Costa del Sol

Comentarios

Transcripción

Costa del Sol
COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE
Fonds Européen de
Développement Régional
F
Costa del Sol
Málaga•Cadix Espagne
Costa del Sol
Málaga•Cadix Espagne
Introduction
S O M M A I R E
Introduction
1
Málaga, capitale de
la Costa del Sol
6
Itinéraire du littoral
14
Itinéraire de la Axarquía
22
Itinéraire des Villages
blancs
La Costa del Sol, une des destinations touristiques les plus
suggestives du monde, pour sa beauté naturelle et ses
infrastructures, comprend la totalité de la côte de Málaga
et le littoral méditerranéen de la province de Cadix.
Irlande
Royaume-Uni
Dublin
27
Londres
Itinéraire du Guadalhorce
à Antequera
34
Loisirs et spectacles
Paris
38
Renseignements pratiques 48
Golfe de
Gascogne
Portugal
France
De Nerja à Sotogrande, cette partie de la côte méditerranéenne
harmonise le charme de ses plages avec la beauté agreste des
montagnes qui protègent le littoral en la dotant d’un climat
véritablement exceptionnel. Trois cent vingt-cinq jours de soleil par
an et une température moyenne de l’eau de mer de dix-huit degrés
permettent au visiteur de jouir dans toutes les époques de l’année
des avantages du tourisme de soleil et de plage.
Des grandes concentrations touristiques aux petites criques, toute
la côte est un prodige d’eaux transparentes et de drapeaux bleus,
d’installations et de services modernes, d’excellents équipements
culturels et de loisirs, d’une qualité diversifiée et avec un prix à
la portée de tous.
Bateaux de pêche. Torrox
Madrid
Lisbonne
ESPAGNE
Océan Atlantique
Mer
Méditerranée
Málaga
Cadix
Ceuta
Costa del Sol
Melilla
Imprimé par
Texte:
Alfredo Villaverde
EGRAF, S.A.
D.L.: M. 37837-2007
Traduction:
Jacques Tilly
NIPO: 704-07-086-9
© Turespaña
Secretaría de Estado
de Turismo y Comercio
Photographies:
Archives Turespaña
Imprimé en Espagne
Ministerio de Industria,
Turismo y Comercio
Dessin graphique:
P&L MARÍN
7 édition
Publié par::
e
1
Véritables barrières
montagneuses protégeant le
littoral, comme des vigies
privilégiées observant la
Méditerranée, les Sierra
Bermeja, Serranía de Ronda,
Sierra de las Nieves, Sierra
Blanca, Sierra de Alpujarra,
Sierra de Mijas, Montes de
Málaga, Sierra de Tejeda et
Sierra de Almijara, constituent
d’importants points d’attraction
touristique. On peut y pratiquer
le tourisme rural, les randonnées
ou simplement se laisser captiver
par la vie simple et tranquille
des villages andalous et leur
architecture populaire.
De nombreux itinéraires
touristiques tels que ceux de
La Axarquía, de Los Pueblos
blancos, la Ruta de la Málaga
islámica, la Ruta de la Pasa, la
Ruta del Sol y del Vino (du Soleil
et du Vin), s’offrent aux
amateurs du tourisme intérieur
qui devront également visiter
des sites aussi impressionnants
et caractéristiques que ceux de
la serranía de Ronda, Antequera
ou la serrana Mijas.
La Costa del Sol constitue ainsi
un paradis authentique où l’on
peut jouir de ses beautés
naturelles et découvrir les traces
de sa culture ancienne qui fut
marquée très tôt par l’influence
des cultures phénicienne,
Limitée à l’est par la Costa
Tropical ou côte grenadine,
la Costa del Sol se termine à
l’ouest par la Costa de la Luz
de Cadix, point de rencontre
de l’Atlantique et de
la Méditerranée.
Château. Olvera
2
Plage Lucena. Mijas
grecque et carthaginoise qui
prédominaient alors dans la
Méditerranée.
Le sport revêt ici une
importance spéciale.
Vingt-quatre plages et onze
ports de plaisance, parmi
lesquels le célèbre Puerto Banús,
dotent la Costa del Sol d’une
infrastructure exceptionnelle
pour toutes les activités
nautiques. Parmi les autres
pratiques sportives celles du
tennis et du golf méritent une
mention spéciale. Le tennis pour
le nombre et la qualité de ses
installations, tandis que le golf
avec quarante terrains dans un
rayon d’à peine cent kilomètres,
dotés d’installations très
complètes, est par lui-même
un des centres d’attraction
internationale comme le
démontre le fait que l’on y a
organisé la Ryder Cup, sur le
terrain de Valderrama, à
Sotogrande (Cadix).
Au cours de sa riche histoire,
l’Empire romain développa sur
la côte une grande activité
commerciale favorisant la vente
des produits locaux à d’autres
provinces. Mais ce sera surtout
la culture “andalusí”, née de la
domination islamique, qui
donnera un caractère profond
et permanent à ses coutumes,
son mode de vie et son
architecture populaire, que l’on
retrouve encore aujourd’hui
dans de nombreux aspects
quotidiens, dans sa gastronomie
et dans sa sensibilité à la
musique et la littérature.
Théâtre romain. Málaga
ouvrent leurs portes tout au
long de la côte, offrant les
dernières nouveautés de la
mode, des objets d’artisanat et
de cadeaux et, quand la nuit
arrive, un monde éblouissant de
lumière et de couleurs inonde
jusqu’au moindre recoin.
tranquillité, quoi de plus simple
que de s’asseoir à une terrasse
au bord de la mer et de jouir de
la brise méditerranéenne et
d’un horizon qui laisse deviner
dans le lointain les côtes
africaines.
Pour l’importance de sa
structure touristique, la diversité
de ses attraits et l’excellence de
sa climatologie, la Costa del Sol
constitue une destination
unique où chaque visiteur peut
choisir l’option la plus
appropriée à ses goûts et
intérêts avec la certitude que la
réalité dépassera largement ce
qu’il peut espérer de mieux.
Les nuits de la Costa del Sol qui
remplissent tant de pages des
magazines, offrent d’immenses
possibilités pour le
divertissement depuis les
discothèques à la mode, le
folklore typique dans les salles
et tablaos de flamenco, les
spectacles et les attractions dans
les parcs à thème ou les clubs
jusqu’au jeu dans les casinos.
Et pour ceux qui préfèrent la
Port de plaisance La Duquesa. Manilva
La gastronomie, les loisirs
et les spectacles sont aussi
d’importants facteurs
d’attraction de la Costa del Sol.
Outre les spécialités de la zone,
parmi lesquelles les produits de
la mer jouent un rôle principal,
le visiteur a, à sa disposition,
tout un répertoire de cuisines
et de restaurants où les
établissements de renommée
internationale côtoient les
“chiringuitos” populaires (sorte
de bistros) dans lesquels on peut
déguster le poisson qui vient
d’être pêché. Les magasins et les
boutiques les plus sophistiqués
4
5
Málaga,
capitale de la Costa del Sol
“Ciudad del paraíso. Pareces
reinar bajo el cielo, sobre las
aguas, intermedia en los aires”
(Ville du paradis. Tu sembles
régner sous le ciel, sur les eaux,
intermédiaire dans les airs).
Vicente Aleixandre. C’est ainsi
que le génial poète, Prix Nobel,
glose Málaga, ville où différents
peuples et cultures ont laissé
l’empreinte d’un riche
patrimoine historique et
culturel.
voyageur Ibn Batuta dit au
XIVe siècle qu’elle “réunit les
avantages des terres de
l’intérieur et de la mer”.
La prise de la ville par Ferdinand
le Catholique lors de la
reconquête du royaume
de Grenade et les luttes
postérieures qui conduisirent
à l’expulsion des Maures,
affectèrent gravement son
développement pendant les
XVIe et XVIIe siècles. L’expansion
du commerce avec l’Amérique
et l’amélioration des
communications au cours du
siècle suivant, firent de Málaga
un des principaux centres
commerciaux de l’Espagne.
Après l’affrontement entre
absolutistes et libéraux, la
seconde partie du XIXe siècle
ouvre la voie à
l’industrialisation. Sidérurgie
et textile contribuèrent au plein
essor économique de la ville.
Le déclin de ces industries à la
fin du siècle la plongea dans une
atonie dont elle se réveillera
plus vigoureuse que jamais
grâce au tourisme qui, à partir
des années cinquante, la
consacre comme capitale du
soleil et une des destinations les
plus attractives de l’Espagne.
Entouré de montagnes et divisé
par l’embouchure du Río
Guadalmedina, Málaga
contemple la Méditerranée avec
sa vocation maritime et de
creuset de civilisations. Par la
mer arrivèrent les Phéniciens qui
fondèrent Malaka. De son port
ses produits (poissons, soies,
figues, vins, raisins secs,
amandes) partirent à
destination de tout l’Empire
romain, ce qui lui valut de
recevoir de Rome la Lex Flavia
malacitana qui recueillit ses
privilèges.
