelque procédé que ce soit, sont formellement interdites
sous peine de poursuite judiciaire.
© Guides de voyage Ulysse inc.
Tous droits réservés
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Dépôt légal – Premier trimestre 2016
ISBN 978-2-89464-636-6 (version imprimée)
ISBN 978-2-76582-675-0 (version numérique PDF)
ISBN 978-2-76582-685-9 (version numérique ePub)
Imprimé au Canada
4 Fabrication artisanale de cigares. © iStockphoto.com/Necip Yanmaz
Sommaire
Le meilleur de Cuba........... 10
Le portrait
13
Géographie et climat......... 14
Histoire................................ 16
Les attraits
39
La Havane........................... 40
La Habana Vieja
44
Le Parque Central et le Prado 58
Le Centro
66
70
Le Vedado
Miramar75
76
À l’ouest de La Havane
Au sud de La Havane
76
78
À l’est de La Havane
Viñales et la province
de Pinar del Río.................. 80
Sierra del Rosario
Valle de Viñales
La côte nord
Pinar del Río
À l’ouest de Pinar del Río
82
84
87
88
90
Varadero et la province
de Matanzas....................... 92
Varadero94
Matanzas97
Autour de Matanzas
102
Cárdenas103
San Miguel de los Baños
106
106
Península de Zapata
Isla de la Juventud
et Cayo Largo................... 110
Isla de la Juventud
Cayo Largo
112
116
Varadero
et la province
de Matanzas
p. 92
La Havane
p. 40
Viñales
et la province de
Pinar del Río
p. 80
3 Vie quotidienne à La Havane.
(double page précédente) © iStockphoto.com/frankix
Isla de la Juventud
et Cayo Largo
p. 110
Trinidad et les provinces
du Centre........................... 118
Cienfuegos et ses environs
Trinidad et ses environs
Sancti Spíritus
Santa Clara et ses environs
Remedios et ses environs
120
124
136
138
141
Cayo Coco, Camagüey
et Holguín.......................... 144
Ciego de Ávila
146
Morón147
Cayo Coco et Cayo Guillermo 148
150
Camagüey et ses environs
Holguín158
Birán162
Banes162
Guardalavaca162
164
Cayo Saetía
Gibara164
Santiago de Cuba
et l’Oriente........................ 166
Santiago de Cuba
168
Autour de Santiago de Cuba 177
La Sierra Maestra
181
Guantánamo187
Baracoa189
Les grands thèmes
Les loisirs de plein air...... 196
La baignade
196
La chasse
197
L’équitation197
198
La pêche en haute mer
La pêche en eau douce
198
La planche à voile, le surf
et le surf cerf-volant
198
La plongée sous-marine
198
Le vélo
199
La voile
200
Les parcs nationaux......... 200
Trinidad
et les provinces
du Centre
195
La faune et la flore........... 202
La faune
La flore
202
203
Population......................... 203
L’émigration cubaine
La situation de la femme
La prostitution
La vie gay à Cuba
La lutte quotidienne
La religion
203
204
204
204
205
206
Arts et culture................... 208
La musique
Le cinéma
La littérature
La peinture
et la sculpture
Les cigares
208
212
214
216
217
p. 118
Cayo Coco,
Camagüey
et Holguín
p. 144
Santiago
de Cuba
et l’Oriente
p. 166

8
Classification des attraits
««« À ne pas manquer
«« Vaut le détour
« Intéressant
Liste des cartes
Camagüey (ville) 153
Cayo Coco, Camagüey
et Holguín 145
Ciego de Ávila 146
Cienfuegos 122
Holguín (ville) 160
Isla de la Juventud
et Cayo Largo 111
La Havane 43
La Havane et ses environs 41
Matanzas 98
Sancti Spíritus 137
Santa Clara 140
Santiago de Cuba (ville) 173
Santiago de Cuba et l’Oriente 167
Trinidad 125
Trinidad et les provinces
du Centre 119
Varadero et la province
de Matanzas 93
Viñales et la province
de Pinar del Río 81
Liste des encadrés
Alexander von Humboldt
et La Havane 53
Antonio Maceo (1845-1896) 175
Bartolomé de Las Casas 131
Calixto García (1839-1898) 161
Calle O’Reilly 48
Carlos Manuel de Céspedes
(1819-1874) 180
Dos Ríos 185
El Tibaracón 192
Ignacio Agramonte (1841-1873) 155
José Jacinto Milanes 101
La Constitution de Guáimaro 157
La Giraldilla 50
La restauration
de la vieille Havane 45
Las Parrandas 143
L’attaque du Palais présidentiel 64
Le blocus n’est pas culturel 209
Le frère Marie-Victorin :
premier Québécois à Cuba 158
Les Chinois à La Havane 67
Les convois 16
Les mains du Che 141
Les maisons de bois 96
Les marchés libres paysans 33
Les martyrs de 1871 20
L’île au Trésor 113
Sur les traces d’Hemingway 55
Un jour à La Havane 46
Légende des cartes
Aéroport international
Aéroport régional
Attrait
Bâtiment / Point d’intérêt
Capitale provinciale
Cimetière
Gare ferroviaire
3 Dans les rues de Trinidad. © iStockphoto.com/eyeshoot
Gare routière
Hôpital
Information touristique
Marché
Montagne
Parc
Plage
Le meilleur
de Cuba
Pour s’initier à la culture cubaine
›› Découvrir les rythmes cubains joués
par des orchestres populaires dans
les Casas de la Trova ou sur les plazas
des villes : la rumba de Matanzas, le
son de Santiago de Cuba, ancêtre de
la musique cubaine, ou la salsa de La
Havane p. 208
›› Se familiariser avec le cinéma cubain
et latino-américain au Festival
Internacional del Nuevo Cine
Latinoamericano de La Havane ou
au Festival Internacional del Cine
Pobre de Gibara p. 214
›› Visiter les nombreux musées dédiés
à la peinture, à la sculpture, aux arts
décoratifs et à l’art contemporain,
entre autres le Museo Nacional
de Bellas Artes, ainsi que les
galeries comme le Centro de Arte
Contemporáneo Wifredo Lam à La
Havane p. 63 et 44
›› Assister à des lectures dans les
maisons de l’Unión Nacional de
Escritores y Artistas de Cuba
(Uneac), présentes dans la plupart des
villes, afin de découvrir la littérature
cubaine
›› Marcher dans les pas d’Ernest
Hemingway, qui vécut longtemps à
Cuba à partir des années 1930 et y
écrivit notamment Le Vieil Homme et
la mer p. 77
Pour revivre l’époque coloniale
›› Les quartiers historiques de La
Havane et Santiago de Cuba,
empreints de quatre siècles de
domination espagnole p. 44 et 168
›› Sancti Spíritus, classée monument
national, et Trinidad, inscrite sur
la Liste du patrimoine mondial de
l’UNESCO p. 136 et 124
›› Bayamo, ville de Diego Velázquez, et
Baracoa, fondée en 1511, les deux
plus anciennes villas de Cuba p. 182
et 189
›› Cienfuegos, la « perle du Sud », dont
le Paseo del Prado est bordé de
villas datant de la fondation de la ville
p. 120
›› Camagüey, avec ses demeures du
XVIIIe siècle, ses ruelles pavées de
galets et son centre historique p. 150
Pour comprendre la Cuba révolutionnaire
›› À La Havane, le Museo de la
Revolución, qui loge dans le palais
présidentiel, et la Fortaleza San
Carlos de la Cabaña, prison sous
la dictature de Batista, qui servit de
quartiers généraux au Che en 1959
p. 63 et 66
›› La Plaza de la Revolución à La
Havane, où Fidel Castro et Che
Guevara ont prononcé des discoursfleuves p. 73
›› La ville de Santa Clara, où flotte la
mémoire de Che Guevara p. 138
›› Playa Girón, sur la fameuse
baie des Cochons, qui fut le
site du débarquement des forces
paramilitaires américaines en 1961
p. 109
›› Santiago de Cuba, « berceau des
révolutionnaires », qui regorge de lieux
chargés d’histoire p. 168
›› Le Parque Nacional Desembarco
del Granma, qui abrite Playa Las
Coloradas, où accosta le Granma en
1956, avec à son bord Fidel Castro et
sa bande p. 186
Pour fouler le sable des plus belles plages
›› Isla de la Juventud p. 112
›› Península de Ancón p. 136
›› Cayo Largo p. 116
›› Varadero p. 94
›› Cayo Coco p. 148
›› Playa Las Tumbas p. 90
›› Cayo Guillermo p. 150
Pour plonger dans les meilleurs sites
›› María La Gorda p. 90
›› Playa Girón p. 109
›› Playa Santa Lucía p. 157
›› Guardalavaca p. 163
›› Isla de la Juventud p. 112
Pour faire des randonnées inoubliables
›› Se promener entre les mogotes et les
champs de tabac dans le Valle de
Viñales p. 84
›› Parcourir la Sierra del Rosario, où se
trouvent notamment la communauté
de Las Terrazas et les anciennes
plantations de café p. 82
›› Sillonner les sentiers du Parque
Natural Topes de Collantes, près de
Trinidad p. 135
›› Découvrir le Gran Parque
Nacional Sierra Maestra, qui étale
majestueusement ses montagnes
jusqu’à la mer turquoise p. 181
›› Visiter le Parque Nacional Alejandro
de Humboldt, qui protège une faune
et une flore uniques p. 192
Le
portrait
14
Le portrait
Géographie et climat
L’archipel de Cuba
Baignant dans la mer des Caraïbes et
l’océan Atlantique, l’archipel cubain
longe le tropique du Cancer et s’étend
jusqu’au golfe du Mexique. Il est formé
de l’île principale, Cuba, de l’île de la
Jeunesse (Isla de la Juventud), de l’île
Romano et de plus de 4 000 autres îles et
îlots (cayos). Située à 148 km au sud de
la Floride, à 210 km à l’est du Mexique,
à 140 km au nord de la Jamaïque et à
77 km à l’ouest d’Haïti, Cuba occupe une
position géostratégique qui lui vaudra le
surnom de « la clef du Golfe » ou encore
celui de « Carrefour des trois Amériques ».
Avec une superficie de 110 860 km2,
Cuba est la plus vaste île des Caraïbes.
Sa forme allongée, qui s’étend sur plus
de 1 200 km de long pour une largeur
variant de 30 km à 190 km selon les
régions, lui procure près de 6 000 km de
côtes, en comptant celles des autres îles et
cayos. Ces derniers forment autour de l’île
de Cuba quatre grands ensembles d’archipels aux récifs coralliens : Los Colorados
à l’ouest, Los Canarreos au sud-ouest,
Los Jardines de la Reina au sud et enfin,
au nord, Sabana-Camagüey, dont la portion située entre Cayo Guillermo et Cayo
Sabinal est aussi connue sous le nom de
Jardines del Rey.
Géographie et climat
Le relief
Les terres cubaines offrent un panorama
fascinant et extrêmement varié. Montagnes et collines, lacs et rivières, plaines
et vallées, plages et forêts se succèdent
pour composer ainsi le paysage de « la
perle des Caraïbes ». Le territoire cubain
compte trois principales chaînes de montagnes. Dans sa partie orientale se trouve
3 Une plantation de tabac de la vallée de Viñales.
(double page précédente) © iStockphoto.com/mahroch
la plus renommée d’entre elles : la Sierra
Maestra, où culmine le Pico Turquino,
qui, avec ses 1 974 m d’altitude, représente le sommet le plus élevé de Cuba.
Plus à l’est, la Sierra del Escambray
s’étend sur près de 80 km et constitue
une sorte de massif central de l’île. Enfin,
le long des côtes occidentales, se dresse
la cordillère de Guaniguanico, formée par
la Sierra del Rosario et la Sierra de los
Organos, célèbre pour ses mogotes de la
vallée de Viñales.
Le relief cubain se distingue aussi par ses
bas plateaux et ses vastes plaines propices à l’agriculture et à l’élevage, qui
occupent les trois quarts de la superficie
du pays. La plaine dite de « Cuba » est à cet
égard la plus caractéristique : elle s’étend
sur plus de 400 km et va de Pinar del Río,
dans l’ouest, à Santa Clara, dans le centre
de l’île. Outre les plantations de canne à
sucre, de tabac et de café, ce sont aussi
les vergers d’agrumes, les bananeraies, les
rizières et les palmeraies qui façonnent les
plaines verdoyantes de Cuba.
Le climat
On distingue deux saisons à Cuba : la
saison sèche, un peu plus fraîche, qui
s’étend de décembre à avril, et la saison
humide, qui s’étend de mai à novembre.
Des typhons et ouragans s’abattent parfois sur la région du golfe du Mexique de
septembre à novembre. La saison sèche
est la plus agréable, car la chaleur est
moins étouffante, l’humidité réduite, et
les pluies sont plus rares. À cette époque
de l’année, on enregistre des températures moyennes oscillant entre 25˚C et
28˚C, et les nuits sont fraîches. On peut
aussi voyager durant la saison des pluies,
puisque les averses, bien qu’intenses, sont
brèves. Du mois de mai à la mi-juin, les
averses sont plus fréquentes. Durant la
saison humide, il faut s’attendre à des
températures moyennes de 30˚C. Les
heures d’ensoleillement demeurent à peu
près les mêmes tout au long de l’année.
Le portrait
15
 L’Hacienda Manaca Iznaga, dans le Valle de los Ingenios. © iStockphoto.com/alxpin
Géographie et climat
 Le décor paradisiaque de Cayo Guillermo. © iStockphoto.com/cunfek
16
Le portrait
Histoire
dans la partie occidentale de l’île sont les
Guanahatabeyes, qui vivent essentiellement de chasse et de cueillette. Suivent
La découverte
les Siboneys, qui s’adonnent à la chasse
Avant sa découverte par les Espa- et à la pêche dans le centre et le nord de
gnols, l’île de Cuba était habitée par les Cuba. Les Taïnos constituent la dernière
Arawaks, des indigènes originaires du vague de peuplement indigène de l’île de
continent sud-américain. Vers 2000 av. Cuba. Arrivés à peine trois siècles avant
J.-C., les premières peuplades à s’installer les Espagnols, ils occupaient la partie
 Carte de Cuba datant de 1763. © Geographicus Fine Antique Maps
Les convois
Histoire
Les voies qu’empruntaient les navires espagnols faisant route entre le Nouveau
et l’Ancien Monde étaient déjà bien dessinées au milieu du XVIe siècle. Tenant
compte des courants et des vents dominants, elles étaient rigoureusement
définies.
C’est cette grande prévisibilité qui rendait si vulnérables les vaisseaux de la
flotte espagnole. L’idée de regrouper les bâtiments et de les faire escorter
par des galions armés découla naturellement de ce constat. L’organisation en
convois semble d’ailleurs avoir été remarquablement efficace. À deux reprises
seulement, ce système se montra incapable de défendre les trésors de l’Empire :
une fois en 1628, lorsqu’une flotte hollandaise de 31 vaisseaux s’empara de la
flotte espagnole de 20 navires juste au large de Matanzas, un peu à l’est de La
Havane, et une autre fois en 1656, lorsque des corsaires anglais capturèrent
quelques bâtiments de la flotte de la vice-royauté du Pérou approchant le port
espagnol de Cadix, avant de se saisir de la flotte de la Nouvelle-Espagne qui
s’était réfugiée dans les Açores.
Le portrait
17
orientale de l’île, où ils cultivaient manioc,
haricots, patates douces et tabac.
L’arrivée des Espagnols fut tragique
pour ces populations. Beaucoup succombèrent aux maladies et aux travaux
forcés. Exploités, torturés et parfois même
tués par simple plaisir, les indigènes disparurent moins d’un demi-siècle après
l’arrivée de Christophe Colomb.
Il ne subsiste aujourd’hui de la culture
indigène de Cuba que des fresques dans
certaines grottes de l’Isla de la Juventud,
quelques sculptures exposées dans les
musées et le nom de plusieurs régions,
montagnes, rivières et villes, dont celui
de l’île même : Cuba, provenant du terme
taïno Cubanacán, qui signifie « centre » ou
« lieu central ». Seule la région de Baracoa,
isolée dans la partie orientale de Cuba,
abrite encore quelques populations métissées.
 Diego Velázquez. © JCB Archive of Early American Images
l’île, les Espagnols vont à la conquête des
richesses continentales du Mexique et du
Pérou, qu’ils font transiter par les ports
de Santiago et de La Havane avant de
les acheminer vers l’Espagne. Le départ
du conquistador Hernán Cortés pour les
contrées voisines laisse l’île dans le plus
grand désordre politique. Cuba est alors le
théâtre d’affrontements entre adversaires
et partisans de Cortés de 1526 à 1537. À
cela s’ajoutent d’autres problèmes, notamment reliés à la raréfaction des réserves
aurifères, à la chute démographique, aux
exactions de pirates et à plusieurs révoltes
La colonisation
d’indigènes, entre autres celle menée par
Diego Velázquez fonda la première villa Hatuey, premier rebelle d’Amérique.
de Cuba en 1512, à Baracoa, près du lieu
du premier débarquement de Christophe L’économie du pays au XVIe siècle est
Colomb. En quelques années, Velázquez essentiellement basée sur l’élevage, l’exfonde Bayamo, Santiago, Puerto Príncipe, ploitation des mines de cuivre, des forêts,
Trinidad, Sancti Spíritus et La Havane. Les et sur la culture naissante de la canne à
Espagnols s’emparent de tout le territoire sucre. Mais l’île reste dépendante de l’excubain, laissant derrière eux misère et térieur pour l’acquisition de produits finis.
désolation parmi les populations indi- Pour pallier les difficultés économiques
gènes. La colonisation de l’île se révéla et renforcer les défenses de l’île, un flot
longue et difficile pour les Espagnols. de capitaux est déplacé du Mexique vers
Après avoir épuisé les réserves d’or de
Histoire
Convaincu d’avoir atteint le sous-continent chinois, Colomb accoste à Gibara
le 28 octobre 1492. Voyant l’or que
portent les indigènes, il est certain de
sa destination, d’autant plus qu’ils lui
assurent qu’il trouvera davantage d’or à
Cubanacán (le centre de l’île), mot que
Colomb interprète comme étant El Grán
Can, le « Grand Khan ». Il croit alors que
Cuba est la « province de Mangi », le nom
qu’attribua Marco Polo à la région du sud
de la Chine.