La domination arabe en fit une
des villes les plus importantes de
la zone, arrivant à compter
quinze mille habitants à la fin
du Xe siècle. Capitale de l’émirat
d’Hammudi, c’est une ville
florissante dont le célèbre
6
Málaga
Millán
Calle Ejido
Ca
puc
hin
os
San
un
illa
s
La
g
a
Se
fo
nia
s
Cervantes
Calle
Fernando Ca
mino
Farola
Nicolás
Calle Alcaz
abilla
n
stí
gu
nA
Sa
ha
nc
Sa
Calle Reding
a
Pa
lm
lle
Ca
om
C
e
on
va dias
le
ci
en
te
s
C
Nueva
o
oming
o
till
as
lC
de
ar
itim
o
la
M
o
ala
gu
et
a
Pa
se
Pa
seo
M
la
de
ay
a
Pl
Vi
e
ja
N
les
Puente
Carmen
na
na
0
Mi
La
lle
Ca
Calle
de
dia
re
He
tín
us
Ag
l
ue
t
en
an
M
rc
Pa
nid
a
de
es
a
Av
e
qu
Du
Dársena de Heredia
Ca
ue
r
Nú
N-340
Pasillo
les
Ca
lle
Ca Ca
lle lle
da
g
Ferná
n
la
Ay
a
Sa
Sa
litr
n
e
Co
ns And
ta
nc rés
ia
Cu
ar
lle
Ca
z
Ve
r
ñe
oa
le
te
Ca
Pe
lle
jó
re
gr
n
in
o
de
lP
er
ch
el
ya
GabriCalle
el Ce
la
So
st
de
al
C
es
ér
o
H
ón
dia
G
ere
sH
TORREMOLINOS 12 km
a
á
Tom
to
ny
de
To
ro
s
Ja
cin
Fo
rtu
EL gora
BULTO
o
enz
n
Lor
Coló
San
a de
med
os
Puerto
ante Benitez
la
n
ia
man
a
Ale
el
divil
ina
Gudeladalmed
Matadero
az
Avvenida Comand
Pl
Explanada
de la
Estación
lor
F
de
E
lin
lle
va
la
ger
Ro
a
ed
c
ron
sp
Pasillo
Ca
EL PERCHEL Jo
v
Men
el
s
Tilo
Es
los
ed
M
s
le
ge ina
An ol
M
Ala
de
Plaza
Solidaridad
de
a
ida
DE
Avenida
eo
Pas
dob
Cór
n
Ave
AV E N I D A
Men
mberg Ruiz
Río
Compositor Leh
a
a
P. Atoch
sa
la
rio
Ar
po
Larios
bis
an
lm
Sto. D
4
San
rrió
n
Ca
Pe
ña
ne
st
os
a
Hi
Vic
tor
i
Ca
lle
Dos Aceras
la
Ca
lle
Rafael
Juán
de
Juan de Mena
Herrera
Malaseña
Austria
de
Don Juan
Jaboneros Calle
Mota
San
A. Cano
Sevilla
Calle
Pizarro
Car
ril
Barcelona
Empedrada
la
13
s
va
no
Cá
de
1
Lario
lO
de
Armengual
12
5
de
Marqués
uan
Montes de Oca
6
3
N-340
8
San J
EL
a.
Calle Prim
g
lemin
elona C
alle D
octor
F
a Barc
Aven
id
en
Call
e
sé
14
RINCÓN DE LA VICTORIA 15 km
Jo
Avenida
s
io
Molina
Har
ina
D
7
10
z
nzále
F. Go as
m
Ca
Gimbarda
la
de
2
n
Sa
9
PASILLO SANTA ISAB
Pasillo
Zamarrilla
15
re
Bail
ad
M
e
Nata
lia
MÁLAGA
Ferrá
nillas
de
on
C
s
el
le
.d
ai
Fr
zo
ob alle
C
C
le
al
C
ceit
ROSALEDA
Pelayo
Circo
e
Barc
os
gr
Ne
s
ria
lle
lle ño
Ca nta
o
M
O
M. A
LA
ina
dalmed
del Gua
Ht
n
A
C.
tia
ris
C
a
Plaza
11 Alfonso
XII
os
Pin
s
Lo
s
lle
Ca
lle
Ca
o
itañ
Erm
elitas
Carm
s
Narra
DE
Ribera
Calle
ia
Epidem
EJIDO
Parejo
Plaza
Ejido
o
AVENIDA
cal
Fá
o
del Tir
Pablo
azán
on
D
ris
Co
Alonso de Palencia
jo
Chaves
ivas
de R
no
Capuchi
Carrera
ue
Duq
ete
lder
e A
Par
e
de la
Cristo
rto
ue
Manriq
Call
ce
C. Rosal
Call
eT
izo
Curader
Maris
de
ina
Guadalmedtim
a
Avenida
Calle
San
Torres
co
an
Bl
Calle
Calle
ro B
o
Cristina
Office
de tourisme
Calle
Maldonado
Poste
Hôpital
de
Parador
so
Do
Pe
Parking
ña
En
riq
Police
ue
Av
t
enid
Garea de chemin ade fer
Espera
nto
Train à Grande
Vitesse (AVE)
Hi
ler
Huéscar
a
Gare routière
Alva
ng
Pue
Plaza de
Capuchinos
Cau
ndiz
Calle Padre Mon
déjar
os
o Call
Altozano Plaza de
abe
l
l
i
Mac
e L
Mo
Puente
Hermosilla
olin
Cruz
nte
os
laVictoria
del M
Armiñán
Pos
s
e
tigo
erd
Calle
s
V
r
a
uz
Ca
Alta
r
z
a
C
lle
al
lle
jas
zS
Pa
Re
Agu
Ca
Mon
me
fino
rra
a
Ca
Gó
Huerto
s
lle
lle
BARCENILLAS
Jin
a
C
ete
s
llo
e
b
s
a
o
t
C
Cris
de
Con
Pic
del
ac
erto
u
ho
H
Purificación
Puerta
Plaza San
Nueva
Obelisco
ia
Francisco ter
Plaza
Torrijos
rre
Ála
Teatro
Ca
Viento
mo
s
Plaza de
Iglesia de
No San Julián
la Merced
Palacio
Biedmas Puerta
sq
Ca
del Conde
Antequera
ue
lle
de las Navas T.
ra
Mu
Có
Plaza de
nd
za
r
o
Uncibay
Nu
Sa
a
ev
d
a
o
nt
n
Liceo
a
a
r
Iglesia
del
L
G
de Málaga
uc
Zamor
San
Calle
Sagrado
Corazón
Telm ía
Campos Elíseos
Plaza
Puente de
o
Plaza
Arriola
la Aurora
del Siglo
Mármoles
Puerta
PASEO
Compañia
DE
Plaza
elo
REDING
t
Convento
de
o
S
te
Nueva
Constitución Pje
Puen
las Agustinas
lén
Chin .
Pulidero
Guil
itas
Plaza
Calle
e
Plaza
Especerias
ll
Císte Plaza
Ca
General
Palacio
de Toros
Puerto
eros
Ayuntamiento
r Aduana
Cisn
Torrijos
Episcopal
ntes
a
Ma
Plaza
v
estranza
r
Ce
Obispo
a
nid
UE
M
Strac
Ave
RQ
hán
l uell
jo
PA
e
de
rro
PARQUE
Puente
Calle
L
Ce
a
DE
Sto. Domingo
Bolsa
Liborio
rtin
Plaza
Co
aña
Casa
EO
lle
Esp
Arriola
AS
Creixells Plaza
Ca
Lara
P
de
F. Saénz
e
d
Plaza
as
ela
Cur
Malagueta
Calle
zu
eo
los
Mercado
re
as Martínez
Pas
e
e
n
d
C
Central aza
eo
r
lle
Pas
Ata
Ca
Plaza de
ros
lle
L
Ca anade
Esquilache
la
Marina
A
P
I
Puente
e P
Dársena de Guadiaro
INC
Nuevo
Call
PR
Instituto
A
Oceanográfico
ED
M
A
AL
nd
Puente
Gru
Tetuán
os
ANDALUCIA
Junta
idad
amp
eC
del Puerto
Trin
as d
ja
s
e
Museo
a
d
C
Ven
Semana Santa
pos
Estación
la
Aurora
Cam
Maritima
z
e
M
n
í
on
art
M
ta
lbá
n
zón
Ma
Pin
lpi
ca
La Farola
les
1. Alcazaba
H de Gibralfaro
2. Château
Plaza del
Hospital
Hospital Avda. Dr. Gálvez Ginachero
3. Théâtre
Romain
Civil
Civil
Calle
Luchana
elarde
4. VAncienne
Douane Calle
Calle
5.CoCathédrale
varrub
Regen
te
ia
6. Plaza
Église du “Sagrario”
Zumaya
7. Église de “Santiago”
Calle Ventura Rodríguez
C
al
za Saint Jean
8. Église
da
Calle
San
Quintín
9. Église ddes
Martyres
e
la
Tri
nid
10. Église
du
“Cristo
de
la
Salud”
ad
Plaza
Bailén
TRINIDAD
11. Sanctuaire
de la Victoire
Churruca
C
12. Maison de Mena Plaza alle Trinid
ad
Montés
13. Palais Villalcázar
14. Palais des Comtes de Buenavista
Jara
oo
15. Maison Yedra
de Pablo Picasso
Feij
Lanuza
ano
a
Ar
ca
alaman
Calle S
Áng
e
Callle
s
HUERTO DE
LOS CLAVELES
MonumentsArret
sites
oyo
de
d’intérêt
lo
Río
MARTIRICOS
ida
N-331
Avenida
Martiricos
Ave
n
Comp
ás de
Victori
Am
a
arg
ura
ANTEQUERA 58 km
Toledo
Lonja
Puerto
Pesquero
100
200 m
CARTOGRAFÍA: GCAR, S.L. Cardenal Silíceo, 35
Tel. 914 167 341 - 28002 MADRID - AÑO 2005
[email protected]
Dans la partie ancienne de la
ville, l’ensemble formé par
l’Alcazaba (1) et le Château de
Gibralfaro (2), est sans doute le
monument arabe le mieux
conservé. Fondé par les
Phéniciens et reconstruit comme
ouvrage de défense de la ville
par l’émir Badis, le château se
dresse sur la hauteur la plus
élevée et communique avec
l’Alcazaba par un chemin
fortifié.
Comme palais-forteresse des
gouverneurs, l’Alcazaba était
aussi reliée à la ville par un
ensemble de murailles.
Aujourd’hui, nous accédons à
son enceinte intérieure par la
tour du Christ (torre del Cristo)
pour visiter le Patio de Armas et
la Tour. Par la Puerta de los
Église de Saint Jean. Málaga
Cuartos de Grenade nous
arrivons à l’enceinte supérieure
où se trouvent le donjon et le
palais, une partie datant du
XIe siècle et l’autre des XIIIe et
XIVe siècles contient dans ses
salles la section d’archéologie du
musée de Málaga.
À proximité, en suivant la rue de
la Alcazabilla entre les cyprès et
les bougainvillées parfumées,
nous trouvons le théâtre romain
(3) et tout près, l’édifice de
l’ancienne Douane (4) et la
Cathédrale (5), que les Rois
Catholiques firent construire sur
l’emplacement de l’ancienne
mosquée. Les travaux
commencés selon un projet de
Diego de Siloé durèrent trois
siècles. L’édifice a trois nefs et la
plupart des stalles du choeur ont
été sculptées au XVIIe siècle par
Pedro de Mena.