18
Le portrait
Cuba. Ces nouvelles richesses attirent une
fois de plus la convoitise des pirates.
Le XVIIe siècle est marqué par la consolidation et l’affermissement de la société
coloniale, ainsi que par l’établissement
des fondements politiques et économiques de l’île. Bien que l’élevage
demeure l’activité dominante, la culture
de la canne à sucre, introduite en 1548
près de Santiago, gagne en importance.
Aussi, la culture du tabac prend son essor.
Si les Espagnols n’ont trouvé que peu
d’or à Cuba, ils y ont découvert une terre
extraordinairement fertile qui a permis
à toute une classe de propriétaires terriens de s’enrichir rapidement et de façon
spectaculaire. Cuba devient alors objet de
convoitises et de rivalités pour les puissances européennes de l’époque.
L’or blanc
exportations qui doublent en l’espace de
10 ans. Des événements politiques extérieurs au pays feront de Cuba l’une des
plus importantes zones commerciales en
Amérique et la propulseront au rang de
reine mondiale de la production sucrière.
Ainsi, la guerre de l’Indépendance américaine au XVIIIe siècle rend possible
l’établissement de relations commerciales directes entre Cuba et les nouvelles fédérations nord-américaines. Les
révoltes haïtiennes à la fin du XVIIIe
siècle, qui engendrent la destruction
des plantations de canne à sucre en
Haïti, fournissent à Cuba l’occasion de
s’emparer du marché européen du sucre
et de s’enrichir rapidement grâce à une
flambée des prix. En 1840, Cuba fournit
déjà le tiers de la production mondiale
de sucre. Cette denrée devient une
manne d’or qui propulse Cuba dans le
club des pays les plus riches du monde.
En 1762, La Havane tombe aux mains
L’esclavage
des Anglais. Paradoxalement, cela
permet à l’activité commerciale de pros- Pour combler le vide créé par la disparipérer. Le port de la capitale cubaine est tion des populations indigènes, les Espaainsi agrandi pour absorber le trafic des gnols ont recours à la traite d’esclaves
Histoire
 L’Ingenio El Oriente, ancienne centrale sucrière de la région de Camagüey. © Richard Weil
Le portrait
noirs dès les débuts de la colonisation.
Les premiers esclaves proviennent surtout de la côte occidentale africaine. Ils
travaillent dans l’élevage, l’agriculture et
surtout dans les plantations de canne à
sucre. Au milieu du XVIIIe siècle, le boom
sucrier provoque la venue massive d’esclaves africains. Leur nombre passe ainsi
de 40 000 en 1774 à 470 000 en 1840,
alors que la population globale de l’île ne
se chiffre qu’à un million.
19
par exemple. Il faut attendre 1886 pour
que l’esclavagisme soit définitivement
aboli. Mais si les coupeurs de canne
n’étaient plus des esclaves, ils demeuraient soumis au travail dans les plantations et vivaient dans une extrême pauvreté, ne travaillant que quatre mois par
année, le temps des récoltes.
Jusqu’à la Révolution, les Noirs étaient
victimes d’une discrimination raciale subtile qui les empêchait d’obtenir le droit
Les Espagnols permettent aux esclaves de d’accès à l’éducation, aux professions
jouer du tambour et de sortir dans les libérales et aux fonctions de l’administrarues pour le carnaval annuel. Au XVIIIe tion. Cet état de fait allait ainsi contribuer,
siècle, l’Église catholique va jusqu’à auto- dans une certaine mesure, au soulèveriser les cabildos, ces endroits où les Noirs ment national contre la Couronne espad’une même ethnie se réunissent pour gnole, auquel la population noire participratiquer leur culte, à condition qu’ils pera activement.
adoptent pour autres divinités la Vierge
Marie, le Christ, le Saint-Esprit ou Dieu.
C’est ainsi que put se maintenir la tra- Les guerres d’indépendance
dition des cultes afro-cubains au fil des En 1825, Cuba et Puerto Rico demeurent
siècles.
les deux dernières possessions coloniales
de l’Espagne en Amérique. Vestiges d’un
empire qui s’étend du Río Bravo mexicain à la Terre de Feu argentino-chilienne,
Cuba, « l’île éternellement fidèle » à l’Espagne, devait cependant voir naître parmi
ses habitants des révolutionnaires réclamant son indépendance.
Le 10 octobre 1868, Carlos Manuel de
Céspedes, riche propriétaire terrien et
notable de la région de Manzanillo, libère
ses esclaves et lance le Grito de Yara (le
cri de Yara), l’appel à la liberté que lui et
les rebelles proclamèrent lorsqu’ils prirent
possession de la ville de Yara.
Héros de la guerre de Dix Ans (18681878), Céspedes, aidé de ses troupes,
adopte les techniques de la guérilla et
s’attaque aux forces espagnoles. Mais les
indépendantistes sont trop divisés pour
mener avec succès la première guerre
pour l’indépendance de Cuba. Céspedes
3 Statue de Carlos Manuel de Céspedes à La
Havane. © E. Huybrechts
Histoire
Cependant, Cuba a connu des rébellions
d’esclaves qui se sont régulièrement succédé aux XVIIIe et XIXe siècles, sans toutefois prendre l’ampleur de celles d’Haïti
20
Le portrait
est finalement tué par l’armée espagnole
en 1874.
Après 10 ans d’affrontements, cette guerre
se solde par un bilan de 200 000 victimes et la destruction de pratiquement
l’ensemble des plantations de canne à
sucre. Un armistice est alors signé en
1878, et l’accord de Zanjón promet plus
d’autonomie aux criollos, descendants
cubains des Espagnols. Rejetant l’entente
de Zanjón, le général noir Antonio Maceo
et Calixto García poursuivent, jusqu’en
1880, ce qui est appelé la « petite guerre ».
Celle-ci s’achèvera aussi par la défaite des
Cubains.
 Antonio Maceo. © Domaine public
Les martyrs
de 1871
Histoire
L’épisode qui marqua le plus La
Havane à cette époque fut certainement l’exécution de huit
étudiants en médecine accusés
d’avoir défiguré la pierre tombale
de Gonzalo Castañón, fondateur
du journal La Voz de Cuba, organe
des volontaires pro-espagnols.
Sentence bien sévère qui marqua
pour longtemps l’imagination des
Cubains.
Un monument à la mémoire des
étudiants a été édifié à l’est du
Prado, dans le Parque Mártires del
71. Il a été construit avec les restes
du mur contre lequel les victimes
furent alignées puis fusillées.
Les années 1880 seront marquées par
des changements qui vont déterminer,
pour longtemps encore, la destinée
de Cuba. La guerre d’indépendance, la
destruction des plantations et l’abolition
de l’esclavage finissent par désorganiser
l’économie cubaine. L’occasion est ainsi
donnée aux Américains d’investir massivement dans l’industrie sucrière à Cuba.
En 1898, les capitaux qu’ils y ont investis
totalisent près de 100 millions de dollars.
La deuxième guerre d’indépendance est
déclarée le 24 février 1895, pour s’achever
en 1898. Cette fois, la population cubaine
est entraînée dans la révolte par Antonio
Maceo, Máximo Gómez, héros de la
guerre de Dix Ans, mais surtout par celui
qui allait devenir le plus grand des héros
cubains, José Martí. Idéologue et brillant écrivain, Martí est né à La Havane
en 1853. Durant sa vie, et tout au long
de son œuvre, José Martí n’a cessé d’afficher son antiaméricanisme, attitude qui va
déterminer l’éthique et les fondements de
la politique cubaine du XXe siècle. Il est
aujourd’hui considéré comme le leader
spirituel de la nation cubaine.
Dès l’âge de 16 ans, Martí publie le journal
La Patria Libre, dans lequel il fustige les
autorités coloniales. Accusé de trahison,
il est condamné à six mois de travaux
forcés. Il est ensuite exilé en Espagne,
212
Les grands thèmes
La trova et la Nueva Trova
Les trobadores (troubadours), qui autrefois sillonnaient l’île de Cuba, parcourent
aujourd’hui le monde entier. Les célèbres
chansons La Bayamesa et Guantanamera
sont autant de trovas qui marquèrent les
débuts de ce mouvement qui fut modernisé par le courant de la Nueva Trova
dans les années 1970, surtout grâce aux
chanteurs et compositeurs Sylvio Rodríguez et Pablo Milanés. Leurs textes, à la
différence de ceux de la traditionnelle
trova, sont à caractère beaucoup plus
social et politique, et généralement prorévolutionnaires. Moins connu à l’étranger,
mais fort populaire dans son pays, Carlos
Varela se montre plus critique que ses
compagnons de la Nueva Trova, posant
un regard acerbe sur les problèmes politiques et économiques qui sévissent à
Cuba.
le reggaetón, très à la mode dans tous les
pays latino-américains, est principalement
abreuvé de groupes étrangers, et par
conséquent guère encouragé par le ministère de la Culture. À l’inverse, le hip-hop
cubain ne se prive pas pour dénoncer
les dures réalités quotidiennes des habitants de l’île, mais paradoxalement, ce
mouvement est reconnu et appuyé par
le gouvernement en tant qu’une expression authentique de la culture cubaine.
Deux autres mouvements musicaux,
guère appréciés par le gouvernement
ceux-là, sont le punk et le métal. Principalement centrés sur La Havane, ces
courants « underground » attirent de nombreux jeunes. Un des principaux groupes
de punk cubain, Porno Para Ricardo, fut
propulsé sur le devant de la scène médiatique internationale en 2008 lorsque son
chanteur, Gorki Águila, fut arrêté pour ses
propos subversifs.
La musique classique
Cuba est l’un des rares pays dans le
monde où se complètent de façon aussi
magistrale les musiques folklorique,
populaire et classique. Une longue tradition de musique savante naît au pays
dès le XVIIIe siècle avec le premier compositeur notoire, Esteban de Salas (17251803).
Le cinéma
Ce texte sur le cinéma a été rédigé par
André Paquet, directeur de la représentation québécoise au Festival international
du film de La Havane en 1996.
Arts et culture
Il faudra attendre l’époque de la Seconde
Guerre mondiale pour que les Cubains
Le plus grand apport musical viendra au
voient leurs propres images, leurs propres
e
XX siècle avec Ernesto Lecuona, considéré à juste titre comme le plus grand imaginaires et leurs propres histoires
compositeur du pays. Il saura marier tous commencer à illuminer les écrans. Cuba
les genres musicaux du pays à la musique connaît ainsi un certain essor entre 1939
classique, déviant peu à peu vers la et 1959, alors que l’industrie et les studios
musique de films et fondant un orchestre nationaux emploient près de 8 000 personnes à La Havane seulement.
populaire, les Lecuona Cuban Boys.
Mais les nouvelles installations et la maind’œuvre qualifiée, abondante et bon
L’émergence de musiques plus modernes marché, furent très vite utilisées pour le
est un phénomène en pleine croissance tournage de films musicaux ou de films
dans l’île, et il est même difficile de ne pas noirs de série B. En même temps, des
être bombardé de rythmes hip-hop et reg- entrepreneurs y tournaient des films porgaetón dans les bars, les restaurants, les nographiques, dont la production était
boîtes de nuit et même les bus. D’ailleurs, alors interdite aux États-Unis.
Les musiques d’aujourd’hui
Les grands thèmes
213
La véritable éclosion du cinéma à Cuba
surviendra cependant avec la Révolution de 1959 et la création de l’Instituto
Cubano de Arte e Industria Cinematográficos (I.C.A.I.C), sous la direction d’Alfredo Guevara.
Formés à l’École européenne par la fréquentation du néoréalisme ou du cinéma
français de La Nouvelle Vague, les réalisateurs García Espinoza, Tomás Gutiérrez
Alea et quelques documentaristes tels que
José Massip et Jorge Fraga offrent les premières images flamboyantes de la jeune
Révolution. Il règne alors une sorte de
liberté créatrice qui prône une décolonisation des écrans.
La création de la cinémathèque et de la
revue Cinecubano donne aussi un formidable élan au cinéma cubain, qui se
placera alors à l’avant-garde du cinéma
sud-américain dont La Havane constitue
la plaque tournante, loin des productions
de films musicaux à caractère folklorique.
Aujourd’hui, la crise économique que
traverse le pays et la censure politique
exercée par le régime castriste touchent
de plein fouet cette industrie, dont
les infrastructures ne sont entretenues
qu’avec difficulté. En témoigne la vétusté
des salles. L’offre, réduite aux quelques
productions nationales et aux rétrospectives du Festival international du
nouveau cinéma latino-américain, qui a
lieu chaque année à La Havane, se voit
concurrencée par la projection vidéo de
films américains, une façon de contourner
l’embargo imposé également aux achats
de l’I.C.A.I.C. Le marché de la distribution,
exsangue, manque également de fonds
pour la mise en circulation de films étrangers. L’industrie tente donc de se tourner
vers les coproductions, avec l’Espagne
notamment, afin de financer et d’exporter
ses réalisations. Une stratégie qui semble
porter ses fruits puisque les spectateurs
ont eu la chance de voir en 2002 Nada,
du jeune cinéaste cubain Juan Carlos Cre-
Arts et culture
 L’Instituto Cubano de Arte e Industria Cinematográficos (I.C.A.I.C). © yosoynuts
214
Les grands thèmes
mata, sélectionné par la Quinzaine des l’art et de l’industrie cinématographiques
réalisateurs à Cannes. La rareté de l’offre (I.C.A.I.C.).
ne décourage cependant pas les Cubains
qui demeurent de grands cinéphiles et
l’un des publics sud-américains les plus
assidus.
La littérature
La renommée du Festival Internacional
del Nuevo Cine Latinoamericano de La
Havane est grandissante depuis sa création en 1979. C’est désormais l’un des
rendez-vous majeurs du cinéma sur le
continent américain.
Cuba engendrera quelques bons écrivains
au XIXe siècle, dont les œuvres porteront
principalement un message critique sur la
société coloniale. José María de Heredia
(1803-1839), premier grand poète cubain,
sera ainsi banni pour son activité révolutionnaire.
Mentionnons aussi le Festival Internacional del Cine Pobre, qui se déroule
tous les ans à Gibara, dans la province
de Holguín, et se taille une place unique
dans le paysage cinématographique de
l’île et même en dehors. Sa particularité
est de présenter uniquement des films à
petits budgets.
Le premier romancier du pays, Cirilo
Villaverde (1812-1894), avec son roman
intitulé Cecilia Valdés, s’impose comme un
précurseur du réalisme, avant même que
ce courant n’atteigne la métropole espagnole, pourtant encore très influente dans
les lettres cubaines à l’époque.
C’est avec l’œuvre monumentale de José
Martí que commence à se dessiner réelLe 16 avril 1996 est décédé l’un des lement le modernisme à Cuba. Orateur,
plus grands cinéastes de Cuba, Tomás essayiste, romancier et poète, José Martí
Gutiérrez Alea, né en 1928. Il est le réali- s’annonce comme la figure de proue de
sateur du célèbre film Fresa y Chocolate, la littérature de son pays, bien que seutourné au début des années 1990 et abor- lement trois de ses livres fussent publiés
dant des thèmes controversés à Cuba, de son vivant.
comme la prostitution, l’homosexualité
et la délation.
Cuba a contribué à la littérature universelle du XXe siècle grâce à trois grands
Plus que tout autre artiste cubain, écrivains : Nicolás Guillén, Alejo CarpenGutiérrez Alea a réussi le tour de force tier et José Lezama Lima. Guillén, mulâtre
de produire plusieurs œuvres critiques et fils de mère esclave, commence le
sur la société révolutionnaire cubaine tout mouvement de la négritude dans les
en respectant la volonté de Fidel Castro,
lettres cubaines et va devenir rapidement
qui déclara aux artistes, au début de la
le plus connu des poètes cubains, d’ailRévolution, qu’il accepterait des critiques
leurs pressenti à plusieurs reprises pour le
seulement si elles contribuaient à approprix Nobel (qu’il ne remportera jamais).
fondir l’esprit révolutionnaire : Dentro de
la Revolución, todo; fuera de la Revolu- Né à Camagüey en 1902, il est célèbre
ción, nada (À l’intérieur de la Révolution, dès sa première œuvre, Motivos de son,
tout; hors de la Révolution, rien). Le plus un recueil inspiré de la sonorité des langrand film de Tomás Gutiérrez Alea est gues et de la culture africaines dans son
sans doute Memorias del subdesarollo pays. Poète, journaliste et communiste,
(Mémoires du sous-développement), réa- il introduit dans la littérature espagnole
lisé en 1968. Principale figure du cinéma le thème des Noirs, de la misère et de
cubain, il a fondé l’Institut cubain de l’exploitation.
Arts et culture
Tomás Gutiérrez Alea
Les grands thèmes
215
Quelques lectures suggérées
Le Siècle des Lumières (Gallimard, collection « Folio »), d’Alejo Carpentier, un
roman historique qui a pour thème les conséquences de la Révolution française
dans les Antilles et dans lequel on peut voir un parallèle avec la Révolution
cubaine.
Le Vieil Homme et la mer (Gallimard, collection « Folio »), l’œuvre mythique écrite
à Cuba par Ernest Hemingway.
Mémoires (Michel Lafon), l’autobiographie de Fidel Castro, publiée en deux
tomes : Les chemins de la victoire et La victoire de la liberté : de la Sierra
Maestra à Santiago de Cuba.
Comprendre Cuba (Guides de voyage Ulysse), d’Hector Lemieux, un ouvrage qui
fait un survol des us et coutumes cubains et qui donne les clés pour saisir les
réalités sociales, économiques, politiques et historiques du pays.
Dans son recueil West Indies Ltd et
nombre de ses œuvres subséquentes, il
dénonce, 30 ans avant l’arrivée de Castro,
l’injustice dans un roulement de rythmes
africains qui révolutionneront la langue
de Cervantes. Pendant la Révolution, il
sera nommé directeur de l’Union des écrivains artistes cubains, et il poursuivra une
œuvre essentiellement engagée jusqu’à sa
mort.