L’église du Sagrario (6), avec
son portail isabelin et son
magnifique retable, et bien
Cathédrale. Málaga
Alcazaba. Málaga
Église du Sacré Coeur. Málaga
d’autres monuments comme les
églises Santiago (7), San Juan (8),
de los Mártires (9), le Cristo de
la Salud (10) et le sanctuaire de
la Victoria (11), ainsi que des
édifices civils tels que la casa de
Mena (12) et le palais Villalcázar
(13) doivent être compris dans la
visite touristique du centre de la
ville. Visite qui sera complétée
par celle du palais des comtes
de Buenavista (14) et de la
maison de Pablo Picasso (15) sur
la place de la Merced.
Aspect urbain
Cependant, le véritable attrait
de Málaga réside dans les rues
et les places de la vieille ville.
Une promenade dans ses jardins
nous rend toute l’effluve de la
culture arabe tandis que le parc,
près du port, constitue un grand
musée naturel contenant des
espèces exotiques du monde
entier et hébergeant, à son tour,
une délicate enceinte musicale.
Au centre de la ville, le pasaje
de Chinitas recueille l’ambiance
populaire pleine de
réminiscences folkloriques.
Mairie
Maison du Consulat
Le “Cenachero”
Place de Cánovas del Castillo
12
Port de Málaga
Zahara
Villamartín
Bornos
Prado del Rey
Embalse
de Bornos
El Bosque
344
Benamahoma
Grazalema
Villaluenga
PARQUE NATURAL
SIERRA DE GRAZALEMA
Embalse de
Algar los
Hurones
Embalse del
Guadalcacín
Benaoján
Jimena de Líbar
Ubrique
Gaucín
El Jautor
San Luis de Sabinillas
381
PARQUE NATURAL
DE LOS ALCORNOCALES Los
Barrios
Embalse de
Charco-Redondo
Punta de
Tarifa
San Pedro
A-7 de Alcántara
Estepona
Puerto Banús
enad
Ens
MÁLAGA
357 Campanillas
Cártama Alhaurín
de la Torre
Málaga
Macharaviaya
El Palo
Ensenada
de Málaga
Torre del Mar La Caleta
Rincón de
la Victoria
Torrox Nerja
Punta de
Vélez Málaga
Torremolinos
Benalmádena
2005
Punta de Torremolinos
Arroyo de la Miel
Fuengirola
Punta de Calaburra
Aqueduc. Maro
arbella
a de M
Punta Chullera
Sotogrande
San Roque
Facinas
El
Lentiscal Pedro
Valiente
AP-7
Almogía
Alhaurín
Monda el Grande
Mijas
Ojén
Marbella
Salares Canillas de Albaida
Archez Cómpeta
Benamargosa
Cútar
Frigiliana
Comares
Benamocarra
El Borge
Sayalonga
Totalán AlmácharVélezAlgarrobo
Maro
Manilva
del Tesorillo
Guadiaro
Algeciras
Benahavís
Casares
Embalse de
Guadarranque San Martín
Tolox Coín
339
Jubrique
341
Embalse de
Barbate
Parauta
Istán
Algatocín
Jimena de
la Frontera
Alozaina
PARQUE NATURAL
A-45 MONTES DE MÁLAGA Viñuela
Pizarra
El Burgo
Ronda Yunquera
PARQUE NATURAL
SIERRA DE LAS NIEVES
Atajate
Benadalid
Casabermeja
Cuevas Ardales El Chorro
del Becerro
Álora
Carratraca
Setenil de
las Bodegas
339
Arriate
Montejaque
Bahía
de
Algeciras
La Línea de la Concepción
Gibraltar
Punta de Europa
340
Mijas
Tarifa
Itinéraire
du littoral
Si nous prenons comme point
de départ la partie la plus
orientale, à la limite entre les
provinces de Grenade et de
Málaga, nous trouverons au
km 297 de la route N-340, le site
naturel de Maro-Cerro Gordo,
un promontoire impressionnant
avec une tour et de grandes
falaises couvertes de lentisques
que survolent une multitude de
mouettes.
De Nerja à Tarifa, l’itinéraire de
la côte le long de la Costa del
Sol propose au voyageur cent
quatre-vingt kilomètres de
littoral, avec tous les attraits de
la mer ou dérivés de la nature
dans les parcs naturels
limitrophes.
14
Très proche, Nerja et son très bel
ensemble urbain d’architecture
populaire, ses plages entre les
rochers, son “Balcón de Europa”
surplombant la mer et sa
célèbre grotte, la “catedral
prehistórica”, avec près de deux
kilomètres de parcours
accessible au public entre
d’énormes voûtes, des figures
fantasmagoriques et des
peintures rupestres du
paléolithique.
15
340
En suivant la même route
jusqu’à Torre del Mar (21 km),
nous traversons les zones
côtières de localités de
La Axarquía comme Torrox et
Algarrobo où nous pouvons
visiter un site archéologique
romain à l’embouchure du río
Torrox et déguster les vins de la
région dans toute leur gamme
de saveurs (de sec à doux). Torre
del Mar connaît aujourd’hui un
impressionnant développement
touristique et rappelle bien peu
la ville fortifiée qui fut jadis
comme la vigie de Vélez
Málaga. A proximité se trouve
l’intéressant site archéologique
phénicien de Toscanos et la
Nécropole du Jardin, à
l’embouchure du Vélez.
balnéaire typique de Málaga,
avec une très belle plage aux
eaux tempérées.
Située à l’embouchure du
Guadalmedina et du
Guadalhorce, au centre d’une
baie largement ouverte, Málaga
conserve depuis l’antiquité sa
vocation maritime, avec son
port, son paseo maritimo, sa
promenade dédiée à l’immortel
Picasso et ses plages bien
connues du Palo.
Partant de Málaga, authentique
capitale de toute la Costa del
Sol, nous allons à la rencontre
de plages et de lieux qui ont
connu le plus grand
développement touristique de
l’Espagne des trente dernières
Benalmádena
le quartier des pêcheurs de
La Carihuela avec ses restaurants
spécialisés dans le “pescaíto
frito” (friture de poissons) en
sont aujourd’hui les principales
curiosités.
Toujours en longeant la côte
nous arrivons à Rincón de la
Victoria, situé à 18 km, station
Málaga
Torremolinos atteignit dans
les années 70 un rythme
d’expansion accéléré qui
aboutit à un phénomène de
massification. Cette situation
facilita l’essor d’autres localités
voisines de la côte.
Benalmádena, par exemple,
à 6 km, connaît aujourd’hui un
développement surprenant dans
la frange côtière et dans son
district d’Arroyo de la Miel.
Le port de plaisance, le casino
de Torrequebrada et le parc
d’attractions Tívoli, construit
sur le modèle de celui de
Plage de La Carihuela – Torremolinos
années. À 12 km se trouve
Torremolinos, véritable moteur
de cette expansion. Repeuplé
après sa conquête par les Rois
Catholiques en 1489, ce petit
port de pêche fit, paraît-il, ses
premiers pas dans l’industrie
touristique avec le Castillo del
Inglés, qui accueillit, dans les
années vingt, les anciens
combattants de la Première
Guerre mondiale. La Torre del
Homenaje (donjon), sa plage et
16
17
stagnation et offre une
infrastructure de grande qualité.
Une partie ancienne colorée et
lumineuse, l’entretien et la
propreté de ses rues et plages,
l’étonnante variété et
l’importance de ses lotissements
font que son ensemble soit
connu comme le triangle d’or
pour le volume de la richesse qui
s’y produit. Sont bien connus le
Puerto Banús, fréquenté par des
magnats des finances et de
l’industrie du monde entier et
les plages de San Pedro de
Alcántara, annexé aujourd’hui à
Marbella.
Copenhague, offrent toute une
gamme d’activités sportives, de
loisirs et de spectacles.
Fuengirola est un autre exemple
de ville animée et ouverte au
tourisme de soleil et de plage.
À signaler ses vestiges
historiques, le château de
Sohayl, les thermes et la villa
romaine, un intéressant musée
de peinture sur la mitoyenneté
des édifices, sans oublier une
excursion obligatoire à Mijas,
village de montagne d’une
grande originalité.
À proximité se trouvent Istán,
source de la Costa del Sol et
Ojén, paradis écologique.
Estepona, la Astapa des
Phéniciens, fut au Moyen Âge,
protagoniste d’importantes
batailles navales et terrestres.
Abritée des vents par la Sierra
Bermeja, de construction
typiquement
méditerranéenne,la ville
possède un très bon port de
plaisance et la seule plage
naturiste de la Costa del Sol:
Costa Natura, dans l’arroyo
Vaquero.
Port de plaisance. Fuengirola
Marbella, à 50 km environ de
Málaga, est sans doute le
principal pôle d’attraction
touristique international de la
Costa del Sol. Au pied de la
Sierra Blanca, au creux d’une
baie, la ville a dépassé dans son
développement la période de
Avant d’arriver à Manilva,
sentinelle de la côte, à travers
de lotissements et de plages
accueillantes, nous bifurquerons
au km 146 de la N-340 pour
nous rendre à Casares.
Après 14 km d’ascension nous
18
Puerto Banús. Marbella
forteresse, Casares a été déclaré
ensemble historico-artistique et
l’on doit en signaler l’église de
l’Encarnación, la tour de la Sal et
la zone archéologique.
Manilva, à 94 km de Málaga,
continue à cet itinéraire du
littoral avant d’arriver à
Sotogrande. Situé sur une
colline d’où il domine les 7 km
de plage de la commune,
Manilva possède un château et
les plages de Sabinillas autour
desquelles a été créée une
zone de loisirs comprenant
lotissements, terrains de golf
et un port de plaisance à
proximité.
Port de plaisance. Sotogrande
atteindrons ce bourg de
montagne où naquit Blas
Infante, père de l’andalousisme.
Fondé par ordre de Jules César
et dominé par une ancienne
doté d’un service régulier de
transbordeurs en liaison avec le
nord de l’Afrique. Sur la Plaza
Alta se dresse l’église de Nuestra
Señora de la Palma, du
XVIIIe siècle. Des compétitions
de plongée sous-marine et de
voile sont organisées sur
certaines plages comme celle de
El Rinconcillo. Enfin, la Costa
del Sol s’achève à Tarifa, dont
les eaux baignent les belles
falaises.