Inspiré tant par les cultures africaines
qu’européennes, Carpentier démontre
dans ses romans une érudition exemplaire qui ne fait qu’ajouter au plaisir de
la lecture. Plus que tout autre, Carpentier
réussit à exposer ses critiques sociales
 José María de Heredia. © Domaine public
Arts et culture
Alejo Carpentier (1904-1980) est le plus
grand romancier cubain du XXe siècle et
l’un des maîtres de la littérature latinoaméricaine. Le Siècle des Lumières, Le
Royaume de ce monde et Les Pas Perdus
sont des œuvres universelles qui racontent
les aléas des sociétés des Caraïbes.
Arts et culture
216
Les grands thèmes
avec brio et à évoquer la cosmogonie
afro-cubaine sans pourtant sombrer dans
l’exotisme.
La peinture
et la sculpture
Son contemporain, José Lezama Lima
(1910-1976), avec son roman Paradiso,
accède au cercle restreint des plus
importants écrivains latino-américains. Ce
roman se veut la chronique de l’éducation sentimentale et poétique d’un jeune
Havanais. Paradiso, avec son incursion
dans la violence, l’innocence et les déviations sexuelles de la Cuba du début du
XXe siècle, est une œuvre colossale et
difficile qu’il faut aborder lentement mais
sûrement. José Lezama Lima participa de
façon active aux cercles d’écrivains de son
époque, notamment en fondant la revue
Origenes.
La période coloniale offre des œuvres
représentant des paysages cubains et
des gravures témoignant de la vie quotidienne. Au XVIIIe siècle, José Nicolás de
Escalera est considéré comme le premier
peintre cubain, et Vicente Escobar sera
le plus connu de son époque puisqu’il
fut le peintre officiel des capitaines
généraux; la légende veut que Vicente
Escobar ait été le protégé de Goya lors
de son séjour en Espagne.
Le développement de la peinture
s’amorce véritablement au tournant du
XXe siècle, avec la création en 1910 de
l’Association des peintres et sculpteurs.
Parmi les écrivains de l’exil cubain René Portocarrero et Wifredo Lam sont,
contemporain, il faut souligner l’œuvre de au XXe siècle, les peintres cubains les
Guillermo Cabrera Infante et d’Eduardo plus universels. Wifredo Lam fréquenta
Manet. Zoe Valdes, exilée en France, est Pablo Picasso et fit partie du mouveaussi reconnue mondialement grâce à ses ment surréaliste avec André Breton et
romans tels que La douleur du dollar et Paul Éluard. Son œuvre maîtresse, Selva
ses nouvelles comme Les mystères de La (la jungle), est exposée au Musée d’art
Havane. Son roman paru en 2009, La Fic- moderne de New York. L’ensemble de
tion Fidel, est une violente diatribe contre
Castro et la Révolution. De son côté,
Pedro Juan Gutiérrez a choisi de rester
au pays, même si ses romans n’y sont
pas publiés. Ceux-ci, tels La Trilogie sale
de La Havane, Animal tropical ou encore
Le Roi de La Havane, sont cependant traduits en plusieurs langues : on a comparé
leur auteur à Charles Bukowski et Henry
Miller. Le poète et fondateur de l’agence
indépendante CubaPress, Raúl Rivero, a
lui aussi refusé l’exil. Accusé par le régime
castriste de publier des « articles subversifs » et de collaborer avec les États-Unis,
il a été condamné en 2003 à 20 ans de
prison, puis relâché un an plus tard, à la
suite des pressions internationales.
 Portrait d’Ignacio Maria de Álava y Sáenz
de Navarrete (officier de marine espagnol),
par Vicente Escobar. © Rowanwindwhistler
Les grands thèmes
217
son œuvre explore la culture et l’esthé- Diable », les cigares ont été adulés par des
tique afro-cubaines.
personnages aussi célèbres que Winston
Churchill, dont le nom a été retenu pour
Dans les années 1970, les toiles de Raúl les cigares grand format qu’il appréciait.
Martínez, avec un style pop art inspiré Et si les Onassis ont fait fortune avec les
d’Andy Warhol, scrutent l’imaginaire cigares, d’autres ont vu leur fortune s’enpopulaire de la Révolution, notamment voler en fumée.
avec son célèbre portrait de Che Guevara.
On dit que, quelques jours avant de
rendre publique sa décision d’instaurer
le blocus économique de Cuba, John F.
Kennedy aurait commandé des centaines
Fumer le cigare est une expérience pure- de boîtes de havanes. On a aussi raconté
ment sensuelle. Fabriquer et déguster les qu’Arnold Schwarzenegger, en visite à La
meilleurs cigares au monde est un art, et Havane, a fait tout un tabac auprès du
laisser une fortune s’envoler en fumée personnel de l’usine de cigares Partagas.
Il y aurait reçu plusieurs demandes en
aussi en est un...
mariage de la part des employées de la
On ne fume pas un habano comme on fabrique...
fume une simple cigarette. Tout comme
le champagne et le cognac, le habano Adulé par ses aficionados, détesté par
est une dénomination d’origine pour les plusieurs pour son odeur, le cigare est un
cigares cubains. Si la langue des vins est loisir de riches. Une boîte de 25 Cohiba
le français, l’espagnol est la langue des Lanceros, le nec plus ultra des habanos, se
cigares, bien que le terme « havane » soit vend plus de 800$US. Certains poussent
l’audace jusqu’à commander des cigares
couramment utilisé.
uniques, faits sur mesure. Avec plus de 30
Interdits aux débuts de la colonie espa- marques et 600 formats de habanos, ce
gnole « parce qu’ils étaient l’œuvre du n’est pourtant pas le choix qui manque.
Les cigares
Arts et culture
 Fabrication artisanale des cigares dans la région de Viñales. © iStockphoto.com/Flavio Vallenari
218
Index
A
C
Abakuá  208
Acuario (Guardalavaca)  163
Agramonte, Ignacio  155
Aldea Taína (Ciénaga de
Zapata)  109
Alto de Naranjo (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  184
Ambassade russe (Miramar)  75
Antiguo Colegio Santo Ángel (La
Habana Vieja)  53
Árbol de la Paz (Santiago de
Cuba)  176
Archipiélago de los Colorados
(Viñales et la province de Pinar
del Río)  87
Archipiélago de SabanaCamagüey (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  148
Arco de Belén (La Habana
Vieja)  56
Arts  208
Avenida Martí (Morón)  147
Avenida República
(Camagüey)  152
Ayuntamiento (Baracoa)  192
Ayuntamiento (Bayamo)  182
Ayuntamiento (Cienfuegos)  121
Ayuntamiento (Santiago de
Cuba)  170
Cabo de San Antonio (Viñales et la
province de Pinar del Río)  90
Cafetal Buenavista (Las
Terrazas )  82
Cafetal La Isabelica (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  179
Caimanera (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  189
Calle 17 (Vedado)  70
Calle 39 (Nueva Gerona)  114
Calle Ángel (Camagüey)  154
Calle Brasil (La Habana Vieja)  46
Calle Enramada (Santiago de
Cuba)  171
Calle Independencia (Ciego de
Ávila)  146
Calle Independencia (Sancti
Spíritus)  138
Callejón de Hamel (Centro)  69
Callejón del Llano (Sancti
Spíritus)  138
Calle José A. Saco (Santiago de
Cuba)  171
Calle Maceo (Remedios)  143
Calle Mercaderes (La Habana
Vieja)  54
Calle Obispo (La Habana Vieja)  56
Calle Oficios (La Habana Vieja)  50
Calle O’Reilly (La Habana
Vieja)  48
Calle Padre Pico (Santiago de
Cuba)  172
Calle San Juan de Dios
(Camagüey)  154
Calle San Rafael (Centro)  67
Camagüey (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  144, 150
Cámara Obscura (La Habana
Vieja)  53
Campismo Dos Hermanas
(Viñales et la province de Pinar
del Río)  87
Capilla de Nuestra Señora de los
Dolores (Bayamo)  182
Capitolio (Parque Central et
Prado)  61
Capri (Vedado)  71
Cárcel Real (Trinidad)  132
Cárdenas (Varadero et la province
de Matanzas)  103
Casa Blanca (est de La
Havane)  78
Casa Borrell (Trinidad)  129
Casa de África (La Habana
Vieja)  55
Casa de la Cultura Benjamín
Duarte (Cienfuegos)  121
Casa de la Cultura
(Manzanillo)  185
Casa de la Cultura (Santa
Clara)  139
Casa de la Nacionalidad
(Bayamo)  182
Casa de la Obra Pía (La Habana
Vieja)  55
Index
B
Bahía de Cochinos (Varadero et la
province de Matanzas)  109
Bahía de Miel (Baracoa)  189
Baie des Cochons (Varadero et la
province de Matanzas)  109
Baignade  196
Balcón de Velázquez (Santiago de
Cuba)  172
Banes (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  162
Baracoa (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  189
Barco Pinero (Nueva Gerona)  114
Barrio Chino (Centro)  67
Base navale américaine de
Guantánamo (Guantánamo)  188
Batería Fernando Septimo
(Gibara)  165
Bayamo (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  182
Biblioteca Municipal
(Bayamo)  182
Biblioteca Provincial Rubén
Martínez Villena (Sancti
Spíritus)  136
Birán (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  162
Boca Ciega (La Havane)  79
Bouquinistes (La Habana
Vieja)  47
Bureau des Intérêts Américains
(Vedado)  72
Casa del Arabe (La Habana
Vieja)  51
Casa de las Américas
(Vedado)  72
Casa de la Trova (Camagüey)  154
Casa del Conde de San Juan de
Jaruco (La Habana Vieja)  53
Casa del Marqués de Arcos (La
Habana Vieja)  45
Casa de Victor Hugo (La Habana
Vieja)  56
Casa Diego Velázquez (Santiago
de Cuba)  170
Casa Du Pont (Varadero)  96
Casa Ignacio Agramonte
(Camagüey)  152
Casa Museo Ambiente Histórico
Cubano (Santiago de Cuba)  170
Casa Museo Frank y José País
(Santiago de Cuba)  175
Casa Natal Carlos Manuel de
Céspedes (Bayamo)  182
Casa Natal de Nicolás Guillén
(Camagüey)  154
Casa Natal Jesús Montané
Oropesa (Nuevo Genova)  114
Casa Natal José Martí (La Habana
Vieja)  57
Casa Simón Bolívar (La Habana
Vieja)  54
Casa Templo de la Santería
Yemayá (Trinidad)  129
Casino Español (Matanzas)  101
Casino Español (Morón)  148
Castillo de Jagua
(Cienfuegos)  123
Castillo de la Real Fuerza (La
Habana Vieja)  49
Castillo de las Nubes (Soroa)  83
Castillo del Morro de San Pedro
de la Roca (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  177
Castillo de los Tres Reyes del
Morro (Parque Histórico Militar
Morro-Cabaña)  65
Castillo de San Salvador de la
Punta (Le Prado)  62
Castillo de San Severino
(Matanzas)  102
Castillo de Santa Dorotea de Luna
de La Chorrera (Vedado)  72
Castillo El Morillo (Varadero et la
province de Matanzas)  102
Catedral de la Purísima
Concepción (Cienfuegos)  123
Catedral de Nuestra Señora de la
Candelaria (Camagüey)  154
Catedral de San Carlos Borromeo
(Matanzas)  101
Catedral de San Cristóbal de La
Habana (La Habana Vieja)  44
Catedral de San Isidro
(Holguín)  158
Catedral de San Rosendo (Pinar
del Río)  89
Catedral de San Salvador de
Bayamo (Bayamo)  182
219
Cinéma  212
Cinema Conrado Benítez (Sancti
Spíritus)  136
Climat  14
Coche Mambí (La Habana
Vieja)  52
Cojimar (est de La Havane)  79
Colegio San Lorenzo
(Cienfuegos)  120
Colonisation  17
Comandancia de la Plata
(Santiago de Cuba et
l’Oriente)  184
Comandancia (Mayarí Arriba)  181
Conde de Casa Lombillo (La
Habana Vieja)  45
Convento de Belén (La Habana
Vieja)  56
Convento de Santa Clara (La
Habana Vieja)  56
Convento San Francisco
(Trinidad)  128
Criadero de Cocodrilos (Ciénaga
de Zapata)  109
Cristo de La Habana (est de La
Havane)  78
Cruz de la Parra (Baracoa)  191
Cuartel de Moncada (Santiago de
Cuba)  171
Cueva de José Miguel (Viñales et
la province de Pinar del Río)  86
Cueva del Indio (Viñales et la
province de Pinar del Río)  86
Cueva de los Peces (baie des
cochons)  109
Cueva de los Portales (Viñales et
la province de Pinar del Río)  84
Cueva de San Ambrosio
(Varadero)  96
Cuevas de Bellamar (Varadero et
la province de Matanzas)  102
Culture  208
D
Danzón  210
De Céspedes, statue de Carlos
Manuel (La Habana Vieja)  49
Delfinario (Trinidad et les
provinces du Centre)  124
Delfinario (Varadero)  96
E
Edición Vigía (Matanzas)  100
Edificio Bacardí (Parque Central et
Prado)  60
El Abra del Ancón (Viñales et la
province de Pinar del Río)  86
El Boulevard (Holguín)  159
El Cobre (Santiago de Cuba et la
Sierra Maestra)  178
El Patriarca (Varadero)  97
El Pilar (sud de La Havane)  77
El Salto (Viñales et la province de
Pinar del Río)  83
El Templete (La Habana Vieja)  49
El Uvero (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  187
El Valle de los Ingenios (Trinidad
et les provinces du Centre)  132
El Yunque (Baracoa)  189
Embalse Hanabanilla (Trinidad et
les provinces du Centre)  141
Embargo  30
Ensenada de Miel (Baracoa)  189
Équitation  197
Ermita de Monserrat
(Matanzas)  101
Ernest Hemingway International
Marlin Tournament (La
Havane)  76
Esclavage  18
Escuela de Artes (Nueva
Gerona)  114
Estación de Trenes
(Cárdenas)  105
Estatua al Soldato Mambí
Desconecido (Matanzas)  99
Estatua de Francisco Vicente
Aguilera (Santiago de Cuba)  171
Estatua de José Martí (Parque
Central et Prado)  59
F
Fábrica de Guayabita del Pinar
Ceferino Fernández (Pinar del
Río)  88
Fábrica de Tabacos Francisco
Donatién (Pinar del Río)  89
Farmacia La Reunión (La Habana
Vieja)  54
Farmacia Taquechel (La Habana
Vieja)  56
Faune  202
FCA Tabaco Manuel Fuentes
(Baracoa)  191
Finca El Abra (Isla de la
Juventud)  115
Finca Las Manacas (Birán)  162
Finca la Vigia (sud de La
Havane)  76
Flore  203
Fondo de Bienes Culturales
(Cienfuegos)  121
Fortaleza San Carlos de la
Cabaña  66
Fototeca de Cuba (La Habana
Vieja)  53
Fuente de la India (Parque Central
et Prado)  62
Fuente de los Leones (La Habana
Vieja)  51
Fuerte Matachín (Baracoa)  190
Fuerte Yarayo (Santiago de
Cuba)  177
G
Gabinete Arqueológico (La Habana
Vieja)  45
Galería de Arte de la Uneac
(Trinidad)  127
Galería de Arte de Trinidad
(Trinidad)  125
Galería de Arte (Matanzas)  100
Galería de Arte Oscar Fernández
Morera (Sancti Spíritus)  138
Galería de Arte Pilgrim
(Holguín)  162
García, Calixto  161
Index
Catedral de Santiago (Santiago de
Cuba)  168
Catedral Nuestra Señora de
la Asunción (Santiago de
Cuba)  168
Catedral Ortodoxa Nuestra Señora
de Kazán (La Habana Vieja)  52
Cayería del Norte (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Cayo Coco (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  148
Cayo Guillermo (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  150
Cayo Iguana (Cayo Largo)  117
Cayo Jutías (Viñales et la province
de Pinar del Río)  87
Cayo Largo (Isla de la Juventud et
Cayo Largo)  110, 116
Cayo Las Brujas (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Cayo Levisa (Viñales et la
province de Pinar del Río)  87
Cayo Los Pájaros (Cayo
Largo)  117
Cayo Media Luna (Cayo
Guillermo)  150
Cayo Paredón Grande (Ciego
de Ávila, Camagüey et
Holguín)  149
Cayo Romano (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  149
Cayo Rosario (Cayo Largo)  117
Cayo Sabinal (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  158
Cayo Saetía (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  164
Cayo Santa María (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Cayos Ballenatos (Cayo
Largo)  117
Cementerio Cristóbal Colón
(Vedado)  74
Cementerio de Reina
(Cienfuegos)  123
Cementerio Santa Ifigenia
(Santiago de Cuba)  176
Cementerio Tomás Acea
(Cienfuegos)  124
Central Australia (Ciénaga de
Zapata)  107
Centro de Arte Contemporáneo
Wifredo Lam (La Habana
Vieja)  44
Centro de Investigación de
Ecosistemas Costeros (Cayo
Coco)  148
Centro de Producción y de
Desarollo de la Literatura (Pinar
del Río)  89
Centro (La Havane)  66
Céspedes, Carlos Manuel de  180
Chasse  197
Ciego de Ávila (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  144, 146
Ciénaga de Zapata (Varadero et la
province de Matanzas)  106
Cienfuegos (Trinidad et les
provinces du Centre)  120
Cigares  217
Cinco Palmas (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  186
Cine Chaplin (Vedado)  74
220
Gays et lesbiennes  204
Géographie  14
Gibara (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  164
Granja de las Tortugas (Cayo
Largo)  117
Granjita Siboney (Santiago de
Cuba)  179
Gran Parque Nacional Sierra
Maestra (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  183
Gran Teatro de La Habana (Parque
Central et Prado)  59
Grito de Yara (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  183
Grottes Musulmanes-1 et 2
(Varadero)  97
Guáimaro (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  157
Guamá (Varadero et la province
de Matanzas)  109
Guanabo (est de La Havane)  79
Guanahacabibes, péninsule de
(Viñales et la province de Pinar
del Río)  90
Guantánamo (Province de
Guantánamo)  187
Guardalavaca (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  162
Gutiérrez Alea, Tomás  214
Index
H
Hacienda Buenavista (El Valle de
los Ingenios)  134
Hacienda Guachinango (El Valle
de los Ingenios)  134
Hacienda Manaca Iznaga (El Valle
de los Ingenios)  133
Hanabanilla, La (Trinidad et les
provinces du Centre)  141
Hatuey, buste de (Baracoa)  192
Hemingway, Ernest  55
Histoire  16
Holguín (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  144, 158
Hotel Ambos Mundos (La Habana
Vieja)  56
Hotel Beltrán de Santa Cruz (La
Habana Vieja)  53
Hotel Casa Granda (Santiago de
Cuba)  170
Hotel Cayo Levisa (Cayo
Levisa)  87
Hotel El Castillo (Baracoa)  192
Hotel Habana Libre (Vedado)  71
Hotel Habana Riviera (Vedado)  72
Hotel Inglaterra (Parque Central et
Prado)  60
Hotel Louvre (Matanzas)  101