San Roque possède un centre
ville ancien déclaré monument
historique et artistique.
La commune de La Línea de
la Concepción se trouve
quelques kilomètres plus bas.
À la frontière de Gibraltar,
La Línea est une ville de musées,
abritant deux belles plages.
Celle de Poniente est tournée
vers la baie, alors que celle de
Levante est ouverte à la
Méditerranée. La ville principale
de la baie est Algésiras, l’un des
ports les plus actifs d’Europe,
Rue San Felipe. San Roque
Casares
20
21
Embalse de
359
Guadalhorce Antequera
Almargen
Villanueva
de Valle de
Cañete Embalse
2005
Vilanueva de
Guadalteba Abdalejís
de Cauche
La Muela
342 Alcalá
la Real
Olvera
Periana
la Concepción
del Valle
Riogordo
A-45
Algodonales
Alcaucín
Embalse del Conde
Villamartín
Alháquime
de Guadalhorce
Colmenar
Zahara
El Gastor
Cuevas Ardales El Chorro
Bornos
Casabermeja PARQUE NATURAL Viñuela Salares Canillas de Albaida
Setenil de
MONTES DE MÁLAGA
Embalse
del Becerro
Archez Cómpeta
las Bodegas
Álora
de Bornos Prado del Rey
Comares Cútar El Borge
339
Almogía
Frigiliana
Carratraca
Arriate
Benamahoma
Sayalonga
El Bosque
Pizarra
Almáchar VélezAlgarrobo
El Burgo
Montejaque
Maro
344
MÁLAGA Macharaviaya Málaga
Grazalema
340
357
Campanillas
Ronda Yunquera
Nerja
Torre
del
Mar
PARQUE NATURAL Villaluenga
La
Caleta
Torrox
Alozaina
Benaoján
SIERRA DE GRAZALEMA
Cártama Alhaurín
El Palo Rincón de
Punta de
Jimena de Líbar Parauta
Ubrique
de la Torre
Ensenada la Victoria
Vélez Málaga
PARQUE NATURAL Tolox Coín
Embalse de
Algar los
de Málaga
SIERRA DE LAS NIEVES
Hurones
Torremolinos
Alhaurín
Benadalid Atajate
Embalse del
Istán
Guadalcacín
Monda el Grande
Benalmádena
339
Punta de Torremolinos
Mijas
Algatocín Jubrique
Ojén
Arroyo de la Miel
341
Alcalá de
los Gazules
AP-7
Jimena de
la Frontera
Embalse de
Barbate
El Jautor
Embalse de
Guadarranque
381
Casares
A-7
San Luis de Sabinillas
San Martín
del Tesorillo
Guadiaro
PARQUE NATURAL
Embalse de
DE LOS ALCORNOCALES Charco-Redondo
Facinas
Fuengirola
Marbella
Benahavís
Gaucín
Los
Barrios
Algeciras
El Lentiscal Pedro
Valiente 340
Estepona
Puerto Banús
Punta
San Pedro
de Calaburra
de Alcántara
arbella
enad
Ens
a de M
Manilva
Punta Chullera
Sotogrande
San Roque
Bahía
de
Algeciras
La Línea de
la Concepción
Gibraltar
Punta de Europa
(XVIIe siècle). Autrement dit:
”Bonnes eaux et airs salubres,
terre de bon élevage du ver à
soie et abondante en raisin et
vin”. Ces terres de l’est de
Málaga s’étendent jusqu’aux
sierras d’Alhama, Tejera et
Almijara dans la province de
Grenade.
Tarifa
de
Itinéraire
La Axarquía
En suivant les traces du grand
voyageur Ibn Batuta au
XIVe siècle, nous pénétrons dans
La Axarquía. L’histoire de cette
contrée nous apporte des
arômes du legs “andalusí” car ce
“De buenas aguas y aires
saludables, tierra de muy buena
cría de seda y de mucha pasa y
mosto” telle était La Axarquía
pour Henriquez de la Jorquera
22
Revenant à la côte, nous
découvrons Torre del Mar,
enclave touristique très
développée et de là, à quelques
kilomètres à l’intérieur, nous
accéderons à Vélez Málaga qui
fut la Mainoba des Romains et
qui est aujourd’hui la principale
localité de La Axarquía.
fut dans cette zone qu’eut lieu
la dernière bataille gagnée sur
les troupes chrétiennes par le
royaume de Grenade avant
d’être conquis définitivement
par les Rois Catholiques.
De là, on peut observer que
la contrée se situe dans un
gigantesque amphithéâtre de
Laissant derrière nous les plages
d’El Palo et de Pedregalejo nous
arrivons au Rincón de la
Victoria, station balnéaire très
fréquentée par les habitants de
Málaga et dont les eaux sont
bien connues pour la pêche
côtière de “chanquetes”,
anchois, sardines et autres
espèces que l’on déguste
généralement frits sur la plage
même. De là et après avoir visité
la grotte del Higueron et ses
peintures rupestres, nous
prendrons une route locale qui
nous conduira à Macharaviaya
où naquirent les Galvez,
conquérants et mécènes.
Cómpeta
23
plus de mille kilomètres carrés,
grand cirque de terrain
montagneux qui descend
vers la mer.
fameuses “chapelles de rue”.
En architecture civile, la maison
de Cervantes et l’Hôpital San
Marcos sont les édifices les plus
intéressants d’un ensemble
historique qui mérite d´être
découvert et admiré pour sa
richesse artistique.
Vélez Málaga est le point de
départ d’un itinéraire qui
comprend de nombreux petits
villages enchanteurs. Vers
l’ouest il nous conduira par
Benamocarra et Benamargosa à
Comares, situé au sommet de la
montagne et qui conserve son
caractère typiquement
musulman avec ses rues étroites
et en pente; à Viñuela et ses
sites archéologiques qui vont du
néolithique à l’époque romaine
et à Alcaucín avec son château
et ses bains. Dans les environs,
nous trouverons Cútar, El Borge
et Almáchar avec leurs pressoirs
et leurs fruits subtropicaux.
Sur le mont Veas, le château ou
forteresse de Vélez Málaga
donne son nom à la ville dont la
partie ancienne est considérée
ensemble historico-artistique et
est dominée par l’église
Et de Nerja, vers le nord jusqu’à
Frigiliana, la Numance andalusí
avec sa nécropole préhistorique
du Cerrillo de las Sombras et sa
géographie abrupte qui joua un
rôle si important dans la
rebellion des Maures. Cette
localité conserve une des plus
pures structures arabes de
La Axarquía.
Villages dans lesquels la nature
modèle ses paysages les plus
impressionnants, comme à
Cómpeta avec son élégante tour
et son hameau hétéroclite, ou à
Canillas, entre les vallées des
ríos Vélez et Rubite. Sur la côte,
Torrox, berceau d’Al-Mansur et
de l’industrie de la soie à
l’époque arabe et Nerja, déjà à
la limite orientale de la Costa
del Sol, et sa belle urbanisation,
ses plages et sa célèbre grotte
dolomitique.
Frigiliana
Grotte de Nerja
Vers l’est, en suivant un paysage
de collines et de fermes
blanches, le voyageur se
trouvera ébloui par l’apparition
de jolis petits villages
d’architecture arabe où il
découvrira les traces d’un passé
mauresque comme dans les
minarets d’Archez et de Salares
et celles d’une religiosité
différente dans le cimetière
circulaire de Sayalonga, la
chapelle de San Sebastián à
Algarrobo et la Semaine Sainte
de Riogordo.
paroissiale Santa María la Mayor,
édifice gothique-mudéjar
construit sur l’ancienne
mosquée.
En ce qui concerne l’architecture
religieuse, il faut signaler aussi
le couvent de San Francisco, et
ceux des Clarisses et des
Carmélites, les églises San Juan
Bautista et San José de la
Soledad, sans oublier les
24
25
Campillos
Bobadilla
Almargen
Embalse de
Olvera
Algodonales
Villamartín
Espera
Prado
del Rey
Bornos
Zahara
Alcalá
del Valle
Alháquime
El Gastor
Setenil de
las Bodegas
339
Embalse Benamahoma
Grazalema
344 de Bornos
Embalse del
Guadalcacín
San José
del Valle
SIERRA DE GRAZALEMA
Ubrique
Jimena
Atajate
Embalse de
de Líbar
Algar los
Hurones
Cortes de
Benadalid
la Frontera
Jubrique
Algatocín
Jimena de 341 Gaucín
la Frontera
Casares
Alcalá de
los Gazules
El Jautor
Embalse de
Celemín
381
PARQUE NATURAL
DE LOS ALCORNOCALES
Embalse de
Charco-Redondo
San Martín
del Tesorillo
Guadiaro
Los
Barrios
Istán
339
AP-7
Estepona
Algeciras
Pedro
Valiente
Punta de
Tarifa
Coín
Almogía
en
Ens
Periana Alcaucín
Viñuela Salares Canillas de Albaida
Archez Cómpeta
Benamargosa
Cútar
Frigiliana
Comares
Benamocarra Sayalonga
El Borge
Totalán AlmácharVélezAlgarrobo
Maro
PARQUE NATURAL
MONTES DE MÁLAGA
MÁLAGA
Málaga
Macharaviaya
357 Campanillas
Cártama Alhaurín
de la Torre
Alhaurín
Monda el Grande
Mijas
Ojén
Puerto Banús
San Pedro
de Alcántara
arbella
Colmenar Riogordo
Casabermeja
Fuengirola
Marbella
El Palo
Ensenada
de Málaga
Torre del Mar
Rincón de
la Victoria
La Caleta Torrox Nerja
Punta de
Vélez Málaga
Torremolinos
Benalmádena
Punta de Torremolinos
Arroyo de la Miel
Punta de Calaburra
eM
ada d
Manilva
Punta Chullera
Sotogrande
San Roque
La Línea de la Concepción
Facinas
El Lentiscal
PARQUE NATURAL Tolox
SIERRA DE LAS NIEVES
Benahavís
San Luis de Sabinillas
Embalse de
Guadarranque
Yunquera
Alozaina
2005
Villanueva
de Cauche
A-45
Vilanueva de
la Concepción
Pizarra
Parauta
A-7
Embalse de
Barbate
Embalse del Conde
de Guadalhorce
El Burgo
Ronda
Benaoján
Cañete
la Real
Embalse de Valle de
Guadalteba Abdalejís
Cuevas Ardales El Chorro
del Becerro
Álora
Carratraca
Montejaque Arriate
El Bosque
Arcos de la PARQUE
NATURAL Villaluenga
Frontera
342
359
Antequera
Guadalhorce
Bahía
de
Algeciras
Gibraltar
Punta de Europa
Itinéraire des Villages blancs
340
Situés dans les provinces de
Málaga et de Cadix, à cheval
entre l’Atlantique et la
Méditerranée, dans un territoire
montagneux où confluent le
système Bétique, la serranía de
Ronda et la sierra de Cadix, les
Villages blancs constituent un
des plus beaux itinéraires de
l’architecture andalouse.