Hotel Nacional de Cuba (La
Habana Vieja)  46
Hotel Nacional de Cuba
(Vedado)  71
Hotel Perla del Norte (Morón)  148
Hotel Ritz (Morón)  148
Hotel Velazco (Matanzas)  101
I
Iglesia Católica de Santa Elvira
(Varadero)  94
Iglesia Católica (Morón)  148
Iglesia Católica (Nueva
Gerona)  114
Iglesia de la Purísima Concepción
(Manzanillo)  185
Iglesia de la Santísima Trinidad
(Trinidad)  126
Iglesia de la Soledad
(Camagüey)  152
Iglesia del Cristo (Camagüey)  156
Iglesia de Nuestra Señora de la
Caridad (Banes)  162
Iglesia de Nuestra Señora de las
Mercedes (Camagüey)  152
Iglesia de Nuestra Señora del
Buen Viaje (Remedios)  142
Iglesia de Nuestra Señora del
Carmen (Centro)  69
Iglesia de San José (Holguín)  159
Iglesia de Santa Ana
(Trinidad)  132
Iglesia Espíritu Santo (La Habana
Vieja)  57
Iglesia Mayor (Nuevitas)  156
Iglesia Nuestra Señora de la
Asunción (Baracoa)  191
Iglesia Parroquial Mayor
del Espíritu Santo (Sancti
Spíritus)  136
Iglesia Parroquial San Juan
Bautista (Remedios)  142
Iglesia San Francisco de Paula
(Trinidad)  131
Iglesia San Juan de Dios
(Camagüey)  154
Iglesia y Convento de San
Francisco de Asís (La Habana
Vieja)  51
Ingenio El Oriente (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  156
Ingenio Guáimaro, maison de l’ (El
Valle de los Ingenios)  134
Ingenio San Isidro (El Valle de los
Ingenios)  134
Isla de la Juventud (Isla de la
Juventud et Cayo Largo)  110,
112
J
Jardín Botánico Ave Del
Paraíso (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  180
Jardín Botánico de Cienfuegos
(Cienfuegos)  124
Jardín Botánico Nacional (La
Havane)  77
Jardines del Rey (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  148
Jazz  211
L
La Alameda (Santiago de
Cuba)  174
La Arboleda (Varadero et la
province de Matanzas)  102
La Boca (Ciénaga de Zapata)  108
La Boca (Trinidad et les provinces
du Centre)  135
La Fe (Isla de la Juventud)  115
La Fe (Viñales et la province de
Pinar del Río)  90
La Giraldilla (La Habana Vieja)  50
La Glorieta (Manzanillo)  185
La Gran Piedra (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  179
Laguna Baconao (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  180
Laguna de la Salina (Varadero et
la province de Matanzas)  109
Laguna del Tesoro (Varadero et la
province de Matanzas)  109
La Habana Vieja  44
La Havane  40
La Jura de Hernán Cortés
(Santiago de Cuba)  171
La Milagrosa (Vedado)  74
La Muralla (La Habana Vieja)  58
La Plata (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  187
La Rampa (Vedado)  70
Las Casas, Bartolomé de  131
Las Catacumbas
(Camagüey)  152
Las Cuevas (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  184
Las Salinas (Varadero)  97
Las Terrazas (Viñales et la
province de Pinar del Río)  82
Le Moyne d’Iberville, monument
à la mémoire de Pierre (Le
Prado)  62
Littérature  214
Loma de la Cruz San Andrés
(Holguín)  161
Loma de la Vigía (Gibara)  165
Loma San Juan (Santiago de
Cuba)  176
M
Maceo, Antonio  175
Malecón (Centro)  68
Malecón (Cienfuegos)  123
Manicaragua  141
Mansión Xanadu (Varadero)  95
Mantua (Viñales et la province de
Pinar del Río)  90
Manzana de Gómez (Parque
Central et Prado)  60
Manzanillo (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  184
Maqueta de La Habana
(Miramar)  75
Maqueta del Centro Histórico
(Camagüey)  151
Maqueta del Centro Histórico (La
Habana Vieja)  55
Marea del Portillo (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  187
María la Gorda (Viñales et la
province de Pinar del Río)  90
Marina Hemingway (ouest
de La Havane)  76
Matanzas, province de  92
Matanzas (Varadero et la province
de Matanzas)  97
221
Museo Conjunto Histórico Birán
(Birán)  162
Museo de Arqueología
Guamuhaya (Trinidad)  128
Museo de Arquitectura Trinitaria
(Trinidad)  127
Museo de Arte Colonial de Sancti
Spíritus (Sancti Spíritus)  136
Museo de Arte Colonial (La
Habana Vieja)  44
Museo de Arte Decorativo
(Gibara)  165
Museo de Artes Decorativas
(Santa Clara)  139
Museo de Artes Decorativos
(Ciego de Ávila)  146
Museo de Bomberos
(Matanzas)  99
Museo de Ciencias Naturales
(Pinar del Río)  88
Museo de Fortificaciones y
Armas  66
 66
Museo de Historia Natural Felipe
Poey (Vedado)  73
Museo de Historia Natural
(Gibara)  165
Museo de Historia Natural
(Holguín)  158
Museo de Historia Natural (Sancti
Spíritus)  136
Museo de la Ciudad (La Habana
Vieja)  49
Museo de la Comandancia del
Che (Parque Histórico Militar
Morro-Cabaña)  66
Museo de la Lucha Clandestina
(Nueva Gerona)  114
Museo de la Lucha Clandestina
(Santiago de Cuba)  174
Museo de la Navegación
 49
Museo de la Piratería (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  178
Museo de la Revolución (Parque
Central et Prado)  63
Museo de las Parrandas
Remedianas (Remedios)  143
Museo del Automóvil (La Habana
Vieja)  50
Museo del Carnaval (Santiago de
Cuba)  170
Museo del Chocolate (La Habana
Vieja)  54
Museo del Ministerio del Interior
(Miramar)  75
Museo de los Asaltantes
(Bayamo)  183
Museo de los Orishas (La
Havane)  62
Museo del Ron Havana Club (La
Habana Vieja)  52
Museo del Ron (Santiago de
Cuba)  170
Museo del Transporte (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  180
Museo de Lucha Contra Bandidos
(Trinidad)  128
Museo de Naipes (La Habana
Vieja)  53
Museo de Playa Girón (baie des
Cochons)  109
Museo Ernest Hemingway (La
Havane)  76
Museo Farmacéutico
(Matanzas)  101
Museo Histórico Municipal
(Manzanillo)  185
Museo Histórico Municipal
(Trinidad)  125
Museo Histórico Naval
(Cienfuegos)  123
Museo José Lezama Lima
(Parque Central et Prado)  65
Museo La Demajagua (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  186
Museo Memorial Nacional
Comandante Ernesto Che
Guevara (Santa Clara)  139
Museo Municipal de Regla (La
Havane)  79
Museo Municipal General de la
Constitución (Guáimaro)  157
Museo Municipal (Gibara)  165
Museo Municipal (Mantua)  91
Museo Municipal (Nuevitas)  156
Museo Municipal (Remedios)  143
Museo Municipal (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  183
Museo Municipal (Varadero)  94
Museo Nacional de Artes
Decorativas (Vedado)  71
Museo Nacional de Bellas Artes
(La Havane)  63
Museo Nacional de la Navegación
(La Habana Vieja)  49
Museo Napoleónico (Vedado)  73
Museo Nico López (Bayamo)  183
Museo Óscar María de Rojas
(Cárdenas)  104
Museo Provincial (Ciego de
Ávila)  146
Museo Provincial
(Cienfuegos)  121
Museo Provincial de Granma
(Bayamo)  182
Museo Provincial de Matanzas
(Matanzas)  99
Museo Provincial Emilio Bacardí
Moreau (Santiago de Cuba)  170
Museo Provincial Ignacio
Agramonte (Camagüey)  152
Museo Provincial La Periquera
(Holguín)  158
Museo Provincial (Pinar del
Río)  88
Museo Provincial (Sancti
Spíritus)  136
Museo Romántico (Trinidad)  127
Museo Tomás Romays (Santiago
de Cuba)  171
Musique  208
N
Nueva Gerona (Isla de la
Juventud)  113
Nueva Trova  212
Nuevitas (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  156
Index
Mausoleo a José Martí  (Santiago
de Cuba)  177
Mausoleo del Che (Santa
Clara)  141
Mausoleo (Mayarí Arriba)  181
Mayarí Arriba (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  181
Media Luna (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  186
Memorial Granma (Parque Central
et Prado)  63
Mercado Agropecuario (Sancti
Spíritus)  138
Milanes, José Jacinto  101
Minas de Matahambre (Viñales et
la province de Pinar del Río)  87
Mirador de Bacunayagua
(Varadero et la province de
Matanzas)  103
Mirador de la Loma (El Valle de
los Ingenios)  133
Mirador (La Sierra del
Escambray)  135
Mirador (Matanzas)  101
Mirador (Soroa)  83
Miramar (La Havane)  74
Monument à la mémoire de Pierre
Le Moyne d’Iberville (Prado)  62
Monumento a Antonio Maceo
(Centro)  68
Monumento a Calixto García
(Vedado)  72
Monumento a José Martí
(Vedado)  74
Monumento a las Victimas del
Maine (Vedado)  72
Monumento del Descarrilamiento,
Acción y Toma del Tren Blindado
(Santa Clara)  141
Morón (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  147
Mural de la Prehistoria (Viñales et
la province de Pinar del Río)  86
Museo 26 de Julio (Santiago de
Cuba)  171
Museo Abel Santamaría (Santiago
de Cuba)  172
Museo a la Batalla de Ideas
(Cárdenas)  104
Museo Alejandro García Caturla
(Remedios)  142
Museo Antropológico Montané
(Vedado)  73
Museo Arqueológico Indocubano
(Banes)  162
Museo Arqueológico La Cueva del
Paraíso (Baracoa)  192
Museo Arquidiocesano Mons.