Tarifa
permettent de dominer le
paysage et leur apparition à
l’horizon comme de grosses
taches blanches sur un fond de
chênes, de chênes-lièges, de pins
et de sapins, donnent à leurs
structures urbaines un caractère
très particulier.
Rues étroites et en pente,
couloirs d’entrée aux cours et
maisons, petits arcs étayant les
façades et couvertures de tuiles
sur les murs blanchis à la chaux,
Leur emplacement
géographique sur des sommets,
des versants ou des brèches qui
Espera (Cadix)
26
27
Tajo de Ronda
forment un ensemble d’une
grande singularité qui se groupe
souvent autour du château
dominant pour leur condition
de villages frontaliers dans la
lutte médiévale entre arabes et
chrétiens.
On peut suivre plusieurs
itinéraires et Ronda est un bon
point de départ. Cette ville
d’origine celte est bâtie à plus
de sept cents mètres de hauteur
sur une sorte de plateforme
entaillée par un impressionnant
ravin qui la divise en deux. La
partie ancienne conserve en bon
état plusieurs portes d’entrée de
la ville comme celle d’Almocábar
(XIIIe siècle), celle de Los Molinos
qui donne accès à la médina
arabe et celle de Carlos V.
Le quartier de San Francisco
Ronda
conserve tout son tracé andalusí
et dans la partie basse de la ville
se trouvent les bains arabes avec
leur structure presque intacte
(XIIIe-XIVe siècle). Á tout cela il
faut ajouter un patrimoine
impressionnant de plus de
soixante-dix édifices ornés de
blasons dont le palais de
Salvatierra et les casas del
Gigante, de Mondragón et del
Rey Moro. Parmi les monuments
religieux les plus remarquables,
citons l’église Santa María la
Mayor, le couvent de Santo
Domingo et le minaret de San
Sebastián. Enfin ne pas oublier
de visiter la Plaza de Toros (les
arènes), une des plus anciennes
d’Espagne, dont l’origine
remonte à Philippe II. À 12 km
Palais du Marquis de Salvatierra.
Ronda
29
pour ressortir neuf kilomètres
plus bas dans la grotte del Gato
près de Benaoján, localité qui
possède une tour-vigie, l’église
du Rosario et la grotte de la
Pileta où l’on peut voir des
peintures rupestres du
paléolithique.
Arènes de Ronda
se trouve la cité romaine
d’Acinipo appelée aussi Ronda
la Vieja qui date du IIe siècle.
De Ronda, la route méridionale
nous conduit à Montejaque et à
la grotte del Hundidero, où les
eaux du Gaduares disparaissent
En traversant le río Guadiaro
on accède à Jimena de Libar
qui a un ancien château
romano-arabe. Continuons par
Atajate, et nous visiterons
successivement Benadalid qui
possède le château le plus
ancien de la contrée; Algatocín
et ses ruines romaines et Cortes
de la Frontera qui a une
magnifique place ornée de
Algatocín
blasons, l’église Nuestra Señora
del Rosario, la casa de los
Valdenebro et l’Hôtel de ville.
La route du nord et de l’ouest
nous mène à Setenil de las
Bodegas, où l’architecture
populaire se fonde avec le
milieu environnant à travers ses
maisons creusées dans le flanc
de la montagne. Les monuments
les plus représentatifs sont la
forteresse du château de
l’époque musulmane et l’église
de l’Encarnación de style
gothique. De là, en passant par
Alcalá del Valle et Alhaquime,
nous arriverons à Olvera.
La localité émerge telle une
grande pyramide blanche
couronnée par le château arabe
du XIIe siècle et à côté l’église
San José. À proximité, le
peñon de Zaframagón est une
importante réserve écologique.
Zahara de la Sierra
En allant vers l’ouest nous
arriverons à Algodonales,
entouré d’oliveraies et de
huertas qui contrastent avec la
blancheur de ses maisons.
Nous prendrons ensuite la route
de Zahara de la Sierra, fondée
au VIIIe siècle par les Arabes et
classée aujourd’hui monument
national. Les rues typiques
tracées en dénivellement,
l’église Santa María de Mesa de
style baroque et le château
arabe (XIIe siècle) d’où l’on jouit
d’une vue splendide sur le Parc
naturel de Grazalema en
justifient pleinement la visite.
Sur le chemin de Grazalema, un
sentier, à droite, conduit à la
Garganta Verde et à sa grotte
impressionnante connue comme
la Ermita de la Garganta. Après
avoir monté le col de Las
Palomas (1.357 mètres
d’altitude) nous arrivons à
Grazalema, entouré par les
sierras del Pinar et del Endrinal.
Olvera
31
Grazalema
Lieu occupé jadis par les
Romains puis par les Arabes.
Son patrimoine artistique est
constitué par les églises de
l’Encarnación et de l’Aurora
(XVIIe siècle).
En passant par Villaluenga del
Rosario, le village le plus élevé
de la contrée, nous atteignons
Ubrique, accroché à la paroi
presque verticale de
l’Algarrobal. Localité renommée
pour ses travaux de
maroquinerie, Ubrique possède
un important patrimoine
religieux avec l’église San
Antonio (XVIe siècle), le couvent
des Capucins, l’église Nuestra
Señora de la O et l’église San
Pedro, aujourd’hui Bibliothèque.
Sur le chemin d’El Bosque se
trouve Benamahoma et son
pinsapar, sapinière endémique
qui survit dans des enclaves très
localisées. El Bosque, blanc et
lumineux, est un joli village aux
environs duquel on peut
pratiquer la pêche à la truite et
le vol libre.
Arcos de la Frontera
Villamartin, objectif suivant de
notre itinéraire, présente
d’intéressants spécimens
Bornos
Laissant à droite la route d’accès
à Espera, joli village de
montagne, nous arriverons à
Arcos de la Frontera, point final
de notre itinéraire et prototype
des “villages blancs”. Occupé
successivement par les Romains,
les Wisigoths et las Maures,
Arcos possède une partie
ancienne des plus spectaculaires.
Les monuments à visiter sont
nombreux; citons entre autres:
l’église Santa María (XVe siècle)
de style gothique-mudejar, le
château de los Duques, ancienne
résidence des émirs, la casa de
Belén; les couvents de San
Francisco, San Agustin et de
l’Encarnación, ainsi que les
églises San Pedro, de la Caridad,
San Juan de Dios et de la
Misericordia.
d’architecture civile –Palais de
los Rios, casa de los Topetes– et
religieuse –églises de las
Virtudes (XVIe siècle), San
Francisco et de las Angustias–.
Avant d’arriver à Bornos, nous
pourrons visiter les ruines
romaines de Carissa Aurelia et le
barrage du même nom. Le
patrimoine monumental de la
localité comprend le châteaupalais des Ribera, la casa de
Ordóñez et un ensemble
d’architecture religieuse
réunissant l’église Santo
Domingo (XVIe siècle), le collège
de La Sagra, la chapelle du
Calvario et le couvent du Corpus
Cristi.
33
Laguna de
Fuente de Piedra
431
Campillos
Bobadilla
Almargen
Embalse de
La Muela
Olvera
Algodonales
Villamartín
342 Alcalá
del Valle
Guadalhorce
Embalse de Valle de
Guadalteba
Embalse del Conde Abdalejís
de Guadalhorce
Cañete
la Real
Archidona
359
Antequera
Vilanueva de
la Concepción
2005
Villanueva
de Cauche
A-45
Colmenar Riogordo
Periana Alcaucín
Alháquime
Ardales El Chorro
El Gastor
Cuevas
Casabermeja PARQUE NATURAL Viñuela Salares Canillas de Albaida
Setenil de
MONTES DE MÁLAGA
del Becerro
Álora
Cútar Benamargosa Archez CómpetaFrigiliana
las Bodegas
339
Bornos
Almogía
Prado del Rey
Comares
Carratraca
Benamocarra Sayalonga
Arriate
El Borge
Benamahoma
El Bosque
Pizarra
Totalán AlmácharVélezAlgarrobo
El Burgo
Montejaque
Maro
344
MÁLAGA
Grazalema
Málaga
340
357
Macharaviaya
Campanillas
Yunquera
Ronda
Villaluenga
Torre
del
Mar
PARQUE NATURAL
La Caleta Torrox Nerja
Alozaina
Benaoján
SIERRA DE GRAZALEMA
El Palo
Cártama Alhaurín
Rincón de
Punta de
Jimena de Líbar Parauta
Ensenada
Ubrique
de la Torre
Vélez Málaga
PARQUE NATURAL Tolox Coín
Embalse
de
de Málaga la Victoria
Algar los Hurones
SIERRA DE LAS NIEVES
Embalse del
Torremolinos
Alhaurín
Benadalid Atajate
Guadalcacín
Istán
Monda el Grande
Benalmádena
339
Punta de Torremolinos
Mijas
Algatocín Jubrique
Ojén
Arroyo de la Miel
Embalse
de Bornos
Zahara
341
Alcalá de
los Gazules
Embalse de
Barbate
El Jautor
Fuengirola
Marbella
Benahavís
Gaucín
AP-7
Casares
Jimena de
la Frontera
A-7
San Luis de Sabinillas
Embalse de
Guadarranque
San Martín
del Tesorillo
Guadiaro
381
PARQUE NATURAL
DE LOS ALCORNOCALES
Embalse de
Charco-Redondo
Los
Barrios
Estepona
El Torcal de Antequera
Puerto Banús
Punta
San Pedro
de Calaburra
de Alcántara
arbella
a de M
enad
Ens
Manilva
Punta Chullera
Sotogrande
San Roque
La Línea de la Concepción
Facinas
Algeciras
El Lentiscal Pedro
Valiente 340
Bahía
de
Algeciras
Gibraltar
Punta de Europa
Tarifa
du Guadalhorce
Itinéraire
à Antequera
En suivant le cours du
Guadalhorce, la route
d’Antequera à Málaga
traverse des sites d’une
grande et singulière
beauté.
34
En prenant Málaga comme
point de référence, nous nous
dirigerons vers les villages de
La Hoya par la route dite du
“azahar” (la fleur de l’oranger)
qui commence par Alhaurín el
Grande, localité à laquelle nous
accéderons soit par la côte soit
par Cártama. Alhaurín, la Lauro
Nova des Romains, possède des
vestiges d’anciennes civilisations
(ibères, tyriens, phéniciens,
35
Álora (à 34 km) par un chemin
bordé de citronniers. La localité,
située au pied de collines,
comprend une succession de
côtes qui nous mènent au
château arabe d’où l’on
contemple la vallée du
Guadalhorce dans toute son
étendue. De là on peut
effectuer deux excursions très
intéressantes; la première à
Carratraca et son établissement
thermal du XIXe siècle et à
Ardales, sur les bords du río
Turón, qui a un château
médiéval.
Antequera
romains). Située sur le versant
nord de la sierra de Mijas et
orientée vers la vallée du
Guadalhorce, la localité a
comme monuments les plus
importants l’Hôtel de Ville,
l’église de l’Encarnación et le
palais de Montellano.
La Semaine Sainte y est célébrée
avec un éclat particulier, les
confréries de los verdes et los
moraos rivalisant avec leurs
“pasos” processionnels.
La seconde nous conduira aux
ruines de Bobastro (une église
mozarabe creusée dans la roche)
et aux gorges del Chorro avec
leur paysage impressionnant et
leurs grottes qui conservent des
peintures rupestres.
Grotte de Menga. Antequera
À 7 km, Coín, appelée la ville du
beau château par Ibn Batuta, a
de belles églises et fontaines,
une grande tradition dans
l’artisanat de la poterie et la
légende de l’apparition sur ses
terres de la Vierge de la
Fuensanta (XVe siècle).
Nous continuerons notre
itinéraire en revenant vers la
gare de Cártama pour arriver à
36
Ardales
Nous reviendrons à Álora pour
nous diriger vers Antequera
(34 km). Situé sur la route de
Séville à Grenade au carrefour
de celle de Málaga à Cordoue,
Antequera est le véritable coeur
de l’Andalousie. Ce fut le point
de rencontre de toutes les
civilisations depuis les temps
préhistoriques. C’est ainsi que la
ville possède un des ensembles
monumentaux les plus riches
d’Andalousie.
La cité des églises blanches et
gongorines (Gerardo Diego)
qui fut la Madina Antakira
presque inexpugnable sous la
domination arabe, nous invite à
visiter sa Porte de Grenade, son
Arco de los Gigantes et son
château.
L’héritage chrétien, très important,
est représenté par l’église
collégiale Santa María la Mayor,
les églises San Sebastián, Santo
Domingo, San José, San Pedro, de
l’Encarnación et del Carmen entre
les plus dignes d’éloge. À signaler
aussi le Musée municipal qui
abrite de bonnes collections de
peinture, sculpture et orfèvrerie.
À 13 km vers le sud, le Torcal de
Antequera est un des sites les
plus spectaculaires d’Andalousie.
Sur une étendue de plus de
mille hectares, l’érosion du
temps et des eaux a donné des
formes invraisemblables à la
roche de ce Parc naturel formé
par un massif karstique d’une
impressionnante beauté.
37
et
Loisirs
spectacles
La zone du littoral, de Nerja à
Sotogrande, se caractérise par
une forte densité d’hôtels,
appartements et villas
touristiques, campings, tandis
qu’à l’intérieur ce sont surtout
les installations de tourisme
rural et les petits hôtels qui sont
les plus nombreux. Pour obtenir
des renseignements détaillés,
s’adresser aux bureaux
d’information touristique.
Hébergement
La Costa del Sol dispose d’un
grand nombre d’hôtels,
paradores, appartements et
villas touristiques, maisons
rurales et campings qui
permettent au voyageur de
trouver le logement qui lui
convient et correspondant à ses
possibilités. La haute saison se
situe dans les mois de juillet à
septembre, pendant lesquels les
réservations sont nécessaires.
La gastronomie
le trouve dans de multiples
préparations avec différents
poissons et fruits de mer.
L’Andalousie est considérée
depuis des siècles comme un
pays de cultures, la reine du
commerce maritime et la porte
des Indes. Ses contrastes et ses
variétés de sols et de climats ont
favorisé la création d’une cuisine
aussi variée que riche en saveurs.
Les soupes froides ou gazpachos
prennent toute leur importance
dans cette région, surtout dans
la contrée de La Axarquía.
À Antequera, la “porra”, sorte
de gazpacho concentré, est très
appréciée. La riche huerta de
Vélez Málaga permet la
confection de plats très variés
tels que l’”ajoblanco” (soupe à
l’ail), l’”ajobacalao”, la “sopa de
Maimones”, la “ropa vieja”
(sorte de miroton). En pâtisserie,
les “tortas de aceite” (galettes à
l’huile) et les “mostachones”
sont bien connus.
Des luxueux restaurants de
Marbella aux bistrots populaires
de Calahonda ou à la cuisine
rustique de La Axarquía et des
Villages Blancs, la gastronomie
de la Costa del Sol conserve bien
vivante l’influence des cultures
précédentes. Le goût phénicien
pour les salaisons, le penchant
romain pour l’huile et l’ail et
surtout celui de la cuisine arabe
qui fit prospérer l’agriculture et
l’horticulture.
Le grand contraste qui existe
entre le littoral et l’arrière-pays
montagneux se manifeste aussi
dans la gastronomie. Le Málaga
du littoral est orienté vers la mer
et ses préférences vont aux
produits récemment pêchés et
élaborés avec une habileté
spéciale et unique comme le
pescaíto frito (petits poissons
frits ou grillés), les anchois
“victorianos”, le rouget, les
calmars et les brochettes de
sardines. Le riz occupe aussi une
place importante dans cette
cuisine méditerranéenne et on
38
Les produits naturels, le gibier
et le poisson occupent une
place importante dans la cuisine
des villages de montagne.
Les truites d’El Bosque, le civet
de lapin, les charcuteries, les
salades de céleri et les choux
39
sont quelques-unes
des particularités de la
gastronomie des Villages
Blancs.
“alfajores”, “batatillas” au miel
et même la soupe aux amandes
de Ronda sont quelques-unes
des friandises exquises que l’on
peut savourer dans toute la
région.
Nous trouvons aussi, surtout à
l’intérieur, une excellente cuisine
traditionnelle où abondent les
“potajes” (plat de légumes secs)
et les “pucheros” (sorte de potau-feu), les produits dérivés de
l’abattage du porc et de la
cuisine pastorale avec ses plats
simples préparés sur place,
tels que la “asadura a lo
pastoril” ou les “gachas”; sans
oublier le fromage de chèvre
d’Estepona.
Cette cuisine si appétissante ne
se manifeste pas seulement sur
la table du restaurant ou de la
maison particulière mais aussi à
l’heure de l’apéritif, du tapeo
qui exprime ce goût pour la vie
dans la rue qui pousse à la
conversation, aux rapports
personnels où brille le caractère
andalou. Tapeo qui, dans
l´agréable compagnie d’un bon
vin, expose dans les bars tout le
vaste répertoire culinaire plein
d’allégresse de cette terre du
Sud.
À tout cela nous devons ajouter
l’influence des cultures arabe et
juive dans une riche, subtile et
splendide pâtisserie qui nous
transporte au monde sensoriel
des “Mille et une nuits”.
Les tartes, “mantecados”,
“polvorones” d’Antequera,
Raisins secs, grenades et figues
partant de ces côtes,
parcoururent tout l’Empire
romain et aujourd’hui, des
produits subtropicaux comme
l’avocat ou le corossol sont
cultivés dans la zone orientale
du littoral.
doux, font partie de
l’indispensable
accompagnement culinaire
de ces terres andalouses.
La gastronomie fait partie des
jouissances de la vie. Pour cela
les fêtes et célébrations qui lui
font allusion sont nombreuses.
La Fête de l’Ajoblanco
d’Almachar a lieu au mois
d’août, de même que celle de la
Moisson d’Antequera; le Día del
Pescaíto à Torremolinos; la Fête
de las Migas y de los Vinos de
Torrox, en décembre; la Fête de
la Virgen del Carmen dédiée à la
mer à Fuengirola en juillet et
celle de la Pasa dans la région
de La Axarquía en septembre.
Les vins accompagnent
avantageusement une si grande
variété de mets. Les crus de la
région sont les fameux vins doux
de Málaga. Le “moscatel”, le
“pajarete”, le “campanilla” et le
“pedrito” en sont quelques-unes
des variétés. Mais le voyageur
voudra sans doute déguster
aussi les vins de Jerez originaires
de la région voisine sans lesquels
le chateo (tournée des bars)
n’acquiert pas toute sa
signification. Le “fino” et le
“manzanilla”, plus clairs et
légers, l’”oloroso” ou
l’”amontillado”, plus colorés et
Fêtes et folklore
Sur la Costa del Sol les fêtes se
succèdent comme les grains d’un
chapelet. En observant un ordre
chronologique, la Semaine
Sainte est la première grande
célébration qui revêt une
importance spéciale à Málaga,
Ronda et Riogordo avec leur
traditionnelle mise en scène de
la Passion du Christ par les
habitants. Confréries, images,
porteurs, saetas, tout un
spectacle né de la foi religieuse
Les fruits aussi méritent une
mention particulière. Depuis des
temps immémoriaux, ils ont été
associés à la Costa del Sol.
40
41
grandes fêtes d’Estepona ou
celles de la Vierge du Carmen à
Fuengirola (juillet) auxquelles il
faut ajouter, sans date fixe,”El
día del Pescaíto” à Torremolinos.