Enrique Pérez Serantes
(Santiago de Cuba)  170
Museo Casa Natal Antonio Maceo
(Santiago de Cuba)  175
Museo Casa Natal Calixto García
(Holguín)  159
Museo Casa Natal de
José Antonio Echeverría
(Cárdenas)  104
Museo Celia Sánchez (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  186
Museo Chorro de Maita
(Guardalavaca)  163
222
O
Oficina de Intereses de los
Estados Unidos (Vedado)  72
Oriente (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  166
Orquideario Soroa (Soroa)  83
P
Palacio Cantero (Trinidad)  125
Palacio de Aldama (La
Havane)  62
Palacio de Artesanía (La Habana
Vieja)  47
Palacio de Gobierno
(Matanzas)  101
Palacio de Justicia (Matanzas)  99
Palacio del Centro Asturiano (La
Havane)  60
Palacio del Centro Gallego (La
Havane)  59
Palacio de los Matrimonios (La
Havane)  65
Palacio de Valle (Cienfuegos)  123
Palacio Iznaga (Trinidad)  129
Palacio Presidencial (La
Havane)  63
Palacio Provincial (Santa
Clara)  139
Palacio Velasco (La Havane)  63
Pan de Guajaibón (Viñales et la
province de Pinar del Río)  83
Parcs et réserves
Index
Alejandro de Humboldt (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  192
Baconao (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  180
Desembarco del Granma (Santiago
de Cuba et l’Oriente)  186
El Bagá (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  149
Guanahacabibes (Viñales et la
province de Pinar del Río)  90
Parque Nacional Ciénaga de
Zapata (Varadero et la province
de Matanzas)  108
Sierra Maestra (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  183
Topes de Collantes (Trinidad et les
provinces du Centre)  135
Varahicacos (Varadero et la
province de Matanzas)  96
Viñales (Viñales et la province de
Pinar del Río)  84
Parcs nationaux  200
Parque Abel Santamaría (Santiago
de Cuba)  172
Parque Agramonte (Morón)  147
Parque Antonio  Maceo
(Centro)  68
Parque Baconao (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  180
Parque Calixto García
(Gibara)  165
Parque Calixto García
(Holguín)  158
Parque Carlos Manuel de
Céspedes (Holguín)  159
Parque Central (La Havane)  59
Parque Céspedes
(Manzanillo)  185
Parque Céspedes (Santiago de
Cuba)  168
Parque Céspedes (Trinidad)  131
Parque Colón (Cárdenas)  104
Parque Coppelia (Vedado)  70
Parque de la Fraternidad (La
Havane)  62
Parque de la Independencia (Pinar
del Río)  89
Parque de la Victoria
(Baracoa)  191
Parque Emiliano Zapata
(Miramar)  75
Parque Guerrillero Heroíco Ernesto
Che (Nueva Gerona)  114
Parque Histórico Militar MorroCabaña (La Havane)  65
Parque Ignacio Agramonte
(Camagüey)  154
Parque Independecia
(Baracoa)  191
Parque José Antonio Echeverría
(Cárdenas)  104
Parque Josone (Varadero)  94
Parque Lenin (La Havane)  77
Parque Leoncio Vidal (Santa
Clara)  138
Parque Malakoff (Cárdenas)  105
Parque Martí (Ciego de Ávila)  146
Parque Martí (Cienfuegos)  120
Parque Martí (Morón)  148
Parque Martí (Viñales)  86
Parque Nacional Alejandro de
Humboldt (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  192
Parque Nacional de la Ciénaga de
Zapata (Varadero et la province
de Matanzas)  109
Parque Nacional Desembarco del
Granma (Oriente)  186
Parque Nacional de Viñales
(Viñales et la province de Pinar
del Río)  84
Parque Nacional Península de
Guanahacabibe (Viñales et la
province de Pinar del Río)  90
Parque Natural El Bagá (Cayo
Coco)  149
Parque Natural Topes de Collantes
(Trinidad et les provinces du
Centre)  135
Parque Peralta (Holguín)  158
Parque Serafín Sánchez (Sancti
Spíritus)  136
Paseo del Prado (Cienfuegos)  120
Paseo de Martí (La Havane)  62
Pêche  198
Peinture  216
Península de Ancón (Trinidad et
les provinces du Centre)  136
Perfumería Habana 1791 (La
Habana Vieja)  55
Perla Blanca (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Pico Turquino (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  184
Pilón (Santiago de Cuba et
l’Oriente)  186
Pinar del Río, province de  80
Pinar del Río (Viñales et la
province de Pinar del Río)  88
Plages
Blanca (Ciego de Ávila, Camagüey
et Holguín)  165
Boca Ciega (est de La Havane)  79
Esmeralda (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  163
Girón (Varadero et la province de
Matanzas)  109
Guardalavaca (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  163
Larga (Varadero et la province de
Matanzas)  109
Las Coloradas (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  149
Las Coloradas (Santiago de Cuba
et l’Oriente)  186
Las Salinas (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Las Tumbas (Viñales et la province
de Pinar del Río)  90
Los Cocos (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  158
Los Flamencos (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  149
Marea del Portillo (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  187
Paraíso (Isla de la Juventud et
Cayo Largo)  117
Perla Blanca (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Pilar (Ciego de Ávila, Camagüey et
Holguín)  150
Prohibida (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  149
Rancho Luna (Trinidad et les
provinces du Centre)  124
Santa Lucía (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  157
Santa María (est de La Havane)  79
Sirena (Isla de la Juventud et Cayo
Largo)  117
Varadero  94
Planche à voile  198
Plantations de café, anciennes
(Las Terrazas)  82
Playa Bibijagua (Isla de la
Juventud)  115
Playa Blanca (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  165
Playa del Tesoro (Isla de la
Juventud)  116
Playa Esmeralda
(Guardalavaca)  163
Playa Girón (Varadero et la
province de Matanzas)  109
Playa Larga (Varadero et la
province de Matanzas)  109
Playa Las Coloradas (Ciego
de Ávila, Camagüey et
Holguín)  149
Playa Las Coloradas (Santiago de
Cuba et l’Oriente)  186
Playa Las Salinas (Trinidad et les
provinces du Centre)  143
Playa Las Tumbas (Viñales et la
province de Pinar del Río)  90
Playa Los Cocos (Playa Santa
Lucía)  158
Playa Los Flamencos (Ciego de
Ávila, Camag  149
Playa Paraíso (Cayo Largo)  117
Playa Prohibida (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  149
Playa Rancho Luna (Trinidad et
les provinces du Centre)  124
Playa Santa Lucía (Ciego de Ávila,
Camagüey et Holguín)  157
Playas del Este (La Havane)  79
Playa Sirena (Cayo Largo)  117

Documentos relacionados

Fabuleuse Santiago de Cuba et l`Oriente

Fabuleuse Santiago de Cuba et l`Oriente Recherche et rédaction : Ambroise Gabriel Recherche et rédaction antérieures, extraits des guides Ulysse Cuba et La Havane et du guide Escale à La Havane : Anne Bécel, Julie Brodeur, Alexis de Ghel...

Más detalles