Benalmádena célèbre aussi
spécialement une autre date
importante du calendrier
espagnol, celle du Corpus Christi
(Fête-Dieu).
qui trouble et impressionne.
À Arcos de la Frontera, “la
Bénédiction du Christ” à l’aube
du Vendredi Saint garde aussi
une signification spéciale.
Les Cruces de Mayo (Croix de
mai) au printemps, conservent
encore la tradition d’orner de
fleurs les places et autres lieux.
Casabermeja, Coín et Torrox
célèbrent encore cette fête
traditionnelle.
L’époque des récoltes est
également motif de festivités.
Antequera et Almachar ont en
août leurs fêtes de la Moisson et
de l’Ajoblanco, et Cómpeta
celles de l’Assomption.
En septembre, Vélez Málaga et
Torremolinos célèbrent San
Miguel. La fête de la “pasa”
(du raisin sec) prend une
signification particulière dans
les terres de La Axarquía,
notamment à Alcaucín et à
El Borge (septembre). Dans un
tout autre genre, nous devons
mentionner le Festival d’été de
Musique et de Danse de Nerja
au mois d’août et le Jour du
Touriste à Torremolinos au
début de septembre.
Les romerías (pèlerinages
comparables aux pardons
bretons) de profonde tradition
andalouse, ont leur meilleure
expression dans celles qui se
déroulent à Estepona et à Nerja
au mois de mai. La tradition
maritime donne lieu à des
festivités comme celles de San
Barnabé à Marbella (juin), les
Pour leur originalité et leur
relation avec la Méditerranée
nous citerons aussi les Fêtes des
Maures et des Chrétiens de
Benalauría, les premiers jours
d´août. Le cycle des festivités se
termine avec les fêtes du Rosario
de Fuengirola au début
d’octobre, celles de la Virgen de
los Rondeles à Casarabonela
Semaine Sainte
42
Culture et art
déjà en décembre, ainsi que
celles de las Migas y los Vinos de
Torrox et la fête de verdiales à
Málaga qui, le jour des Saints
Innocents, met fin aux
célébrations.
Toutes les manifestations
culturelles ont leur place dans
un cadre brillant sur la Costa del
Sol. La musique constitue une
partie importante de toutes les
ferias qui accueillent dans leurs
enceintes les interventions en
direct des meilleurs artistes.
Citons également le Festival de
Flamenco de Mijas en juillet, et
en août, celui de Flamenco de lo
Rancio à Ronda, celui d’Ojén et
la Feria de Málaga,
manifestation pleine de
couleurs avec participation
populaire où le folklore typique
occupe une grande place.
Pendant toute l’année, dans le
cadre de ses Cycles de Concerts:
”Bandas de Música”
(printemps), “Intérpretes
andaluces” (août), “Música
Joven” (automne) et “Jóvenes
Intérpretes” (décembre),
Málaga déploie une grande
activité musicale avec une
programmation prévue pour
tous les goûts. Nerja, avec son
Festival international de
Musique et de Danse qui se
déroule au mois de juillet dans
sa célèbre grotte préhistorique,
offre chaque année des
spectacles avec la participation
de grandes figures
internationales. C’est également
le cas de Ronda avec son Gala
folklorique international du
mois de septembre.
Les Verdiales et malagueñas
revêtent une signification
spéciale dans le folklore de la
région. Les verdiales sont
d’anciens fandangos qui
conservent aujourd’hui toute
leur vitalité et coloris et
prennent naissance dans la
commune de Verdiales dans les
monts de Málaga.
Ces chants sont accompagnés de
violons primitifs à deux cordes,
de guitares, cymbales,
tambourins et ustensiles
domestiques (bouteilles etc...).
Le son des castagnettes apporte
aussi le contrepoint aux voix des
interprètes.
Los Verdiales
43
Sports
Le cinéma a toujours eu une
importance spéciale sur la Costa
del Sol. On y tourne de
nombreux films et des metteurs
en scène et acteurs bien connus
résident dans ses stations
balnéaires. Fuengirola organise
une “Muestra” de Cinéma
spéléologique et Torremolinos
un Festival international de
Cinéma de Comédie,
manifestations qui ont lieu au
mois de janvier. Marbella a son
Concours de Cinéma amateur en
juillet; Ronda, sa Semaine de
Cinéma scientifique au mois
d’octobre et Puerto Banús a
inauguré récemment un autre
Festival international de
Cinéma.
Musée archéologique. Antequera
musée Picasso, le musée
archéologique, le musée Picasso,
provincial des Beaux-Arts, le
musée de la Cathédrale, celui
d’Art sacré, celui des Arts
populaires, celui de la Semaine
Sainte et l’Aquarium.
Le théâtre et la danse occupent
une place considérable dans la
programmation du Festival
international de Nerja, déjà cité,
et dans celle de la Semaine de
Théâtre andalou qui a lieu en
août à Ronda. Torremolinos
organise des Concours
internationaux de danses de
salon. Des institutions culturelles
comme la Fondation Picasso et
le Centre culturel de la
Génération de 1927 à Málaga
montent aussi d’importantes
manifestations sur la peinture et
la littérature.
Antequera possède également
un musée archéologique, un
musée municipal, un musée
Picasso et un musée taurin.
À Ronda, nous trouvons aussi un
musée taurin très suggestif,
installé dans les arènes et un
musée archéologique.
Benalmádena a un musée
municipal d’Art précolombien;
Marbella, le musée de la
Gravure espagnole et Nerja, un
nouveau musée archéologique.
L’art est présent aussi dans les
musées, nombreux dans la
région. À Málaga citons le
44
La Costa del Sol est un des
paradis pour la pratique des
sports. Son climat privilégié et
ses excellentes installations
sportives offrent, non seulement
aux amateurs, mais aussi à
d’innombrables professionnels
la possibilité de pratiquer leur
sport favori ou de se préparer
d’une façon adéquate aux
compétitions.
Les sports nautiques occupent
une place prééminente sur tout
le littoral. De Nerja à Tarifa, plus
d’une douzaine de clubs
nautiques et autant de ports de
plaisance parsèment la côte.
Fédération Royale Espagnole
de Voile
Luis de Salazar, 9
28002 Madrid
% 915 195 008
) 914 164 504
www.rfev.es
Le Golf est sans doute le sport
roi de la Costa del Sol. Une
quarantaine de terrains créent
l’infrastructure la plus dense
d’Europe et la plus moderne en
design et installations. Nous en
citons quelques-uns.
Fédération Royale
Espagnole de Golf
Capitán Haya, 9-5º
28020 Madrid
% 915 552 682, 915 552 757
) 915 563 290
www.golfspainfederacion.com
Le tennis figure aussi en tête des
sports considérés comme les plus
populaires de la Costa del Sol.
Des tournois de prestige
international ont permis à la
zone d’acquérir un grand renom
auprès des joueurs de tennis du
monde entier.
Vélez Málaga est connu pour la
délicate confection de
vêtements liturgiques réalisés en
soie, et aussi pour ses broderies
et objets en fer blanc. Mijas
produit des broderies et de
nombreux objets d’artisanat
local; Ronda, de belles
ferronneries, tandis que les
couvertures de Grazalema
conservent les textures et
dessins des siècles passés qui
ornaient montures et cavaliers
dans les montagnes de Málaga.
Achats et loisirs
La Costa del Sol est un véritable
paradis pour les achats et les
investissements. Les meilleures
firmes internationales de
joaillerie et d’antiquités ont des
succursales sur la Costa et le
voyageur exigeant pourra y
trouver toute une gamme de
produits de grande qualité. Plus
populaires, les mercadillos (petits
marchés en plein air) offrent des
produits variés à des prix
accessibles à toutes les bourses.
Nous mentionnons ici les jours de
la semaine où se tiennent les plus
notoires comme celui d’antiquités
à Puerto Banús (samedi), celui des
produits d’artisanat a Estepona
(dimanche) et aussi ceux où l’on
peut trouver toutes sortes
d’articles à Arroyo de la Miel
(jeudi), Estepona (mercredi),
Fuengirola (mardi), Málaga
(dimanche), Marbella (lundi),
Mijas (samedi), Nerja (mardi) et
Torremolinos (jeudi).
En ce qui concerne les produits
autochtones, la céramique et la
poterie maintiennent les
traditions mauresques de
l’artisanat andalou. Coín, Mijas
et les localités de la route des
Pueblos Blancos sont très
renommés dans ces activités.
Le traitement artisanal du cuir
réalisé à Ubrique jouit aussi
d’une grande réputation de
même que la sparterie dans le
nord de la province de Málaga.
46
Parcs à thème
• Acuarium de Puerto Banús,
• Aquapark de Torremolinos,
• Aquavelis de Torre del Mar,
• Crocodiles Park de Cártama,
• Parc Aquatic de Mijas,
• Parc Botanique et
Ornithologique “El Retiro”
de Churriana,
• Parc d’attractiones Tívoli de
Arroyo de la Miel,
• Parc de la Nature Selwo de
Estepona,
• Sea Life de Benalmádena,
• Parc Zoologique de Fuengirola.
La Costa del Sol réserve au
visiteur une multitude d’activités
pour meubler ses loisirs. Depuis
la pratique de ses sports favoris,
l’assistance aux ferias et
festivals, les excursions et les
randonnées dans les Parcs
naturels comme ceux des Monts
de Málaga, des Alcornocales, la
Sierra de las Nieves ou la Sierra
de Grazalema jusqu’à la visite de
beaux sites naturels tels que le
défilé des Gaitanes (El Chorro),
les Reales de Sierra Bermeja et la
Sierra Crestellina à Estepona, le
Torcal d’Antequera ou les
falaises de Maro Cerro-Gordo.
Les autres options intéressantes
sont la visite de l’hippodrome de
Mijas, le casino de
Torrequebrada, à Benalmádena,
et le casino Nueva Andalucía à
Marbella.
L’embouchure du Guadalhorce
et les lagunes d’El Bosque,
Campillos, La Ratosa,
Fuentepiedra et Archidona
constituent aussi d’ímportantes
attractions pour le touriste.
47
RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
Indicatif téléphonique
International % 34
INFORMATION TOURISTIQUE
TURESPAÑA
www.spain.info
Turismo Andaluz S.A. Centro
Internacional de Turismo de
Andalucía % 901 200 020
www.andalucia.org
Patronato de Turismo de la
Costa del Sol. Palacio de
Congresos y Exposiciones de la
Costa del Sol
México, s/n. Torremolinos
% 952 058 694 / 952 178 555
www.turismocostadelsol.org
Patronato Provincial de
Turismo de Cádiz
Alameda de Apodaca, 22
% 956 807 061
OFFICES DE TOURISME
CÁDIZ
Algeciras. Juan de la Cierva
% 956 784 131
Arcos de la Frontera. Plaza del
Cabildo % 956 702 264
Grazalema. Plaza de España, 11
% 956 132 073
Línea de la Concepción. Avenida
del Ejército. % 956 784 135
San Roque. Plaza de Andalucía
% 956 694 005
Tarifa. Paseo de la Alameda
% 956 680 993
MÁLAGA
Antequera. Plaza de San
Sebastián, 7. % 952 702 505
Benalmádena Costa. Avda.
Antonio Machado, 10
% 952 442 494
Estepona. Avenida de San
Lorenzo. % 952 802 002
Fuengirola. Paseo Jesús Santos
Rein, 6 % 952 467 625
Málaga. Pasaje Chinitas, 4.
% 951 308 911
Marbella. Glorieta de la
Fontanilla-Paseo Marítimo
% 952 771 442
Nerja. Puerta del Mar, 2
% 952 521 531
Ronda. Plaza de España, 9
% 952 871 272 / 952 169 311
Torremolinos. Plaza de las
Comunidades Autónomas
% 952 371 909
HEBERGEMENT
AHRA. Asociación de Hoteles
Rurales de Andalucía
% 952 540 801 www.ahra.es
RAAR. Red Andaluza de
Alojamientos Rurales
% 902 442 233 www.raar.es
Parador de Málaga Golf (Málaga)
Autovía E-15 Málaga-Algeciras
% 952 381 255
Parador de Nerja (Málaga)
Almuñécar, 8 % 952 520 050
Parador de Ronda (Málaga)
Plaza de España. % 952 877 500
TRANSPORTS
AENA (Aéroports Espagnols et
Navigation Aérienne)
% 902 404 704 www.aena.es
ADIF-RENFE % 902 240 202
Informations internationales
% 902 243 402
www.renfe.es www.adif.es
Trasmediterránea % 902 454 645
www.trasmediterranea.es
Gare routière de Málaga
Paseo de los Tilos, 1
% 952 350 061
Gare routière de Cádiz
Avda. de la Hispanidad
% 902 199 208
Circulation: Information
routière % 900 123 505
www.dgt.es
TÉLÉPHONES UTILES
Emergences % 112
Urgences sanitaires % 061
Garde Civile % 062
Police Nationale % 091
Police Municipale % 092
Information au citoyen % 010
Poste % 902 197 197
www.correos.es
BUREAUX ESPAGNOLS DE TOURISME À L'ÉTRANGER
BELGIQUE. Bruxelles
Office Espagnol du Tourisme
Rue Royale 97, 5º
1000 – BRUXELLES
% 322/ 280 19 26
) 322/ 230 21 47
www.spain.info/be
e-mail: [email protected]
FRANCE. Paris
Office Espagnol du Tourisme
43, Rue Decamps
75784 PARIS. Cedex-16
% 331/ 45 03 82 50
) 331/ 45 03 82 51
www.spain.info/fr
e-mail: [email protected]
CANADA. Toronto
Tourist Office of Spain
2 Bloor Street West. Suite 3402
TORONTO, Ontario M4W 3E2
% 1416/ 961 31 31
) 1416/ 961 19 92
www.tourspain.toronto.on.ca
e-mail: [email protected]
SUISSE. Genève
Office Espagnol du Tourisme
15, Rue Ami-Lévrier - 2º
1201 GENEVE
% 4122/ 731 11 33
) 4122/ 731 13 66
www.spain.info/ch
e-mail: [email protected]
PARADORS
Centrale de Réservations
Requena, 3. Madrid 28013
% 902 547 979 ) 902 525 432
www.parador.es
Parador de Antequera (Málaga)
Paseo García del Olmo
% 952 840 261
Parador de Arcos de la Frontera
(Cádiz). Plaza del Cabildo
% 956 700 500
Parador de Málaga Gibralfaro
(Málaga). Castillo de Gibralfaro
% 952 221 902
AMBASSADES À MADRID
Belgique
Paseo de la Castellana, 18
% 915 776 300 ) 914 318 166
Canada
Núñez de Balboa, 35. 3ª planta
% 914 233 250 ) 914 233 251
France
Salustiano Olózaga, 9
% 914 355 560 ) 914 356 655
Suisse
Núñez de Balboa, 35. 7ª planta
% 914 363 960 ) 914 363 980
JAÉN 15 km
CÓRDOBA 20 km
Lora
del Río
Fernán
Nuñez
La Carlota
Espejo
Montilla
La Campana
A
N
D
L
U
N
Priego
de Córdoba
Alcalá
la Real
C
Í
A
323
432
Iznalloz
Marchena
Rute
G R A N A D A
Arahal
Osuna
La Pueba
de Cazalla
Morón de
la Frontera
Utrera
Embalse de
Torre del Águila
É
A-44
Lucena
Puente Genil
Estepa
A-92
El Coronil
La Muela
Molina
Laguna de
Fuente de Piedra
VEGA DE GRANADA
Embalse
de Iznájar
GRANADA
nil
Ge
A-92
Santa Fe
P
Armilla
Archidona
Alhendín
Ventas 323
Alhama de
de Huelma
Padul
Granada
Villanueva
Embalse
de
AXARQUÍA
A-44
de Cauche
Bermejales
A-45
Periana Alcaucín PARQUE NATURAL
Colmenar Riogordo
Embalse
SIERRA DE TEJEDA,
Campillos
Bobadilla
Almargen
Embalse de
359
Guadalhorce Antequera
Embalse de Valle de
Guadalteba
Vilanueva de
Embalse del Conde Abdalejís
la Concepción
de Guadalhorce
Cañete
la Real
342 Alcalá
Olvera
Sierra de
Yeguas
Martin de
la Jara
Villanueva de
San Juán
Coripe
Puerto Serrano
Iznájar
431
Loja
El Saucejo
Montellano
P
del Valle
de Béznar
Alháquime
ALMIJARA Y ALHAMA
M Á L A G A
Zahara
El Gastor
Cuevas Ardales El Chorro
Casabermeja PARQUE NATURAL Viñuela Salares Canillas de Albaida
Setenil de
MONTES DE MÁLAGA
del Becerro
Archez Cómpeta
las Bodegas
Álora
339
Otívar
Bornos
Almogía
Prado del Rey
Frigiliana
Comares Cútar Benamargosa
Carratraca
Benamocarra
Arriate
El
Borge
Benamahoma
Sayalonga
P
HOYA DE
El Bosque
Pizarra
Totalán AlmácharVélezAlgarrobo
P
El Burgo MÁLAGA
Salobreña
Maro
Montejaque
344
Grazalema
MÁLAGA P MacharaviayaMálaga
P
Arcos de la
340
357
Campanillas
Yunquera
Ronda
Villaluenga
Torre del Mar La Caleta Torrox
PARQUE NATURAL
Almuñécar
Alozaina
Nerja
Frontera SIERRA
DE GRAZALEMA
Benaoján
Motril
El Palo
Cártama Alhaurín
Embalse del
Rincón de
Punta de
Punta de
Jimena de Líbar Parauta
P Ensenada
Ubrique
Guadalcacín
de la Torre
Vélez Málaga
PARQUE NATURAL Tolox Coín
la
Victoria
la
Mona
Embalse
de
de
Málaga
Algar los Hurones
SIERRA DE LAS NIEVES
Torremolinos
Benadalid Atajate
Alhaurín
San José
A
D
N
Istán
O
R
Monda el Grande
Benalmádena
del Valle
ÍA DE
N
A
R
339
Punta de Torremolinos
Mijas
L
SER
Algatocín Jubrique
Ojén
Embalse
de Bornos
Algodonales
Villamartín
341
Alcalá de
los Gazules
Embalse de
Barbate
C
Gaucín
AP-7
Casares
Jimena de
la Frontera
Á
D
A-7
I
Z
El Jautor Embalse de
Embalse de Guadarranque
Celemín
381
PARQUE NATURAL
DE LOS ALCORNOCALES
Los
Embalse de
Barrios
Charco-Redondo
San Luis de Sabinillas
San Martín
del Tesorillo
Guadiaro
Puerto Banús
San Pedro
de Alcántara
arbella
a de
enad
Ens
Estepona
Algeciras
Pedro
Valiente
Punta de
Tarifa
ESTR
S
E
D
A
Punta Chullera
T
San Roque
O
Gibraltar
S
M A R
M E D I T E R R Á N E O
N
Punta de Europa
340
P
C
Tarifa
ECHO
D E G I B R A LTA R
MARRUECOS
O
L
Punta de Calaburra
M
Sotogrande
Bahía
de
Algeciras
Arroyo de la Miel
Manilva
La Línea de la Concepción
Facinas
El Lentiscal
Fuengirola
Marbella
Benahavís
P
0
Punta Almina
CEUTA
10
20
30 Km
CARTOGRAFÍA: GCAR, S.L. Cardenal Silíceo, 35
Tel. 914 167 341 - 28002 MADRID - AÑO 2005
[email protected]
Autoroute
Voie rapide
Route Nationale
Route Réseau Basique 1er Ordre
Route Réseau Basique 2ème Ordre
Route locale
Chemin de fer
Parador
Parc naturel
Golf
Port de plaisance
Station Balnéaire
Camping
Aéroport
Grotte
Phare
ALMERÍA 98 km
CÁDIZ 72 km JEREZ DE LA FRONTERA 48 km JEREZ DE LA FRONTERA 29 km
Cabra
A-45
A
S E V I L L A
Alcalá
de Guadaira
A
GUADIX 50 km MURCIA 276 km
SEVILLA 42 km
Aguilar de
la Frontera
P
Carmona
J
Alcaudete
C Ó R D O B A
Santaella
Écija
A-4
Baena

Documentos relacionados